Racisme

Black Lives Matter – Le « blackface » : histoire d’une mascarade

Réservé aux abonnés | | Par
Un acteur du Minstrel Show, aux Etats-Unis, en 1964.

Un acteur du Minstrel Show, aux Etats-Unis, en 1964. © Popperfoto via Getty Images/Getty Images

En France et aux États-Unis, la très ancienne pratique du maquillage en noir, d’abord innocente, est devenue insultante. Dans son dernier ouvrage, Serge Bilé raconte comment tout a dérapé.

En décembre 2017, le footballeur français Antoine Griezmann se grime en Noir, s’affuble d’une perruque afro et d’un maillot de basketteur de la NBA. La photo, postée sur Twitter, provoque immédiatement un tollé. Le sportif a beau l’effacer et s’excuser de sa maladresse, le mal est fait. La plupart des internautes voient là un énième cas de blackface, une pratique qui a une origine géographique et historique précise : elle est apparue aux États-Unis au XIXe siècle dans les minstrel shows. Ces spectacles visant à moquer les Noirs ont disparu dans les années 1930, mais la pratique, elle, s’est infiltrée dans la culture populaire occidentale.

Dans son dernier ouvrage, le journaliste franco-ivoirien Serge Bilé,

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte