Finance

Maroc : ces barons de la place financière de Casablanca

Réservé aux abonnés | | Par - avec Nelly Fualdes
Mis à jour le 09 septembre 2020 à 15h55
Bourse de Casablanca

Bourse de Casablanca © Alexandre Dupeyron pour JA

Outre la discrétion, Saïd Rkaïbi, Saïd Alj et Mohamed Tazi ont en commun un portefeuille solide et diversifié à la Bourse marocaine. Zoom sur leurs sociétés de prédilection.

  • Saïd Rkaïbi

Depuis 2015, ce spécialiste dans les nouvelles technologies multiplie les acquisitions, via son holding MedTech, afin de créer un écosystème autour du vaisseau amiral de son groupe, Omnidata (services et ingénierie informatiques).

Il est le cofondateur de ce qui est devenu Disway, le premier distributeur de matériels informatiques et de logiciels en Afrique du Nord, dont Hakam Finance détient 10 % du capital. L’action Disway, qui n’a cessé de progresser depuis son arrivée sur la place de Casablanca, en 2007, est l’une des rares à rester dans le vert depuis le début de l’année.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte