Dossier

Cet article est issu du dossier «[Série] Côte d'Ivoire : dix chantiers phares»

Voir tout le sommaire
Politique

[Série] Côte d’Ivoire : à quand le grand pardon ? (3/10)

Réservé aux abonnés | | Par
Mis à jour le 02 septembre 2020 à 14h35
En août 2018, Simone Gbagbo avait été amnistiée par une ordonnance présidentielle.

En août 2018, Simone Gbagbo avait été amnistiée par une ordonnance présidentielle. © SIA KAMBOU / AFP

La sphère politique est accusée de partialité, l’institution judiciaire de complaisance, l’administration de lenteur… Le bilan du processus de réconciliation nationale reste mitigé.

Dès le soir de l’arrestation de Laurent Gbagbo, le 11 avril 2011, Alassane Ouattara annonçait qu’il mettrait sur pied une commission chargée de « faire la lumière sur tous les massacres, crimes et autres violations des droits de l’homme » commis en Côte d’Ivoire durant la crise postélectorale. Il en fait « une priorité » de sa présidence, et, quelques mois plus tard, crée la Commission Dialogue Vérité et Réconciliation (CDVR), dirigée par un ex-Premier ministre de Laurent Gbagbo, Charles Konan Banny. Le démarrage des travaux de la CDVR est laborieux. Son mandat initial prolongé de deux ans, elle remet son rapport final en 2014, après l’audition de plus de 70 000 victimes.

« Justice des vainqueurs »

Afin de dédommager ces dernières, le gouvernement débloque un fonds de 10 milliards de F CFA (environ 15 millions d’euros) et crée un nouvel organe, la Commission nationale pour la

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte