Musique

Musique : David Walters, artiste globe-tchatcheur

Réservé aux abonnés | | Par
Le musicien et chanteur David Walters

Le musicien et chanteur David Walters © Antonin Grenier

Né à Paris, installé à Marseille, le musicien gouailleur est aussi un voyageur au long cours avide de métissages. Son album « Soleil Kréyol », sorti en début d’année, vient d’être remixé à la sauce afro.

« Je vous jure que je dis la vérité ! » assène David Walters, pas loin de l’éclat de rire. C’est peut-être la troisième histoire à la limite de l’invraisemblable que le quadra raconte. Avant, il y a eu son incursion dans un quartier de Medellín, centre névralgique des trafics de drogue, pour rencontrer des percussionnistes colombiens, puis son amitié avec César López, inventeur de l’escopetarra, une guitare construite à partir d’une kalachnikov…

À vrai dire, on écouterait volontiers le griot créole (né d’une mère martiniquaise et d’un père de l’île anglophone de Saint-Kitts-et-Nevis) nous raconter n’importe quoi tant il y met d’enthousiasme. Mais lorsqu’il aborde son premier contact avec l’Afrique, sa voix prend une couleur particulière, plus grave, pour évoquer le « voyage initiatique » qui l’a changé en artiste.

Un périple sans lequel il n’aurait certainement jamais sorti trois albums solo, dont le dernier, baptisé Soleil Kréyol, sorti chez Heavenly Sweetness en début d’année, a été acclamé par le public et par la presse.

Appel du continent

David a une vingtaine d’années quand le continent l’appelle. Installé à Bordeaux, il travaille alors comme producteur musical et vient de terminer une maquette pour un groupe togolais. « Un des musiciens voulait me remercier, et il savait que je souhaitais depuis longtemps partir à la recherche de mes origines africaines, comprendre la fracture, la déportation massive d’humains vers les Caraïbes… Il a appelé son père, devant moi, et lui a dit : “Tu dois le recevoir à Lomé comme si c’était moi qui revenais à la maison.” » Aussi simple que ça.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte