Diplomatie

Cedeao : une intégration régionale en danger

Réservé aux abonnés | | Par
Mis à jour le 30 juillet 2020 à 13h06
Sommet extraordinaire du 14 septembre 2019, à Ouagadougou, consacré à la lutte contre le terrorisme et à l’avenir du G5 Sahel.

Sommet extraordinaire du 14 septembre 2019, à Ouagadougou, consacré à la lutte contre le terrorisme et à l’avenir du G5 Sahel. © ISSOUF SANOGO/AFP

Alors qu’elle célèbre ses 45 ans, la Cedeao, qui a vu sa cohésion mise à rude épreuve ces derniers mois, affiche un bilan plutôt positif. Mais elle devra veiller à rester unie.

Est-ce la crise de la cinquantaine avant l’heure ? Ou celle de la quarantaine qui surgit avec quelques années de retard ? Depuis près d’un an, la cohésion de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), qui vient tout juste de fêter ses 45 ans, est mise à rude épreuve, sur le plan diplomatique comme sur le plan économique.

Querelle de voisinage

Il y a d’abord cette querelle de voisinage entre le Nigeria et le Bénin. Le 20 août 2019, le premier a brutalement décidé de fermer sa frontière terrestre avec le second, reprochant à celui-ci de déverser sur son territoire national, gigantesque marché de près de 200 millions de consommateurs, des biens issus de la contrebande.

Ce qui, d’après Abuja, pénaliserait sérieusement sa propre production locale. « Depuis les indépendances, le Bénin fait partie des pays qui pratiquent ce qu’on appelle en droit douanier ‘la politique de la porte ouverte’, nous expliquait récemment l’économiste togolais Kako Nubukpo, doyen de la faculté des sciences économiques et de gestion de l’Université de Lomé. Il importe pour réexporter […]. Il n’est guère surprenant que cela provoque des frictions avec le Nigeria, qui cherche à créer une base industrielle. »

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte