Dossier

Cet article est issu du dossier «Cedeao, il était une fois dans l'Ouest»

Voir tout le sommaire
Entreprises & marchés

Ces patrons qui parient sur la Cedeao : Ibrahima Diawara [3/3]

Réservé aux abonnés | | Par - à Bamako
Ibrahima Diawara (Mali), Pdg d'IBI Group SA, à Bamako, le 9 Mai 2016. 
© Emmanuel Daou Bakary pour JA

Ibrahima Diawara (Mali), Pdg d'IBI Group SA, à Bamako, le 9 Mai 2016. © Emmanuel Daou Bakary pour JA © Emmanuel Daou Bakary pour JA

Parmi les leaders régionaux de l’assainissement et de l’adduction d’eau potable avec Builders, le PDG d’IBI Group est aussi présent dans le transport ou encore l’agriculture.

Entrepreneur à succès, Ibrahima Diawara bénéficie de solides réseaux d’influence. Depuis qu’il s’est lancé dans les affaires, il y a vingt-cinq ans, il a toujours obéi au même credo : prendre des risques et travailler sans relâche.

À 50 ans, ce patron malien continue de multiplier les projets, et ses entreprises, présentes dans des domaines aussi variés que l’énergie, l’industrie, les transports (terrestre et aérien), le BTP et, depuis peu, l’agriculture. Grâce à la bonne santé de l’ensemble de ses filiales, IBI Group espère maintenir un chiffre d’affaires d’environ 50 millions d’euros pour l’exercice 2020.

C’est en Indonésie, en 1995, qu’Ibrahima Diawara fait ses premiers pas dans le monde de l’entrepreneuriat en créant Sabika, une société ­spécialisée dans l’emballage et l’expédition de colis. Un succès. La même année, le jeune patron lance Diawara Solar Energy, à Bamako, pour distribuer des panneaux solaires achetés en Australie. Deux ans plus tard, de retour dans la capitale malienne, il y ouvre Diawara Concrete Industry, une unité de fabrication de carreaux, de tuiles et de briques, rebaptisée Stones en 2003.

Des filiales en Côte d’Ivoire, en Guinée, au Niger, au Congo et en Centrafrique

La success-story se poursuit en 2005, avec la création de Malian Aero Company (MAC). Après avoir commencé par la création d’une flotte d’avions spécialisés dans les opérations de « pluies provoquées », l’entreprise a rapidement étendu ses ­prestations aux évacuations sanitaires, aux vols charters et au transport de VIP.

Fort de ses succès au Mali, Ibrahima Diawara développe en parallèle ses activités dans la sous-­région. En 2011, il crée le holding IBI Group SA, chargé de piloter les différentes ­entités.

Les sociétés relatives au BTP et aux infrastructures fusionnent au sein de Builders, qui est aujourd’hui un leader régional dans le domaine de l’assainissement et de l’adduction d’eau potable, et qui possède des filiales en Côte d’Ivoire, en Guinée, au Niger, au Congo et en Centrafrique.

Un périmètre d’activités toujours plus grand

À partir de 2012, le groupe élargit encore son périmètre d’activité. À cette fin, Ibrahima Diawara crée plusieurs sociétés, dont Diawei, ­spécialisée dans le transport routier de marchandises (avec plus d’une centaine de camions), Belale, chargée de l’étude et du développement de projets d’énergie renouvelable, ou Bricoco Gold, active dans la prospection et l’exploitation minières.

Enfin, dernier-né du groupe en 2019, le centre de recherche et de développement Diazon œuvre dans le domaine de la production agricole. Son objectif est de doper les rendements afin de participer ­activement au ­renforcement de la sécurité alimentaire au Mali et dans la sous-région.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3094_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte