Dossier

Cet article est issu du dossier «Cedeao, il était une fois dans l'Ouest»

Voir tout le sommaire
Agroalimentaire

Ces patrons qui parient sur la Cedeao : Massogbé Touré Diabaté [2/3]

Réservé aux abonnés | | Par
Mis à jour le 04 août 2020 à 11h19
Massobé Touré Diabaté à Kigali, lors de l'édition 2019 du Africa CEO Forum.

Massobé Touré Diabaté à Kigali, lors de l'édition 2019 du Africa CEO Forum. © Himbaza Pacifique pour JA

La PDG de la Société ivoirienne de traitement d’anacarde (Sita), qui emploie 800 personnes, s’implique dans le développement de la filière cajou.

Cette femme d’affaires ivoirienne a fondé le groupe agro-industriel Sita en 2000. D’abord uniquement active dans la production d’anacarde, Massogbé Touré Diabaté a ensuite investi dans la transformation de noix de cajou, qu’elle exporte principalement vers les États-Unis et les pays du Golfe.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3092_600x855 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte