Banque de développement

Célestin Monga : retour à Washington pour l’économiste camerounais

Réservé aux abonnés | | Par
Mis à jour le 30 juin 2020 à 14h44
Celestin Monga

Celestin Monga © Frederic POLETTI/Opale/Leemage

Après trois ans à la BAD, au poste d’économiste en chef avec rang de vice-président, le Camerounais a repris du service à la Banque mondiale.

Après trois ans passés à la BAD, au poste d’économiste en chef avec rang de vice-président, le Camerounais Célestin Monga, 60 ans, a repris du service à la Banque mondiale comme conseiller-directeur. C’est à Washington qu’il a fait l’essentiel de sa carrière institutionnelle.

Diplômé de la Sorbonne, Monga est également passé par Harvard et le MIT. Il a d’ailleurs cosigné, en février 2019, The Oxford Handbook of Structural Transformation, avec son collègue et ami l’économiste chinois Justin Yifu Lin.

Engagé

Jeune banquier en poste à Douala dans les années 1990, il s’était fait remarquer en adressant une lettre ouverte à Paul Biya intitulée « Démocratie truquée ». La philippique lui avait valu un séjour en prison. En avril, il est sorti de son habituelle réserve dans un tweet en hommage à Odile Tobner – veuve de l’écrivain Mongo Béti et fondatrice de l’association Survie. Il en a profité pour titiller « les opportunistes zélés qui prétendent aujourd’hui combattre les régimes qu’ils servaient hier ».

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte