Sécurité

Quand les Peuls, stigmatisés, font entendre leur voix

Réservé aux abonnés | | Par
Une femme peule et son enfant, dans la région du Lac Tchad, au Tchad, en 2015.

Une femme peule et son enfant, dans la région du Lac Tchad, au Tchad, en 2015. © Jerome Delay/AP/SIPA

Lobbying, manifestations, rapports… Des associations peules dénoncent, en Afrique comme en France, la discrimination et les amalgames dont leur communauté fait l’objet.

Qu’elles soient locales, nationales ou internationales, de plus en plus d’associations peules dénoncent la stigmatisation et les violences dont leur communauté fait l’objet au nom de la lutte contre le jihadisme dans le Sahel. Elles publient des rapports, organisent des manifestations et font du lobbying, notamment auprès de la France, présente dans la région avec la force Barkhane et fer de lance du partenariat européen avec les pays du G5 Sahel.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte