Contenu réalisé par

SAKHO & MANGANE, LA NOUVELLE série CANAL+ ORIGINAL EN AFRIQUE (2/2)

Après l’immense succès critique et populaire rencontré par INVISIBLES en octobre dernier, CANAL+ présente sa deuxième série CANAL+ ORIGINAL : SAKHO & MANGANE, à découvrir en exclusivité sur l’antenne de CANAL+ à partir du 25 mars 2019.

Entre comédie, traditions et intrigues surnaturelles, cette nouvelle série CANAL+ ORIGINAL met en scène le Commandant Souleymane Sakho (Issaka Sawadogo) et le Lieutenant Basile Mangane (Yann Gael), un duo de policiers aux caractères opposés et aux méthodes radicalement différentes.
Ce tandem de choc promet alors un cocktail explosif d’actions, de mystères et de rebondissements…

A l’occasion du lancement de la série, rencontre avec Jean-Luc Herbulot, le créateur et réalisateur de la série.

SAKHO & MANGANE, le nouveau X-Files made in Africa ?

Je dirais plutôt Fringe qui rencontre Miami Vice. Le but étant, en toute humilité de tenter quelque chose de nouveau dans le paysage africain francophone.

Qu’est-ce qui vous a séduit à réaliser 4 épisodes de la série SAKHO & MANGANE ?

Avant de parler de séduction il y a surtout une nécessité en tant que créateur de la série de poser une identité visuelle et narrative pour les autres réalisateurs. Le fait de réaliser les deux premiers et les deux derniers épisodes était une manière de cloisonner le début et la fin de la série qui sont les épisodes les plus importants pour maintenir l’attention du spectateur.

Comment avez-vous casté le duo de flics SAKHO & MANGANE ?

J’ai fait appel à Yann Gaël, un talent que j’avais repéré il y a quelques années déjà. CANAL+ nous a orienté vers Issaka Sawadogo après son travail remarquable pour GUYANE, une Création Originale CANAL+.

Le duo a fonctionné tout de suite dès leur première rencontre, un vrai bonheur du début à la fin.

Pourquoi avoir choisi la ville de Dakar comme lieu de tournage ?

Dakar a été présente dès les premières versions de cette histoire qui a connu énormément de bouleversement avant et après mon arrivée. Aucune ville africaine francophone ne possède autant de métissage d’influence que Dakar. En effet, cette capitale est à la fois très attachée aux traditions de ses populations tout en étant indéniablement portée vers la nouveauté et le modernisme.

Cette dualité a dessiné les contours de l’ancrage de chacun des personnages.

Tradition versus modernisme, Sakho versus Mangane.

Votre meilleur souvenir tout au long de cette aventure ?

Quand j’ai vu l’ensemble du casting principal réuni dans le commissariat que nous avions peiné à mettre en place contre vents et marées des divers avis et avertissements.

À ce moment-là, j’ai su que les mois de travail avec mes équipes allaient enfin payer.

Né à Pointe Noire, au Congo Brazzaville, Jean-Luc Herbulot est un réalisateur et un scénariste. Arrivé à Paris en 2000, il se consacre à l’écriture et à la réalisation de courts métrages. En 2014, il réalise son premier long métrage DEALER, suivi de la série polar L’GHOUL en 2016, et des deux épisodes d’ouverture de l’ultime saison de FALCO.

CE CONTENU N'A PAS ÉTÉ PRODUIT PAR LA RÉDACTION DE JEUNE AFRIQUE