Communiqué

L’art pour tous à Madagascar

Des centaines de malgaches de tous âges et de tous milieux ont la possibilité depuis le 17 Septembre dernier de découvrir l’exposition « Madagascar : Arts de la Grande Ile ». Cette grande exposition organisée par le musée du Quai Branly Jacques Chirac, à Paris, dévoile à travers plus de 360 œuvres uniques, 10 siècles de création artistique malgache. La diffusion de plus de 15 web-visite en temps réel de l’exposition, dans la capitale et dans les grandes villes de Madagascar, permettent à la population de découvrir la richesse du patrimoine artistique de la Grande Ile.

image1

La Fondation H et Axian, mécènes officiels de l’exposition « Madagascar : Arts de la Grande Île » sont également partenaires de la Société des Amis du Musée, en charge de l’organisation des web-visites. Animés par la volonté de promouvoir l’art et la culture auprès du plus grand nombre à Madagascar, l’implication d’Axian et de la Fondation H dans la diffusion de ces web-visite, est une opportunité unique de concrétiser cette ambition.

SOUTENIR LES ARTISTES LOCAUX POUR PERMETTRE A L’ART DE SE CREER ET FAIRE NAITRE DE NOUVEAUX TALENTS

Hassanein Hiridjee, CEO d’Axian, a créé la Fondation H en 2014 avec la volonté ferme de démocratiser et de promouvoir à la fois la connaissance des arts, et l’héritage patrimonial et culturel malgache. Passionné d’art contemporain, Hassanein Hiridjee a tout d’abord agit comme mécène auprès d’artistes malgaches talentueux. Car selon ses propres termes : « l’art ne peut se créer si les artistes ont le ventre creux ». Convaincue que la création artistique ne peut aboutir que si l’artiste a des conditions de vie décentes et réussi à vivre au moins partiellement de ses créations, La Fondation H soutient plusieurs artistes locaux.

LA FONDATION H AU SERVICE DE LA PROMOTION DE L’ART MALGACHE A MADAGASCAR ET A L’INTERNATIONAL

La mission de la Fondation H est aujourd’hui étendue : son rôle ne se limite plus au seul mécénat d’artistes mais porte sur des projets visant à faciliter la connaissance de l’art dans toutes les couches de la société. « Comme dit le proverbe malgache – Un grain de riz semé, cent récoltés- je veux contribuer à la diffusion de notre patrimoine auprès de chaque malgache, essentiel pour que nous puissions nous approprier notre identité et interroger notre compréhension du monde ».

Pendant toute la durée de l’exposition « Madagascar : Arts de la Grande Ile » soit de septembre à début janvier 2019 – seize web-visites sont diffusées dans les grandes villes de Madagascar. Le public malgache a ainsi l’occasion non seulement de découvrir la richesse et la diversité des œuvres exposées, mais aussi d’interagir avec la guide à l’issu de la visite. En permettant la diffusion de ces visites virtuelles de l’exposition dans tout Madagascar, la Fondation H et Axian souhaitent permettre une réelle appropriation du patrimoine artistique et culturel malgache.

La diffusion en directe de ces web-visites dans l’ensemble des lieux d’accueil (Institut français, Alliances Françaises, galerie de la Fondation H et collèges) est rendue possible grâce aux moyens techniques et aux infrastructures de pointes mis à disposition par l’opérateur télécom Telma.

image2

LES JEUNES ISSUS DE MILIEUX DEFAVORISES : PUBLIC CIBLE DES WEB-VISITES ORGANISEES PAR AXIAN ET LA FONDATION H

La démocratisation de l’art est une priorité pour la Fondation H et Axian : à travers la diffusion des web-visites de l’exposition sur l’ensemble du territoire, les deux entités souhaitent accompagner l’ensemble des acteurs du secteur culturel et construire un environnement plus favorable pour leur épanouissement. Le 15 octobre dernier, la Fondation H a organisé avec son partenaire, l’association PARITANA, une web-visite pour les artistes malgaches. Cet évènement a permis aux artistes invités de découvrir l’exposition et la diversité des œuvres exposées. A travers cette web-visite, la Fondation H a souhaité donner aux artistes malgaches un sentiment de reconnaissance. La création artistique est intrinsèquement liée à la promotion de l’art au sens large : en redonnant toute sa place à l’art dans une société, de nombreux talents émergent. En parallèle de l’exposition, les web-visites sont donc l’occasion de donner un nouvel élan à la scène culturelle malgache en mettant en avant les talents locaux.

Poursuivant leur volonté de toucher un public éloigné de la culture et plus particulièrement les enfants et les jeunes, Axian et la Fondation H se sont associés avec la Fondation Telma, fondation d’entreprise du groupe Axian au service des populations les plus fragiles. La Fondation Telma, élue meilleur acteur humanitaire du secteur privé à Madagascar par les Nations Unis en 2013, est engagée dans la construction d’écoles dans l’ensemble du pays à travers son programme « Sekoly Telma ».

Plusieurs web-visites à Antananarivo et en province, seront organisées en novembre et décembre, pour les élèves de ces écoles, afin de favoriser l’appropriation par les jeunes générations de leur patrimoine. Cette volonté Hassanein Hiridjee l’affiche clairement « Nous sommes fiers de nous engager aux côtés de la Société des amis du musée pour permettre la promotion du patrimoine artistique et culturel à Madagascar.  J’ai, en tant que dirigeant et mécène, un devoir de transmission. La connaissance de notre richesse culturelle et artistique est fondamentale pour donner du sens et de la fierté aux jeunes générations et nous permettre de prendre du recul sur le monde qui nous entoure. L’art nous offre un pont entre notre passé, notre Histoire, et notre avenir collectif. Chacun doit pouvoir l’emprunter et faire ce merveilleux voyage. »

La Fondation H et Axian ont également souhaité impliquer le Centre de Ressource des Arts Actuels de Madagascar (CRAAM) dans l’animation de ces web-visites. Le CRAAM a pour objectif de former de jeunes professionnels aux métiers de la culture et d’agir pour la structuration du secteur culturel et artistique à Madagascar. La diffusion de web-visites de l’exposition – la première dédiée à l’art malgache à être organisée dans un musée européen depuis 72 ans – offrent donc la possibilité à des publics généralement isolés des offres culturelles, de découvrir la richesse de leur patrimoine artistique.

CE CONTENU N'A PAS ÉTÉ PRODUIT PAR LA RÉDACTION DE JEUNE AFRIQUE