Contenu réalisé par

Advans innove avec un service de banque à distance pour les producteurs de cacao ivoiriens

Advans Côte d’Ivoire, une institution de microfinance (IMF) du groupe international Advans, a récemment été nommée finaliste pour le prix Européen de la Microfinance grâce à sa solution innovante de banque à distance pour les producteurs de cacao.

Advans Côte d’Ivoire, une institution de microfinance (IMF) du groupe international Advans, a récemment été nommée finaliste pour le prix Européen de la Microfinance grâce à sa solution innovante de banque à distance pour les producteurs de cacao.

Une population qui contribue fortement au PIB mais avec un accès limité aux services bancaires

La filière du cacao est vitale pour la croissance en Côte d’Ivoire, premier pays producteur du cacao. Il existe actuellement environ un million de petits producteurs de cacao en Côte d’Ivoire qui contribuent à 10 % du PIB du pays. Néanmoins, les producteurs du cacao restent exclus des systèmes bancaires traditionnels : les clients ruraux sont souvent considérés comme trop risqués et coûteux à prendre en charge par les institutions financières notamment en raison d’effets saisonniers et macroéconomiques imprévisibles et du manque d’infrastructures dans les zones rurales. Sans accès aux services financiers, les coopératives de cacao sont souvent obligées de payer leurs producteurs en espèces, ce qui crée des problèmes de sécurité avec un nombre élevé de vols. Par ailleurs, les producteurs sont très vulnérables aux événements imprévus et éprouvent des difficultés à gérer leur budget et les finances de leur ménage.

La première solution mobile digitale pour les producteurs de cacao

Advans Côte d’Ivoire a pour mission d’accélérer l’inclusion financière et a choisi de répondre aux besoins de ces populations peu bancarisées. Après avoir développé un système de financement pour les producteurs à travers leurs coopératives dès 2012, Advans cherchait une solution pour encourager les producteurs à épargner et ainsi améliorer leur stabilité financière. Grâce à des enquêtes de terrain, Advans a découvert que 86% des producteurs avaient déjà utilisé un téléphone portable. En 2015, l’IMF a donc décidé de profiter du déploiement des technologies mobiles pour lancer la première solution mobile digitale dédiée aux producteurs de cacao en Côte d’Ivoire.

Cette solution permet aux coopératives et aux producteurs d’accéder à un service bancaire à distance en entrant un code court sur leur téléphone mobile grâce à la technologie USSD. À travers ce menu, les coopératives peuvent payer leurs producteurs sous la forme d’un transfert digital instantané. Les producteurs ont accès à des services leur permettant de retirer ou déposer de l’argent par l’intermédiaire d’agents MTN Money, partenaire d’Advans Côte d’Ivoire. En 2017, 188 coopératives utilisaient le service, avec au moins 1 producteur ayant souscrit, soit au total plus de 14,000 producteurs utilisateurs.

Une approche digitale et humaine

Afin d’assurer le succès de son service digital, Advans a mis l’accent sur l’accompagnement des producteurs tout au long de leur parcours. 47% des producteurs de cacao clients d’Advans sont analphabètes et ont besoin d’aide pour faire  leurs premiers pas dans la finance digitale. Advans a donc recruté et déployé un réseau d’agents de terrain chargés de l’inclusion financière afin de sensibiliser, former et guider les agriculteurs. Les agents de terrain se rendent chaque jour dans les villages à la rencontre des producteurs pour les former à la gestion de leur compte avec le menu mobile.

Un crédit scolaire en plus pour favoriser l’éducation

Advans a aussi constaté que 40% de ses clients producteurs devaient envoyer leurs enfants à l’école avec en moyenne deux mois de retard car ils n’avaient pas les fonds nécessaires pour payer les frais de scolarité au début de l’année. Avec le fort taux d’illettrisme, l’éducation est cependant un vecteur clé pour le développement social de cette population cible. Un projet-pilote de crédits scolaires digitaux a donc été développé pour aider les producteurs à envoyer leurs enfants à l’école. Après une pilote réussie en 2017,  plus de 1 100 producteurs ont bénéficié du crédit scolaire en 2018.

Un avenir prometteur pour les canaux digitaux

Ces premiers exemples réussis sont prometteurs et ouvrent la voie au déploiement de solutions similaires dans d’autres secteurs et auprès d’autres populations exclues des services financiers classiques.  Advans est convaincu que sa solution digitale l’aidera à continuer à promouvoir l’inclusion financière des populations non ou peu bancarisées en Côte d’Ivoire ou dans d’autres pays de son réseau.

 

CE CONTENU N'A PAS ÉTÉ PRODUIT PAR LA RÉDACTION DE JEUNE AFRIQUE