Transition au Mali

Le président de la transition Bah N’Daw, et le vice-président, le colonel Assimi Goïta, lors de la prestation de serment, le 25 septembre 2020 à Bamako.

Après le putsch mené le 18 août 2020 par les militaires du Comité national pour le salut du peuple (CNSP) qui a poussé Ibrahim Boubacar Keïta à la démission, l’ancien colonel-major Bah N’Daw a été désigné président de la transition. Le colonel Assimi Goïta, chef de la junte, a pour sa part été désigné vice-président de la transition. Tous les deux ont été investis le 25 septembre et promis que la transition durerait, au maximum, dix-huit mois.

tous les articles associés

Togo

La transition malienne discutée à Lomé

Rencontre entre Zeïni Moulaye et Faure Gnassingbé à Lomé le 9 mars 2021.

Le 9 mars, le ministre malien des Affaires étrangères, Zeïni Moulaye, et le président togolais Faure Gnassingbé ont échangé en marge de la réunion du Groupe de suivi et de soutien de la transition au Mali, qui avait débuté la veille à Lomé.

La transition malienne discutée à Lomé Jeune Afrique

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA309_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte