Présidentielle au Niger 2020

Mahamadou Issoufou, après deux mandats, n’est pas candidat à sa succession, conformément à la Constitution. Le PNDS, le parti au pouvoir, a donc choisi l’ancien ministre de l’Intérieur, Mohamed Bazoum, pour le représenter. Face à celui qui fait figure de favori, l’opposition tente de rester unie au sein d’une coalition créée au début du mois de septembre. L’ancien ministre des Affaires étrangères Ibrahim Yacouba, l’ex-président Mahamane Ousmane ou encore l’ancien Premier ministre Seyni Oumarou sont candidats, tandis que le sort politique d’Hama Amadou reste incertain.
Retrouvez tous nos articles sur l’élection, dont le premier tour doit avoir lieu le 27 décembre.

tous les articles associés

Niger

Hama Amadou emprisonné au Niger : l’après-Issoufou débute par un bras de fer

Hama Amadou, ancien Premier ministre du Niger, le 13 janvier 2014 à Paris.

Entre la détention de l'ex-Premier ministre et le rejet par Mahamane Ousmane de la victoire de Mohamed Bazoum à la présidentielle, le Niger est plongé dans un nouveau bras de fer entre le parti au pouvoir et l’opposition.

Hama Amadou emprisonné au Niger : l’après-Issoufou débute par un bras de fer Jeune Afrique

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

3098_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte