Conflit syrien

tous les articles associés

Maghreb & Moyen-Orient

Au Moyen-Orient, « les populations se sentent mises de côté depuis trop longtemps »

Des enfants sur le chemin de l'école après la destruction d'Alep, en Syrie, en novembre 2017.

Constatant le discrédit des organisations internationales et leur incapacité à résoudre les crises, en particulier au Moyen-Orient, Salman Shaikh, tente de faire émerger, à travers son groupe Shaikh, un nouveau modèle de dialogue pour que les populations de ces pays puissent construire elles-mêmes une paix durable. Interview.

Au Moyen-Orient, « les populations se sentent mises de côté depuis trop longtemps » Jeune Afrique

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte