Fiche entreprise

logo JA3048p132 praased

Ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et de l’Alphabétisation Congo

NOTRE ENTREPRISE

Le Ministère de l’Enseignement primaire, secondaire et de l’Alphabétisation (MEPSA) est situé à l’angle de l’avenue des premiers jeux africains et de l’avenue de l’auberge Gastrone tout juste à l’ex immeuble de la voix de la Révolution Congolaise. Il partage le bâtiment avec le Ministère de l’Enseignement Technique, Professionnel, de la Formation Qualifiante et de l’Emploi qui occupe le premier niveau. Dans le Décret n° 2016- 168 du 30 avril 2016, portant nomination des membres du Gouvernement figure le Ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et de l’Alphabétisation (MEPSA) qui est chargé, notamment de :
- Assurer le service de l’Enseignement dans les cycles et degrés relevant de sa compétence ;
- Orienter et contrôler l’élaboration et la mise en œuvre des programmes d’enseignement au préscolaire, au primaire et au secondaire ainsi que les pédagogies y afférentes ;
- Sanctionner l’enseignement dispenser par les diplômes ;
- Assurer l’orientation scolaire des élèves ;
- Gérer les aides scolaires ;
- Veiller, de concert avec les ministères compétents, à la formation du personnel enseignant et d’encadrement ;
- Agréer les commandes d’ouverture des établissements scolaires privés et en assurer le contrôle.

Ce ministère est sous la tutelle de Monsieur Anatole Collinet MAKOSSO qui en est le Ministre en charge.
Le cadre organique du Ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et de l’alphabétisation (MEPSA) est régi par le décret n °2010- 41 du 28 janvier 2010 portant organisation du ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et de l’Alphabétisation.

Le Cabinet ministériel, organisé par décret :

- n°2012-1216 du 03 décembre 2012, déterminant la composition des cabinets ministériels;
- relatif aux attributions du ministère de l’enseignement primaire, secondaire et l’alphabétisation.

Il assure la coordination de cinq (5) directions rattachées qui sont :

- La direction des études et de la planification ;
- La direction de la formation continue ;
- La direction des examens et concours ;
- La direction de la coopération ;
- La direction de l’Agrément et du contrôle des établissements privés d’enseignement général.

Outres les directions rattachées au cabinet, le ministère a en son sein :

- Une inspection générale ;
- Quatres (4) directions générales qui sont :
- La direction générale de l’éducation de base ;
- La direction générale de l’enseignement secondaire ;
- La direction générale de l’administration scolaire ;
- La direction générale de l’alphabétisation.

Toutes ces directions citées ci-dessus, sont régies par des textes spécifiques.

Nous trouvons aussi des organismes sous tutelle à savoir :

- L’institut national de recherche et d’action pédagogiques (INRAP);
- L’antenne de la conférence des ministres de l’éducation des pays ayant le français en partage (CONFEMEN)

En attendant la publication des nouveaux textes réaménagés du ministère, il y a certaines directions qui ont vu le jour à l’instar de la Direction des Systèmes d’Information et de Communication (DSIC) et de la cellule de contrôle de lutte contre la fraude scolaire (CCLCFS) et d’autre structures appartenant aux organismes internationaux comme le PAM et l’IPHD qui s’occupent du suivi des cantines scolaire auprès du ministère.


Nos offres d'emploi

République du Congo

Ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et de l’Alphabétisation Congo | Enseignement-Formation
logo JA3048p132 praased 1. Le Gouvernement de la République du Congo en partenariat avec la Banque Mondiale co-finance le Projet d’Appui à l’Amélioration du Système Educatif (PRAASED) pour un montant total de 70 millions de dollars US. Une partie de ces fonds sera utilisée pour financer les prestations d’un consultant international chargé d’analyser le dispositif national d’évaluation de la performance du système éducatif et des évaluations sommatives du système éducatif Congolais. 2. Sur la base d’une analyse de l’existant, l’étude vise à identifier les forces et faiblesses dans le dispositif national actuel d’évaluation de la performance du système éducatif et celui des évaluations sommatives afin de mettre en place un système d’évaluations plus pertinent et performant. 3. La mission du Consultant consistera entre autres à : • analyser le dispositif national existant d’évaluation de la performance du système éducatif (analyse institutionnelle et fonctionnelle) ; • analyser les capacités institutionnelles et fonctionnelles de la Direction des examens et concours ; • faire une analyse approfondie de la qualité des évaluations sommatives (CEPE, BEPC et BAC) dont leur conception, organisation et déroulement ; • analyser l’organisation, le déroulement et la pertinence des concours d’entrée à l’Université pour les établissements à Concours (ENI, ENS,), en lien avec les évaluations sommatives antérieures (BAC) ; • analyser l’usage fait des résultats des examens et concours (CEPE, BEPC et BAC) par rapport au processus d’apprentissage et d’acquis de connaissances et compétences des élèves ; • analyser l’impact de l’actuelle organisation centralisée du BEPC et du BAC (élaboration des épreuves, organisation, déroulement, corrections, publication des résultats…). 4. Profil du Consultant : le consultant devra : • être titulaire d’un bac +5 au minimum en sciences de l’éducation, en sciences sociales ou domaines équivalents ; • posséder une expérience d’au moins dix (10) ans dans l’analyse des dispositifs nationaux des évaluations nationales des apprentissages ; • posséder une expérience d’au moins cinq (5) ans dans l’analyse organisationnelle et fonctionnelle des structures et/ou dispositifs nationaux des évaluations scolaires ; • avoir une expérience avérée d’au moins cinq (5) ans dans l’analyse des évaluations sommatives (concours, examens de fi n de cycle) ; • posséder au moins une expérience de mission similaire (produire des certifi cats de bonne exécution des missions réalisées dans l’analyse des évaluations au moins trois pays) ; • avoir une bonne connaissance des systèmes éducatifs particulièrement d’Afrique francophone subsaharienne et celle du Congo serait un atout. 5. La méthode de sélection sera basée sur les directives sélection et emploi de consultants par les emprunteurs de la Banque Mondiale (Consultants individuels), version révisée 2014. 6. Dossier de candidature Les candidats intéressés devront fournir un dossier complet comprenant : - une lettre de motivation ; - un Curriculum vitae détaillé ; - les copies des diplômes et tout autre document justifiant la formation ; - les certificats de travail et tout autre document justifiant de l’expérience dans le domaine de la mission. 7. Informations et Réponse à l’avis à manifestation d’intérêt (AMI) Les personnes intéressées peuvent obtenir des informations supplémentaires au sujet des termes de référence, au Bureau de la Passation des Marchés, à l’adresse ci-dessous, et aux heures suivantes : de 8 h à 16 h 00 (du lundi au vendredi). Les dossiers de manifestation d’intérêt doivent être déposés en version physique ou transmis en version électronique, à l’adresse mentionnée ci-dessous, au plus tard le 19 juin 2019 à 14 heures, heure locale avec la mention « Avis de recrutement d’un consultant international chargé d’analyser le dispositif national d’évaluation de la performance du système éducatif et des évaluations sommatives du système éducatif Congolais ». L’adresse à laquelle, il est fait référence est :

UNITÉ DE COORDINATION DU PRAASED sis au N° 133 de l’Avenue Maréchal LYAUTEY, en face du CHU, à côté de l’UNESCO, E-mail : praaseducp@gmail.com , Téléphone : 00 242 06 621 38 33

Fait à Brazzaville, le 16/05/2019. Le Coordonnateur du PRAASED, Calixte KOLYARDO

praased Recrutement d'un consultant international
2019-06-11 14:25:58
full-time

Recevez les meilleures opportunités

Fermer

Je me connecte