Fiche entreprise

drapeau rca

PRUCAC

NOTRE ENTREPRISE

Les nombreuses crises militaro-politiques qu’a connu la République Centrafricaine, un pays enclavé de 623 000 Km², ont plongé la population dans une situation alimentaire sans précédent. Fort de ce constat et s’appuyant sur le plan national de Relèvement et de Consolidation de la Paix en Centrafrique (RCPCA), le Gouvernement a sollicité et obtenu de la Banque le financement du Projet de Réponse Urgente à la Crise Alimentaire en Centrafrique (PRUCAC) d’un montant de 50 000 000 USD. Le projet a pour objectif principal l’Accroissement de la production alimentaire et amélioration de la résilience dans les zones touchées au profit des petits exploitants agricoles et des ménages en situation d'insécurité alimentaire.
Le Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural (MADR) est l’autorité de tutelle du PRUCAC, de même que du projet en cours, Projet Appui à la Relance Agricole et au Développement de l’Agrobusiness (PRADAC). Et le MADR, a confié l’exécution du PRUCAC à l’unité nationale de coordination du PRADAC (UNCT/PRADAC). En conséquence, cette UNCTP sera renforcée avec du personnel additionnel.


Nos offres d'emploi

AVIS DE SOLLICITATION A MANIFESTATION D’INTERET

 

 

Pays                         : République Centrafricaine

 

Projet                         : Projet de Réponse Urgente à la Crise Alimentaire en Centrafrique (PRUCAC).

 

Crédit/Don                          V1890.    

 

N° d’identification du projet     : P 176 754

RECRUTEMENT DU COORDONATEUR (TRICE) ADJOINT(E) DE L’UNITE NATIONAL DE COORDINATION DU PROJET (UGP)

 

Le Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural, à travers l’Unité Nationale de la Coordination Technique (UNCT) du PRADAC et le Cabinet spécialisé CRI (www.criburkina.com), invitent les candidats intéressés par ces postes à manifester leur intérêt en vue de fournir les services décrits ci-dessous.  Les Candidats intéressés doivent fournir les informations démontrant qu’ils possèdent les qualifications requises et une expérience pertinente pour l’exécution des tâches incombant au poste sollicité. 

 

1.      Contexte et justification

 

Les nombreuses crises militaro-politiques qu’a connu la République Centrafricaine, un pays enclavé de 623 000 Km², ont plongé la population dans une situation alimentaire sans précédent. Fort de ce constat et s’appuyant sur le plan national de Relèvement et de Consolidation de la Paix en Centrafrique (RCPCA), le Gouvernement a sollicité et obtenu de la Banque le financement du Projet de Réponse Urgente à la Crise Alimentaire en Centrafrique (PRUCAC) d’un montant de 50 000 000 USD. Le projet a pour objectif principal l’Accroissement de la production alimentaire et amélioration de la résilience dans les zones touchées au profit des petits exploitants agricoles et des ménages en situation d'insécurité  alimentaire.

Le Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural (MADR) est l’autorité de tutelle du PRUCAC, de même que du projet en cours, Projet Appui à la Relance Agricole et au Développement de l’Agrobusiness (PRADAC). Et le MADR, a confié l’exécution du PRUCAC à l’unité nationale de coordination du PRADAC (UNCT/PRADAC). En conséquence, cette UNCTP sera renforcée avec du personnel additionnel.

A ce titre, le cabinet spécialisé en recrutement de concert avec le comité de recrutement du Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural (MADR) lancent le processus de sélection des candidatures du Coordonnateur adjoint de l’Unité de Gestion du Projet.

 

  1. Description du Projet

 

Le PRUCAC à quatre (4) composantes décrites de la manière suivante :

  1. Composante 1: Soutenir une production alimentaire accrue. Cette composante est subdivisée en trois (03) sous-composantes qui sont:
  • Sous-composante 1.1 confiée à la FAO : Soutenir la production alimentaire et la nutrition des ménages.
  • Sous-composante 1.2 confiée au PAM : Soutien à la protection des semences et aux liens avec les opportunités du marché.
  • Sous-composante 1.3 confiée à ** FAO : Renforcement des informations hydrométéorologiques pour l’alerte précoce aux inondations
  1. Composante 2: Travaux publics à haute intensité de main-d'œuvre pour la résilience. Cette composante est subdivisée en deux (02) sous-composantes qui sont:
  • Sous-composante 2.1 confiée à ** FAO : Réhabilitation et entretien des infrastructures agricoles à petite taille;
  • Sous-composante 2.2 confiée à l’AGETIP CAF : Réhabilitation et entretien des infrastructures de drainage à Bangui
  1. Composante 3 : Gestion et coordination du Projet 

 

  1. Composante 4 : Réponse urgente aux crises et catastrophes naturelles 

 

  1. Zones d’intervention du projet

 

Le Projet de Réponse Urgente à la Crise Alimentaire en Centrafrique (PRUCAC) interviendra dans les préfectures ci-après : Bangui, Ouham, Mambere Kadei, Basse-Kotto, Haute-Kotto, Nana Gribizi et Ouaka.

 

4        – MANDAT DU CONSULTANT :

- Le mandat du Consultant est de collaborer étroitement avec le coordonnateur existant de l’UNCTP ainsi que tous les spécialistes de l’UNCTP (notamment les Spécialiste en Passation des Marchés, les Spécialistes en Gestion Financière, les Spécialistes en Suivi et Evaluation, les Spécialistes en sauvegardes sociales, le Spécialiste en VBG, les auditeurs internes, etc.),  pour aider dans la gestion et l’organisation des activités liées à l’exécution des deux projets. Et de façon spécifique le Coordonnateur Adjoint assurera principalement les fonctions générales d’administration, de coordination, de supervision, et de suivi du projet PRUCAC.  

Ainsi, en collaboration avec le Coordonnateur, la mission du Coordonnateur Adjoint consiste à 

  1. Définir la programmation technique et budgétaire pluriannuelle et annuelle pour validation par le Comité de pilotage :
    • Assurer l’élaboration des Plans de Travail et Budgets Annuels (PTBA) et des plans de passation des marchés ;
    • Présenter le PTBA au Comité de Pilotage pour examen et approbation ;
    • Appuyer le Comité de Pilotage à préparer les réunions du Comité de Pilotage Stratégique du projet, et veiller à l’application des décisions, suggestions et recommandations qui en sont issues.
  2. Superviser la réalisation des activités programmées, en collaboration avec les partenaires de mise en œuvre du PRUCAC, et suivre l’exécution budgétaire du projet :
    • Faire exécuter et suivre le budget du Projet ;
    • Faciliter la participation des partenaires à la mise en œuvre dans leurs activités respectives au bénéfice du projet ;
    • Préparer et faciliter les missions de suivi et de supervision ;
    • Veiller à l’atteinte des objectifs du projet ;
    • Programmer, superviser et suivre la mise en œuvre des activités ;
    • Présider le Comité Technique du projet ;
    • Veiller au contrôle de la qualité et la cohérence globale de la mise en œuvre du projet ;
    • Veiller à la mise en œuvre des recommandations du comité de pilotage, des missions de supervision et de suivi et des différents audits.
  3. Assurer la transparence et la conformité aux procédures de la Banque Mondiale de toute activité fiduciaire (budgétaire, comptable, passation de marchés, etc.) et modalités d’exécution.
    • Assurer une bonne gouvernance fiduciaire du projet ;
    • Veiller à la qualité et au respect des procédures financières applicables au financement du Projet ;
    • Veiller à la mise en place d’un contrôle interne satisfaisant au sein du projet ;
    • Organiser et donner toutes facilités pour la réalisation des audits techniques, financiers et comptables ;
    • Assurer/ superviser la bonne gestion logistique du projet ;

 

  1. Gérer les relations avec les autorités, la Banque mondiale et les partenaires de mise en œuvre sur les aspects techniques et financiers
    • Assurer les relations et travailler étroitement avec les représentants des partenaires techniques et financiers en vue d’harmoniser au maximum les démarches administratives et d’établir en commun, les modalités de gestion du programme ;
    • Assurer la coordination avec les partenaires de mise en œuvre des différentes composantes techniques (FAO, PAM, AGETIP) ainsi que les ministères sectorielles et autorités locales ayant des responsabilités techniques dans les domaines des différentes sous-composantes 
    • Représenter le projet auprès des administrations et des autres partenaires.
  2. Assurer le bon fonctionnement du système de suivi évaluation du projet
    • Faire le suivi sur la mise à jour de tableau de suivi des contrats du projet ;
    • Elaborer les rapports de suivi du Projet et en assurer la diffusion ;
    • Rendre compte de l'état d'exécution du projet au Comité de Pilotage et aux autorités de tutelle ;
    • Préparer et soumettre les rapports périodiques d’exécution du projet aux autorités de tutelle ;
    • Assurer la clôture du projet.
  3. Animer, coordonner et superviser l’équipe technique
    • Animer l’équipe de l’UNCTP en fonction des activités du PTBA ;
    • Assurer le contrôle qualité des activités du personnel ;
    • Identifier les besoins de formation du personnel, les finaliser avec le Coordonnateur et le soumettre aux autorités de tutelle ; En collaboration avec le Coordonnateur faire l’évaluation périodique des performances du personnel de l’UNCPT et proposer les mesures appropriées pour améliorer les performances et assurer une gestion efficace des ressources humaines du  projet.
  1. Lieux et conditions de travail

Le lieu de travail du Coordonnateur Adjoint est à Bangui, la capitale de la République Centrafricaine, avec de fréquentes missions dans les zones d’activités du Projet. Il sera doté de tous les moyens indispensables à sa prestation : bureau avec les mobiliers adéquats, ordinateur et moyens roulants.

  1. Qualifications et Aptitudes

Les qualifications et aptitudes requises pour cette mission sont les suivantes :  

  • Consultant de niveau international, avec un niveau d’instruction Bac+5 en Gestion des projets de développement, en Ingénierie, en agronomie, en agroéconomie, en génie rural ou équivalent ;
  • Avoir une expérience confirmée de dix (10) ans d’expérience professionnelle dont Cinq (5) au moins à un poste de responsabilité dans la gestion des projets financés par les bailleurs de fonds ;
  • Avoir une bonne connaissance des politiques nationales de développement du monde rural ;
  • Avoir une bonne connaissance du développement urbain et de la gestion des risques serait un atout ;
  • Être familier avec les directives et procédures des institutions internationales 
  • Avoir une maitrise des logiciels usuels (Word, Excel, Power Point, Internet Explorer, et autres outils de communication) ; 
  • Posséder une très bonne maîtrise du français ; une connaissance de l’anglais serait un atout ;
  • Être de bonne moralité et avoir la capacité de travailler en équipe et dans un milieu multiculturel et  pluridisciplinaire ;
  • Avoir une expérience dans des zones à sécurité volatile et être prêt à gérer des situations stressantes ;
  • Avoir une connaissance et expérience avérées en Afrique francophone. Une expérience en Afrique centrale serait un atout ;

 

  1. DUREE DU CONTRAT

La durée totale des contrats est d’un (01)  an renouvelable. La période prévisionnelle de démarrage est le 15 Novembre 2021

 

  1. INDICATEURS DE PERFORMANCE AU POSTE

 

Les indicateurs ci-après permettront de mesurer les performances du Coordonnateur Adjoint :

  • Taux d’exécution annuelle du PTA rapporté au poste ;
  • Respect des échéances de production des rapports périodiques destinés aux PTFs ; 
  • Respect des échéances de production des rapports financiers,
  • Respect des procédures de sauvegardes environnementales et sociales y compris la mise en œuvre des politiques de sauvegarde
  • Progrès du projet vers l’atteinte de l’objective de développement du projet (y compris en termes de décaissements des ressources financier du projet, progrès des indicateurs par rapports aux cibles annuels, etc.);
  • Niveau de mise en œuvre des recommandations issues des évaluations périodiques ;
  • Respect de l’échéance de l’évaluation annuelle de performances des collaborateurs.

 

  1. thode de recrutement

Le recrutement se fera selon la méthode de sélection des consultants individuels définie aux points 7.36 et 7.37 du Règlement de Passation des Marchés daté de Juillet 2016, révisé en Novembre 2017, Août 2018 et Novembre  2020.

Le Coordonnateur Adjoint sera recruté sur la base de ses qualifications académiques, de son expérience professionnelle pertinente et de sa capacité à réaliser la mission.

Les étapes du recrutement sont les suivantes : (i) comparaison des dossiers de candidature et (ii) entretien.

Chaque candidat devra fournir au comité de recrutement (mabohamady@yahoo.fr et direction@cribf.com ) :

  1. un curriculum vitae (3 pages maximum et en PDF) ;
  2. une une lettre de motivation (3 pages maximum et en PDF) précisant (a) la formation utile, (b) l’expérience pertinente, (c) la valeur ajoutée apportée par le candidat face aux défis de la préparation du Projet et (d) la disponibilité immédiate du candidat et sa compréhension des conditions de la mission proposée ; et
  3. les copies certifiées des diplômes et certificats et attestations de travail.

Les candidatures doivent être envoyées au plus tard le  vendredi 26 novembre 2021 à minuit (heure locale GMT+1), à l’adresse suivante : direction@cribf.com et copie à fiodembeasset@yahoo.fr, avec en objet le titre du poste  (Coordonnateur (trice) Adjoint (e) du PRUCAC).

 

Les Consultants intéressés peuvent obtenir des informations supplémentaires aux adresses ci-dessous et aux heures d’ouverture de bureaux de 7 h30 à 15h30.

 

2021-11-19 15:48:49
full-time
Centrafrique

PRUCAC | Agro-alimentaire

AVIS DE SOLLICITATION A MANIFESTATION D’INTERET

 

Pays                         : République Centrafricaine

Projet                      : Projet de Réponse Urgente à la Crise Alimentaire en Centrafrique (PRUCAC)..

Crédit/Don           : V1890.    

N° d’identification du projet     : P 176 754

RECRUTEMENT DU SPECIALISTE EN GESTION FINANCIERE

Le Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural, à travers l’Unité Nationale de la Coordination Technique (UNCT) du PRADAC et le Cabinet spécialisé CRI (www.criburkina.com), invitent les candidats intéressés par ces postes à manifester leur intérêt en vue de fournir les services décrits ci-dessous.  Les Candidats intéressés doivent fournir les informations démontrant qu’ils possèdent les qualifications requises et une expérience pertinente pour l’exécution des tâches incombant au poste sollicité.  
  1. Contexte General

Les nombreuses crises militaro-politiques qu’a connu la République Centrafricaine, un pays enclavé de 623 000 Km², ont plongé la population dans une situation alimentaire sans précédent. Fort de ce constat et s’appuyant sur le plan national de Relèvement et de Consolidation de la Paix en Centrafrique (RCPCA), le Gouvernement a sollicité et obtenu de la Banque le financement du Projet de Réponse Urgente à la Crise Alimentaire en Centrafrique (PRUCAC) d’un montant de 50 000 000 USD. Le projet a pour objectif principal l’Accroissement de la production alimentaire et amélioration de la résilience dans les zones touchées au profit des petits exploitants agricoles et des ménages en situation d'insécurité alimentaire.

Le Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural (MADR) est l’autorité de tutelle du PRUCAC, de même que du projet en cours, Projet Appui à la Relance Agricole et au Développement de l’Agrobusiness (PRADAC). Et le MADR, a confié l’exécution du PRUCAC à l’unité nationale de coordination du PRADAC (UNCT/PRADAC). En conséquence, cette UGP sera renforcée avec du personnel additionnel.

A ce titre, le cabinet spécialisé en recrutement de concert avec le comité de recrutement du Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural (MADR) lancent le processus de sélection des candidatures au poste du Spécialiste en Gestion Financière devant faire partie de l’UGP.

  1. Description du Projet

Le PRUCAC à quatre (4) composantes décrites de la manière suivante :

  1. Composante 1: Soutenir une production alimentaire accrue. Cette composante est subdivisée en trois (03) sous-composantes qui sont:
  • Sous-composante 1.1 confiée à la FAO : Soutenir la production alimentaire et la nutrition des ménages.
  • Sous-composante 1.2 confiée au PAM : Soutien à la protection des semences et aux liens avec les opportunités du marché.
  • Sous-composante 1.3 confiée à la FAO : Renforcement des informations hydrométéorologiques pour l’alerte précoce aux inondations
  1. Composante 2: Travaux publics à haute intensité de main-d'œuvre pour la résilience. Cette composante est subdivisée en deux (02) sous-composantes qui sont:
  • Sous-composante 2.1 confiée à la FAO : Réhabilitation et entretien des infrastructures agricoles à petite taille;
  • Sous-composante 2.2 confiée à l’AGETIP CAF : Réhabilitation et entretien des infrastructures de drainage à Bangui
  1. Composante 3 : Gestion et coordination du Projet 
  1. Composante 4 : Réponse urgente aux crises et catastrophes naturelles 

 

  1. Zones d’intervention du projet

Le Projet de Réponse Urgente à la Crise Alimentaire en Centrafrique (PRUCAC) interviendra dans les préfectures ci-après :Bangui, Ouham, Mambere Kadei, Basse-Kotto, Haute-Kotto, Nana Gribizi et Ouaka.

  1. Mandat du Consultant

Placé (e) sous l’autorité du Coordonnateur Adjoint de l’UGP, qui est le gestionnaire du projet du PRUCAC, le ou la spécialiste en gestion financière rend compte au gestionnaire du projet de toutes les activités qu’il ou elle a sous sa responsabilité. Il/elle est responsable de tous les documents pour information et signature décisionnelle relatifs à la détention et la cession des ressources pour l’ensemble des activités du projet à travers le respect des règles et le suivi des procédures de gestion administrative, financière et comptable.

Plus précisément, il/elle est chargé (e) des tâches principales suivantes :

  • S’assurer du respect de l’utilisation économique et efficiente des ressources mises à la disposition des Bénéficiaires dans le cadre de l’exécution du Projet ;
  • Produire de l’information de gestion comptable et financière fiable contribuant à un pilotage efficace du Projet et renseignant correctement sur son patrimoine 
  • Assurer le suivi de l’exécution du PTBA couplé avec un chronogramme de mise en œuvre des recommandations issues des audits externes et des missions de supervision des Partenaires Techniques et financiers (PTF).
  • Veiller au respect rigoureux de toutes les obligations fiduciaires prévues dans l’Accord de financement du Projet signé avec la Banque mondiale et des recommandations des différentes missions de supervision

Le ou la spécialiste en Gestion financière participe et s’implique personnellement à toutes les phases relatives à la préparation des demandes de remboursement des fonds (DRFs) sur le compte désigné du PRUCAC.

  1. En ce qui concerne la planification et l’équilibre financiers :
  • Participer à l’élaboration des budgets annuels et les budgets de trésorerie y afférents ;
  • Suivre mensuellement les engagements des rubriques budgétaires ;
  • Constater les écarts, les analyser et proposer des mesures correctives;
  • Assurer le suivi du calendrier des activités en élaborant des plans de trésorerie semestriels et veuillez au maintien permanent du niveau des liquidités par le contrôle du montant et du temps de décaissement du compte de crédit ;
  • Assurer le suivi des opérations sur les fonds (retraits, règlements en monnaie de crédit, avances de fonds aux différents centres de coût) ;
  • Contrôler la conformité des pièces justificatives de dépenses ;
  • Élaborer les états de rapprochement bancaire du compte désigné;
  • Assurer le paiement des indicateurs lorsqu’ils sont atteints et après vérification et validation par les parties autorisés (Agent de Vérification Indépendant).
  1. En ce qui concerne la gestion comptable et l’information financière :

 

  • Tenir à jour la comptabilité de gestion (budgétaire / analytique) en plus de celle de la comptabilité générale;
  • Assurer un bon fonctionnement du dispositif automatisé d’information de gestion (logiciel de gestion financière et comptable);
  • Assurer une bonne supervision du travail du comptable et veiller au suivi des procédures comptables;
  • Contrôler quotidiennement les imputations comptables et mensuellement l’analyse des soldes des comptes de e trésorerie;
  • Assurer la production et la validation des états comptables (grand livre, balance, …) dans les délais de production arrêtés;
  • Participer à la production à temps des rapports de suivi financier (trimestriels, semestriels et annuels) et les états financiers annuels pour les audits externes des projets 
  • S’assurer de la comptabilité dans les structures bénéficiaires des fonds du projet;
  • Assurer le classement et l’archivage des pièces comptables.
  • Assurer la gestion administrative, financière et comptable du Projet conformément aux normes comptables, aux Directives de la Banque Mondiale et aux accords de financement;
  • Veiller au suivi des procédures de décaissement et de réapprovisionnement des comptes désignés;
  • Veiller au fonctionnement des comptes désignés et des comptes de transactions pour assurer une bonne trésorerie 
  • Assurer la paie des bénéficiaires et de l’équipe du Projet ;
  • Assurer l’élaboration et la tenue à jour de la liste détaillée et chiffrée des acquisitions de biens et de services prévues sur le financement du Projet ;
  • S’assurer de la mise en place d’un système informatique simple d’information de gestion administrative, financière et comptable, permettant notamment la préparation des rapports de suivi financier et des demandes de remboursement de fonds 
  • Signer conjointement avec les autres personnes désignées les titres de paiement qui ont été préparés par les comptables 
  • Assurer le suivi et le respect du protocole de vérification et de paiement des transferts des bénéficiaires et des salaires du personnel du Projet ;
  • Suivre l’exécution financière des activités du projet dans le respect des règles contenues dans le manuel des procédures ;
  • Produire les rapports de Suivi Financier du Projet (RSF) suivant les standards requis par la  Banque mondiale  et la périodicité  requise par l’IDA (rapports trimestriels) ;
  • Préparer les éléments pour les audits financiers externes ;
  • S’assurer de la mise en œuvre et du suivi des recommandations des rapports d’audit financier et des missions de supervision ;
  • Servir de point de contact avec le spécialiste en gestion financière et le service des décaissements de la Banque mondiale.
  1. En ce qui concerne la gestion des marchés, des biens et des stocks :
  • Contribuer à la mise à jour de la comptabilité matière (biens durables et stocks) ;
  • Participer à la prise annuelle de l’inventaire physique des immobilisations et des stocks.
  1. En ce qui concerne la gestion du personnel contractuel du projet :

 

  • Établir les états de paiement ;
  • Assurer la mise à jour du fichier du personnel contractuel ;
  • Gérer le personnel y compris les congés.
  1. En ce qui concerne l’environnement de contrôle :
  • Contribuer au respect des règles et du suivi des procédures administratives, financières et comptables ;
  • Participer à l’actualisation du manuel de procédures administratives, financières et comptables si de nouvelles réalités de travail l’exigent ;
  • Permettre la bonne réalisation des audits financiers externes du  projet ;
  •  Établir un tableau de suivi des recommandations issues des audits financiers externes et des missions de supervisions de la Banque mondiale.
  1. Résultats escomptés

Les critères de performance suivants seront utilisés pour évaluer la performance du Spécialiste en Gestion Financière (SGF) à la fin de la consultation :

  • Le plan de travail budgétaire annuel (PTBA) est régulièrement mis à jour régulièrement et reflète la dynamique du projet ;
  • Le plan de travail budgétaire annuel (PTBA) est exécuté sans retard ;
  • Les missions d’audit et de supervision donnent des résultats satisfaisants ;
  • Les demandes de Reconstitution de Fonds (DRFs) sont soumises dans les délais et que les éventuels commentaires de la Banque sont pris en compte.
  1. Supervision hiérarchique

Le Coordonnateur Adjoint de l’UGP supervise et évalue les performances du Spécialiste en Gestion Financière (SGF).

Le Spécialiste en Gestion Financière (SGF) travaille en étroite collaboration avec les autres spécialistes du Projet et l’équipe de passation des marchés de la Banque mondiale.

  1. Lieux de travail

Le lieu de travail du Spécialiste en Gestion Financière (SGF) est à Bangui, la capitale de la République Centrafricaine, avec de fréquentes missions si nécessaires dans les zones des activités du Projet.

  1. Qualifications et Aptitudes

Les qualifications et aptitudes requises pour cette mission sont les suivantes :

  • Etudes supérieures (en administration des entreprises, comptabilité, audit, finance, contrôle de gestion ou toute spécialité équivalente) sanctionnées par l’obtention d’un diplôme BAC+5 au moins.
  • Avoir une expérience professionnelle cumulée d’au moins dix (10) années dans les domaines de la comptabilité, de l’audit, de la gestion financière, de la finance, du contrôle de gestion dont au moins cinq (5) années à un poste de responsabilité équivalente (Chef comptable, DAF, RAF, SGF,……). Auditeur interne, Contrôleur de gestion ou poste équivalent) dans le secteur public, le secteur privé ou dans un projet de développement ; l’expérience dans un projet cofinancé par des partenaires techniques et financiers (PTF) serait un atout ; des expériences à un poste similaire de SGF dans un projet financé par la Banque Mondiale serait un atout. De même, des expériences d’assistant technique (renforcement de capacité et transfert de compétence) dans les domaines de la gestion financière auprès de projets de développement ou toute autre entité serait un très grand avantage.
  • Expérience indispensable dans la connaissance de logiciel comptables usuels et de système informatisé de gestion comptable et financière adaptés aux projets de développement ; la connaissance d’un logiciel de gestion comptable habituellement utilisé dans les projets financés par la Banque mondiale serait un avantage.
  • Connaissance des procédures de gestion des finances publiques (chaine de la dépense publique) serait un avantage.
  • Connaissance de l’outil informatique et en particulier des logiciels de grand public (Word, Excel, E-mail, …) nécessaire.
  • Être de bonne moralité et avoir la capacité de travailler en équipe et dans un milieu multiculturel et pluridisciplinaire ;
  • Être apte pour l’exécution de la mission ;
  • Avoir une expérience dans des zones à sécurité volatile et être prêt à gérer des situations stressantes ;
  • Posséder une très bonne maîtrise du français et une connaissance de l’anglais ;
  • Maitrise d’un logiciel de comptabilité (Tompro) serait un atout.
  1. Conditions de travail et de vie

A Bangui, le Spécialiste en Gestion Financière travaillera au sein de la Coordination du Projet où sont aménagés des bureauxéquipés de connexion internet et téléphonique pour l’équipe du Projet.  Les déplacements se feront en véhicule dans le cadre du travail.

Le Projet mettra à la disposition du Spécialiste en Gestion Financière les équipements et matériels nécessaires à l’exercice de sa  mission.

  1. Conditions de contrat

La durée totale des contrats est d’un (01) an renouvelable. La période prévisionnelle de démarrage est le 15 Novembre 2021.

  1. thode de recrutement

Le recrutement se fera selon la méthode de sélection des consultants individuels définie aux points 7.36 et 7.37 du Règlement de Passation des Marchés daté de Juillet 2016, révisé en Novembre 2017, Août 2018 et Novembre 2020.

Le Spécialiste en Gestion Financière sera recruté sur la base de ses qualifications académiques, de son expérience professionnelle pertinente et de sa capacité à réaliser la mission.

Les étapes du recrutement sont les suivantes : (i) comparaison des dossiers de candidature et (ii) entretien.

Chaque candidat devra fournir au comité de recrutement (mabohamady@yahoo.fr et direction@cribf.com ) :

 (i) un curriculum vitae (3 pages maximum et en PDF) et (ii) une lettre de motivation (3 pages maximum et en PDF) précisant (a) la formation utile, (b) l’expérience pertinente, (c) la valeur ajoutée apportée par le candidat face aux défis de la préparation du Projet et (d) la disponibilité immédiate du candidat et sa compréhension des conditions de la mission proposée. (iii) les copies certifiées des diplômes et certificats et attestations de travail.

Les candidatures doivent être envoyées au plus tard le vendredi 26 novembre 2021 à minuit (heure locale GMT+1), à l’adresse suivante : direction@cribf.com et copie à fiodembeasset@yahoo.fr, avec en objet le titre du poste  (Spécialiste en Gestion Financière du PRUCAC).

Les Consultants intéressés peuvent obtenir des informations supplémentaires aux adresses ci-dessous et aux heures d’ouverture de bureaux de 7 h30 à 15h30.

2021-11-19 15:48:06
full-time
Centrafrique

PRUCAC | Agro-alimentaire

AVIS DE SOLLICITATION A MANIFESTATION D’INTERET

 

Pays                         : République Centrafricaine

Projet                         : Projet de Réponse Urgente à la Crise Alimentaire en Centrafrique (PRUCAC).

Crédit/Don                          : V1890

N° d’identification du projet     : P 176 754

  

RECRUTEMENT DU SPECIALISTE EN PASSATION DES MARCHES POUR LE PRUCAC

  

Le Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural, à travers l’Unité Nationale de la Coordination Technique (UNCT) du PRADAC et le Cabinet spécialisé CRI (www.criburkina.com), invitent les candidats intéressés par ces postes à manifester leur intérêt en vue de fournir les services décrits ci-dessous.  Les Candidats intéressés doivent fournir les informations démontrant qu’ils possèdent les qualifications requises et une expérience pertinente pour l’exécution des tâches incombant au poste sollicité.
  1. Contexte General
Les nombreuses crises militaro-politiques qu’a connu la République Centrafricaine, un pays enclavé de 623 000 Km², ont plongé la population dans une situation alimentaire sans précédent. Fort de ce constat et s’appuyant sur le plan national de Relèvement et de Consolidation de la Paix en Centrafrique (RCPCA), le Gouvernement a sollicité et obtenu de la Banque le financement du Projet de Réponse Urgente à la Crise Alimentaire en Centrafrique (PRUCAC) d’un montant de 50 000 000 USD. Le projet a pour objectif principal l’Accroissement de la production alimentaire et amélioration de la résilience dans les zones touchées au profit des petits exploitants agricoles et des ménages en situation d'insécurité alimentaire.

Le Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural (MADR) est l’autorité de tutelle du PRUCAC, de même que du projet en cours, Projet Appui à la Relance Agricole et au Développement de l’Agrobusiness (PRADAC). Et le MADR, a confié l’exécution du PRUCAC à l’unité nationale de coordination du PRADAC (UNCT/PRADAC). En conséquence, cette UGP sera renforcée avec du personnel additionnel.

A ce titre, le cabinet spécialisé en recrutement de concert avec le comité de recrutement du Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural (MADR) lancent le processus de sélection des candidatures au poste du Spécialiste en Passation des Marchés pour le PRUCAC devant faire partie de l’Unité de Gestion du Projet.
  1. Description du Projet
Le PRUCAC à quatre (4) composantes décrites de la manière suivante :
  1. Composante 1: Soutenir une production alimentaire accrue. Cette composante est subdivisée en trois (03) sous-composantes qui sont:
  • Sous-composante 1.1 confiée à la FAO : Soutenir la production alimentaire et la nutrition des ménages.
  • Sous-composante 1.2 confiée au PAM : Soutien à la protection des semences et aux liens avec les opportunités du marché.
  • Sous-composante 1.3 confiée à ** FAO : Renforcement des informations hydrométéorologiques pour l’alerte précoce aux inondations
  1. Composante 2: Travaux publics à haute intensité de main-d'œuvre pour la résilience. Cette composante est subdivisée en deux (02) sous-composantes qui sont:
  • Sous-composante 2.1 confiée à la FAO : Réhabilitation et entretien des infrastructures agricoles à petite taille;
  • Sous-composante 2.2 confiée à l’AGETIP CAF : Réhabilitation et entretien des infrastructures de drainage à Bangui
  1. Composante 3 : Gestion et coordination du Projet 
  1. Composante 4 : Réponse urgente aux crises et catastrophes naturelles 

 

  1. Zones d’intervention du projet

Le Projet de Réponse Urgente à la Crise Alimentaire en Centrafrique (PRUCAC) interviendra dans les préfectures ci-après :Bangui, Ouham, Mambere Kadei, Basse-Kotto, Haute-Kotto, Nana Gribizi et Ouaka.

  1. Mandat du Consultant

Placé sous l’autorité directe du Coordonnateur Adjoint de l’UGP, qui est le gestionnaire du projet du PRUCAC, le Spécialiste en Passation des Marchés (SPM) travaillera en étroite collaboration avec tous les autres responsables du Projet, notamment le Spécialiste en Gestion Financière, le Spécialiste en Suivi et Evaluation, les Spécialistes en sauvegardes sociales, le Spécialiste en VBG, les Spécialistes en environnementales etc.

De façon générale, la mission du SPM consiste à :

  1. Assister le Coordonnateur Adjoint (i) dans la recherche de solutions pratiques aux défis de mise en œuvre du Projet et (ii) dans ses relations avec les partenaires institutionnels nationaux et internationaux, dont la Banque mondiale.
  2. Appuyer la mise en œuvre du Projet, grâce à une passation des marchés rigoureuse, efficace et réactive.
  3. Veiller au respect de toutes les obligations prévues dans l’Accord de financement du Projet signé entre la Banque mondiale et la République Centrafricaine, des règles et procédures décrites dans le Règlement de Passation des Marchés de la Banque et des recommandations des différentes missions de supervision.

De façon spécifique, le SPM a pour attribution de :

  • Être responsable de la mise en place d’un système simple de gestion de la passation des marchés comprenant : (i) la planification des opérations de passation des marchés, (ii) le suivi de l’avancement, (iii) l’analyse des écarts entre les réalisations  et le plan de passation des marchés 
  • Planifier, préparer et coordonner le calendrier d’acquisition de services de consultants, de fournitures/services autres que services de consultants et de travaux pour chaque composante 
  • Assurer le classement et l’archivage des pièces relatives à la passation des marchés ;
  • Faire des études de marché pour analyser l’offre locale et définir les meilleures stratégies de passations des marchés en tenant compte des contraintes locales et des objectifs du Projet ;
  • Contribuer à tous les rapports d’activités prescrits par le Manuel d’Exécution du Projet, mais également de tout autre rapport que la Banque mondiale pourrait demander dans le cadre de l’exécution du Projet 
  • Servir de point de contact avec le SPM de la Banque mondiale ;
  • Assurer la qualité de l’ensemble du processus d’acquisition, plus précisément de ce qui suit : 
    1. faire le suivi, auprès des Agences partenaires de mise en œuvre, (i) de l’élaboration des termes de référence (TDR) pour les services de consultant, et (ii) des spécifications techniques pour les acquisitions de biens ;
    2. assurer le contrôle de qualité des dossiers d’appel d’offres et des demandes de propositions (suivant les modèles disponibles dans le site web de la Banque mondiale) devant être soumis à l’avis de non objection de la Banque mondiale et assurer leur transmission et/ou vente selon cas ;
    3. procéder au lancement des appels d’offres (le cas échéant aux avis à manifestation d’intérêt ou présélection), selon les modes convenus dans le Plan de Passation des Marchés approuvé par la Banque ;
    4. veiller à la bonne gestion des appels d’offres en cours ;
    5. participer aux séances publiques d’ouverture des plis pour fournir des conseils et assurer le contrôle de qualité des rapports d’ouverture des offres et propositions reçues ;
    6. assurer le contrôle de qualité des rapports d’évaluation des offres à signer conjointement par les autres membres désignés de ces commissions ;
    7. être l’interlocuteur de la Banque mondiale pour toutes les questions relatives à la passation des marchés, notamment pour toutes les communications liées à l’obtention des avis de non objection du bailleur de fonds ;
    8. préparer des contrats, après l’obtention des avis de non objection (si requis) et veiller à leur signature par les personnes habilitées à le faire ;
    9. concevoir et mettre en place une base de données de fournisseurs et développer des statistiques de gestion qui permettront à la Banque mondiale et au Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural (MADR) de mesurer le niveau de performance de l’équipe chargée de la passation des marchés ;
    10. mettre en place un système de classement des dossiers de passation des marchés qui inclura pour chaque marché tous les documents relatifs à ce marché y compris les documents relatifs aux paiements, en vue de permettre toute revue à posteriori de la Banque mondiale ;
    11. S’assurer que toutes les activités ainsi que les documents de passation des marchés sont mis à jour régulièrement dans STEP y compris pour les activités à postériori
  1. fournir appui conseil à la Coordination du Projet en matière d’interprétation des clauses contractuelles, de prévention des litiges et de gestion des éventuels différends.
  1. Résultats escomptés

Les critères de performance suivants seront utilisés pour évaluer la performance du SPM à la fin de la consultation :

  • Le plan de passation des marchés est mis à jour régulièrement dans STEP et reflète la dynamique du projet ;
  • Le plan de passation des marchés est exécuté sans retard ;
  • La revue a posteriori des marchés et contrats par la Banque mondiale note  le Projet au moins « satisfaisant » ;
  • Les demandes d’avis de non objection à la Banque mondiale sont soumises dans les délais et que les éventuels commentaires de la Banque sont pris en compte.
  • La capacité du Spécialiste en Passation des Marchés (national) renforcée après 12 mois de sorte qu’il maîtrise les règles et procédures de la Banque.
  1. Supervision hiérarchique

Le Coordonnateur adjoint de l’UGP, qui est le gestionnaire du projet PRUCAC supervise et évalue les performances du Spécialiste en Passation des Marchés (SPM).

Le Spécialiste en Passation des Marchés (SPM) travaille en étroite collaboration avec les autres spécialistes du Projet et l’équipe de passation des marchés de la Banque mondiale.

  1. Lieux de travail

Le lieu de travail du SPM est à Bangui, la capitale de la République Centrafricaine, avec de fréquentes missions si nécessaires dans les zones des activités du Projet.

  1. Qualifications et Aptitudes

Les qualifications et aptitudes requises pour cette mission sont les suivantes :

  • Consultant de niveau international, avec un niveau d’instruction Bac+4 en Ingénierie, Economie, Gestion ou équivalent ;
  • Avoir une expérience confirmée de cinq (5) ans d’expérience professionnelle en passation des marchés, dont trois (3) ans dans un projet financé par la Banque mondiale ou une autre agence de développement, et être familier avec les directives et procédures de ces institutions internationales 
  • Avoir une connaissance informatique des logiciels bureautiques (Word, Excel, Power Point, Internet Explorer, et autres outils de communication) ; la connaissance d’un logiciel de gestion des marchés est un atout ;
  • Posséder une très bonne maîtrise du français et une connaissance de l’anglais ;
  • Être de bonne moralité et avoir la capacité de travailler en équipe et dans un milieu multiculturel et pluridisciplinaire ;
  • Avoir une capacité à gérer des situations stressantes ;
  • Avoir une connaissance et expérience avérées en Afrique francophone. Une expérience dans les pays de l’Afrique Centrale serait un atout ;
  1. Conditions de travail et de vie

A Bangui, le Spécialiste en Passation des Marchés travaillera au sein de la Coordination du Projet où sont aménagés des bureaux équipés de connexion internet et téléphonique pour l’équipe duProjet.

Les déplacements se feront en véhicule dans le cadre du travail.

Le Projet mettra à la disposition du Spécialiste en Passation des Marchés les équipements et matériels nécessaires à l’exercice de sa mission.

  1. Conditions de contrat

La durée totale des contrats est d’un (01) an renouvelable. La période prévisionnelle de démarrage est le 15 Novembre 2021.

  1. Méthode de recrutement
recrutement se fera selon la méthode de sélection des consultants individuels définie aux points 7.36 et 7.37 du Règlement de Passation des Marchés daté de Juillet 2016, révisé en Novembre 2017, Août 2018 et Novembre 2020. Le Spécialiste en Passation des Marchés sera recruté sur la base de ses qualifications académiques, de son expérience professionnelle pertinente et de sa capacité à réaliser la mission. Les étapes du recrutement sont les suivantes : (i) comparaison des dossiers de candidature et (ii) entretien.

Chaque candidat devra fournir (i) un curriculum vitae (3 pages maximum et en PDF) et (ii) une lettre de motivation (3 pages maximum et en PDF) précisant (a) la formation utile, (b) l’expérience pertinente, (c) la valeur ajoutée apportée par le candidat face aux défis de la préparation du Projet et (d) la disponibilité immédiate du candidat et sa compréhension des conditions de la mission proposée. (iii) les copies certifiées des diplômes et certificats et attestations de travail.

 

Les candidatures doivent être envoyées au plus tard le  vendredi 26 novembre 2021 à minuit (heure locale GMT+1), à l’adresse suivante : direction@cribf.com et copie à fiodembeasset@yahoo.fr, avec en objet le titre du poste  (Spécialiste en Passation des Marchés du PRUCAC).

Les Consultants intéressés peuvent obtenir des informations supplémentaires aux adresses ci-dessous et aux heures d’ouverture de bureaux de 7 h30 à 15h30.

PRUCAC_spécialiste_passation_marchés
2021-11-19 14:49:55
full-time

Recevez les meilleures opportunités

Fermer