Offres d'emploi

Côte d'Ivoire

Chef d’Unité – Bureau de l’Ethique

| Banque-Finance-Assurance
logo JA3034P109 BAD   LA BANQUE : Créée en 1964, la Banque africaine de développement (BAD) est la première institution panafricaine de développement. Elle a pour mission de promouvoir la croissance économique et le progrès social dans l’ensemble du continent. La Banque compte 80 pays membres, dont 54 pays africains (les pays membres régionaux).Le Programme de développement de la Banque vise à fournir l’appui financier et technique nécessaire aux projets porteurs de transformation qui permettront de réduire sensiblement la pauvreté grâce à une croissance économique inclusive et durable en Afrique. Pour davantage se concentrer sur les objectifs de la Stratégie décennale (2013-2022) et réaliser un plus grand impact sur le développement, cinq grands domaines (High 5), dans lesquels les interventions devront s’intensifier pour l’Afrique, ont été identifiés, à savoir : l’énergie, l’agro-industrie, l’industrialisation, l’intégration et l’amélioration de la qualité de vie des populations africaines. La Banque entend constituer une équipe de direction qui pilotera avec succès la mise en œuvre de cette vision. LE COMPLEXE : Le Président planifie, supervise et gère les activités du Groupe de la Banque. Sous la direction des Conseils d’administration, le Président pilote les affaires de la Banque africaine de développement et du Fonds africain de développement, et gère les opérations et activités conformément aux accords portant création de la Banque africaine de développement et du Fonds africain de développement. Le Président supervise plusieurs départements et unités, notamment le Cabinet du président (PRST.0), le Bureau de l’intégrité et de la lutte contre la corruption (PIAC), le Bureau de l’auditeur général (PAGL), la Direction de la gestion des risques du groupe (PGRF), le Conseil juridique général et services juridiques (PGCL), le Département de la communication et des relations extérieures (PCER), le Bureau de l’intégrité du personnel et de l’éthique (PETH) et le Bureau du secrétaire général et Secrétariat général (PSEG).. LE DÉPARTEMENT QUI RECRUTE: Le Bureau de l’éthique est chargé de piloter, d’assurer la gestion des questions éthiques et d’émettre des avis et des conseils en matière d’éthique à l’intention de la Direction et des membres du personnel et d’apporter son soutien pour prévenir, atténuer et résoudre les problèmes liés à l’éthique de façon à contribuer à la bonne gouvernance au sein de la Banque, et à préserver de ce fait la notoriété, l’image de marque et la réputation de l’Institution en matière de probité, d’intégrité et d’impartialité. Le Bureau de l’éthique fonctionne de façon indépendante et ne rend compte à aucun fonctionnaire, département, bureau ou autre unité organisationnelle de la Banque. Toutefois, pour des raisons administratives, il est rattaché à la Présidence et rend compte au Président. Le champ d’intervention du Bureau de l’éthique se limite aux membres du personnel et ne s’étend pas au personnel élu, à qui s’appliquent des dispositions distinctes. LE POSTE : Le Chef d’unité - Bureau de l’éthique est chargé d’assurer la gestion et de communiquer la vision sur toutes les questions relatives à la conduite éthique et les questions connexes à l’intention du personnel de la Banque. Il conseille et assiste les différents organes de la Banque dans l’élaboration des règles et règlements pertinents ainsi que des lignes directrices sur les pratiques et conduites éthiques. Il est également chargé de veiller à l’instauration et au maintien d’une culture éthique au sein du personnel et de la direction, ainsi que de prévenir les comportements contraires à l’éthique, d’améliorer constamment les mécanismes pertinents et d’en assurer le suivi. PRINCIPALES FONCTIONS : Sous la supervision et la direction directes du Président de la Banque et la supervision fonctionnelle du chef de cabinet, le Chef d’unité - Bureau de l’éthique (PETH), assumera les fonctions suivantes : Responsabilités spécifiques rattachées à la fonction : 1. Assumer la direction générale et définir la vision et la stratégie concernant les programmes d’éthique et de conformité ; 2. Piloter les principales composantes du programme d’éthique et de conformité de la Banque, notamment l’évaluation des risques, l’élaboration des politiques, la formation, la communication, la suivi, l’évaluation et l’amélioration des programmes ; 3. Utiliser les données pour évaluer les tendances et suivre les pratiques applicables afin de recommander des améliorations appropriées à la stratégie et aux programmes ; 4. Servir d’expert sur les questions d’éthique et de conformité aux normes de conduite énoncées dans le Code de conduite du personnel, aider les membres du personnel à comprendre leurs obligations éthiques, identifier les domaines de conflit ou de conflit potentiel et formuler des recommandations, afin de prévenir des violations aux règles éthiques avant leur apparition ; 5. Veiller au respect du Code de conduite du personnel afin d’assurer le respect constant des procédures éthiques à l’échelle de la Banque ; 6. Instaurer et maintenir une culture d’éthique compatible avec les normes les plus élevées en matière de gouvernance institutionnelle ; 7. Superviser la mise en œuvre, l’examen et la stratégie de communication afin de se conformer au processus de divulgation de l’information de la Banque ; et pour ce faire, aider notamment l’équipe dirigeante et les membres du personnel à instaurer et à promouvoir une culture dans laquelle il est acceptable, sur le plan institutionnel, d’aborder sereinement les questions d’éthique ; 8. Conseiller les membres du personnel et la direction sur les questions relatives aux conflits d’intérêts impliquant la Banque, qu’ils soient d’ordre personnel ou professionnel ou organisationnel, et faire des recommandations à la haute direction sur les politiques et lignes directrices y afférentes, le cas échéant ; 9. Mettre au point une base de connaissances essentielle et définir des points de contact clés en vue de dispenser une formation et de sensibiliser le personnel aux questions relatives aux principes et à l’éthique de la gouvernance institutionnelle à l’échelle de la Banque ; 10. Conseiller la haute direction, le directeur du département de la gestion des ressources humaines (CHRM) et d’autres membres du personnel sur l’application des règles d’éthique ; tenir des séances d’information ainsi que des programmes de formation visant à sensibiliser davantage aux questions d’éthique ; et 11. Conseiller les membres du personnel et la direction sur les actes pouvant constituer une mauvaise conduite. Activités détaillées liées aux responsabilités rattachées à la fonction : 12. Mettre en place un point de contact impartial pour fournir des conseils et des orientations confidentiels sur les questions d’éthique et de conduite auquel les membres du personnel peuvent avoir recours sans crainte de représailles ; 13. Veiller à maintenir une connaissance pratique des questions de réglementation et d’éthique pertinentes, des codes d’éthique professionnelle, des lois et règlements internationaux, des codes d’éthique professionnelle ou du secteur, et des techniques de résolution des conflits éthiques ; 14. Élaborer les programmes de conformité aux règles d’éthique ainsi que les normes de conduite et de comportement éthiques aux fins d’approbation par la haute direction et de mise en œuvre/et de suivi ; 15. Organiser des séances de formation et de sensibilisation à l’intention du personnel, de la direction et des différentes parties prenantes ; 16. Coordonner les activités de sensibilisation et d’éducation afin de promouvoir, entre autres, les valeurs, les normes de conduite et les procédures de la Banque et de mieux les faire connaître à travers des programmes d’orientation et de formation ainsi que d’autres moyens de communication pour renforcer constamment la culture éthique dans les activités de la Banque ; 17. Aider la direction à formuler des recommandations et des lignes directrices en matière de politiques en phase avec les domaines nouveaux et en évolution dans le domaine de l’éthique du comportement institutionnel, et à élaborer et diffuser des pratiques exemplaires ; 18. Assumer la responsabilité du personnel, de la stratégie, du budget et du programme de travail du Bureau de l’éthique ; et 19. assurer la gestion de la ligne d’assistance/d’assistance téléphonique en matière d’éthique afin de fournir des conseils sur les valeurs éthiques, et veiller à l’élaboration de communications internes et externes, d’un code de conduite et d’autres documents et outils pour la gestion des questions éthiques ; et 20. piloter l’élaboration et la mise en œuvre de la stratégie et des plans de l’unité en matière de ressources humaines. Confidentialité 21. Le Chef d’unité est tenu de faire preuve d’une stricte confidentialité en ce qui concerne les informations qui lui sont divulguées dans l’exercice de ses fonctions. 22. Le Bureau de l’éthique tient un registre confidentiel des opinions qu’il exprime et des rapports qu’il reçoit. Rapports : 23. Le Chef d’unité présente à la direction un rapport annuel qui est mis à la disposition des membres du personnel et qui comprend un aperçu des activités du Bureau, précisant le nombre et la nature générale des questions portées à son attention et des conclusions qui ont été tirées pendant l’année écoulée. 24. Préparer et présenter des rapports périodiques et des communications aux parties prenantes et aux membres du personnel sur divers sujets liés à l’éthique et à la conformité. COMPÉTENCES :(qualifications, expérience et connaissances) 1. Être titulaire au moins d’un Master ou d’un diplôme équivalent en éthique, gestion des ressources humaines, développement organisationnel, psychologie du travail, droit, sciences sociales, administration des affaires, gestion du secteur public, sciences du comportement ou dans une discipline connexe. 2. Justifier d’un minimum de neuf (9) années d’expérience pertinente dans l’application de normes éthiques élevées et d’intégrité personnelle. 3. Une solide expérience dans le domaine de l’éthique acquise au sein d’organisations internationales ou de grandes organisations multilatérales constitue un avantage supplémentaire. 4. Avoir fait ses preuves dans la mise en place, la supervision et la motivation d’équipes chargées de mettre en œuvre des priorités stratégiques et opérationnelles. 5. Avoir de l’expérience dans l’élaboration de stratégies, de politiques, de programmes et de lignes directrices dans de grandes institutions. 6. Avoir une capacité avérée à mettre en œuvre des projets et des initiatives nouvelles dans différentes fonctions et dans diverses localités. 7. Avoir des antécédents exceptionnels en matière d’intégrité, d’honnêteté, de professionnalisme, d’équité et d’éthique personnelle. 8. Avoir fait ses preuves dans l’établissement de partenariats et/ou la mise en place de réseaux au-delà d’un seul domaine de compétences, et posséder de solides compétences en gestion des conflits. 9. Avoir d’excellentes aptitudes en matière de communication et de relations interpersonnelles et être capable de travailler en équipe et de collaborer. 10. Avoir des compétences avérées en matière de mise en œuvre d’approches novatrices et créatives pour influencer le comportement ou la culture organisationnelle de manière à en retirer des avantages pour la Banque et ses clients. 11. Posséder une connaissance approfondie des exigences en matière d’éthique et de conformité dans le cadre des opérations publiques et privées. 12. Avoir déjà fait ses preuves en travaillant de façon professionnelle et diplomatique avec une grande diversité de personnes de différentes cultures. 13. Faire preuve d’une aptitude manifeste à travailler de façon autonome tout en faisant preuve de pragmatisme et de créativité dans l’analyse et la résolution de problèmes ; avoir de l’aisance à travailler à tous les niveaux institutionnels. 14. Avoir une bonne connaissance des politiques, procédures et pratiques opérationnelles des principaux organismes bilatéraux et multilatéraux de développement. 15. Maîtriser l’utilisation des logiciels standards de la Suite Microsoft Office (Word, Excel, Access et PowerPoint, SAP et/ou autre système intégré de gestion documentaire). 16. Être capable de communiquer de manière efficace (à l’écrit et à l’oral) en anglais ou en français, et avoir de préférence une bonne connaissance pratique de l’autre langue. Lien de candidature : https://www.afdb.org/fr/vacancies/chef-dunite-bureau-de-lethique-25738   VN Heat of Unit - Ethics Office 20190611Fr (1)  
2019-08-05 13:57:40
full-time

logo JA3034P109 BAD

 

LA BANQUE :
Créée en 1964, la Banque africaine de développement (BAD) est la première institution panafricaine de développement. Elle a pour mission de promouvoir la croissance économique et le progrès social dans l’ensemble du continent. La Banque compte 80 pays membres, dont 54 pays africains (les pays membres régionaux).Le Programme de développement de la Banque vise à fournir l’appui financier et technique nécessaire aux projets porteurs de transformation qui permettront de réduire sensiblement la pauvreté grâce à une croissance économique inclusive et durable en Afrique. Pour davantage se concentrer sur les objectifs de la Stratégie décennale (2013-2022) et réaliser un plus grand impact sur le développement, cinq grands domaines (High 5), dans lesquels les interventions devront s’intensifier pour l’Afrique, ont été identifiés, à savoir : l’énergie, l’agro-industrie, l’industrialisation, l’intégration et l’amélioration de la qualité de vie des populations africaines. La Banque entend constituer une équipe de direction qui pilotera avec succès la mise en œuvre de cette vision.

LE COMPLEXE :

Le Président planifie, supervise et gère les activités du Groupe de la Banque. Sous la direction des Conseils d’administration, le Président pilote les affaires de la Banque africaine de développement et du Fonds africain de développement, et gère les opérations et activités conformément aux accords portant création de la Banque africaine de développement et du Fonds africain de développement. Le Président supervise plusieurs départements et unités, notamment le Cabinet du président (PRST.0), le Bureau de l’intégrité et de la lutte contre la corruption (PIAC), le Bureau de l’auditeur général (PAGL), la Direction de la gestion des risques du groupe (PGRF), le Conseil juridique général et services juridiques (PGCL), le Département de la communication et des relations extérieures (PCER), le Bureau de l’intégrité du personnel et de l’éthique (PETH) et le Bureau du secrétaire général et Secrétariat général (PSEG)..

LE DÉPARTEMENT QUI RECRUTE:

Le Bureau de l’éthique est chargé de piloter, d’assurer la gestion des questions éthiques et d’émettre des avis et des conseils en matière d’éthique à l’intention de la Direction et des membres du personnel et d’apporter son soutien pour prévenir, atténuer et résoudre les problèmes liés à l’éthique de façon à contribuer à la bonne gouvernance au sein de la Banque, et à préserver de ce fait la notoriété, l’image de marque et la réputation de l’Institution en matière de probité, d’intégrité et d’impartialité.

Le Bureau de l’éthique fonctionne de façon indépendante et ne rend compte à aucun fonctionnaire, département, bureau ou autre unité organisationnelle de la Banque. Toutefois, pour des raisons administratives, il est rattaché à la Présidence et rend compte au Président. Le champ d’intervention du Bureau de l’éthique se limite aux membres du personnel et ne s’étend pas au personnel élu, à qui s’appliquent des dispositions distinctes.

LE POSTE :

Le Chef d’unité – Bureau de l’éthique est chargé d’assurer la gestion et de communiquer la vision sur toutes les questions relatives à la conduite éthique et les questions connexes à l’intention du personnel de la Banque. Il conseille et assiste les différents organes de la Banque dans l’élaboration des règles et règlements pertinents ainsi que des lignes directrices sur les pratiques et conduites éthiques. Il est également chargé de veiller à l’instauration et au maintien d’une culture éthique au sein du personnel et de la direction, ainsi que de prévenir les comportements contraires à l’éthique, d’améliorer constamment les mécanismes pertinents et d’en assurer le suivi.

PRINCIPALES FONCTIONS :

Sous la supervision et la direction directes du Président de la Banque et la supervision fonctionnelle du chef de cabinet, le Chef d’unité – Bureau de l’éthique (PETH), assumera les fonctions suivantes :

Responsabilités spécifiques rattachées à la fonction :
1. Assumer la direction générale et définir la vision et la stratégie concernant les programmes d’éthique et de conformité ;
2. Piloter les principales composantes du programme d’éthique et de conformité de la Banque, notamment l’évaluation des risques, l’élaboration des politiques, la formation, la communication, la suivi, l’évaluation et l’amélioration des programmes ;
3. Utiliser les données pour évaluer les tendances et suivre les pratiques applicables afin de recommander des améliorations appropriées à la stratégie et aux programmes ;
4. Servir d’expert sur les questions d’éthique et de conformité aux normes de conduite énoncées dans le Code de conduite du personnel, aider les membres du personnel à comprendre leurs obligations éthiques, identifier les domaines de conflit ou de conflit potentiel et formuler des recommandations, afin de prévenir des violations aux règles éthiques avant leur apparition ;
5. Veiller au respect du Code de conduite du personnel afin d’assurer le respect constant des procédures éthiques à l’échelle de la Banque ;
6. Instaurer et maintenir une culture d’éthique compatible avec les normes les plus élevées en matière de gouvernance institutionnelle ;
7. Superviser la mise en œuvre, l’examen et la stratégie de communication afin de se conformer au processus de divulgation de l’information de la Banque ; et pour ce faire, aider notamment l’équipe dirigeante et les membres du personnel à instaurer et à promouvoir une culture dans laquelle il est acceptable, sur le plan institutionnel, d’aborder sereinement les questions d’éthique ;
8. Conseiller les membres du personnel et la direction sur les questions relatives aux conflits d’intérêts impliquant la Banque, qu’ils soient d’ordre personnel ou professionnel ou organisationnel, et faire des recommandations à la haute direction sur les politiques et lignes directrices y afférentes, le cas échéant ;
9. Mettre au point une base de connaissances essentielle et définir des points de contact clés en vue de dispenser une formation et de sensibiliser le personnel aux questions relatives aux principes et à l’éthique de la gouvernance institutionnelle à l’échelle de la Banque ;
10. Conseiller la haute direction, le directeur du département de la gestion des ressources humaines (CHRM) et d’autres membres du personnel sur l’application des règles d’éthique ; tenir des séances d’information ainsi que des programmes de formation visant à sensibiliser davantage aux questions d’éthique ; et
11. Conseiller les membres du personnel et la direction sur les actes pouvant constituer une mauvaise conduite.
Activités détaillées liées aux responsabilités rattachées à la fonction :
12. Mettre en place un point de contact impartial pour fournir des conseils et des orientations confidentiels sur les questions d’éthique et de conduite auquel les membres du personnel peuvent avoir recours sans crainte de représailles ;
13. Veiller à maintenir une connaissance pratique des questions de réglementation et d’éthique pertinentes, des codes d’éthique professionnelle, des lois et règlements internationaux, des codes d’éthique professionnelle ou du secteur, et des techniques de résolution des conflits éthiques ;
14. Élaborer les programmes de conformité aux règles d’éthique ainsi que les normes de conduite et de comportement éthiques aux fins d’approbation par la haute direction et de mise en œuvre/et de suivi ;
15. Organiser des séances de formation et de sensibilisation à l’intention du personnel, de la direction et des différentes parties prenantes ;
16. Coordonner les activités de sensibilisation et d’éducation afin de promouvoir, entre autres, les valeurs, les normes de conduite et les procédures de la Banque et de mieux les faire connaître à travers des programmes d’orientation et de formation ainsi que d’autres moyens de communication pour renforcer constamment la culture éthique dans les activités de la Banque ;
17. Aider la direction à formuler des recommandations et des lignes directrices en matière de politiques en phase avec les domaines nouveaux et en évolution dans le domaine de l’éthique du comportement institutionnel, et à élaborer et diffuser des pratiques exemplaires ;
18. Assumer la responsabilité du personnel, de la stratégie, du budget et du programme de travail du Bureau de l’éthique ; et
19. assurer la gestion de la ligne d’assistance/d’assistance téléphonique en matière d’éthique afin de fournir des conseils sur les valeurs éthiques, et veiller à l’élaboration de communications internes et externes, d’un code de conduite et d’autres documents et outils pour la gestion des questions éthiques ; et
20. piloter l’élaboration et la mise en œuvre de la stratégie et des plans de l’unité en matière de ressources humaines.
Confidentialité
21. Le Chef d’unité est tenu de faire preuve d’une stricte confidentialité en ce qui concerne les informations qui lui sont divulguées dans l’exercice de ses fonctions.

22. Le Bureau de l’éthique tient un registre confidentiel des opinions qu’il exprime et des rapports qu’il reçoit.

Rapports :
23. Le Chef d’unité présente à la direction un rapport annuel qui est mis à la disposition des membres du personnel et qui comprend un aperçu des activités du Bureau, précisant le nombre et la nature générale des questions portées à son attention et des conclusions qui ont été tirées pendant l’année écoulée.

24. Préparer et présenter des rapports périodiques et des communications aux parties prenantes et aux membres du personnel sur divers sujets liés à l’éthique et à la conformité.

COMPÉTENCES :(qualifications, expérience et connaissances)

1. Être titulaire au moins d’un Master ou d’un diplôme équivalent en éthique, gestion des ressources humaines, développement organisationnel, psychologie du travail, droit, sciences sociales, administration des affaires, gestion du secteur public, sciences du comportement ou dans une discipline connexe.
2. Justifier d’un minimum de neuf (9) années d’expérience pertinente dans l’application de normes éthiques élevées et d’intégrité personnelle.
3. Une solide expérience dans le domaine de l’éthique acquise au sein d’organisations internationales ou de grandes organisations multilatérales constitue un avantage supplémentaire.
4. Avoir fait ses preuves dans la mise en place, la supervision et la motivation d’équipes chargées de mettre en œuvre des priorités stratégiques et opérationnelles.
5. Avoir de l’expérience dans l’élaboration de stratégies, de politiques, de programmes et de lignes directrices dans de grandes institutions.
6. Avoir une capacité avérée à mettre en œuvre des projets et des initiatives nouvelles dans différentes fonctions et dans diverses localités.
7. Avoir des antécédents exceptionnels en matière d’intégrité, d’honnêteté, de professionnalisme, d’équité et d’éthique personnelle.
8. Avoir fait ses preuves dans l’établissement de partenariats et/ou la mise en place de réseaux au-delà d’un seul domaine de compétences, et posséder de solides compétences en gestion des conflits.
9. Avoir d’excellentes aptitudes en matière de communication et de relations interpersonnelles et être capable de travailler en équipe et de collaborer.
10. Avoir des compétences avérées en matière de mise en œuvre d’approches novatrices et créatives pour influencer le comportement ou la culture organisationnelle de manière à en retirer des avantages pour la Banque et ses clients.
11. Posséder une connaissance approfondie des exigences en matière d’éthique et de conformité dans le cadre des opérations publiques et privées.
12. Avoir déjà fait ses preuves en travaillant de façon professionnelle et diplomatique avec une grande diversité de personnes de différentes cultures.
13. Faire preuve d’une aptitude manifeste à travailler de façon autonome tout en faisant preuve de pragmatisme et de créativité dans l’analyse et la résolution de problèmes ; avoir de l’aisance à travailler à tous les niveaux institutionnels.
14. Avoir une bonne connaissance des politiques, procédures et pratiques opérationnelles des principaux organismes bilatéraux et multilatéraux de développement.
15. Maîtriser l’utilisation des logiciels standards de la Suite Microsoft Office (Word, Excel, Access et PowerPoint, SAP et/ou autre système intégré de gestion documentaire).
16. Être capable de communiquer de manière efficace (à l’écrit et à l’oral) en anglais ou en français, et avoir de préférence une bonne connaissance pratique de l’autre langue.

Lien de candidature : https://www.afdb.org/fr/vacancies/chef-dunite-bureau-de-lethique-25738

 

VN Heat of Unit – Ethics Office 20190611Fr (1)

 

Recevez les meilleures opportunités

Les opportunités du moment

Togo

| Banque-Finance-Assurance
logo JA3080P084 AFRICSEARCH  

AFRICSEARCH RECRUTE POUR LA BANQUE DE DÉVELOPPEMENT DES ÉTATS DE L’AFRIQUE CENTRALE (BDEAC), DANS LE CADRE DU RENFORCEMENT DE SON ÉQUIPE :

EXPERT EN PLANIFICATION ET EN STRATÉGIE DE DÉVELOPPEMENT H/F

MISSIONS

L’Expert en Planification et en Stratégie de Développement est chargé de la planification et du développement de la banque pour assurer l’efficacité des processus de décision au travers de l’analyse et la disponibilité de l’information.

ACTIVITÉS SPÉCIFIQUES • Au titre de la Planification Stratégique • Définir, planifier, réaliser et contribuer à la mise en oeuvre et au suivi des études économiques de la Banque ; • Suivre les orientations et les programmes de développement économique des pays de la CEMAC ; • Définir des objectifs précis et opérationnels de développement de la Banque en impliquant l’ensemble des acteurs concernés ; • Piloter le programme de développement de la Banque : animation, coordination, validation, respect des échéances, etc. ; • Construire un projet consensuel en précisant les actions prévues, l’échéancier de réalisation ainsi que le plan de financement et de développement ; • Au titre des Etudes • Piloter le programme des études économiques et stratégiques à mener, en identifiant les domaines prioritaires et s’assurer qu’ils sont conformes aux priorités opérationnelles de la Banque ; • Élaborer et rédiger pour chaque pays membre de la CEMAC, des fiches économiques sous forme de fiches de synthèse économiques ; • Contribuer à la réalisation d’études d’impact économique et social des projets financés et à la formulation des stratégies d’intervention et politiques opérationnelles de la Banque ; • Instaurer un cadre de large partage avec le personnel de la Banque à travers la présentation, fiches et notes d’information à l’intention des agents sur les dossiers d’actualité à caractère économique ou d’intérêt pour la Banque. • Au titre de la Statistique : • Collecter les données statistiques relatives à la zone d’intervention de la Banque et à l’environnement économique international ; • Alimenter et de mettre à jour les bases de données micro et macroéconomiques nécessaires aux opérations de la Banque ; • Établir sur la base des projections macroéconomiques des Etats membres de la Banque centrale et des autres institutions multilatérales, des analyses macroéconomiques et de la viabilité de la dette pour chaque Etat membre ; • Contribuer à la production des publications permanentes de la Banque, notamment le Rapport annuel et le Rapport du Président à la Conférence des Chefs d’Etats de la CEMAC ; • Au titre du Suivi des Indicateurs d’Impact Socio-Economiques des Projets et des Programmes : • Définir pour chaque projet et programme financé par la Banque, les indicateurs d’impacts socio-économiques permettant de démontrer, sur la base des données chiffrées, l’impact effectif de l’intervention de la Banque sur l’économie nationale et l’amélioration du cadre de vie des populations ; QUALIFICATIONS & COMPÉTENCES • Avoir un diplôme universitaire niveau Bac + 5 dans les domaines des sciences économiques ou de l’Ingénierie Statistique économique ; • Avoir au moins sept (07) ans d’expérience à un poste d’Expert ou équivalent dans le domaine des études économiques ; • Disposer de connaissances en matière de modélisation économique ; • Connaissance du mode de fonctionnement des institutions financières internationales ; • Bonne maîtrise de l’une des quatre langues : Français, Anglais Arabe ou Espagnol. DOSSIER DE CANDIDATURE • Un CV et une demande manuscrite faisant ressortir la motivation du candidat pour le poste ; • Deux photos d’identité, format 4 x 4 ; • Un extrait de casier judiciaire datant de moins de trois mois et un certificat de nationalité ; • Des copies certifiées conformes des diplômes d’enseignement supérieur ; • Un certificat de travail attestant des emplois antérieurs et un extrait d’acte de naissance.  

Pour postuler : Les candidats peuvent postuler en ligne à l’adresse infotg@africsearch.com ou au sein du cabinet AFRICSEARCH TOGO sis à NYEKONAKPOE au 63 Boulevard du 13 janvier 81793 Lomé – TOGO. Tél. : +228 22 20 21 04. Date limite de dépôt des candidatures, le Vendredi 31 Janvier 2020 à 18h00 TU.N.B. : Seul(e)s les candidat(e)s présélectionné(e)s seront contacté(e)s par téléphone ou par e-mail.

Le descriptif du poste est disponible avec plus de détails sur le site web du cabinet www.africsearch.com   AFRICSEARCH
2020-01-20 15:39:02
full-time
France

logo JA3080P083 IOF L’Organisation internationale de la Francophonie regroupe 54 Etats et gouvernements membres, 7 associés et 27 observateurs répartis sur les cinq continents, rassemblés autour du partage d’une langue commune : le français. Consciente des liens que crée entre ses membres le partage de la langue française et de valeurs universelles, elle oeuvre au service de la paix, de la coopération, de la solidarité et du développement durable. L’ORGANISATION RECRUTE POUR LE POSTE SUIVANT : • Directeur(trice) de la langue française et de la diversité des cultures francophones - jusqu’au 05/02/2020 Ce poste est basé à Paris. Les personnes intéressées peuvent consulter le descriptif détaillé à l’adresse : https://www.francophonie.org/recrutements-291 OIF
2020-01-20 15:31:38
full-time
France

logo JA3080P083 IOF L’Organisation internationale de la Francophonie regroupe 54 Etats et gouvernements membres, 7 associés et 27 observateurs répartis sur les cinq continents, rassemblés autour du partage d’une langue commune : le français. Consciente des liens que crée entre ses membres le partage de la langue française et de valeurs universelles, elle oeuvre au service de la paix, de la coopération, de la solidarité et du développement durable. L’ORGANISATION RECRUTE POUR LE POSTE SUIVANT : • Directeur(trice) des Affaires politiques et de la gouvernance démocratique - jusqu’au 05/02/2020 Ce poste est basé à Paris. Les personnes intéressées peuvent consulter le descriptif détaillé à l’adresse : https://www.francophonie.org/recrutements-291 OIF
2020-01-20 15:28:59
full-time
Fermer

Je me connecte