Offres d'emploi

Côte d'Ivoire

Vice-président, complexe électricité, énergie, climat et croissance verte

| Institutions-ONG

TITRE DU TRAVAIL :                             VICE-PRÉSIDENT, COMPLEXE ELECTRICITE, ÉNERGIE, CLIMAT ET CROISSANCE VERTE

COMPLEXE :                                             ÉLECTRICITE, ÉNERGIE, CLIMAT ET CROISSANCE VERTE (PEVP)

GRADE :                                                      EL3

SUPERIEUR HIERARCHIQUE :           LE PRÉSIDENT

LIEU D’AFFECTATION :                         ABIDJAN, COTE D’IVOIRE

INFORMATIONS SUR LE POSTE :      CE POSTE BÉNÉFICIE DU STATUT INTERNATIONAL ET OUVRE DROIT AUX CONDITIONS D’EMPLOI Y                     AFFÉRENTES.

Si vous rencontrez des difficultés techniques lors de l’enregistrement de votre candidature, veuillez envoyer un courriel avec une description précise du problème et/ou une capture d’écran indiquant le problème à : HR Direct HRDirect@AFDB.ORG

REF.  SAP                                                50092319

DATE DE CLÔTURE :                         1er Juin 2019 (à 23h59 GMT)

 

LA BANQUE :

Créée en 1964, la Banque africaine de développement (BAD) est la première institution de développement panafricaine qui œuvre pour la croissance économique et le progrès social en Afrique. Elle compte 80 États membres, dont 54 en Afrique (pays membres régionaux).  Le programme de développement de la BAD vise à fournir un appui financier et technique aux projets porteurs de transformation qui permettront de réduire sensiblement la pauvreté grâce à une croissance économique inclusive et durable en Afrique. Pour mieux se concentrer sur les objectifs de la Stratégie décennale (2013-2022) et réaliser un plus grand impact sur le développement, cinq grands domaines ont été définis (les High 5) dans lesquels les interventions devront s’intensifier pour accélérer l’obtention de résultats en Afrique, à savoir : l’énergie, l’agro-industrie, l’industrialisation, l’intégration et l’amélioration de la qualité de vie des populations africaines. La Banque s’attache à mettre en place l’équipe de direction qui pilotera la mise en œuvre efficace de cette vision.

LE COMPLEXE :

Consciente du rôle central que joue l’énergie pour stimuler la croissance économique, favoriser la création d’emplois et améliorer l’industrialisation et la compétitivité de l’Afrique, la Banque africaine de développement a lancé un programme ambitieux (New Deal on Energy for Africa) qui vise à accélérer l’accès universel à l’énergie en Afrique et dont l’objectif constitue l’une des priorités majeures de la Banque: « Éclairer l’Afrique et l’alimenter en énergie ». L’accent est mis sur l’accès universel à l’électricité et le raccordement de 130 millions de foyers au réseau électrique, le raccordement de 75 millions de foyers à des systèmes de distribution d’énergie hors réseau et l’accès de 150 millions de foyers à des sources d’énergie de cuisson propre. L’objectif global est de parvenir à l’accès universel à l’électricité d’ici 2025 dans toute l’Afrique. Pour atteindre cet objectif, la Banque forge des partenariats solides axés sur les résultats avec le secteur privé, les institutions de financement bilatérales et multilatérales et des initiatives énergétiques existantes ou nouvelles, afin d’assurer une coordination, une complémentarité, des synergies et un déploiement efficace des services de financement et de conseil à grande échelle pour parvenir à l’accès universel à l’électricité.

La Banque encouragera d’importantes initiatives visant à libérer l’énorme potentiel d’énergies renouvelables du continent, à développer les réseaux intelligents, les systèmes électriques décentralisés hors réseau et les mini-réseaux, à aider les pays à utiliser leurs ressources énergétiques, tout en favorisant l’efficacité énergétique, la viabilité environnementale, la résilience au changement climatique et la croissance verte. L’action de la Banque visera essentiellement à aider les pays à améliorer l’environnement stratégique, juridique et réglementaire dans le secteur de l’énergie, améliorer l’efficacité du financement public, réduire les pertes de transport, à soutenir les réformes et l’amélioration des performances des compagnies d’électricité. Le complexe est également en charge des questions transversales liées au changement climatique et à croissance verte, de la mise en œuvre du Plan d’action de la Banque sur les changements climatiques (PACC II), de l’intégration des changements climatiques dans toutes les opérations de la Banque et de la mobilisation de financements climatiques pour le développement.

LE RÔLE:

Pour piloter sa vision audacieuse « Éclairer l’Afrique et l’alimenter en énergie », la Banque recrute un Vice-président, Electricité, énergie, climat et croissance verte. Le titulaire du poste, qui relève directement du Président, dirige le complexe sectoriel de la Banque chargé de:

  1. Développer, structurer et mettre en œuvre des projets (publics et privés) dans le secteur de l’énergie qui permettront de concrétiser l’ambition d’éclairer l’Afrique et de l’alimenter en énergie;
  2. Soutenir les opérations de prêt et hors-prêt de la Banque, dans les domaines du changement climatique, du financement de la lutte contre le changement climatique et de la croissance verte.
  3. Fournir une expertise approfondie du secteur de l’énergie et du changement climatique aux pays membres régionaux ;
  4. Élaborer de nouveaux instruments de financement qui permettent de tirer parti de l’ensemble des capacités et ressources de la Banque et des autres partenaires de développement ;
  5. Agir en tant que porte-parole de la Banque auprès des parties prenantes externes sur tous les aspects de la priorité « Éclairer l’Afrique et l’alimenter en énergie », du changement climatique et de la croissance verte et
  6. Constituer une équipe talentueuse et de classe mondiale et développer des partenariats stratégiques dans le secteur de l’énergie afin de mobiliser des ressources à l’échelle de l’Afrique dans le secteur de l’énergie et piloter la réalisation des objectifs fixés avec les partenaires.

LE POSTE:

Le Vice-président est en charge de tous les projets et programmes de la Banque liés à l’énergie, et du programme de la Banque dans le domaine du changement climatique et de la croissance verte. Le Vice-président dirige les activités du complexe dans les domaines de la stratégie, de l’élaboration des politiques, de l’élaboration de nouveaux instruments, de la mobilisation des ressources, ainsi que de la structuration, la mise en œuvre et le suivi des projets et des programmes, en étroite collaboration avec les cinq régions du complexe Développement régional, intégration et prestation de services (RDVP).

Le Vice-président, PEVP, supervise les travaux du complexe dans les grands domaines suivants, chacun dirigé par un directeur : i) développement des réseaux électriques ; ii) énergie renouvelable et efficacité énergétique ; iii) solutions financières, politiques et réglementation en matière énergétique ; iv) changements climatiques et croissance verte ; ainsi que les partenariats stratégiques dans le secteur de l’énergie à partir du bureau du Vice-président.

FONCTIONS CLÉS :

Les principales fonctions du Vice-président sont les suivantes :

i.Développer et élargir de manière significative le portefeuille de la Banque dans le secteur de l’énergie, pour les projets du secteur privé et ceux du secteur public. Il s’agit notamment de déployer des facilités de préparation de projets et de travailler avec d’autres complexes de la Banque sur les garanties partielles de risque, les facilités de rehaussement de crédit partiel, les contrats d’achat d’électricité et autres instruments nécessaires pour mobiliser des financements de grande échelle dans le secteur énergétique.

ii. Piloter les partenariats de la Banque dans le domaine de l’énergie et agir aux plus hauts niveaux pour coordonner et mobiliser des partenariats structurés multilatéraux et bilatéraux avec le secteur privé, afin de libérer le potentiel énergétique de l’Afrique.

iii. Au niveau mondial, mobiliser des financements pour la lutte contre le changement climatique en faveur des pays membres régionaux pour les aider en matière d’atténuation du changement climatique et d’adaptation à ses effets.

iv. Servir de catalyseur pour l’implication du secteur privé dans le développement du secteur de l’électricité sur le continent.

v. Fournir un leadership exceptionnel et stratégique pour tirer parti des réalisations émergentes dans le secteur afin d’élaborer des réformes juridiques et stratégiques cohérentes, des systèmes de fixation de prix et des règlements adaptables au niveau national et régional pour les clients de la Banque ;

vi. Fournir un leadership intellectuel et proposer des solutions et des innovations technologiques avancées et appropriées qui permettent de concevoir des solutions personnalisées et applicables dans le contexte d’une croissance inclusive et verte pour le continent, d’une manière durable aux plan écologique et économique.

vii. Prodiguer des services de conseil de classe mondiale en matière de gestion des systèmes énergétiques pour soutenir les pays africains dans l’élaboration de leurs politiques énergétiques, accélérer la préparation de projets énergétiques bancables, le financement structuré et la mise en œuvre, ainsi qu’une réglementation qui tienne compte des changements climatiques et assure la transition vers une croissance verte.

viii. Diriger les initiatives de la Banque dans le domaine des énergies renouvelables, telles que le Fonds pour l’énergie durable en Afrique (SEFA) et l’Initiative « Du désert à l’électricité », afin de stimuler la croissance verte, de catalyser des investissements massifs dans le secteur des énergies renouvelables en Afrique et de représenter la position de l’Afrique en matière énergétique dans les forums mondiaux et régionaux.

ix. Développer une collaboration efficace avec la Vice-présidence en charge du développement régional et de la prestation de services et les autres complexes, afin de déployer du personnel au niveau sectoriel dans les cinq bureaux chargés de l’intégration régionale et de la prestation de service en Afrique occidentale, Afrique orientale, Afrique centrale, Afrique du Nord et Afrique australe, et assurer la réussite des grands projets énergétiques régionaux.

x. Favoriser un environnement qui stimule et récompense l’innovation, la créativité et l’imputabilité des résultats, et motive le personnel à obtenir un impact de développement significatif sur le terrain dans les pays.

xi. Assurer le leadership dans la gestion du changement pour atteindre les objectifs du Plan stratégique de la Banque, réaliser les objectifs de la priorité « Éclairer l’Afrique et l’alimenter en énergie », et répondre aux besoins changeants des clients du secteur privé, des partenaires du développement et des autres parties prenantes ;

xii. Favoriser un environnement qui stimule et récompense la performance, l’initiative et l’innovation ; encourager l’apprentissage continu, la communication ouverte et le travail d’équipe ; et utiliser les meilleures pratiques de gestion pour motiver le personnel et veiller à ce que cet atout majeur de l’institution soit utilisé de la façon la plus productive et la plus rentable;

xiii. Développer une collaboration efficace avec la Vice-présidence en charge du développement régional et de la prestation de service et autres complexes connexes, afin de déployer du personnel au niveau sectoriel dans les cinq bureaux chargés de l’intégration régionale et de la prestation de service en Afrique occidentale, Afrique orientale, Afrique centrale, Afrique du Nord et Afrique australe, et lancer le programme de travail du Forum africain pour l’investissement en Afrique.

COMPÉTENCES (qualifications, expérience et connaissances) requises :

  1. Au moins un doctorat ou expérience équivalente en génie électrique, politique énergétique, économie de l’énergie, économie de l’environnement, financement de projets, génie des systèmes énergétiques et questions liées à la croissance verte ;
  2. Au moins 15 ans d’expérience et de leadership avérés dans le secteur de l’électricité et de l’énergie, avec des résultats significatifs en matière de politique énergétique, de finances et de gestion. Une expérience et une connaissance avérées du système énergétique africain et/ou des systèmes énergétiques des économies en développement constituent des atouts ;
  3. Expérience des affaires – une compréhension claire des moteurs et des freins de la réussite dans des environnements réglementaires, politiques et culturels complexes ; une bonne compréhension de l’identification et de l’évaluation des risques liés à la réputation ; un leadership éclairé dans les domaines suivants : incitations réglementaires et stratégiques pour attirer le financement et la participation du secteur privé dans le secteur électrique, réalisation de mégaprojets notamment régionaux dans deux pays ou plus, transformation nécessaire pour réduire l’empreinte carbone de l’industrie électrique, électrification à grande échelle par l’installation de systèmes électriques réseau et hors réseau ;
  4. Compétences en matière d’élaboration de stratégies – engagement en faveur du renforcement des capacités et du développement des systèmes énergétiques en Afrique, et expérience en matière de création et de gestion de partenariats stratégiques avec des organisations locales, des gouvernements et des institutions financières.
  5. Mise en œuvre axée sur les résultats – aptitude à communiquer efficacement et de mobiliser les principaux acteurs (secteur privé, secteur public et société civile) en vue d’une action transformatrice ; aptitude à créer des partenariats multi-organisations pour gérer des objectifs complexes et obtenir des résultats transformateurs.
  6. Diriger des équipes – faire montre d’un leadership stimulant qui motiver les autres à obtenir des résultats de qualité dans des environnements complexes difficiles; aptitude avérée à former et diriger une équipe très performante pour atteindre des objectifs visionnaires et stimulants ; aptitude à déléguer, à confier aux membres de l’équipe des responsabilités importantes, dont ils répondent.
  7. Bâtir des relations et influencer – compétences interpersonnelles avérées, démontrées par l’aptitude à travailler dans un environnement multiculturel et multiethnique, avec sensibilité et respect pour la diversité; aptitude à établir la confiance et à fournir un leadership aux différentes parties prenantes ; présence et sérieux dans les relations avec des partenaires de divers horizons, y compris les gouvernements africains ; excellentes compétences en gestion des parties prenantes et « altitude » – facilité à opérer aux plus hauts niveaux.
  8. Exigences linguistiques – compétences supérieures en communication écrite et verbale en anglais et/ou en français, avec une connaissance pratique de l’autre langue.
Les candidat(e)s répondant à toutes les exigences du poste et retenu(e)s pour une évaluation plus approfondie seront contacté(e)s. Les candidatures ne seront prises en compte que si elles sont faires en ligne et accompagnées d’un curriculum vitae (CV) complet et des copies des diplômes requis. Le Président de la BAD se réserve le droit de nommer un candidat à un grade inférieur à celui du poste publié. La Banque africaine de développement est un employeur soucieux de l’égalité des chances.  Les candidatures féminines sont vivement encouragées. http://www.afdb.org
Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) ne perçoit aucun frais ou contribution de quelque nature que ce soit des candidats tout au long de son processus de recrutement (dépôt des candidatures, étude des CV, entretien d’embauche, traitement final des candidatures). En outre, la Banque ne demande aucune information relative aux comptes bancaires des candidats. Le Groupe de la Banque africaine de développement décline toute responsabilité de publications frauduleuses d’offres d’emploi en son nom ou, de manière générale, d’utilisation frauduleuse de son nom de quelque manière que ce soit.

https://www.afdb.org/fr/about-us/careers/current-vacancies/vice-president-power-energy-climate-green-growth-complex-4107/

BAD

 

 

Recevez les meilleures opportunités

Fermer

Je me connecte