OFFRES D'EMPLOI

Afrique

Expert technique international

1. Contexte et enjeux

Entre 2017 et 2021 l’AIMF et la Fondation Bill et Melinda Gates, ont porté l’Initiative pour la Santé et la Salubrité en Ville (ISSV), dont un volet était dédié à la thématique des boues de vidanges. Le 29 octobre 2022 un nouveau partenariat a été signé entre la Fondation et l’AIMF dans le domaine de l’assainissement.

Dans la première phase du projet, 8 villes ont été soutenues par des diagnostics locaux (zonage des installations d’assainissement ; caractérisation des boues ; analyse des parties prenantes : secteur public, privé, tiers secteur ; aperçu financier, organisationnel et institutionnel de l’actuel FSM) et par des planifications opérationnelles et stratégiques adaptées au contexte (planification et stratégie du FSM, cadre réglementaire, organisation des services municipaux, collecte de fonds pour l’investissement). Dans l’une de ces villes pilotes, Yaoundé, l’ISSV a également soutenu la construction de la première STBV de la ville et les activités visant à approfondir le développement d’un environnement favorable.

Les principaux résultats de la première phase sont

  • 8 stratégies municipales FSM, officiellement adoptées par les villes et ayant un impact sur 11,5 millions d’habitants.
  • 1 FSTP opérationnel à Yaoundé ; 3 en phase de démarrage à Dschang, Hue et Phnom Penh sur des fonds levés en externe.
  • 380 élus locaux et personnels formés.
  • Un effet de levier important : à partir d’une subvention initiale de 1,7 M USD de la Fondation, 11,2 M USD supplémentaires ont été collectés. 72% du budget total des projets signés avec les 8 villes pilotes sur le FSM (phases 1 & 2) provenaient des budgets de coopération des collectivités locales (fonds propres des villes pilotes du Sud, des Agences de l’eau, des Syndicats, des Villes francophones du Nord et de l’AIMF).
  • Émergence du FSM dans le réseau francophone :
  • Production de contenus, animation du réseau et communication sur les FSM ; événements internationaux, groupe de travail, voyages d’étude…
  • Forte augmentation des demandes au Fonds de Coopération de l’AIMF (+20 projets reçus en 5 ans, 15 financés).

Les principaux enseignements de la phase 1 ont été identifiés, en lien avec les équipes municipales, lors de l’évaluation globale. Ils peuvent être résumés dans les points clés suivants :

  • Les municipalités montrent une valeur ajoutée sur la GBV : une échelle pertinente pour le dialogue avec les vidangeurs ; des processus plus rapides pour la mise en œuvre ; la capacité à intégrer l’assainissement dans une politique globale de prestation de services ; le potentiel de mobilisation de fonds propres, de ressources nationales et de donateurs alternatifs pour le secteur.
  • L’engagement politique est essentiel et l’identification des besoins en relation avec les maires est indispensable pour développer des stratégies au cas par cas.
  • L’investissement doit toujours être abordé dans la conception des programmes locaux
  • Les approches multisectorielles et de gouvernance sont la clé du succès : la prise en compte des maires et des villes dans leurs spécificités est essentielle à la réalisation des partenariats.
  • Il existe un besoin d’assistance technique spécialisée et de renforcement des capacités, notamment en français et adaptée aux autorités locales.

Ce pilotage est transversal et concerne les aspects de planification, technologies, organisation des marchés, fonctionnalité des services, cadre institutionnel et règlementaire, communication et plaidoyer. Il comprend en particulier :

  • Coordination des études pour la conception des stratégies municipales d’assainissement inclusif dans les villes « nouvelles » au sein du partenariat AIMF – Fondation (3 villes dans le lot 1 ; 2 villes dans le lot 2).
  • Appui-suivi aux activités conduites dans les villes pilotes (6 pour le lot 1 ; 5 pour le lot 2) en termes de mise en œuvre de stratégies municipales d’assainissement inclusif, en particulier appui à la structuration des filières de gestion des boues de vidange et à leur développement au sein de stratégies d’assainissement inclusif.
  • Transversalisation des approches « genre et assainissement » au sein des stratégies d’assainissement inclusif des villes pilotes et au montage des projets pilotes
  • Appui à l’organisation des voyages d’étude et atelier final : programme pédagogique, accompagnement du groupe et formation (l’organisation technique, la logistique étant assurée par le Secrétariat Permanent de l’AIMF)

 

2. Appui au Secrétariat Permanent de l’AIMF pour la réalisation du volet Renforcement des Capacités / effet levier du programme il comprend en particulier

  • Participer aux réunions clés du réseau AIMF, notamment Assemblée générale de l’AIMF et réunions de coordination avec les grandes plateformes régionales du secteur. Participer à la préparation du contenu « assainissement inclusif » des réunions et contribuer à l’élaboration des propositions en matière de plaidoyer.
  • Analyse et déclinaison/adaptation des outils et approches CWIS.
  • Développement de contenus en matière de stratégie « genre et assainissement »: contribution à la réalisation de modules de formation dédiés aux villes francophones.
  • Définition des indicateurs pour les projets pilotes assainissement et suivi monitoring, en lien avec le secrétariat permanent de l’AIMF
  • Capitalisation des démarches dans les différentes villes /pays
  • Participation au reporting après de la Fondation pour ce qui concerne les « outputs » du programme.
  • Contribuer à la capitalisation des résultats du programme et à leur mise en valeur.

Ces missions sont effectuées en lien étroit avec l’équipe du secrétariat permanent avec qui sont définies :

  • La stratégie globale du programme et la définition de la méthode la mieux adaptée pour attendre les objectifs spécifiques du programme.
  • Le planning général des activités et la déclinaison des activités.

Le suivi des stratégies et des projets pilotes se fera essentiellement à distance ; des missions de terrain sont néanmoins possibles sur la durée du contrat, suivant les nécessités. A titre indicatif, une mission de coordination par an avec l’AIMF et la Fondation Bille & Melinda Gates est à prévoir.

Le nouveau programme démarré en novembre 2022 pour une durée de 3 ans “Support to Francophone Mayors for scaling city-wide inclusive sanitation / Soutien aux maires francophones pour la mise à l’échelle de l’assainissement inclusif  », s’appuie sur le succès de la première phase pilote, en continuant à développer et à renforcer les connaissances et le travail concret au sein du réseau des maires francophone, tout en passant à un cadre plus large « City-Wide Inclusive Sanitation » pour considérer l’assainissement inclusif comme un service urbain de base. Il capitalise sur les acquis de l’ISSV pour les développer et les approfondir, notamment grâce à l’implication des villes pilotes de l’ISSV, à l’identification de nouvelles villes et au partenariat mis en place avec les réseaux nationaux de collectivités locales.

Par ailleurs ce projet est lié à un investissement « jumeau » sur la préparation aux situations d’urgence, qui fournit un soutien aux villes pilotes et aux associations nationales d’autorités locales (ALA) dans deux pays, le Cameroun et le Cambodge. En particulier au Cameroun, des enseignements communs et des échanges entre les deux programmes thématiques seront développés.

Le programme Assainissement Inclusif sera conduit dans 5 pays africains et 11 villes pilotes. Il se concentrera sur la méthodologie, le renforcement des capacités, la diffusion de bonnes pratiques et le plaidoyer.

Pour mettre en œuvre ce programme, il est nécessaire à l’AIMF de s’appuyer sur une expertise de haut niveau dans ce domaine de l’assainissement inclusif.

Les présents TDRs visent à identifier les consultants pouvant accompagner la mise en œuvre du programme sur l’ensemble de sa durée.

3. Objectifs et contenu des prestations

Le programme, dans son volet assainissement, vise à offrir aux municipalités de l’AIMF des solutions d’assainissement pratiques, innovantes et globales. Ces solutions seront des systèmes d’assainissement intégrés (c’est-à-dire : stratégies municipales, organisation des marchés et développement technologique) et inclusifs (avec une attention spécifique sur les approches genre). La clé est de fournir aux villes pilotes des solutions d’assainissement réussies (c.-à-d. novatrices et adaptées au contexte local) afin d’encourager, à travers une stratégie de dissémination et de plaidoyer, les autres municipalités et partenaires techniques et financiers à s’engager sur un processus de travail équivalent.

La mission d’expertise est partagée en deux lots, correspondant à deux zones géographiques :

  • Lot 1 : Afrique de l’Ouest Francophone. Burkina Faso (2 villes), Guinée (1 ville), Mauritanie (2 villes), Niger (1 ville)
  • Lot 2 : Afrique Centrale Francophone. Cameroun (3 villes), République démocratique du Congo (2 villes)

Pour chacun des lots, la mission des expert.e.s est présentée ci-dessous :

1. Pilotage technique et scientifique du programme CWIS AIMF, tel que défini dans le document de Programme, dont des extraits sont rappelés en annexe 1.

Calendrier

La prestation aura une durée de 34 mois, continus, de Janvier 2023 à Octobre 2025.

Profils recherchés

Le(s) Consultant(s) recherché(s) a(ont) les profils suivants :

  • un profil ingénieur (BAC + 5 au moins), spécialisé dans la gestion urbaine de l’assainissement, avec

– une connaissance approfondie de la gestion des boues de vidange, à la fois dans ses volets organisationnels et techniques ;

–  une expérience pratique d’au moins 10 ans ;

–  une très bonne connaissance du fonctionnement des Collectivités Locales en Afrique francophone;

–  une très bonne maitrise du français et de l’anglais et des capacités rédactionnelles dans les deux langues.

  • un profil sociologue (BAC + 5 au moins), spécialisé dans les démarches « genre et développement », avec

– une connaissance approfondie des démarches de transversalisation du genre au sein de l’aide publique au développement et des stratégies des partenaires techniques et financiers.

– une connaissance des enjeux d’assainissement dans les pays en développement

– une expérience pratique d’au moins 10 ans

– une très bonne connaissance du fonctionnement des Collectivités Locales en Afrique francophone;  une très bonne maitrise du français et de l’anglais et des capacités rédactionnelles dans les deux langues.

Le présent appel est ouvert à des équipes et à des structures spécialisées.
Les offres peuvent concerner un des lots ou les deux.

PROCEDURE DE SELECTION

Cette note est diffusée le 23/11/2022 via le site Internet de l’AIMF.

La date de soumission des propositions est le 14 décembre à 12h00 heure de France. Les soumissions, en version numérique uniquement, devront être adressées à :

a.ardesi@aimf.asso.fr et a.lazare@aimf.asso.fr

Les propositions seront évaluées par le secrétariat permanent de l’AIMF. Le choix sera communiqué aux prestataires le 19/12/2022 pour un démarrage effectif en janvier 2023.

BUDGET

Les volumes horaires des prestations dans leur ensemble sont estimées à :
Lot 1 : 4 à 5 jours femme/homme par mois pour l’expertise assainissement ; 1 à 2 jours femme/homme par mois pour l’expertise genre.
Lot 2 : 4 à 5 jours femme/homme par mois pour l’expertise assainissement ; 1 à 2 jours femme/homme par mois pour l’expertise genre.

Les frais de mission seront pris en charge par l’AIMF et ne doivent pas apparaitre dans l’offre financière.

DOCUMENTS A PRESENTER

 Les consultants devront produire les documents suivants :

  • Le(s) CV(s) de.s consultant.e.s ou de l’équipe proposée
  • une note de compréhension de la mission et de la méthodologie proposée pour y répondre, ainsi que les références et expériences similaires,
  • un calendrier prévisionnel de réalisation de la mission,
  • une proposition financière.

AIMF