OFFRES D'EMPLOI

Éthiopie

Directeur/ Directrice, Bureau d’appui du Secrétariat conjoint

TITRE DU POSTE:

 

DIRECTEUR/DIRECTRICE, Bureau d’appui du SecrÉtariat conjoint

COMPLEXE:

 

COMPLEXE DE LA PRÉSIDENCE

DÉPARTEMENT

 

BUREAU D’APPUI DU SECRÉTARIAT CONJOINT

GRADE

 

EL5 

SUPÉRIEUR HIÉRARCHIQUE

 

DIRECTEUR GÉNÉRAL, CABINET DU PRÉSIDENT 

LIEU D’AFFECTATION

 

ADDIS ABEBA (ÉTHIOPIE)

INFORMATION SUR LE POSTE

 

Ce poste bénéficie du statut international et ouvre droit aux conditions d’emploi y afférentes.

 

En cas de difficultés techniques lors de la soumission de votre candidature, veuillez envoyer un courriel contenant une description précise du problème et/ou une capture d’écran montrant le problème à l’adresse suivante : HR Direct HRDirect@AFDB.ORG  

SAP N°:

 

50076435

DATE DE CLÔTURE

 

11 Octobre 2022 (à 23 59 GMT)

 

Pour postuler: https://www.afdb.org/fr/poste-vacant/directeur/directrice-bureau-dappui-du-secretariat-conjoint-54688

 

LA BANQUE:

Créée en 1964, la Banque africaine de développement (BAD) est la première institution panafricaine de développement qui œuvre pour la croissance économique et le progrès social en Afrique. Elle compte 81 États membres, dont 54 en Afrique (pays membres régionaux) et 27 pays membres non régionaux.

La Banque mobilise et alloue des ressources aux pays africains, individuellement et collectivement, pour des investissements dans des projets et programmes d’équipement publics et privés. Afin d’assurer un impact plus significatif sur le développement et d’accélérer la mise en œuvre de sa stratégie décennale (2013 – 2022), la Banque axe ses opérations sur les cinq grandes priorités suivantes : Éclairer l’Afrique et l’alimenter en énergie, Nourrir l’Afrique, Industrialiser l’Afrique, Intégrer l’Afrique et Améliorer la qualité de vie des populations africaines.

La Banque veut mettre en place une équipe de direction qui mènera à bien la mise en œuvre de sa Stratégie décennale et de ses High 5.

 

LE COMPLEXE:

 

Le Complexe de la présidence comprend le Cabinet du Président du Groupe de la Banque et tous les bureaux, départements et autres unités organisationnelles qui sont directement rattachés à la présidence en termes administratifs et fonctionnels. Le Président, en sa qualité chef de la direction du Groupe de la Banque, est chargé d’assurer une gestion stratégique compétente du Groupe de la Banque et de toutes ses ressources en vue de la réalisation de l’objectif du Groupe de la Banque, qui est de contribuer au développement économique et au progrès social des pays membres régionaux.

Le Complexe de la présidence assure la direction de l’institution et la supervision exécutive au jour le jour et à moyen terme, maintient la communication avec les pays membres du Groupe de la Banque et soutient les Conseils d’administration dans l’exercice de leurs fonctions statutaires. En outre, le Complexe assure la surveillance juridique et réglementaire de la conduite des affaires du Groupe de la Banque et la gestion intégrée des risques liés aux opérations du Groupe de la Banque, supervise la communication institutionnelle avec un éventail de parties prenantes internes et externes, promeut l’intégrité, la transparence et les normes et standards éthiques les plus élevés parmi le personnel du Groupe de la Banque dans l’exercice de ses fonctions, et assure la sécurité du personnel, des locaux et des actifs physiques, des informations et des données du Groupe de la Banque dans tous les lieux où celui-ci mène ses activités. En outre, le Complexe de la présidence s’emploie à catalyser les investissements provenant de diverses sources, conformément aux priorités opérationnelles du Groupe de la Banque.

Le Président supervise directement plusieurs départements et unités, notamment le Cabinet du Président, le Département de l’intégrité et de la lutte contre la corruption, le Bureau de l’Auditeur général, la Direction de la gestion des risques du Groupe, le Département du Conseiller juridique général et services juridiques, le Département de la communication et des relations extérieures, le Bureau de l’intégrité et de l’éthique du personnel, le Bureau du secrétaire général et Secrétariat général, le Forum pour l’investissement en Afrique, le Bureau d’appui du Secrétariat conjoint et le Bureau de représentation extérieure en Asie.

 

LE DÉPARTEMENT RECRUTEUR:

 

Le Bureau d’appui du Secrétariat conjoint a été créé par trois institutions panafricaines, à savoir la Commission de l’Union africaine, la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique et le Groupe de la Banque africaine de développement. Son principal objectif est de promouvoir la coordination, la collaboration et la mise à profit des synergies entre les trois institutions.

Le travail du Bureau d’appui du Secrétariat conjoint a été récemment révisé. Ce travail porte essentiellement sur le partenariat stratégique de la Banque avec la Commission de l’Union africaine afin d’accélérer l’intégration, la mise en œuvre et le suivi de l’Agenda 2063 et d’autres initiatives continentales. Dans le cadre de ce travail, le Bureau d’appui du Secrétariat conjoint a créé cinq plateformes de coordination qu’il copréside avec divers départements et commissions de l’Union africaine afin d’assurer l’alignement de la programmation et l’harmonisation des rapports sur l’Agenda 2063.

En liaison avec le Bureau de coordination de l’intégration régionale de la Banque et d’autres départements, le Bureau d’appui du Secrétariat conjoint facilite et encadre la participation active de la Banque à tous les sommets de l’Union africaine. Le département met en avant l’impact du travail de la Banque et appelle à l’adhésion de haut niveau, aux plans continental et mondial, aux initiatives, programmes et projets stratégiques qui aident le continent à répondre aux nouveaux défis mondiaux.

LE POSTE:

Le poste de Directeur/Directrice du Bureau d’appui du Secrétariat conjoint, qui relève directement du Président et qui est physiquement situé au sein du Bureau pays de l’Éthiopie, pilote la mise en œuvre de l’engagement stratégique de la Banque avec la Commission de l’Union africaine ainsi qu’avec d’autres organisations internationales basées à Addis-Abeba, notamment la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique. Le/La Directeur/Directrice est chargé(e) de mener la coopération efficace proposée par la Banque, en cherchant à améliorer le dialogue de haut niveau avec la Commission de l’Union africaine et la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique, en renforçant la coordination et l’alignement dans la programmation et l’établissement des rapports, ainsi qu’en facilitant la mise en œuvre effective des initiatives, programmes et projets conjoints.

Le/La Directeur/Directrice du Bureau d’appui du Secrétariat conjoint assure un leadership stratégique et opérationnel pour faciliter l’engagement et le dialogue de la Banque au plus haut niveau de l’Union africaine et de ses organes. Il/Elle est l’interface principale pour le dialogue avec l’Union africaine et la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique. Dans le cadre de l’exécution du programme de travail, le titulaire sera soutenu par un coordinateur de programme principal et une petite équipe d’appui en vue de collaborer aux niveaux techniques appropriés avec la Commission de l’Union africaine et certains départements de la Banque.

PRINCIPALES FONCTIONS:

Sous la direction générale du Président, le/la Directeur/Directrice du Bureau d’appui du Secrétariat conjoint s’acquittera des tâches et responsabilités suivantes :

Facilitation du dialogue de haut niveau 

 

  • Faciliter le dialogue de haut niveau et les réunions consultatives entre le président de la Banque et le Président/Vice-président de la Commission de l’Union africaine, ainsi qu’entre les Vice-présidents de la Banque et les Commissaires de l’Union africaine. 
  • Faciliter la participation du Président et de la haute direction à tous les sommets de l’Union africaine, y compris les réunions de coordination semestrielles entre l’Union africaine, les communautés économiques régionales et les mécanismes régionaux.
  • Assurer le suivi des principaux points d’action ou des décisions découlant de la participation de la haute direction aux sommets de l’Union africaine et aux réunions de coordination semestrielles, et veiller au suivi et à la mise en œuvre par les départements concernés de la Banque et les commissions de l’Union africaine.
  • Organiser les réunions bilatérales du Président avec les chefs d’État en marge de tous les sommets de l’Union africaine et des réunions de coordination semestrielles ou des événements de haut niveau.
  • Représenter la Banque aux réunions importantes de l’Union africaine, de ses organes et des institutions spécialisées, et articuler efficacement les intérêts et les contributions de la Banque à ces réunions. 
  • Engager un dialogue préliminaire pour soutenir le développement de projets, programmes et initiatives liés à l’Union africaine.
  • Coordonner la préparation de notes d’information et de rapports réguliers sur les initiatives conjointes de l’Union africaine et de la Banque, à communiquer à la haute direction de la Banque.
  • Renforcer les partenariats en cours entre la Banque et la Commission de l’Union africaine et fournir des conseils sur les questions de politique stratégique et émergentes.
  • Travailler avec le Secrétariat de la Coalition pour le dialogue sur l’Afrique afin d’identifier et de discuter des questions importantes pour le développement de l’Afrique dans un contexte mondial.
  • Faire régulièrement le point au Président et à la haute direction de la Banque sur les questions émergentes nécessitant un débat politique et une attention au niveau stratégique.

Coordination et intégration des High 5 dans l’Agenda 2063

  • Mener le dialogue et le plaidoyer avec la Commission de l’Union africaine en vue de l’intégration des diverses initiatives de la Banque dans l’agenda de l’Union africaine et de renforcer la visibilité de la Banque.
  • Soutenir l’opérationnalisation des plateformes de coordination existantes du Bureau d’appui du Secrétariat conjoint, par le biais de réunions régulières de groupes de travail consultatifs ou techniques, afin de garantir l’alignement des High 5 sur l’Agenda 2063.
  • Assurer la coordination avec les principaux départements de la Banque pour garantir une participation, une coordination et un partage d’informations efficaces.
  • Diriger et coordonner la participation de la Banque à la préparation des réunions du rapport d’avancement de l’Agenda 2063.

Appui aux programmes

  • Travailler en étroite collaboration avec le Bureau de coordination de l’intégration régionale de la Banque afin de fournir un appui stratégique à la mise en œuvre des programmes et initiatives phares de l’Union africaine, tels que la Zone de libre-échange continentale africaine, le Programme de développement des infrastructures en Afrique ou le Marché unique du transport aérien africain.
  • Piloter et appuyer tous les projets de l’Union africaine financés par la Banque pour en assurer la mise en œuvre efficace.
  • Participer à certaines réunions de l’équipe régionale et de l’équipe pays afin de garantir l’alignement sur les stratégies et les programmes de l’Union africaine.
  • Coordonner et les projets et initiatives spéciaux de la Banque et en assurer le suivi.
  • S’acquitter de toute autre tâche confiée par le Président.

 

COMPÉTENCES (qualifications, expérience et connaissances) :

 

  1. Au moins un Master 2 en économie, politique, relations internationales, études du développement, droit, gestion, sciences sociales et études interdisciplinaires connexes.
  2. Une excellente compréhension des enjeux contemporains en économie politique, au sens large, tant en Afrique qu’ailleurs, éclairée par des théories socio-économiques et politiques et/ou diplomatiques orthodoxes et hétérodoxes.
  3. Une bonne connaissance du rôle des autres institutions de financement du développement dans la facilitation des réformes socio-économiques et la lutte contre la pauvreté dans les pays en développement.
  4. Au moins dix (10) années d’expérience professionnelle pertinente dans la résolution des problèmes des pays en développement, acquise de préférence dans des agences de développement régionales, continentales ou internationales travaillant en Afrique ou dans la fonction publique, dont trois (3) années  à un niveau de direction.
  5. Solide compréhension de l’intégration régionale et du fonctionnement des organisations supranationales (une connaissance et/ou une expérience du fonctionnement de l’Union africaine, des communautés économiques régionales africaines et d’autres mécanismes régionaux serait un atout).
  6. Solides compétences en matière de planification et d’organisation, y compris une capacité avérée à penser stratégiquement, à voir la situation dans son ensemble sans sacrifier les détails, des compétences avérées en matière de négociation et de constitution d’équipes, ainsi qu’une capacité crédible à influencer et à présenter des idées.
  7. Capacité à établir des liens, à comprendre et à influencer les parties prenantes à tous les niveaux.
  8. Expérience avérée du leadership et capacité à gérer les exigences de haut niveau d’une organisation complexe, multinationale et multiculturelle, y compris la capacité à travailler sous pression et à respecter des délais serrés.
  9. Solide capacité à analyser les actions du point de vue des parties prenantes, et à traduire la réflexion stratégique en plans d’action convaincants. 
  10. Capacité avérée à prendre des risques prudents et à prendre des décisions efficaces, opportunes et bien déterminées.
  11. Capacité à planifier et à gérer le personnel afin d’obtenir des résultats de haute qualité et d’encourager l’innovation dans un environnement ouvert basé sur le travail d’équipe, en inspirant la confiance et en exerçant une influence, et en trouvant des solutions au-delà des cloisonnements organisationnels.
  12. Compétences avérées en matière de communication orale et écrite en français ou en anglais, avec une bonne connaissance pratique de l’autre langue.
  13. Maîtrise des applications logicielles standard de la Banque (suites Office, progiciel de gestion intégré, suites de collaboration).

 

Les candidats satisfaisant pleinement aux exigences de la Banque et retenus pour une évaluation plus approfondie seront contactés. Les candidats doivent soumettre un curriculum vitae (CV) concis et tout autre document supplémentaire éventuellement requis.Le Président de la Banque africaine de développement se réserve le droit de nommer un candidat à un niveau inférieur.  La Banque africaine de développement est un employeur qui respecte l’égalité des chances. Les candidatures féminines sont vivement encouragéeshttp://www.afdb.org

 

Le Groupe de la Banque africaine de développement n’exige aucun paiement de quelque nature que ce soit de la part des candidats tout au long du processus de recrutement (candidature, examen du CV, entretien et traitement final des candidatures). En outre, la Banque ne demande pas d’informations sur les comptes bancaires des candidats. Le Groupe de la Banque africaine de développement décline toute responsabilité pour les publications frauduleuses d’offres d’emploi en son nom ou, de manière générale, pour l’utilisation frauduleuse de son nom de quelque manière que ce soit. 

1