Offres d'emploi

Côte d'Ivoire

Directeur(trice) Centre africain des ressources naturelles

| Banque-Finance-Assurance

BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

AVIS DE VACANCE DE POSTE RÉF. ADB/22/808

TITRE DU POSTE :

 

DIRECTEUR/DIRECTRICE, CENTRE AFRICAIN DES RESSOURCES NATURELLES

COMPLEXE :

 

CHEF ÉCONOMISTE/ VICE-PRÉSIDENCE POUR LA RECHERCHE ÉCONOMIQUE, LE DIALOGUE SUR LES POLITIQUES ET LA GESTION DES CONNAISSANCES (ECVP) 

DÉPARTEMENT :

 

CENTRE AFRICAIN DE GESTION DES RESSOURCES NATURELLES ET D’INVESTISSEMENT (ECNR) 

GRADE 

 

EL5

SUPÉRIEUR HIÉRARCHIQUE :

 

CHEF ÉCONOMISTE ET VICE-PRÉSIDENT, RECHERCHE ÉCONOMIQUE, DIALOGUE SUR LES POLITIQUES ET GESTION DES CONNAISSANCES (ECVP) 

LIEU D’AFFECTATION :

 

ABIDJAN, CÔTE D’IVOIRE

INFORMATIONS SUR LE POSTE :

 

CE POSTE BÉNÉFICIE DU STATUT INTERNATIONAL ET OUVRE DROIT AUX CONDITIONS D’EMPLOI Y AFFÉRENTES. 

Si vous rencontrez des difficultés techniques lors de l’enregistrement de votre candidature, veuillez envoyer un courriel avec une description précise du problème et/ou une capture d’écran indiquant le problème à: HR Direct HRDirect@AFDB.ORG

SAP N°:

 

50092397

DATE DE CLÔTURE :

 

05 JUIN 2022 (à 23h59 GMT)

 

Pour postuler: https://www.afdb.org/fr/poste-vacant/directeur/directrice-centre-africain-des-ressources-naturelles-51385

 

 

LA BANQUE :

Créée en 1964, la Banque africaine de développement est la première institution panafricaine de développement. Elle a pour mission de promouvoir la croissance économique et le progrès social dans l’ensemble du continent. La Banque compte 81 pays membres, dont 54 pays africains (les pays membres régionaux). Le programme de développement de la Banque vise à fournir l’appui financier et technique aux projets porteurs de transformation qui permettront de réduire nettement la pauvreté grâce à une croissance économique inclusive et durable. Pour davantage se concentrer sur les objectifs de la Stratégie décennale (2013-2022) et réaliser un plus grand impact sur le développement, cinq grands domaines (High 5), dans lesquels les interventions devront s’intensifier pour l’Afrique, ont été identifiés, à savoir ; l’énergie, l’agro-industrie, l’industrialisation, l’intégration et l’amélioration de la qualité de vie des populations africaines. La Banque entend constituer une équipe de direction qui pilotera avec succès la mise en œuvre de cette vision.

LE COMPLEXE :

La Vice-présidence (ECVP) est principalement chargée d’amener le Groupe de la Banque à donner la priorité à la production, l’analyse, la diffusion, le courtage et la mise en œuvre de solutions du savoir pertinentes dans toutes les priorités opérationnelles des High 5 et les thèmes transversaux de sa Stratégie décennale. Ces solutions doivent répondre clairement aux problèmes de développement prioritaires auxquels font face individuellement ou collectivement les pays membres régionaux (PMR), et les PMR doivent être impliqués tant dans leur planification que dans leur mise en œuvre. Au nombre de ces solutions figurent : i) les recherches concernant les principaux problèmes de développement auxquels fait face l’Afrique et leur lien avec la gouvernance économique mondiale et les autres biens publics mondiaux majeurs ; ii) les diagnostics pays et les perspectives d’avenir ; iii) le dialogue sur les politiques et les services consultatifs ; iv) les activités liées au savoir économique, sectoriel, et thématique ; v) l’amélioration des systèmes statistiques nationaux et sous-régionaux ; vi) la préparation, la conception et l’appui à la mise en œuvre des opérations de gestion des finances publiques et de gouvernance ; vii) le renforcement des capacités pour la formulation et la mise en œuvre de politiques ; viii) l’assistance technique et les conseils relatifs à la gestion des ressources naturelles par les PMR ; et ix) la diffusion du savoir et l’établissement de réseaux du savoir nationaux, régionaux et inter-régionaux.

 

LE DÉPARTEMENT QUI RECRUTE :

Le Centre africain de gestion des ressources naturelles et d’investissement (ECNR) est un département interdisciplinaire de la Banque africaine de développement, qui mène principalement des activités hors prêt. Il a pour mandat d’aider les pays africains à tirer le meilleur parti de l’ensemble de leurs ressources naturelles renouvelables (eau, forêts, terres et pêche) et non renouvelables (pétrole, gaz et minéraux). Pour ce faire, le Centre fournit des connaissances et une expertise pratiques, des services consultatifs, une assistance technique et des services de plaidoyer pour une gestion améliorée et transparente des ressources naturelles renouvelables et non renouvelables des pays membres régionaux (PMR) du Groupe de la Banque.

Le Centre est également le point focal des activités de collaboration du Groupe de la Banque avec les gouvernements africains, les institutions régionales, le secteur privé, les organisations de la société civile (OSC) et les partenaires de développement en ce qui concerne le secteur des ressources naturelles.

Le Centre fournit aux pays africains des produits, des outils et des services pratiques et axés sur les solutions, afin de renforcer leur capacité à réaliser une croissance inclusive et durable grâce à une gestion efficace des richesses en ressources naturelles et à des investissements dans ces ressources, en proposant des solutions pratiques concernant les décisions stratégiques, législatives et d’investissement à prendre dans ce secteur. À cet égard, le Centre agit également comme un conseiller de confiance dans le dialogue entre les gouvernements africains et les investisseurs privés en fournissant des conseils stratégiques aux négociateurs pour s’assurer que les intérêts des PMR sont pris en compte de manière prioritaire dans les accords d’investissement.

Au sein de la Banque, le Centre s’emploie à assurer la cohésion des stratégies de la Banque dans les secteurs des ressources naturelles en proposant une perspective unique à travers laquelle l’institution aborde la gouvernance des ressources naturelles.

LE POSTE :

Le Groupe de la Banque africaine de développement est en pleine phase d’ajustement stratégique et structurel et s’oriente vers un mode de travail plus collaboratif et transversal. Dans cette perspective, le Complexe ECVP est chargé de repositionner le Groupe de la Banque en tant qu’organisation innovante et dynamique, capable de travailler efficacement en synergie. Un élément important de ce repositionnement consistera à accroître sa visibilité auprès du public et son impact sur les politiques, en s’appuyant sur une compréhension critique de l’économie dans tous les aspects du travail du Groupe de la Banque, y compris dans ses engagements avec les pays membres régionaux, ainsi que dans ses engagements externes avec les décideurs, les leaders d’opinion et les autres parties prenantes.

Le Directeur/la Directrice de l’ECNR contribuera de manière substantielle à la conceptualisation, la conception, la mise en œuvre et l’assurance qualité de tous les travaux stratégiques du Groupe de la Banque dans le domaine de la gestion des ressources naturelles et des investissements. Plus précisément, le Directeur/la Directrice de l’ECNR pilotera la mise en œuvre de la stratégie et du programme de travail du Groupe de la Banque en matière de gestion des ressources naturelles et d’investissement, après leur approbation par le Conseil d’administration du Groupe de la Banque, conformément à la Stratégie décennale de la Banque et à ses Cinq grandes priorités (High 5), et en particulier au plan d’activité triennal visant à renforcer les capacités des pays membres régionaux en matière de gestion des ressources renouvelables et non renouvelables afin d’améliorer les résultats en matière de développement.

Le/la candidat(e) retenu(e) fera partie de la haute direction du Complexe et de la Banque. Il/elle jouera un rôle clé dans la promotion du travail de l’institution auprès du public et mènera des activités de sensibilisation auprès d’un large éventail de parties prenantes externes, tout en gérant une équipe dynamique de professionnels.

Sous la direction générale du Vice-président, le/la titulaire du poste est appelé(e) à :

 

1. Aider à mettre en place une vision, des prestations et un leadership stratégiques en matière de gestion des ressources naturelles et d’investissement au sein du Groupe de la Banque, et s’inspirer d’analyses et de directives pertinentes pour orienter et définir ses activités.

 

2. Améliorer et développer le profil de connaissance externe du Groupe de la Banque, son influence et son impact sur la gestion des ressources naturelles. Pour ce faire, il aura à présenter de manière crédible et convaincante l’ambition stratégique de l’institution à des publics clés :  PMR, décideurs politiques, leaders d’opinion, médias et autres parties prenantes.

 

3. Constituer, diriger, gérer et encadrer un groupe de professionnels de premier ordre afin de renforcer les capacités du Groupe de la Banque en matière de dialogue sur les politiques nationales et régionales de gestion des ressources naturelles et d’investissement.

PRINCIPALES FONCTIONS :

Sous la supervision et l’orientation du Chef économiste et Vice-président chargé de la recherche économique, du dialogue sur les politiques et de la gestion des connaissances, le Directeur/la Directrice assumera les fonctions suivantes :

  •      Stratégie et leadership en matière de connaissances
  1. Superviser la mise en œuvre de la vision globale et de la stratégie du Groupe de la Banque pour aider les PMR à mieux gérer et exploiter leurs ressources naturelles afin d’améliorer la qualité de vie des générations actuelles et futures.
  2. Veiller à ce que la meilleure expertise disponible en Afrique et dans le monde dans le domaine de la gestion des ressources naturelles et de l’investissement soit mise à profit pour fournir des politiques adaptées à chaque pays ou groupe de pays clients.
  3. Conseiller les PMR du Groupe de la Banque sur la conception de législations, de politiques, de normes et de directives connexes souhaitables sur le plan social en matière de gestion des ressources naturelles et d’investissement ( notamment en ce qui concerne la coopération et les accords, les directives environnementales, les normes d’inventaire, la législation et la réglementation, les données sur les espèces et les écosystèmes et la sécurité de l’information, le transfert d’autorité, la négociation et la mise en œuvre des contrats, etc.).
  •       Validation et exécution du programme de travail
  1. Examiner et valider les objectifs et le programme de travail du département, en veillant à l’alignement des activités sur les priorités stratégiques du département, du complexe et de la Banque.
  2. Suivre leur exécution et fournir les conseils nécessaires aux équipes.
  3. Examiner et valider le budget et sa mise en œuvre effective.
  4. Rendre compte de l’exécution du programme de travail et proposer des solutions de rechange et des mesures correctives le cas échéant.
  5. Contribuer activement à la conception et au suivi des indicateurs clés de performance du département.
  •       Supervision technique des activités du département
  1. Fournir une orientation stratégique à la Banque par l'intermédiaire du Vice-président pour les stratégies de l’Institution relatives aux ressources naturelles.
  2. Coordonner la gouvernance des ressources naturelles régionales grâce à la connaissance des programmes.
  3. Collaborer avec les directeurs généraux pour accroître et satisfaire la demande de politiques et de projets dans le domaine des ressources naturelles.
  4. Conseiller le Vice-président sur les questions stratégiques et opérationnelles du Centre, en identifiant les domaines d’appui aux pays membres régionaux et aux bureaux régionaux.
  5. Prêter appui aux directeurs généraux en leur apportant l’expertise et l’assistance technique et en renforçant la diffusion de connaissances sur les secteurs des ressources naturelles au niveau des pays.
  6. Superviser la réduction des déficits de connaissances et de compétences dans les secteurs pertinents des ressources naturelles en vue de la réalisation High 5, en jouant un rôle de premier plan dans les initiatives de développement des connaissances prises en interne et en externe.
  7. Diriger les plans de travail pour l’élaboration d’outils stratégiques axés sur les solutions, en veillant à ce que les produits répondent efficacement aux besoins en matière de politiques de développement des ressources naturelles, aux besoins juridiques et aux besoins liés au développement institutionnel.
  •       Gestion des personnes
  1. Veiller à ce que le département soit doté des compétences appropriées à tout moment pour la réalisation efficace des objectifs définis dans le programme de travail.
  2. Examiner et valider les besoins en personnel et élaborer en collaboration avec le département des ressources humaines les plans de recrutement nécessaires.
  3. Évaluer les performances, le potentiel du personnel et déterminer les besoins en formation.
  4. Mettre en place, avec l’aide du département des ressources humaines, des mécanismes de gestion des talents, pour constituer une réserve de talents pour le département en vue de la continuité des activités.
  5. Prévoir une délégation efficace des responsabilités, en donnant au personnel les moyens d’agir à tous les niveaux.
  •       Relations avec les parties prenantes
  1. Se doter de ressources humaines et financières suffisantes pour exécuter le mandat du département, en tirant parti des ressources internes et en nouant des partenariats externes.
  2. Représenter la Banque dans les plateformes de discussions pertinentes, en présentant clairement la proposition de valeur du Centre et en améliorant l’image de marque la Banque.
  3. Assumer les fonctions de Chef économiste/Vice-président par intérim chargé de la recherche économique, du dialogue sur les politiques et de la gestion des connaissances, le cas échéant.
  4. S’acquitter de toute autre tâche qui pourrait lui être confiée par le Vice-président.

COMPÉTENCES (Qualifications, expérience et connaissances)

 

  1. Être titulaire d’au moins un Master en gestion des ressources naturelles, économie des ressources, politique des ressources naturelles ou dans des disciplines connexes. Un doctorat (Ph.D.) serait un atout considérable.
  2. Justifier d’un minimum de dix (10) années d’expérience professionnelle pertinente et progressive dans les domaines de la gestion des ressources naturelles et des réformes stratégiques, dont au moins cinq (5) années dans des fonctions de direction. (Une expérience antérieure dans des organismes de développement multilatéraux, bilatéraux ou régionaux serait un plus).
  3. Avoir une excellente compréhension des débats contemporains sur la formulation et la mise en œuvre des politiques de gestion des ressources renouvelables et non renouvelables, au sens large, en Afrique et ailleurs, sur la base de théories économiques conventionnelles et non conventionnelles.
  4. Disposer d’une bonne connaissance du rôle des autres institutions de financement du développement pour faciliter la gestion prudente des dotations en ressources naturelles en vue de réduire la pauvreté dans les pays en développement.
  5. Posséder de solides compétences techniques, notamment en matière de gestion des ressources naturelles et d’investissement, et être en mesure de réfléchir de manière stratégique et de concevoir des plans et des programmes à long terme en harmonie avec les priorités stratégiques.
  6. Manifester de solides aptitudes en matière d’influence stratégique et une capacité avérée à présenter et à rallier ses interlocuteurs aux idées que l’on défend, et avoir démontré sa capacité à porter un jugement sain et équilibré, même dans des situations de stress.
  7. Posséder d’excellentes compétences en communication orale et écrite en français ou en anglais, avec une bonne connaissance pratique de l’autre langue.
  8. Maîtriser l’utilisation des applications standard de la Suite Office. La connaissance de SAP est hautement souhaitable.

 

Seul(e)s les candidat(e)s répondant à toutes les exigences du poste et retenu(e)s pour une entrevue seront contacté(e)s. Les candidat(e)s devront soumettre un curriculum vitae (CV) complet et tout autre document complémentaire pouvant être requis. Le Président de la Banque africaine de développement se réserve le droit de nommer un candidat à un grade inférieur à celui du poste annoncé.  La Banque africaine de développement est un employeur garantissant l’égalité des chances. Les candidatures féminines sont vivement encouragéeshttp://www.afdb.org

Le Groupe de la Banque africaine de développement ne perçoit aucun frais ou contribution de quelque nature que ce soit des candidats tout au long de son processus de recrutement (dépôt des candidatures, étude des CV, entretien d’embauche, traitement final des candidatures). En outre, le Groupe de la Banque ne demande aucune information relative aux comptes bancaires des candidats. Le Groupe de la Banque africaine de développement décline toute responsabilité de publications frauduleuses d’offres d’emploi en son nom ou, de manière générale, d’utilisation frauduleuse de son nom de quelque manière que ce soit. 

 

2022-05-06 14:43:01
full-time

BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

AVIS DE VACANCE DE POSTE RÉF. ADB/22/808

TITRE DU POSTE :

 

DIRECTEUR/DIRECTRICE, CENTRE AFRICAIN DES RESSOURCES NATURELLES

COMPLEXE :

 

CHEF ÉCONOMISTE/ VICE-PRÉSIDENCE POUR LA RECHERCHE ÉCONOMIQUE, LE DIALOGUE SUR LES POLITIQUES ET LA GESTION DES CONNAISSANCES (ECVP) 

DÉPARTEMENT :

 

CENTRE AFRICAIN DE GESTION DES RESSOURCES NATURELLES ET D’INVESTISSEMENT (ECNR) 

GRADE 

 

EL5

SUPÉRIEUR HIÉRARCHIQUE :

 

CHEF ÉCONOMISTE ET VICE-PRÉSIDENT, RECHERCHE ÉCONOMIQUE, DIALOGUE SUR LES POLITIQUES ET GESTION DES CONNAISSANCES (ECVP) 

LIEU D’AFFECTATION :

 

ABIDJAN, CÔTE D’IVOIRE

INFORMATIONS SUR LE POSTE :

 

CE POSTE BÉNÉFICIE DU STATUT INTERNATIONAL ET OUVRE DROIT AUX CONDITIONS D’EMPLOI Y AFFÉRENTES. 

Si vous rencontrez des difficultés techniques lors de l’enregistrement de votre candidature, veuillez envoyer un courriel avec une description précise du problème et/ou une capture d’écran indiquant le problème à: HR Direct HRDirect@AFDB.ORG

SAP N°:

 

50092397

DATE DE CLÔTURE :

 

05 JUIN 2022 (à 23h59 GMT)

 

Pour postuler: https://www.afdb.org/fr/poste-vacant/directeur/directrice-centre-africain-des-ressources-naturelles-51385

 

 

LA BANQUE :

Créée en 1964, la Banque africaine de développement est la première institution panafricaine de développement. Elle a pour mission de promouvoir la croissance économique et le progrès social dans l’ensemble du continent. La Banque compte 81 pays membres, dont 54 pays africains (les pays membres régionaux). Le programme de développement de la Banque vise à fournir l’appui financier et technique aux projets porteurs de transformation qui permettront de réduire nettement la pauvreté grâce à une croissance économique inclusive et durable. Pour davantage se concentrer sur les objectifs de la Stratégie décennale (2013-2022) et réaliser un plus grand impact sur le développement, cinq grands domaines (High 5), dans lesquels les interventions devront s’intensifier pour l’Afrique, ont été identifiés, à savoir ; l’énergie, l’agro-industrie, l’industrialisation, l’intégration et l’amélioration de la qualité de vie des populations africaines. La Banque entend constituer une équipe de direction qui pilotera avec succès la mise en œuvre de cette vision.

LE COMPLEXE :

La Vice-présidence (ECVP) est principalement chargée d’amener le Groupe de la Banque à donner la priorité à la production, l’analyse, la diffusion, le courtage et la mise en œuvre de solutions du savoir pertinentes dans toutes les priorités opérationnelles des High 5 et les thèmes transversaux de sa Stratégie décennale. Ces solutions doivent répondre clairement aux problèmes de développement prioritaires auxquels font face individuellement ou collectivement les pays membres régionaux (PMR), et les PMR doivent être impliqués tant dans leur planification que dans leur mise en œuvre. Au nombre de ces solutions figurent : i) les recherches concernant les principaux problèmes de développement auxquels fait face l’Afrique et leur lien avec la gouvernance économique mondiale et les autres biens publics mondiaux majeurs ; ii) les diagnostics pays et les perspectives d’avenir ; iii) le dialogue sur les politiques et les services consultatifs ; iv) les activités liées au savoir économique, sectoriel, et thématique ; v) l’amélioration des systèmes statistiques nationaux et sous-régionaux ; vi) la préparation, la conception et l’appui à la mise en œuvre des opérations de gestion des finances publiques et de gouvernance ; vii) le renforcement des capacités pour la formulation et la mise en œuvre de politiques ; viii) l’assistance technique et les conseils relatifs à la gestion des ressources naturelles par les PMR ; et ix) la diffusion du savoir et l’établissement de réseaux du savoir nationaux, régionaux et inter-régionaux.

 

LE DÉPARTEMENT QUI RECRUTE :

Le Centre africain de gestion des ressources naturelles et d’investissement (ECNR) est un département interdisciplinaire de la Banque africaine de développement, qui mène principalement des activités hors prêt. Il a pour mandat d’aider les pays africains à tirer le meilleur parti de l’ensemble de leurs ressources naturelles renouvelables (eau, forêts, terres et pêche) et non renouvelables (pétrole, gaz et minéraux). Pour ce faire, le Centre fournit des connaissances et une expertise pratiques, des services consultatifs, une assistance technique et des services de plaidoyer pour une gestion améliorée et transparente des ressources naturelles renouvelables et non renouvelables des pays membres régionaux (PMR) du Groupe de la Banque.

Le Centre est également le point focal des activités de collaboration du Groupe de la Banque avec les gouvernements africains, les institutions régionales, le secteur privé, les organisations de la société civile (OSC) et les partenaires de développement en ce qui concerne le secteur des ressources naturelles.

Le Centre fournit aux pays africains des produits, des outils et des services pratiques et axés sur les solutions, afin de renforcer leur capacité à réaliser une croissance inclusive et durable grâce à une gestion efficace des richesses en ressources naturelles et à des investissements dans ces ressources, en proposant des solutions pratiques concernant les décisions stratégiques, législatives et d’investissement à prendre dans ce secteur. À cet égard, le Centre agit également comme un conseiller de confiance dans le dialogue entre les gouvernements africains et les investisseurs privés en fournissant des conseils stratégiques aux négociateurs pour s’assurer que les intérêts des PMR sont pris en compte de manière prioritaire dans les accords d’investissement.

Au sein de la Banque, le Centre s’emploie à assurer la cohésion des stratégies de la Banque dans les secteurs des ressources naturelles en proposant une perspective unique à travers laquelle l’institution aborde la gouvernance des ressources naturelles.

LE POSTE :

Le Groupe de la Banque africaine de développement est en pleine phase d’ajustement stratégique et structurel et s’oriente vers un mode de travail plus collaboratif et transversal. Dans cette perspective, le Complexe ECVP est chargé de repositionner le Groupe de la Banque en tant qu’organisation innovante et dynamique, capable de travailler efficacement en synergie. Un élément important de ce repositionnement consistera à accroître sa visibilité auprès du public et son impact sur les politiques, en s’appuyant sur une compréhension critique de l’économie dans tous les aspects du travail du Groupe de la Banque, y compris dans ses engagements avec les pays membres régionaux, ainsi que dans ses engagements externes avec les décideurs, les leaders d’opinion et les autres parties prenantes.

Le Directeur/la Directrice de l’ECNR contribuera de manière substantielle à la conceptualisation, la conception, la mise en œuvre et l’assurance qualité de tous les travaux stratégiques du Groupe de la Banque dans le domaine de la gestion des ressources naturelles et des investissements. Plus précisément, le Directeur/la Directrice de l’ECNR pilotera la mise en œuvre de la stratégie et du programme de travail du Groupe de la Banque en matière de gestion des ressources naturelles et d’investissement, après leur approbation par le Conseil d’administration du Groupe de la Banque, conformément à la Stratégie décennale de la Banque et à ses Cinq grandes priorités (High 5), et en particulier au plan d’activité triennal visant à renforcer les capacités des pays membres régionaux en matière de gestion des ressources renouvelables et non renouvelables afin d’améliorer les résultats en matière de développement.

Le/la candidat(e) retenu(e) fera partie de la haute direction du Complexe et de la Banque. Il/elle jouera un rôle clé dans la promotion du travail de l’institution auprès du public et mènera des activités de sensibilisation auprès d’un large éventail de parties prenantes externes, tout en gérant une équipe dynamique de professionnels.

Sous la direction générale du Vice-président, le/la titulaire du poste est appelé(e) à :

 

1. Aider à mettre en place une vision, des prestations et un leadership stratégiques en matière de gestion des ressources naturelles et d’investissement au sein du Groupe de la Banque, et s’inspirer d’analyses et de directives pertinentes pour orienter et définir ses activités.

 

2. Améliorer et développer le profil de connaissance externe du Groupe de la Banque, son influence et son impact sur la gestion des ressources naturelles. Pour ce faire, il aura à présenter de manière crédible et convaincante l’ambition stratégique de l’institution à des publics clés :  PMR, décideurs politiques, leaders d’opinion, médias et autres parties prenantes.

 

3. Constituer, diriger, gérer et encadrer un groupe de professionnels de premier ordre afin de renforcer les capacités du Groupe de la Banque en matière de dialogue sur les politiques nationales et régionales de gestion des ressources naturelles et d’investissement.

PRINCIPALES FONCTIONS :

Sous la supervision et l’orientation du Chef économiste et Vice-président chargé de la recherche économique, du dialogue sur les politiques et de la gestion des connaissances, le Directeur/la Directrice assumera les fonctions suivantes :

  •      Stratégie et leadership en matière de connaissances
  1. Superviser la mise en œuvre de la vision globale et de la stratégie du Groupe de la Banque pour aider les PMR à mieux gérer et exploiter leurs ressources naturelles afin d’améliorer la qualité de vie des générations actuelles et futures.
  2. Veiller à ce que la meilleure expertise disponible en Afrique et dans le monde dans le domaine de la gestion des ressources naturelles et de l’investissement soit mise à profit pour fournir des politiques adaptées à chaque pays ou groupe de pays clients.
  3. Conseiller les PMR du Groupe de la Banque sur la conception de législations, de politiques, de normes et de directives connexes souhaitables sur le plan social en matière de gestion des ressources naturelles et d’investissement ( notamment en ce qui concerne la coopération et les accords, les directives environnementales, les normes d’inventaire, la législation et la réglementation, les données sur les espèces et les écosystèmes et la sécurité de l’information, le transfert d’autorité, la négociation et la mise en œuvre des contrats, etc.).
  •       Validation et exécution du programme de travail
  1. Examiner et valider les objectifs et le programme de travail du département, en veillant à l’alignement des activités sur les priorités stratégiques du département, du complexe et de la Banque.
  2. Suivre leur exécution et fournir les conseils nécessaires aux équipes.
  3. Examiner et valider le budget et sa mise en œuvre effective.
  4. Rendre compte de l’exécution du programme de travail et proposer des solutions de rechange et des mesures correctives le cas échéant.
  5. Contribuer activement à la conception et au suivi des indicateurs clés de performance du département.
  •       Supervision technique des activités du département
  1. Fournir une orientation stratégique à la Banque par l’intermédiaire du Vice-président pour les stratégies de l’Institution relatives aux ressources naturelles.
  2. Coordonner la gouvernance des ressources naturelles régionales grâce à la connaissance des programmes.
  3. Collaborer avec les directeurs généraux pour accroître et satisfaire la demande de politiques et de projets dans le domaine des ressources naturelles.
  4. Conseiller le Vice-président sur les questions stratégiques et opérationnelles du Centre, en identifiant les domaines d’appui aux pays membres régionaux et aux bureaux régionaux.
  5. Prêter appui aux directeurs généraux en leur apportant l’expertise et l’assistance technique et en renforçant la diffusion de connaissances sur les secteurs des ressources naturelles au niveau des pays.
  6. Superviser la réduction des déficits de connaissances et de compétences dans les secteurs pertinents des ressources naturelles en vue de la réalisation High 5, en jouant un rôle de premier plan dans les initiatives de développement des connaissances prises en interne et en externe.
  7. Diriger les plans de travail pour l’élaboration d’outils stratégiques axés sur les solutions, en veillant à ce que les produits répondent efficacement aux besoins en matière de politiques de développement des ressources naturelles, aux besoins juridiques et aux besoins liés au développement institutionnel.
  •       Gestion des personnes
  1. Veiller à ce que le département soit doté des compétences appropriées à tout moment pour la réalisation efficace des objectifs définis dans le programme de travail.
  2. Examiner et valider les besoins en personnel et élaborer en collaboration avec le département des ressources humaines les plans de recrutement nécessaires.
  3. Évaluer les performances, le potentiel du personnel et déterminer les besoins en formation.
  4. Mettre en place, avec l’aide du département des ressources humaines, des mécanismes de gestion des talents, pour constituer une réserve de talents pour le département en vue de la continuité des activités.
  5. Prévoir une délégation efficace des responsabilités, en donnant au personnel les moyens d’agir à tous les niveaux.
  •       Relations avec les parties prenantes
  1. Se doter de ressources humaines et financières suffisantes pour exécuter le mandat du département, en tirant parti des ressources internes et en nouant des partenariats externes.
  2. Représenter la Banque dans les plateformes de discussions pertinentes, en présentant clairement la proposition de valeur du Centre et en améliorant l’image de marque la Banque.
  3. Assumer les fonctions de Chef économiste/Vice-président par intérim chargé de la recherche économique, du dialogue sur les politiques et de la gestion des connaissances, le cas échéant.
  4. S’acquitter de toute autre tâche qui pourrait lui être confiée par le Vice-président.

COMPÉTENCES (Qualifications, expérience et connaissances)

 

  1. Être titulaire d’au moins un Master en gestion des ressources naturelles, économie des ressources, politique des ressources naturelles ou dans des disciplines connexes. Un doctorat (Ph.D.) serait un atout considérable.
  2. Justifier d’un minimum de dix (10) années d’expérience professionnelle pertinente et progressive dans les domaines de la gestion des ressources naturelles et des réformes stratégiques, dont au moins cinq (5) années dans des fonctions de direction. (Une expérience antérieure dans des organismes de développement multilatéraux, bilatéraux ou régionaux serait un plus).
  3. Avoir une excellente compréhension des débats contemporains sur la formulation et la mise en œuvre des politiques de gestion des ressources renouvelables et non renouvelables, au sens large, en Afrique et ailleurs, sur la base de théories économiques conventionnelles et non conventionnelles.
  4. Disposer d’une bonne connaissance du rôle des autres institutions de financement du développement pour faciliter la gestion prudente des dotations en ressources naturelles en vue de réduire la pauvreté dans les pays en développement.
  5. Posséder de solides compétences techniques, notamment en matière de gestion des ressources naturelles et d’investissement, et être en mesure de réfléchir de manière stratégique et de concevoir des plans et des programmes à long terme en harmonie avec les priorités stratégiques.
  6. Manifester de solides aptitudes en matière d’influence stratégique et une capacité avérée à présenter et à rallier ses interlocuteurs aux idées que l’on défend, et avoir démontré sa capacité à porter un jugement sain et équilibré, même dans des situations de stress.
  7. Posséder d’excellentes compétences en communication orale et écrite en français ou en anglais, avec une bonne connaissance pratique de l’autre langue.
  8. Maîtriser l’utilisation des applications standard de la Suite Office. La connaissance de SAP est hautement souhaitable.

 

Seul(e)s les candidat(e)s répondant à toutes les exigences du poste et retenu(e)s pour une entrevue seront contacté(e)s. Les candidat(e)s devront soumettre un curriculum vitae (CV) complet et tout autre document complémentaire pouvant être requis. Le Président de la Banque africaine de développement se réserve le droit de nommer un candidat à un grade inférieur à celui du poste annoncé.  La Banque africaine de développement est un employeur garantissant l’égalité des chances. Les candidatures féminines sont vivement encouragéeshttp://www.afdb.org

Le Groupe de la Banque africaine de développement ne perçoit aucun frais ou contribution de quelque nature que ce soit des candidats tout au long de son processus de recrutement (dépôt des candidatures, étude des CV, entretien d’embauche, traitement final des candidatures). En outre, le Groupe de la Banque ne demande aucune information relative aux comptes bancaires des candidats. Le Groupe de la Banque africaine de développement décline toute responsabilité de publications frauduleuses d’offres d’emploi en son nom ou, de manière générale, d’utilisation frauduleuse de son nom de quelque manière que ce soit. 

 

Recevez les meilleures opportunités

Les opportunités du moment

Côte d'Ivoire

| Finance

Banque africaine de développement

Avis de vacance de poste N° ADB/22/823

Titre du poste:

chargé de trésorerie supérieur 

COMPLEXe:

VP FINANCEs/chargé en chef des finances (FIVP)

Département/DIVISION:

trésorerie (FITR)

Grade:

PL5

supérieur hiérarchique:

chef de division (fitr.1)

Lieu d’affectation:

ABIDJAN – Côte d’Ivoire 

Informations sur le poste:

CE POSTE BÉNÉFICIE DU STATUT INTERNATIONAL ET OUVRE DROIT AUX CONDITIONS D’EMPLOI Y AFFÉRENTES.

Si vous rencontrez des difficultés techniques lors de l’enregistrement de votre candidature, veuillez envoyer un courriel avec une description précise du problème et/ou une capture d’écran indiquant le problème à : HR Direct HRDirect@AFDB.ORG

SAP N°:

50078366

Date de clôture:

05 Juin 2022 (23h59 GMT)

Pour postuler: https://www.afdb.org/fr/poste-vacant/charge-de-tresorerie-superieur-51563

 

LA BANQUE:

Créée en 1964, la Banque africaine de développement est la première institution panafricaine de développement. Elle a pour mission de promouvoir la croissance économique et le progrès social dans l’ensemble du continent. La Banque compte 81 pays membres, dont 54 pays africains (les pays membres régionaux). Le Programme de développement de la Banque vise à fournir l’appui financier et technique aux projets porteurs de transformation qui permettront de réduire sensiblement la pauvreté grâce à une croissance économique inclusive et durable en Afrique. Pour davantage se concentrer sur les objectifs de la Stratégie décennale (2013-2022) et réaliser un plus grand impact sur le développement, cinq grands domaines (High 5), dans lesquels les interventions devront s’intensifier pour l’Afrique, ont été identifiés, à savoir : l’énergie, l’agro-industrie, l’industrialisation, l’intégration et l’amélioration de la qualité de vie des populations africaines.

LE COMPLEXE:

La Vice-présidence chargée des finances (FIVP) contrôle la gestion financière du Groupe de la Banque. Cette responsabilité englobe les activités de trésorerie du Groupe de la Banque, y compris les emprunts sur les marchés des capitaux et les activités d’investissement ; les fonctions de contrôle, y compris la présentation d’informations financières et l’administration de prêts ; la mobilisation de ressources stratégiques et le renforcement des ressources et instruments financiers non-statutaires ; ainsi que la gestion globale de l’actif/du passif du Groupe de la Banque.

Le département/LA division qui recrute:

Le Département de la trésorerie est chargé de mobiliser des fonds sur les marchés de capitaux, de gérer et d’investir les liquidités du Groupe de la Banque et les fonds des actionnaires, de traiter et régler toutes les transactions financières et également de gérer les relations bancaires de l’institution.

Le rôle de la Division des marchés de capitaux et des opérations financières consiste à : 1) lever des ressources auprès des marchés de capitaux à des coûts avantageux, 2) contribuer au processus d’augmentation du capital et administrer les souscriptions des actionnaires au capital de laBanque africaine de développement et, 3) contribuer aux négociations pour la reconstitution du Fonds africain de développement (FAD) et administrer les souscriptions des donateurs au FAD et à l’Initiative d’allégement de la dette multilatérale (IADM).

LE POSTE:

Sous la supervision du chef de la Division marchés des capitaux et souscriptions, le chargé supérieur de trésorerie assume les fonctions suivantes :

  1. Veiller à la mise en œuvre de la stratégie de la Banque ainsi qu’à l’efficacité et à la conformité des activités de financement et de couverture aux procédures de la Division : assurer un suivi minutieux des marchés de capitaux assignés à la Division pour trouver des possibilités de financement, s'assurer que les prix sont évalués et répondent aux objectifs de la Banque, exécuter les transactions en phase avec la stratégie et les politiques de la Banque relatives à la gestion de l’actif et du passif, assurer le suivi de la documentation pertinente, de la diligence raisonnable et assurer le compte-rendu sur les opérations. Assurer le suivi et le compte-rendu de la performance du marché secondaire des émissions obligataires de la Banque. Contribuer aux discussions des groupes de travail. Conduire ou participer à des tournées de présentation (roadshows).
  2. S'assurer que le processus de l'emprunt se déroule sans heurts : préparer un programme d'emprunt annuel bien rédigé et bien structuré à soumettre à l’approbation du Conseil d'administration conformément aux exigences de la Banque, s'assurer que les consentements sont obtenus pour les marchés où il existe des opérations de financement, s'assurer que toutes les transactions sont immédiatement reportées dans le tableau de bord interne de la Division (modèle d'emprunt). Assurer le suivi et l’information sur la performance du marché secondaire, les flux et la rotation des obligations de la Banque.
  3. S'assurer que les documents de la Banque relatifs à l’emprunt (la Facilité d'émission d’emprunts multi-marchés (GDIF), la Note d’information générale (GIS)), le référencement et l’enregistrement auprès de la SEC, entre autres, sont effectués et coordonner l’exercice de diligence raisonnable 10b-5 ainsi que tout autre processus de documentation approprié.
  4. Assurer un programme efficace et de qualité de relations avec les investisseurs : organiser des journées des courtiers, préparer le programme annuel de tournées de présentation en identifiant les investisseurs à cibler et identifier les événements auxquels la Banque devrait participer. Mettre en place et actualiser une base de données pertinente et complète des investisseurs. S’assurer que les sites Web de la Banque, y compris la page d’émission des obligations vertes et le site Web japonais, sont constamment actualisés.
  5. Gérer les souscriptions au capital de la Banque ainsi que la reconstitution du FAD et de l’IADM : gérer le processus de souscription en s’informant, assurant le suivi et en faisant rapport sur les souscriptions, les paiements et les encaissements. Préparer les documents nécessaires concernant le droit de vote. Contribuer aux discussions relatives à l’augmentation du capital, à sa reconstitution ou au vote. Gérer tous les aspects financiers des souscriptions.
  6. Gérer le téléchargement/la publication des taux de change par rapport à l'UC (la monnaie de compte de la Banque) et préparer et exécuter la couverture administrative de la Banque.
  7. Préparer les documents pour les discussions techniques avec les organismes de crédit et les agences de notation ESG.
  8. Préparer la présentation financière annuelle de la Banque à soumettre aux parties prenantes.

principales Fonctions:

Le chargé de trésorerie supérieur assume ou contribue aux fonctions suivantes :

Activités de financement et de couverture 

  • Identifier et trouver des opportunités de financement attrayantes en assurant le suivi de l'activité du marché primaire, en utilisant les swaps croisés de devises, en maintenant une bonne relation de travail avec les courtiers, en étant au fait des tendances et des développements sur le marché, etc.
  • S'assurer que la tarification de toute nouvelle transaction d'emprunt est conforme aux objectifs et à la stratégie de la Division et atténuer le coût de portage en assurant une liaison avec les divisions de la gestion de l’actif et du passif et la Division des investissements de la Banque.
  • Veiller à l’exécution sans heurts des transactions de financement, en étant attentif aux conditions du marché, aux calendriers économiques et d'émission, en se tenant informé des préférences des investisseurs, en s'assurant que les plafonds de crédit sont suffisants pour les opérations de règlement et de change, etc.
  • Surveiller la performance secondaire des émissions obligataires de la Banque en suivant les activités et le flux de tenue du marché sur les plateformes électroniques, en étant informé des indications hebdomadaires reçues des courtiers sur les prix, des informations sur les flux du marché secondaire et en maintenant un bon dialogue avec les courtiers dans les emprunts obligataires de la Banque.
  • Surveiller les règles et règlements des marchés économiques et de capitaux sur les marchés qui sont assignés à la Division, afin d'assurer l’exécution sans heurts du programme d'emprunt.
  • Piloter ou participer à des tournées de présentation aux investisseurs et préparer et/ou actualiser une présentation aux investisseurs complète, précise, de qualité et bien conçue.

Processus d’emprunt 

  • S’assurer que la Banque est capable d'emprunter sur les marchés assignés en se tenant informé de l’évolution de la réglementation, en s'assurant que la documentation sur l’émission d’obligations est actuelle et à jour, en maintenant un dialogue fréquent et de qualité avec les principales banques d'investissement pertinentes présentes; entreprendre un travail régulier auprès des investisseurs, afin de s'assurer que la Banque représente une proposition d’investissement approuvée et recherchée. Faciliter le processus d'emprunt en préparant un mandat ouvert lorsque cela est justifié et mettre régulièrement à jour le réseau de financement.
  • Faciliter l'analyse, le suivi et le compte-renduconcernant: 1) les opérations d'emprunt, en actualisant la base de données des emprunts et les tableaux de classement interne; 2) les indices de référence, par la préparation du moniteur du marché journalier, en suivant de près la performance du marché secondaire à partir des données des traders des courtiers et également à partir des plateformes Bloomberg et Tradeweb et autres plateformes pertinentes; 3) les flux et les échanges d’obligations par courtier pour évaluer la liquidité des obligations et l’engagement des courtiers, et faciliter les discussions avec les investisseurs.
  • Rendre compte des opérations à la haute Direction, en préparant le moniteur du marché hebdomadaire de la Division, et les rapports destinés à ALCO et au Conseil d'administration. 
  • Préparer le programme d'emprunt annuel de la Banque à soumettre à l’approbation du Conseil d'administration afin de permettre à la Banque de mobiliser des ressources sur le marché et de répondre à ses objectifs de financement.

Documentation liée à l’emprunt 

  • S'assurer que les documents de la Banque relatifs à l’emprunt (la Facilité d'émission d’emprunts multi-marchés (GDIF), la Note d’information générale (GIS)), le référencement et l’enregistrement auprès de la SEC, entre autres, sont à jour et coordonner l’exercice de diligence raisonnable 10b-5 ainsi que tout autre processus de documentation approprié.
  • Examiner et valider tous les documents nécessaires à l'exécution de chaque opération d'emprunt, y compris les listes de conditions relatives aux obligations et aux swaps, les suppléments de fixation de prix, les lettres d’inscription des courtiers, les confirmations de swaps, etc. 

Relations avec les marchés 

  • Appuyer un programme efficace de relations avec les investisseurs: identifier et fournir des avis sur les investisseurs à cibler pour les tournées de présentation ou les téléconférences pour assurer le succès des émissions obligataires: recueillir les rétroactions des investisseurs sur les opérations de la BAD, suivre de près leur participation aux opérations des institutions analogues et rassembler les informations reçues dans le cadre de comptes-rendus de mission et de discussions avec les courtiers. Gérer une base de données d’information efficace.
  • Contribuer à approfondir la base d’investisseurs de la Banque en préparant un bref bulletin trimestriel destiné aux investisseurs, en fournissant des actualisations sur le programme de financement et les principaux développements. 
  • Examiner la présentation aux investisseurs préparée/mise à jour par l'équipe chargée du financement pour s'assurer que les données sont correctes et que les informations transmises sont conformes aux intérêts des investisseurs. Actualiser les pages Web pertinentes de la Banque (la page régulière, la page japonaise et la page verte) pour s'assurer qu'elles répondent aux besoins des investisseurs et rehaussent le profil de la Banque auprès des investisseurs.
  • Renforcer la visibilité et le positionnement de la Banque en dirigeant la préparation de la présentation financière de la Banque.

Souscriptions au capital de la BAD, reconstitutions du FAD et compensation de l’IADM 

  • Aider et fournir des avis à la haute Direction dans les discussions des actionnaires liées aux augmentations de capital, aux reconstitutions du FAD, aux votes et aux régimes compensatoires, en fournissant des orientations et en préparant les documents techniques appropriés (cadre de financement, votes électoraux, règles de cession des actions) et en apportant sa contribution aux discussions pertinentes.
  • Contribuer à mettre en place une gestion efficace du processus de souscription en: 1) s'assurant que toutes les résolutions relatives aux souscriptions pertinentes sont mises en œuvre et que le manuel de procédure est suivi et actualisé; 2) demandant, surveillant, accusant réception et enregistrant les souscriptions, les paiements et les encaissements. Gérer les arriérés conformément aux directives.
  • Gérer les relations avec les actionnaires en rendant compte des souscriptions par la préparation du droit de vote pertinent et en répondant rapidement aux demandes des actionnaires et des clients internes. Fournir les informations appropriées aux agences de notation du crédit et des notes d’information à la direction en tant que de besoin. Gérer l'entrée des actionnaires à la BAD et au FAD.
  • S’assurer que le système de souscription est amélioré de manière continue et que ses données sont mises à jour de manière continue.

Examens des notations 

  • Contribuer efficacement aux discussions d’examen de notation du crédit en préparant les documents et les données de présentation concernant les activités de financement et de souscription de la Banque, en veillant à satisfaire aux critères des agences de notation.
  • Collaborer avec les agences de notation du cadre environnemental, social et de la gouvernance (ESG) pour s’assurer que la Banque obtienne la meilleure note possible concernant ses activités de notation et prendre des mesures pour renforcer la note de la Banque en matière d’ESG.

Participation aux groupes de travail

  • Prendre part à tout groupe de travail assigné et participer activement en examinant les documents présentés et en fournissant également des documents, aux fins de discussion et d’approbation. 

Gestion des taux de change 

  • Veiller à ce que le budget administratif du Groupe de la Banque soit couvert contre les variations de change, en préparant et en mettant en œuvre la couverture administrative de la Banque.
  • S’assurer que les taux de change sont disponibles sur les systèmes de la Banque quotidiennement, en supervisant les téléchargements concernant les devises, tout en fournissant des orientations sur l'amélioration du système.

Compétences (qualifications, expérience et connaissances) :

  1. Être titulaire au moins d’un Master2 en Finances, en Administration des Affaires, en Economie, en Statistiques ou dans une discipline quantitative connexe.
  2. Une certification professionnelle telle que Chartered Financial Analyst (CFA), ICMA, FRM, serait un avantage.
  3. Justifier au minimum de cinq (5) années d'expérience professionnelle acquise sur les marchés de capitaux internationaux, avec un accent particulier sur l'émission d'obligations. Avoir une expérience pratique de la gestion du processus d’émission d'obligations mondiales et/ou d'obligations publiques, et de l'utilisation d'instruments dérivés aux fins de couverture.
  4. Avoir une très bonne connaissance pratique des produits dérivés.
  5. Avoir une bonne connaissance pratique du fonctionnement de l'Organisation en tant qu'entreprise et du rôle de son unité organisationnelle.
  6. Être capable de développer des solutions pratiques et opportunes.
  7. Posséder et appliquer le savoir et l'expertise avec la profondeur nécessaire.
  8. Avoir une bonne compréhension des clients, des marchés et des besoins.
  9. Faire preuve d’innovation, de créativité et d’une solide capacité de résolution des problèmes.
  10. Être orienté-client.
  11. Être capable de travailler en équipe et savoir gérer les relations.
  12. Être capable de travailler efficacement et de façon appropriée dans un environnement souvent stressant.
  13. Avoir la maîtrise des logiciels courants tels que Word, Excel, PowerPoint, etc.
  14. La connaissance de Bloomberg, Summit/Numerix serait un avantage.
  15. Être capable de communiquer efficacement (à l’écrit et à l’oral) en anglais et/ou en français, de préférence avec une connaissance pratique de l’autre langue.

Seuls les candidats répondant à tous les critères exigés par la Banque et retenus pour une évaluation ultérieure seront contactés. Les candidats doivent soumettre un curriculum vitae (CV) concis et tout autre document requis. Le Président de la BAD se réserve le droit de nommer un candidat à un grade inférieur à celui du poste publié. La Banque africaine de développement est un employeur garantissant l’égalité des chanceset les candidatures féminines sont vivement encouragéeshttp://www.afdb.org

Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) ne perçoit aucuns frais ou contribution de quelque nature que ce soit des candidats tout au long de son processus de recrutement (dépôt des candidatures, étude des CV, entretien d’embauche, traitement final des candidatures). En outre, la Banque ne demande aucune information relative aux comptes bancaires des candidats. Le Groupe de la Banque africaine de développement décline toute responsabilité de publications frauduleuses d’offres d’emploi en son nom ou, de manière générale, d’utilisation frauduleuse de son nom de quelque manière que ce soit.

1

2022-05-17 09:16:37
full-time
Togo

APPEL A CANDIDATURE 

Le Ministère du Commerce, de l’Industrie et de la Consommation Locale de la République togolaise recrute pour le Centre Togolais des Expositions et Foires (CETEF) 

UN DIRECTEUR GENERAL

Principales missions Le Directeur Général coordonne et dirige l’ensemble des activités du CETEF. A cet effet, il a pour missions essentielles de 

  • - proposer en accord avec le conseil d’administration, un plan stratégique de développement du Centre en phase avec les orientations du ministère ;
  • - proposer et mettre en œuvre des plans et programmes d’organisation et/ou de participation aux foires, salons spécialisés, expositions nationales, régionales, internationales, universelles, etc ;
  • - initier des actions et manifestations à caractère promotionnel pour tous les autres secteurs de l’économie nationale ;
  • - organiser des événements visant à promouvoir l’entreprenariat féminin et des jeunes ; 
  • - assurer la coordination, la gestion et la maintenance des infrastructures du Centre – Parc d’exposition et Foires de Lomé ;
  • - gérer et mobiliser le personnel du CETEF autour des missions et des objectifs assignés au Centre 
  • - proposer pour adoption par le CA, le budget, les rapports d’activités et de gestion du centre, les comptes périodiques et toutes autres décisions ou propositions relevant de son autorité ;

 

Profil et compétences Etre titulaire d’un diplôme BAC+5 en Gestion, Management, Marketing, Commerce, Ingénierie et justifier d’une dizaine d’année d’expérience professionnelle à un poste de direction (Direction Générale, Direction Opérationnelle) dans une fonction de management de foires et salons ainsi que l’organisation de grands évènements ; avoir une bonne connaissance de l’activité, du secteur du commerce et des secteurs connexes. Etre parfaitement bilingue et disposer de bonnes capacités d’organisation, de communication et de négociation ; Avoir une bonne connaissance de la gestion axée sur les résultats. 

Le poste est basé à Lomé avec des déplacements à l’extérieur. 

 

Procédure de recrutement Le recrutement se fera en deux (02) phases : une phase de présélection sur étude de dossiers et une phase de sélection à l’issue de tests écrit et oral. Les candidats présélectionnés devront fournir un dossier complet dont la composition leur sera communiquée en temps opportun. 

Les candidats intéressés sont priés d’envoyer leur CV détaillé et actualisé et une lettre de motivation au plus tard le 31 Mai 2022, sur les adresses électroniques suivantes :

recrutement@cssynergie.com et cetef.recrutement@cssynergie.com

Consult Services Synergie BP : 20803 Lomé-TOGO Tél. : +228 22 22 91 35

cssynergie@cssynergie.com

Retrouvez cette annonce sur notre site www.cssynergie.com et www.commerce.gouv.tg

https://www.linkedin.com/company/consult-service-synergie/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2022-05-12 15:01:17
full-time
Égypte

| Institutions-ONG
  Numéro de poste vacant: RAPS/1/2022/AF/01 Le poste est situé au sein de l'équipe d'appui technique au travail décent de l'OIT et du bureau de pays pour l'Afrique du Nord (DWT/CO-Caire) basé au Caire. Les DWTs fournissent un soutien technique de haute qualité, opportun et intégré aux bureaux nationaux dans la conception et la mise en œuvre des programmes par pays de travail décent (DWCPs) en réponse à leurs demandes dans le cadre de plans de travail basés sur les résultats. Ce soutien comprend des conseils techniques et politiques, des informations et des analyses. Le titulaire du poste est chargé de fournir des services consultatifs sur la politique salariale dans l'ensemble de la région africaine, la priorité étant accordée aux pays couverts par le DWT/CO-Caire. Le titulaire du poste fournira également un soutien en matière de dialogue social et de tripartisme, ainsi qu'en matière de négociations collectives sur les salaires et autres conditions de travail. Le titulaire du poste rend compte au Directeur du DWT/CO-Caire et travaille en étroite coordination avec les Directeurs des autres bureaux de pays de l'OIT dans la sous-région. Le titulaire du poste recevra une supervision technique générale et des conseils de la part du Service des marchés du travail inclusifs, des relations professionnelles et des conditions de travail (INWORK) et du Département des conditions de travail et de l'égalité (WORKQUALITY) au siège. L'unité Dialogue social et tripartisme (DIALOGUE) du département Gouvernance et tripartisme (GOUVERNANCE) fournira également des orientations et des conseils techniques. Qualifications requises: Formation Diplôme universitaire supérieur en économie avec une expertise en économie du travail, en administration publique, en relations industrielles, en droit ou dans une autre discipline liée aux études du marché du travail. Expérience Au moins huit ans d'expérience au niveau national ou cinq ans au niveau international en matière de politiques salariales et/ou de relations professionnelles/industrielles. Langues Excellente maîtrise de l'anglais ou du français et connaissance pratique de la deuxième langue. Une connaissance pratique de l'arabe serait un avantage. L'OIT apprécie la diversité au sein de son personnel et accueille favorablement les candidatures de femmes qualifiées. Nous encourageons également les candidats handicapés. Si vous ne pouvez pas remplir notre formulaire de candidature en ligne en raison d'un handicap, veuillez envoyer un courriel à ilojobs@ilo.org. Pour de plus amples informations sur le poste et pour savoir comment postuler, veuillez consulter le site: https://jobs.ilo.org/job/Cairo-Wages-and-Social-Dialogue-Specialist/804334601/. Date limite de dépôt des candidatures (minuit, heure de Genève) : 6 juin 2022    
2022-05-12 13:36:48
full-time
Fermer