Offres d'emploi

Centrafrique

Spécialiste en Passation des Marchés du PRUCAC

| Agro-alimentaire

AVIS DE SOLLICITATION A MANIFESTATION D’INTERET

 

Pays                         : République Centrafricaine

Projet                         : Projet de Réponse Urgente à la Crise Alimentaire en Centrafrique (PRUCAC).

Crédit/Don                          : V1890

N° d’identification du projet     : P 176 754

  

RECRUTEMENT DU SPECIALISTE EN PASSATION DES MARCHES POUR LE PRUCAC

  

Le Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural, à travers l’Unité Nationale de la Coordination Technique (UNCT) du PRADAC et le Cabinet spécialisé CRI (www.criburkina.com), invitent les candidats intéressés par ces postes à manifester leur intérêt en vue de fournir les services décrits ci-dessous.  Les Candidats intéressés doivent fournir les informations démontrant qu’ils possèdent les qualifications requises et une expérience pertinente pour l’exécution des tâches incombant au poste sollicité.
  1. Contexte General
Les nombreuses crises militaro-politiques qu’a connu la République Centrafricaine, un pays enclavé de 623 000 Km², ont plongé la population dans une situation alimentaire sans précédent. Fort de ce constat et s’appuyant sur le plan national de Relèvement et de Consolidation de la Paix en Centrafrique (RCPCA), le Gouvernement a sollicité et obtenu de la Banque le financement du Projet de Réponse Urgente à la Crise Alimentaire en Centrafrique (PRUCAC) d’un montant de 50 000 000 USD. Le projet a pour objectif principal l’Accroissement de la production alimentaire et amélioration de la résilience dans les zones touchées au profit des petits exploitants agricoles et des ménages en situation d'insécurité alimentaire.

Le Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural (MADR) est l’autorité de tutelle du PRUCAC, de même que du projet en cours, Projet Appui à la Relance Agricole et au Développement de l’Agrobusiness (PRADAC). Et le MADR, a confié l’exécution du PRUCAC à l’unité nationale de coordination du PRADAC (UNCT/PRADAC). En conséquence, cette UGP sera renforcée avec du personnel additionnel.

A ce titre, le cabinet spécialisé en recrutement de concert avec le comité de recrutement du Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural (MADR) lancent le processus de sélection des candidatures au poste du Spécialiste en Passation des Marchés pour le PRUCAC devant faire partie de l’Unité de Gestion du Projet.
  1. Description du Projet
Le PRUCAC à quatre (4) composantes décrites de la manière suivante :
  1. Composante 1: Soutenir une production alimentaire accrue. Cette composante est subdivisée en trois (03) sous-composantes qui sont:
  • Sous-composante 1.1 confiée à la FAO : Soutenir la production alimentaire et la nutrition des ménages.
  • Sous-composante 1.2 confiée au PAM : Soutien à la protection des semences et aux liens avec les opportunités du marché.
  • Sous-composante 1.3 confiée à ** FAO : Renforcement des informations hydrométéorologiques pour l’alerte précoce aux inondations
  1. Composante 2: Travaux publics à haute intensité de main-d'œuvre pour la résilience. Cette composante est subdivisée en deux (02) sous-composantes qui sont:
  • Sous-composante 2.1 confiée à la FAO : Réhabilitation et entretien des infrastructures agricoles à petite taille;
  • Sous-composante 2.2 confiée à l’AGETIP CAF : Réhabilitation et entretien des infrastructures de drainage à Bangui
  1. Composante 3 : Gestion et coordination du Projet 
  1. Composante 4 : Réponse urgente aux crises et catastrophes naturelles 

 

  1. Zones d’intervention du projet

Le Projet de Réponse Urgente à la Crise Alimentaire en Centrafrique (PRUCAC) interviendra dans les préfectures ci-après :Bangui, Ouham, Mambere Kadei, Basse-Kotto, Haute-Kotto, Nana Gribizi et Ouaka.

  1. Mandat du Consultant

Placé sous l’autorité directe du Coordonnateur Adjoint de l’UGP, qui est le gestionnaire du projet du PRUCAC, le Spécialiste en Passation des Marchés (SPM) travaillera en étroite collaboration avec tous les autres responsables du Projet, notamment le Spécialiste en Gestion Financière, le Spécialiste en Suivi et Evaluation, les Spécialistes en sauvegardes sociales, le Spécialiste en VBG, les Spécialistes en environnementales etc.

De façon générale, la mission du SPM consiste à :

  1. Assister le Coordonnateur Adjoint (i) dans la recherche de solutions pratiques aux défis de mise en œuvre du Projet et (ii) dans ses relations avec les partenaires institutionnels nationaux et internationaux, dont la Banque mondiale.
  2. Appuyer la mise en œuvre du Projet, grâce à une passation des marchés rigoureuse, efficace et réactive.
  3. Veiller au respect de toutes les obligations prévues dans l’Accord de financement du Projet signé entre la Banque mondiale et la République Centrafricaine, des règles et procédures décrites dans le Règlement de Passation des Marchés de la Banque et des recommandations des différentes missions de supervision.

De façon spécifique, le SPM a pour attribution de :

  • Être responsable de la mise en place d’un système simple de gestion de la passation des marchés comprenant : (i) la planification des opérations de passation des marchés, (ii) le suivi de l’avancement, (iii) l’analyse des écarts entre les réalisations  et le plan de passation des marchés 
  • Planifier, préparer et coordonner le calendrier d’acquisition de services de consultants, de fournitures/services autres que services de consultants et de travaux pour chaque composante 
  • Assurer le classement et l’archivage des pièces relatives à la passation des marchés ;
  • Faire des études de marché pour analyser l’offre locale et définir les meilleures stratégies de passations des marchés en tenant compte des contraintes locales et des objectifs du Projet ;
  • Contribuer à tous les rapports d’activités prescrits par le Manuel d’Exécution du Projet, mais également de tout autre rapport que la Banque mondiale pourrait demander dans le cadre de l’exécution du Projet 
  • Servir de point de contact avec le SPM de la Banque mondiale ;
  • Assurer la qualité de l’ensemble du processus d’acquisition, plus précisément de ce qui suit : 
    1. faire le suivi, auprès des Agences partenaires de mise en œuvre, (i) de l’élaboration des termes de référence (TDR) pour les services de consultant, et (ii) des spécifications techniques pour les acquisitions de biens ;
    2. assurer le contrôle de qualité des dossiers d’appel d’offres et des demandes de propositions (suivant les modèles disponibles dans le site web de la Banque mondiale) devant être soumis à l’avis de non objection de la Banque mondiale et assurer leur transmission et/ou vente selon cas ;
    3. procéder au lancement des appels d’offres (le cas échéant aux avis à manifestation d’intérêt ou présélection), selon les modes convenus dans le Plan de Passation des Marchés approuvé par la Banque ;
    4. veiller à la bonne gestion des appels d’offres en cours ;
    5. participer aux séances publiques d’ouverture des plis pour fournir des conseils et assurer le contrôle de qualité des rapports d’ouverture des offres et propositions reçues ;
    6. assurer le contrôle de qualité des rapports d’évaluation des offres à signer conjointement par les autres membres désignés de ces commissions ;
    7. être l’interlocuteur de la Banque mondiale pour toutes les questions relatives à la passation des marchés, notamment pour toutes les communications liées à l’obtention des avis de non objection du bailleur de fonds ;
    8. préparer des contrats, après l’obtention des avis de non objection (si requis) et veiller à leur signature par les personnes habilitées à le faire ;
    9. concevoir et mettre en place une base de données de fournisseurs et développer des statistiques de gestion qui permettront à la Banque mondiale et au Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural (MADR) de mesurer le niveau de performance de l’équipe chargée de la passation des marchés ;
    10. mettre en place un système de classement des dossiers de passation des marchés qui inclura pour chaque marché tous les documents relatifs à ce marché y compris les documents relatifs aux paiements, en vue de permettre toute revue à posteriori de la Banque mondiale ;
    11. S’assurer que toutes les activités ainsi que les documents de passation des marchés sont mis à jour régulièrement dans STEP y compris pour les activités à postériori
  1. fournir appui conseil à la Coordination du Projet en matière d’interprétation des clauses contractuelles, de prévention des litiges et de gestion des éventuels différends.
  1. Résultats escomptés

Les critères de performance suivants seront utilisés pour évaluer la performance du SPM à la fin de la consultation :

  • Le plan de passation des marchés est mis à jour régulièrement dans STEP et reflète la dynamique du projet ;
  • Le plan de passation des marchés est exécuté sans retard ;
  • La revue a posteriori des marchés et contrats par la Banque mondiale note  le Projet au moins « satisfaisant » ;
  • Les demandes d’avis de non objection à la Banque mondiale sont soumises dans les délais et que les éventuels commentaires de la Banque sont pris en compte.
  • La capacité du Spécialiste en Passation des Marchés (national) renforcée après 12 mois de sorte qu’il maîtrise les règles et procédures de la Banque.
  1. Supervision hiérarchique

Le Coordonnateur adjoint de l’UGP, qui est le gestionnaire du projet PRUCAC supervise et évalue les performances du Spécialiste en Passation des Marchés (SPM).

Le Spécialiste en Passation des Marchés (SPM) travaille en étroite collaboration avec les autres spécialistes du Projet et l’équipe de passation des marchés de la Banque mondiale.

  1. Lieux de travail

Le lieu de travail du SPM est à Bangui, la capitale de la République Centrafricaine, avec de fréquentes missions si nécessaires dans les zones des activités du Projet.

  1. Qualifications et Aptitudes

Les qualifications et aptitudes requises pour cette mission sont les suivantes :

  • Consultant de niveau international, avec un niveau d’instruction Bac+4 en Ingénierie, Economie, Gestion ou équivalent ;
  • Avoir une expérience confirmée de cinq (5) ans d’expérience professionnelle en passation des marchés, dont trois (3) ans dans un projet financé par la Banque mondiale ou une autre agence de développement, et être familier avec les directives et procédures de ces institutions internationales 
  • Avoir une connaissance informatique des logiciels bureautiques (Word, Excel, Power Point, Internet Explorer, et autres outils de communication) ; la connaissance d’un logiciel de gestion des marchés est un atout ;
  • Posséder une très bonne maîtrise du français et une connaissance de l’anglais ;
  • Être de bonne moralité et avoir la capacité de travailler en équipe et dans un milieu multiculturel et pluridisciplinaire ;
  • Avoir une capacité à gérer des situations stressantes ;
  • Avoir une connaissance et expérience avérées en Afrique francophone. Une expérience dans les pays de l’Afrique Centrale serait un atout ;
  1. Conditions de travail et de vie

A Bangui, le Spécialiste en Passation des Marchés travaillera au sein de la Coordination du Projet où sont aménagés des bureaux équipés de connexion internet et téléphonique pour l’équipe duProjet.

Les déplacements se feront en véhicule dans le cadre du travail.

Le Projet mettra à la disposition du Spécialiste en Passation des Marchés les équipements et matériels nécessaires à l’exercice de sa mission.

  1. Conditions de contrat

La durée totale des contrats est d’un (01) an renouvelable. La période prévisionnelle de démarrage est le 15 Novembre 2021.

  1. Méthode de recrutement
recrutement se fera selon la méthode de sélection des consultants individuels définie aux points 7.36 et 7.37 du Règlement de Passation des Marchés daté de Juillet 2016, révisé en Novembre 2017, Août 2018 et Novembre 2020. Le Spécialiste en Passation des Marchés sera recruté sur la base de ses qualifications académiques, de son expérience professionnelle pertinente et de sa capacité à réaliser la mission. Les étapes du recrutement sont les suivantes : (i) comparaison des dossiers de candidature et (ii) entretien.

Chaque candidat devra fournir (i) un curriculum vitae (3 pages maximum et en PDF) et (ii) une lettre de motivation (3 pages maximum et en PDF) précisant (a) la formation utile, (b) l’expérience pertinente, (c) la valeur ajoutée apportée par le candidat face aux défis de la préparation du Projet et (d) la disponibilité immédiate du candidat et sa compréhension des conditions de la mission proposée. (iii) les copies certifiées des diplômes et certificats et attestations de travail.

 

Les candidatures doivent être envoyées au plus tard le  vendredi 26 novembre 2021 à minuit (heure locale GMT+1), à l’adresse suivante : direction@cribf.com et copie à fiodembeasset@yahoo.fr, avec en objet le titre du poste  (Spécialiste en Passation des Marchés du PRUCAC).

Les Consultants intéressés peuvent obtenir des informations supplémentaires aux adresses ci-dessous et aux heures d’ouverture de bureaux de 7 h30 à 15h30.

PRUCAC_spécialiste_passation_marchés
2021-11-19 14:49:55
full-time

AVIS DE SOLLICITATION A MANIFESTATION D’INTERET

 

Pays                         : République Centrafricaine

Projet                         : Projet de Réponse Urgente à la Crise Alimentaire en Centrafrique (PRUCAC).

Crédit/Don                          : V1890

N° d’identification du projet     : P 176 754

  

RECRUTEMENT DU SPECIALISTE EN PASSATION DES MARCHES POUR LE PRUCAC

  

Le Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural, à travers l’Unité Nationale de la Coordination Technique (UNCT) du PRADAC et le Cabinet spécialisé CRI (www.criburkina.com), invitent les candidats intéressés par ces postes à manifester leur intérêt en vue de fournir les services décrits ci-dessous.  Les Candidats intéressés doivent fournir les informations démontrant qu’ils possèdent les qualifications requises et une expérience pertinente pour l’exécution des tâches incombant au poste sollicité.

  1. Contexte General

Les nombreuses crises militaro-politiques qu’a connu la République Centrafricaine, un pays enclavé de 623 000 Km², ont plongé la population dans une situation alimentaire sans précédent. Fort de ce constat et s’appuyant sur le plan national de Relèvement et de Consolidation de la Paix en Centrafrique (RCPCA), le Gouvernement a sollicité et obtenu de la Banque le financement du Projet de Réponse Urgente à la Crise Alimentaire en Centrafrique (PRUCAC) d’un montant de 50 000 000 USD. Le projet a pour objectif principal l’Accroissement de la production alimentaire et amélioration de la résilience dans les zones touchées au profit des petits exploitants agricoles et des ménages en situation d’insécurité alimentaire.

Le Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural (MADR) est l’autorité de tutelle du PRUCAC, de même que du projet en cours, Projet Appui à la Relance Agricole et au Développement de l’Agrobusiness (PRADAC). Et le MADR, a confié l’exécution du PRUCAC à l’unité nationale de coordination du PRADAC (UNCT/PRADAC). En conséquence, cette UGP sera renforcée avec du personnel additionnel.

A ce titre, le cabinet spécialisé en recrutement de concert avec le comité de recrutement du Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural (MADR) lancent le processus de sélection des candidatures au poste du Spécialiste en Passation des Marchés pour le PRUCAC devant faire partie de l’Unité de Gestion du Projet.

  1. Description du Projet

Le PRUCAC à quatre (4) composantes décrites de la manière suivante :

  1. Composante 1: Soutenir une production alimentaire accrue. Cette composante est subdivisée en trois (03) sous-composantes qui sont:
  • Sous-composante 1.1 confiée à la FAO : Soutenir la production alimentaire et la nutrition des ménages.
  • Sous-composante 1.2 confiée au PAM : Soutien à la protection des semences et aux liens avec les opportunités du marché.
  • Sous-composante 1.3 confiée à ** FAO : Renforcement des informations hydrométéorologiques pour l’alerte précoce aux inondations
  1. Composante 2: Travaux publics à haute intensité de main-d’œuvre pour la résilience. Cette composante est subdivisée en deux (02) sous-composantes qui sont:
  • Sous-composante 2.1 confiée à la FAO : Réhabilitation et entretien des infrastructures agricoles à petite taille;
  • Sous-composante 2.2 confiée à l’AGETIP CAF : Réhabilitation et entretien des infrastructures de drainage à Bangui
  1. Composante 3 : Gestion et coordination du Projet 
  1. Composante 4 : Réponse urgente aux crises et catastrophes naturelles 

 

  1. Zones d’intervention du projet

Le Projet de Réponse Urgente à la Crise Alimentaire en Centrafrique (PRUCAC) interviendra dans les préfectures ci-après :Bangui, Ouham, Mambere Kadei, Basse-Kotto, Haute-Kotto, Nana Gribizi et Ouaka.

  1. Mandat du Consultant

Placé sous l’autorité directe du Coordonnateur Adjoint de l’UGP, qui est le gestionnaire du projet du PRUCAC, le Spécialiste en Passation des Marchés (SPM) travaillera en étroite collaboration avec tous les autres responsables du Projet, notamment le Spécialiste en Gestion Financière, le Spécialiste en Suivi et Evaluation, les Spécialistes en sauvegardes sociales, le Spécialiste en VBG, les Spécialistes en environnementales etc.

De façon générale, la mission du SPM consiste à :

  1. Assister le Coordonnateur Adjoint (i) dans la recherche de solutions pratiques aux défis de mise en œuvre du Projet et (ii) dans ses relations avec les partenaires institutionnels nationaux et internationaux, dont la Banque mondiale.
  2. Appuyer la mise en œuvre du Projet, grâce à une passation des marchés rigoureuse, efficace et réactive.
  3. Veiller au respect de toutes les obligations prévues dans l’Accord de financement du Projet signé entre la Banque mondiale et la République Centrafricaine, des règles et procédures décrites dans le Règlement de Passation des Marchés de la Banque et des recommandations des différentes missions de supervision.

De façon spécifique, le SPM a pour attribution de :

  • Être responsable de la mise en place d’un système simple de gestion de la passation des marchés comprenant : (i) la planification des opérations de passation des marchés, (ii) le suivi de l’avancement, (iii) l’analyse des écarts entre les réalisations  et le plan de passation des marchés 
  • Planifier, préparer et coordonner le calendrier d’acquisition de services de consultants, de fournitures/services autres que services de consultants et de travaux pour chaque composante 
  • Assurer le classement et l’archivage des pièces relatives à la passation des marchés ;
  • Faire des études de marché pour analyser l’offre locale et définir les meilleures stratégies de passations des marchés en tenant compte des contraintes locales et des objectifs du Projet ;
  • Contribuer à tous les rapports d’activités prescrits par le Manuel d’Exécution du Projet, mais également de tout autre rapport que la Banque mondiale pourrait demander dans le cadre de l’exécution du Projet 
  • Servir de point de contact avec le SPM de la Banque mondiale ;
  • Assurer la qualité de l’ensemble du processus d’acquisition, plus précisément de ce qui suit : 
    1. faire le suivi, auprès des Agences partenaires de mise en œuvre, (i) de l’élaboration des termes de référence (TDR) pour les services de consultant, et (ii) des spécifications techniques pour les acquisitions de biens ;
    2. assurer le contrôle de qualité des dossiers d’appel d’offres et des demandes de propositions (suivant les modèles disponibles dans le site web de la Banque mondiale) devant être soumis à l’avis de non objection de la Banque mondiale et assurer leur transmission et/ou vente selon cas ;
    3. procéder au lancement des appels d’offres (le cas échéant aux avis à manifestation d’intérêt ou présélection), selon les modes convenus dans le Plan de Passation des Marchés approuvé par la Banque ;
    4. veiller à la bonne gestion des appels d’offres en cours ;
    5. participer aux séances publiques d’ouverture des plis pour fournir des conseils et assurer le contrôle de qualité des rapports d’ouverture des offres et propositions reçues ;
    6. assurer le contrôle de qualité des rapports d’évaluation des offres à signer conjointement par les autres membres désignés de ces commissions ;
    7. être l’interlocuteur de la Banque mondiale pour toutes les questions relatives à la passation des marchés, notamment pour toutes les communications liées à l’obtention des avis de non objection du bailleur de fonds ;
    8. préparer des contrats, après l’obtention des avis de non objection (si requis) et veiller à leur signature par les personnes habilitées à le faire ;
    9. concevoir et mettre en place une base de données de fournisseurs et développer des statistiques de gestion qui permettront à la Banque mondiale et au Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural (MADR) de mesurer le niveau de performance de l’équipe chargée de la passation des marchés ;
    10. mettre en place un système de classement des dossiers de passation des marchés qui inclura pour chaque marché tous les documents relatifs à ce marché y compris les documents relatifs aux paiements, en vue de permettre toute revue à posteriori de la Banque mondiale ;
    11. S’assurer que toutes les activités ainsi que les documents de passation des marchés sont mis à jour régulièrement dans STEP y compris pour les activités à postériori
  1. fournir appui conseil à la Coordination du Projet en matière d’interprétation des clauses contractuelles, de prévention des litiges et de gestion des éventuels différends.
  1. Résultats escomptés

Les critères de performance suivants seront utilisés pour évaluer la performance du SPM à la fin de la consultation :

  • Le plan de passation des marchés est mis à jour régulièrement dans STEP et reflète la dynamique du projet ;
  • Le plan de passation des marchés est exécuté sans retard ;
  • La revue a posteriori des marchés et contrats par la Banque mondiale note  le Projet au moins « satisfaisant » ;
  • Les demandes d’avis de non objection à la Banque mondiale sont soumises dans les délais et que les éventuels commentaires de la Banque sont pris en compte.
  • La capacité du Spécialiste en Passation des Marchés (national) renforcée après 12 mois de sorte qu’il maîtrise les règles et procédures de la Banque.
  1. Supervision hiérarchique

Le Coordonnateur adjoint de l’UGP, qui est le gestionnaire du projet PRUCAC supervise et évalue les performances du Spécialiste en Passation des Marchés (SPM).

Le Spécialiste en Passation des Marchés (SPM) travaille en étroite collaboration avec les autres spécialistes du Projet et l’équipe de passation des marchés de la Banque mondiale.

  1. Lieux de travail

Le lieu de travail du SPM est à Bangui, la capitale de la République Centrafricaine, avec de fréquentes missions si nécessaires dans les zones des activités du Projet.

  1. Qualifications et Aptitudes

Les qualifications et aptitudes requises pour cette mission sont les suivantes :

  • Consultant de niveau international, avec un niveau d’instruction Bac+4 en Ingénierie, Economie, Gestion ou équivalent ;
  • Avoir une expérience confirmée de cinq (5) ans d’expérience professionnelle en passation des marchés, dont trois (3) ans dans un projet financé par la Banque mondiale ou une autre agence de développement, et être familier avec les directives et procédures de ces institutions internationales 
  • Avoir une connaissance informatique des logiciels bureautiques (Word, Excel, Power Point, Internet Explorer, et autres outils de communication) ; la connaissance d’un logiciel de gestion des marchés est un atout ;
  • Posséder une très bonne maîtrise du français et une connaissance de l’anglais ;
  • Être de bonne moralité et avoir la capacité de travailler en équipe et dans un milieu multiculturel et pluridisciplinaire ;
  • Avoir une capacité à gérer des situations stressantes ;
  • Avoir une connaissance et expérience avérées en Afrique francophone. Une expérience dans les pays de l’Afrique Centrale serait un atout ;
  1. Conditions de travail et de vie

A Bangui, le Spécialiste en Passation des Marchés travaillera au sein de la Coordination du Projet où sont aménagés des bureaux équipés de connexion internet et téléphonique pour l’équipe duProjet.

Les déplacements se feront en véhicule dans le cadre du travail.

Le Projet mettra à la disposition du Spécialiste en Passation des Marchés les équipements et matériels nécessaires à l’exercice de sa mission.

  1. Conditions de contrat

La durée totale des contrats est d’un (01) an renouvelable. La période prévisionnelle de démarrage est le 15 Novembre 2021.

  1. Méthode de recrutement

recrutement se fera selon la méthode de sélection des consultants individuels définie aux points 7.36 et 7.37 du Règlement de Passation des Marchés daté de Juillet 2016, révisé en Novembre 2017, Août 2018 et Novembre 2020.

Le Spécialiste en Passation des Marchés sera recruté sur la base de ses qualifications académiques, de son expérience professionnelle pertinente et de sa capacité à réaliser la mission.

Les étapes du recrutement sont les suivantes : (i) comparaison des dossiers de candidature et (ii) entretien.

Chaque candidat devra fournir (i) un curriculum vitae (3 pages maximum et en PDF) et (ii) une lettre de motivation (3 pages maximum et en PDF) précisant (a) la formation utile, (b) l’expérience pertinente, (c) la valeur ajoutée apportée par le candidat face aux défis de la préparation du Projet et (d) la disponibilité immédiate du candidat et sa compréhension des conditions de la mission proposée. (iii) les copies certifiées des diplômes et certificats et attestations de travail.

 

Les candidatures doivent être envoyées au plus tard le  vendredi 26 novembre 2021 à minuit (heure locale GMT+1), à l’adresse suivante : direction@cribf.com et copie à fiodembeasset@yahoo.fr, avec en objet le titre du poste  (Spécialiste en Passation des Marchés du PRUCAC).

Les Consultants intéressés peuvent obtenir des informations supplémentaires aux adresses ci-dessous et aux heures d’ouverture de bureaux de 7 h30 à 15h30.

PRUCAC_spécialiste_passation_marchés

Recevez les meilleures opportunités

Les opportunités du moment

Afrique

| Finance
  About WSBI The World Savings and Retail Banking Institute (WSBI) represents the interests of 6,760 savings and retail banks globally, with total assets of $16 trillion and serving some 1.7 billion customers in nearly 80 countries. Founded in 1924, the institute focuses on international regulatory issues that affect the savings and retail banking industry. WSBI supports the achievement of sustainable, inclusive, balanced growth and job creation, whether in industrialised or less developed countries. Learn more at www.wsbi-esbg.org.  The World Savings and Retail Banking Institute are looking for (m/f/d): Adviser for the african region  Profile:
  • Advanced University Degree preferably in economics, finance or political and social sciences – alternatively, a business track record and project experience demonstrating competency;
  • Total fluency in written and spoken English and French, knowledge of Portuguese is an asset;
  • A minimum of 5 years working experience in retail banking, preferably in an international environment;
  • Excellent organizational, analytical, strategic and diplomatic skills;
  • Good presentation skills and report writing abilities in English/French (in other languages is a strong asset);
  • Strong personality, highly flexible and adaptable, team player that is willing to take initiatives and work independently and is result oriented.
The job involves the following responsibilities:
  • Maintain a regular and open communication between WSBI and member organisations in Africa and facilitate cooperation among members in the region, and of WSBI in general (including travelling to meetings in member countries);
  • Monitor trends and evolutions in the financial and retail banking sector in Africa and identify opportunities to develop joint initiatives between the members;
  • Develop contacts with potential members in the African region;
  • Involve and assist colleagues in developing events and platforms on shared topics cross-regionally;
  • Responsible for maintaining and expanding relations with international and regional organisations in order to support members’ development and represent their interests, raising their profile as financial institutions that contribute positively to welfare and sustainable growth.
Candidates are invited to send a detailed C.V., accompanied by a covering letter to ESBG-WSBI Joint Office, online to the Human Resources department.   Adviser for the african region
2021-11-26 08:00:47
full-time
Côte d'Ivoire

| Finance
Vous êtes à la recherche d'une nouvelle opportunité dans un environnement stimulant ? BIO Afrique de l’Ouest est à la recherche d’un chargé d’investissement pour son bureau régional BIO Invest, Abidjan - Côte d’Ivoire La Société belge d'investissement pour les pays en développement (BIO) est une institution financière de développement (IFD) créée en 2001 dans le cadre de la Coopération belge au développement pour soutenir la croissance du secteur privé dans les pays en développement et émergents. BIO finance le secteur financier, les entreprises et les projets d'infrastructure privés. Afin d'être plus proche de son partenaire, BIO a ouvert un bureau local à Abidjan en 2019. Afin de soutenir le développement du bureau local et de l'activité dans la région Afrique de l’Ouest, BIO recherche actuellement un chargé d'investissement. En tant que chargé d'investissement Afrique de l’Ouest, vous évaluerez, structurerez et négocierez des investissements en dette et en capital principalement dans des entreprises et des institutions financières et des projets d’infrastructures dans la région de l'Afrique de l’Ouest, conformément à la stratégie de l'entreprise. Vos fonctions et responsabilités incluront : En tant que chargé d’investissement et bras droit du représentant régional de BIO en Côte d’Ivoire, l’employé sera amené à contribuer à l’ensemble des tâches du bureau local de BIO : (a) développer un carnet d’adresse et mener des efforts de prospection dans la sous-région (le Ghana et les pays de l’UEMOA) dans chacun des axes prioritaires d’activité (inclusion financière, agribusiness, énergie, services de base à la population) ; (b) identifier des propositions de financement pertinentes pour BIO et mener les phases initiales du cycle d’investissement : (i) valider le concept du projet avec le département investissement à Bruxelles ; (ii) recueillir les informations nécessaires en vue de la présentation du projet à un premier comité interne; (iii) contribuer à la préparation de la note d’approbation de recevabilité à soumettre aux instances de BIO; (c) contribuer à l’évaluation du projet et à la préparation de l’approbation finale (en soutien aux équipes à Bruxelles chargées de l’analyse du projet en question) ; (d) nouer un dialogue constructif avec les équipes locales d’autres investisseurs impact dans une perspective de collaboration sur des investissements ainsi qu’avec d’autres intermédiaires d’affaires ; (e) de manière ponctuelle, soutenir le travail de supervision du portefeuille de BIO et intervenir sur des problématiques locales ad hoc ; (f) représenter BIO lors d’évènements locaux , auprès de délégations belges et de l’ambassade ; (g) nouer un dialogue constructif et structurel avec les autres acteurs de la Coopération belge au Développement dans la région et rechercher des opportunités de coopération et de synergies ; (h) alimenter les équipes du siège sur les problématiques économiques, développementales et sectorielles ; (i) Assurer en collaboration avec Bruxelles et les prestataires externes la bonne gestion administrative du bureau Votre profil : - Formation : niveau Master 2 avec un focus finance, économie-gestion - Expérience pro. : min. 5 ans d’expérience en investissement (DFI, banque, fonds, conseil) - Langues : français (native), anglais (courant) - Autres : expérience terrain en Afrique - francophone de préférence - (études, travail). Disponibilité pour voyager régulièrement. Compétences analytiques (analyses financière, modélisation) et relationnelles. Nous offrons un poste riche en expériences, avec des collègues motivés et aux conditions suivantes : - Plein temps - Basé à Abidjan, Côte d’Ivoire - CDD/CDI selon profil, contrat local - Salaire compétitif, selon profil La fonction est à pourvoir dès que possible, pour une prise de fonction en Décembre 2021 Pour postuler: https://www.bio-invest.be/en/careers/investment-officer-for-regional-office-bio-invest   Chargé d'investissement  
2021-11-25 07:02:16
full-time
Côte d'Ivoire

MCE recrute pour une importante entreprise dans le secteur des mines UN DIRECTEUR D’EXPLOITATION (Poste basé à Yamoussoukro) Vous serez en charge de :
  • Prendre les décisions concernant les activités opérationnelles notamment d’exploitation et fixer les objectifs stratégiques ;
  • Superviser le personnel des différents services et fournir un feedback constructif ;
  • Veiller à ce que les opérations soient exécutées conformément à toutes les obligations statutaires ;
  • Effectuer des levées et des études préliminaires sur le minerai et les dépôts miniers afin d’évaluer la faisabilité économique et environnementale de futures opérations minières ;
  • Déterminer les méthodes sécuritaires et efficaces d’exploitation des gisements miniers ;
  • Déterminer les méthodes appropriées pour l’exploitation minière ;
  • Concevoir, élaborer et mettre à l’essai des applications informatiques pour la conception, la modélisation, la représentation cartographique des mines et la surveillance des conditions dans les mines ;
  • Evaluer régulièrement l’efficacité des procédures d’exploitation en fonction des objectifs de l’organisation et apporter des améliorations ;
  • Gérer les processus d’achat et coordonner l’affectation du matériel et des ressources ;
  • Superviseur les processus de support avec les prestataires de services pour améliorer à la satisfaction des deux parties ;
  • Examiner les informations financières et ajuster les budgets opérationnels pour améliorer à la satisfaction des deux parties ;
  • Veiller à ce que l’exploitation fonctionne selon les principes de légalité et de conformité des règlement établis .
Vous êtes titulaire d’un BAC+5 en Ingénierie Minière ou autres disciplines équivalentes et vous avez une expérience avérée de cinq (05) ans minimum en tant que Directeur d’Exploitation ou à un poste équivalent. Vous avez une parfaite connaissance des règles et directives légales du secteur minier ; vous avez une connaissance approfondie des diverses fonctions d’exploitation minière. Aussi, vous êtes capable de pratiquer et d’analyser les métriques de performance d’exploitation ; Vous avez également une bonne connaissance de MS Office et divers logiciels de gestion en plus des logiciels miniers d’exploitation. Être bilingue (Anglais/ Français )  serait un atout. Par ailleurs, vous êtes une personne autonome, rigoureuse et organisée; vous avez un  esprit d’équipe, le sens de l’écoute, de la discrétion, de la confidentialité et de l’anticipation. En plus d’avoir un esprit d’analyse et de synthèse, vous avez une excellente qualité rédactionnelle, de bonnes aptitudes à communiquer et une bonne résistance au stress. Merci d’adresser : Lettre de motivation, CV, photo, prétentions salariales à cv@mce-afrique.net  / mce@aviso.ci   Directeur d'exploitation  
2021-11-24 09:30:38
full-time
Fermer