Offres d'emploi

Côte d'Ivoire

Directeur/ Directrice du département des statistiques

| Banque-Finance-Assurance
TITRE DU POSTE :   DIRECTEUR/DIRECTRICE DU DÉPARTEMENT DES STATISTIQUES
COMPLEXE :   CHEF ÉCONOMISTE/ VICE-PRÉSIDENCE GOUVERNANCE ÉCONOMIQUE ET GESTION DES CONNAISSANCES (ECVP)
DÉPARTEMENT :   STATISTIQUES (ECST)
GRADE :   EL5
SUPÉRIEUR HIÉRARCHIQUE :   CHEF ÉCONOMISTE/ VICE-PRÉSIDENCE CHARGÉE DE LA GOUVERNANCE ÉCONOMIQUE ET GESTION DES CONNAISSANCES (ECVP)
LIEU D’AFFECTATION :   ABIDJAN, CÔTE D’IVOIRE
INFORMATION SUR LE POSTE :   CE POSTE BÉNÉFICIE DU STATUT INTERNATIONAL ET OUVRE DROIT AUX CONDITIONS D’EMPLOI Y AFFÉRENTES Si vous rencontrez des difficultés techniques lors de l’enregistrement de votre candidature, veuillez envoyer un courriel avec une description précise du problème et/ou une capture d’écran indiquant le problème à : HR Direct HRDirect@AFDB.ORG
SAP N° :   50092395
DATE DE CLÔTURE :   19 MARS 2021 (à 23h59 GMT)
Pour postuler: https://www.afdb.org/fr/vacancies/directeur/directrice-du-departement-des-statistiques-ecst-42265
LA BANQUE : Créée en 1964, la Banque africaine de développement est la première institution panafricaine de développement. Elle a pour mission de promouvoir la croissance économique et le progrès social dans l’ensemble du continent. La Banque compte 81 pays membres, dont 54 pays africains (les pays membres régionaux). Le Programme de développement de la Banque vise à fournir l’appui financier et technique nécessaire aux projets porteurs de transformation qui permettront de réduire sensiblement la pauvreté grâce à une croissance économique inclusive et durable en Afrique. Pour davantage se concentrer sur les objectifs de la Stratégie décennale (2013-2022) et réaliser un plus grand impact sur le développement, cinq grands domaines , dans lesquels les interventions devront s’intensifier pour l’Afrique, ont été identifiés, à savoir : l’énergie, l’agroindustrie, l’industrialisation, l’intégration et l’amélioration de la qualité de vie des populations africaines. La Banque entend constituer une équipe de direction qui pilotera avec succès la mise en œuvre de cette vision. LE COMPLEXE : Le Chef-économiste et Vice-président de la gouvernance économique et la gestion des connaissances est le porte-parole de la Banque pour les questions à caractère économique et le Vice-président du Complexe de la gouvernance économique et de la gestion des connaissances. La Vice-présidence de la gouvernance économique et la gestion des connaissances a pour rôle : i) d’assurer le leadership et la visibilité de la Banque dans les domaines de l’économie, des finances, de la gouvernance financière et du développement socioéconomique ; de coordonner la production de travaux d’analyse qui éclaireront les politiques opérationnelles ; et ii) de mettre systématiquement l’accent sur le rôle essentiel du savoir, de l’expérience et des enseignements tirés, et sur leur impact tangible sur la transformation durable et inclusive de l’économie en Afrique. ECVP inspirera, génèrera et fournira un appui direct au Président et à la haute Direction de la Banque sur un large éventail de questions techniques et de gestion dans les vastes domaines de l’économie, des finances, de la gouvernance des finances publiques, de la gestion et de l’économie sociale. LE DÉPARTEMENT QUI RECRUTE : Le Département des statistiques est responsable des activités de la Banque dans le domaine des statistiques. Celles-ci s’articulent autour de deux grands axes : a.     la contribution à un développement effectif des capacités et des systèmes statistiques dans les pays africains pour la mise à disposition de données fiables et en temps opportun utiles à la mesure des résultats de développement, en vue de la réalisation des High 5 de la Banque et des Objectifs de développement durable en Afrique b.     l’intégration de la mesure des résultats dans les opérations de la Banque afin d’assurer leur efficacité et de soutenir les services stratégiques, financiers et de recherche de la Banque Le Département assume également les responsabilités suivantes : a.     Fournir un soutien technique et financier aux pays africains dans un large éventail de domaines statistiques en mettant l’accent sur les activités régionales et sous-régionales, où les pays peuvent bénéficier de l’utilisation de méthodologies et d’approches communes convenues au niveau international, réalisant de ce fait des économies d’échelle. b.     Répondre aux besoins en données nécessaires à l’efficacité opérationnelle de la Banque et au cadre de mesure des résultats, ainsi qu’aux travaux axés sur la recherche, les politiques et les finances. LE POSTE : Le Directeur/la Directrice du Département des statistiques (ECST) assume les responsabilités suivantes : a.     Diriger l’équipe des statistiques de la Banque pour soutenir le développement efficace des capacités et des systèmes statistiques dans les pays africains afin de fournir des données fiables et en temps voulu pour favoriser la mesure des résultats de développement dans le cadre des High 5 et des ODD à l’échelle de l’Afrique. b.     Gérer l’équipe des statistiques de la Banque pour aider à intégrer la mesure des résultats dans les opérations de la Banque afin d’assurer leur efficacité opérationnelle ainsi que pour soutenir la recherche, les politiques et les services financiers de la Banque. c.     Fournir le leadership nécessaire pour établir et renforcer les partenariats internes et externes afin d’assurer un soutien coordonné et efficace au développement des statistiques dans les pays africains. d.     Soutenir la transformation des agences statistiques qui ne dépendent plus exclusivement des enquêtes statistiques traditionnelles, mais qui conçoivent, mettent en œuvre et analysent les enquêtes téléphoniques et les grandes données en général. PRINCIPALES FONCTIONS : Sous la supervision générale du Chef économiste et Vice-président chargé de la gouvernance économique et de la gestion des connaissances, le Directeur/la Directrice remplira les fonctions suivantes : ·       Planifier, organiser, gérer et contrôler les activités du département a.     Diriger le département, notamment en fixant des objectifs, en recrutant du personnel de haut niveau et en assurant le leadership nécessaire pour offrir des produits statistiques de haute qualité ; b.     Assurer un leadership intellectuel et stratégique dans le développement des statistiques comme un processus continu dans les PMR ; c.     Gérer les ressources humaines et financières du département ; d.     Nouer des partenariats avec les parties prenantes internes et externes et s’engager aux plus hauts niveaux pour coordonner les activités statistiques de la Banque afin de permettre une évaluation et un suivi cohérents des objectifs stratégiques de la Banque. e.     Fournir des services efficaces et de haute qualité pour atteindre les objectifs fixés. f.      Développer et étoffer de manière significative le programme de la Banque en matière de statistiques. g.     Initier et introduire les changements nécessaires pour que les activités du département répondent aux besoins actuels et nouveaux en matière de données. ·       Planifier, gérer et conseiller des approches actualisées de collecte, de diffusion et d’utilisation des données afin de guider la recherche appliquée sur les questions de développement en Afrique. Cela implique notamment les tâches suivantes : a.     Promouvoir la cohérence méthodologique par l’harmonisation des statistiques et l’utilisation de métadonnées actualisées pour faciliter la comparaison entre pays des principaux agrégats, en collaboration avec d’autres partenaires de développement et en liaison avec les départements des opérations de la Banque. b.     Mettre à disposition et promouvoir les outils de diffusion des données nécessaires dans tous les PMR et assurer leur maintien en vue de permettre le partage en temps réel des données sur le développement afin de fournir des informations sur les objectifs de développement durable (ODD) (Agenda 2030), l’Agenda 2063, les High 5 et une série d’autres initiatives nationales de développement dans les pays. c.     Établir et entretenir des relations avec d’autres partenaires de développement engagés dans la production de données afin d’éclairer la prise de décision en temps utile. ·       Représenter la Banque lors de conférences, séminaires et ateliers internationaux et régionaux. ·       Effectuer d’autres tâches à la demande du Chef économiste et Vice-président chargé de la gouvernance économique et de la gestion des connaissances et de la Haute direction CRITÈRES DE SÉLECTION (compétences, expérience, connaissances) : 1.     Être titulaire au minimum d’un Master 2 en Statistiques, Mathématiques, Economie ou dans une autre discipline pertinente. Un doctorat (PhD) serait un atout important. 2.     Justifier d’au moins dix (10) années d’expérience approfondie et progressive dans le domaine des statistiques et/ou de la gestion des données dans une organisation similaire, dont cinq (5) années à un niveau de direction. 3.     Posséder des connaissances et une expérience des programmes utilisant des techniques de données importantes dans le contexte du développement et avoir une expérience de la transformation des agences statistiques. 4.     Être capable de créer une dynamique d’équipe interne et de favoriser l’inclusion dans un environnement multiculturel. 5.     Faire preuve d’une grande discrétion et de tact avec les clients externes de la Banque. 6.     Avoir une bonne capacité d’écoute et une capacité avérée à présenter et à faire accepter ses idées. 7.     Être capable de prendre des décisions efficaces et en temps utile. 8.     Avoir une expérience étendue et approfondie des questions de statistiques et/ou de développement économique en Afrique. 9.     Posséder de solides compétences analytiques et empiriques pour interpréter les données et éclairer la prise de décision ou l’élaboration des politiques. 10.  Être familiarisé avec le rôle des autres institutions de financement du développement pour répondre aux besoins en données concernant les ODD et les High 5 dans toute l’Afrique. 11.  Avoir une capacité à réfléchir de façon stratégique et à concevoir des plans et des programmes à long terme en harmonie avec les priorités stratégiques. 12.  Avoir de solides compétences en matière de leadership et être capable d’attirer, de motiver et de fidéliser du personnel professionnel de grande qualité. 13.  Avoir une capacité avérée à prendre des risques opérationnels de manière prudente, à concevoir des approches innovantes et à prendre des décisions efficaces et avisées en temps utile. 14.  Faire montre d’excellentes capacités à présenter et à faire accepter ses idées, avoir de bonnes qualités d’écoute, faire preuve d’un engagement à l’égard de la diversité et être capable d’initier et de gérer le changement. 15.  Avoir la capacité de nouer des partenariats avec un large éventail de clients et d’obtenir des résultats qui répondent aux besoins et aux intérêts à long terme des clients au sein et à l’extérieur de la Banque. 16.  Posséder d’excellentes compétences en communication orale et écrite en français ou en anglais, avec une bonne connaissance pratique de l’autre langue; 17.  Maîtriser l’utilisation des applications standard de la Suite Microsoft Office.  
Seul(e)s les candidat(e)s répondant à toutes les exigences du poste et retenu(e)s pour une évaluation plus approfondie seront contacté(e)s. Les candidat(e)s devront soumettre un curriculum vitae (CV) complet et tout autre document complémentaire pouvant être requis. Le Président de la Banque africaine de développement se réserve le droit de nommer un candidat à un grade inférieur à celui du poste annoncé. La Banque africaine de développement est un employeur garantissant l’égalité des chances. Les candidatures féminines sont vivement encouragées. http://www.afdb.org. Le Groupe de la Banque africaine de développement ne perçoit aucun frais ou contribution de quelque nature que ce soit des candidats tout au long de son processus de recrutement (dépôt des candidatures, étude des CV, entretien d’embauche, traitement final des candidatures). En outre, le Groupe de la Banque ne demande aucune information relative aux comptes bancaires des candidats. Le Groupe de la Banque africaine de développement décline toute responsabilité de publications frauduleuses d’offres d’emploi en son nom ou, de manière générale, d’utilisation frauduleuse de son nom de quelque manière que ce soit Directeur du département des statistiques
2021-02-22 08:40:47
full-time
TITRE DU POSTE :   DIRECTEUR/DIRECTRICE DU DÉPARTEMENT DES STATISTIQUES
COMPLEXE :   CHEF ÉCONOMISTE/ VICE-PRÉSIDENCE GOUVERNANCE ÉCONOMIQUE ET GESTION DES CONNAISSANCES (ECVP)
DÉPARTEMENT :   STATISTIQUES (ECST)
GRADE :   EL5
SUPÉRIEUR HIÉRARCHIQUE :   CHEF ÉCONOMISTE/ VICE-PRÉSIDENCE CHARGÉE DE LA GOUVERNANCE ÉCONOMIQUE ET GESTION DES CONNAISSANCES (ECVP)
LIEU D’AFFECTATION :   ABIDJAN, CÔTE D’IVOIRE
INFORMATION SUR LE POSTE :   CE POSTE BÉNÉFICIE DU STATUT INTERNATIONAL ET OUVRE DROIT AUX CONDITIONS D’EMPLOI Y AFFÉRENTES

Si vous rencontrez des difficultés techniques lors de l’enregistrement de votre candidature, veuillez envoyer un courriel avec une description précise du problème et/ou une capture d’écran indiquant le problème à : HR Direct HRDirect@AFDB.ORG

SAP N° :   50092395
DATE DE CLÔTURE :   19 MARS 2021 (à 23h59 GMT)

Pour postuler: https://www.afdb.org/fr/vacancies/directeur/directrice-du-departement-des-statistiques-ecst-42265

LA BANQUE :

Créée en 1964, la Banque africaine de développement est la première institution panafricaine de développement. Elle a pour mission de promouvoir la croissance économique et le progrès social dans l’ensemble du continent. La Banque compte 81 pays membres, dont 54 pays africains (les pays membres régionaux). Le Programme de développement de la Banque vise à fournir l’appui financier et technique nécessaire aux projets porteurs de transformation qui permettront de réduire sensiblement la pauvreté grâce à une croissance économique inclusive et durable en Afrique. Pour davantage se concentrer sur les objectifs de la Stratégie décennale (2013-2022) et réaliser un plus grand impact sur le développement, cinq grands domaines , dans lesquels les interventions devront s’intensifier pour l’Afrique, ont été identifiés, à savoir : l’énergie, l’agroindustrie, l’industrialisation, l’intégration et l’amélioration de la qualité de vie des populations africaines. La Banque entend constituer une équipe de direction qui pilotera avec succès la mise en œuvre de cette vision.

LE COMPLEXE :

Le Chef-économiste et Vice-président de la gouvernance économique et la gestion des connaissances est le porte-parole de la Banque pour les questions à caractère économique et le Vice-président du Complexe de la gouvernance économique et de la gestion des connaissances. La Vice-présidence de la gouvernance économique et la gestion des connaissances a pour rôle : i) d’assurer le leadership et la visibilité de la Banque dans les domaines de l’économie, des finances, de la gouvernance financière et du développement socioéconomique ; de coordonner la production de travaux d’analyse qui éclaireront les politiques opérationnelles ; et ii) de mettre systématiquement l’accent sur le rôle essentiel du savoir, de l’expérience et des enseignements tirés, et sur leur impact tangible sur la transformation durable et inclusive de l’économie en Afrique. ECVP inspirera, génèrera et fournira un appui direct au Président et à la haute Direction de la Banque sur un large éventail de questions techniques et de gestion dans les vastes domaines de l’économie, des finances, de la gouvernance des finances publiques, de la gestion et de l’économie sociale.

LE DÉPARTEMENT QUI RECRUTE :

Le Département des statistiques est responsable des activités de la Banque dans le domaine des statistiques. Celles-ci s’articulent autour de deux grands axes :

a.     la contribution à un développement effectif des capacités et des systèmes statistiques dans les pays africains pour la mise à disposition de données fiables et en temps opportun utiles à la mesure des résultats de développement, en vue de la réalisation des High 5 de la Banque et des Objectifs de développement durable en Afrique

b.     l’intégration de la mesure des résultats dans les opérations de la Banque afin d’assurer leur efficacité et de soutenir les services stratégiques, financiers et de recherche de la Banque

Le Département assume également les responsabilités suivantes :

a.     Fournir un soutien technique et financier aux pays africains dans un large éventail de domaines statistiques en mettant l’accent sur les activités régionales et sous-régionales, où les pays peuvent bénéficier de l’utilisation de méthodologies et d’approches communes convenues au niveau international, réalisant de ce fait des économies d’échelle.

b.     Répondre aux besoins en données nécessaires à l’efficacité opérationnelle de la Banque et au cadre de mesure des résultats, ainsi qu’aux travaux axés sur la recherche, les politiques et les finances.

LE POSTE :

Le Directeur/la Directrice du Département des statistiques (ECST) assume les responsabilités suivantes :

a.     Diriger l’équipe des statistiques de la Banque pour soutenir le développement efficace des capacités et des systèmes statistiques dans les pays africains afin de fournir des données fiables et en temps voulu pour favoriser la mesure des résultats de développement dans le cadre des High 5 et des ODD à l’échelle de l’Afrique.

b.     Gérer l’équipe des statistiques de la Banque pour aider à intégrer la mesure des résultats dans les opérations de la Banque afin d’assurer leur efficacité opérationnelle ainsi que pour soutenir la recherche, les politiques et les services financiers de la Banque.

c.     Fournir le leadership nécessaire pour établir et renforcer les partenariats internes et externes afin d’assurer un soutien coordonné et efficace au développement des statistiques dans les pays africains.

d.     Soutenir la transformation des agences statistiques qui ne dépendent plus exclusivement des enquêtes statistiques traditionnelles, mais qui conçoivent, mettent en œuvre et analysent les enquêtes téléphoniques et les grandes données en général.

PRINCIPALES FONCTIONS :

Sous la supervision générale du Chef économiste et Vice-président chargé de la gouvernance économique et de la gestion des connaissances, le Directeur/la Directrice remplira les fonctions suivantes :

·       Planifier, organiser, gérer et contrôler les activités du département

a.     Diriger le département, notamment en fixant des objectifs, en recrutant du personnel de haut niveau et en assurant le leadership nécessaire pour offrir des produits statistiques de haute qualité ;

b.     Assurer un leadership intellectuel et stratégique dans le développement des statistiques comme un processus continu dans les PMR ;

c.     Gérer les ressources humaines et financières du département ;

d.     Nouer des partenariats avec les parties prenantes internes et externes et s’engager aux plus hauts niveaux pour coordonner les activités statistiques de la Banque afin de permettre une évaluation et un suivi cohérents des objectifs stratégiques de la Banque.

e.     Fournir des services efficaces et de haute qualité pour atteindre les objectifs fixés.

f.      Développer et étoffer de manière significative le programme de la Banque en matière de statistiques.

g.     Initier et introduire les changements nécessaires pour que les activités du département répondent aux besoins actuels et nouveaux en matière de données.

·       Planifier, gérer et conseiller des approches actualisées de collecte, de diffusion et d’utilisation des données afin de guider la recherche appliquée sur les questions de développement en Afrique. Cela implique notamment les tâches suivantes :

a.     Promouvoir la cohérence méthodologique par l’harmonisation des statistiques et l’utilisation de métadonnées actualisées pour faciliter la comparaison entre pays des principaux agrégats, en collaboration avec d’autres partenaires de développement et en liaison avec les départements des opérations de la Banque.

b.     Mettre à disposition et promouvoir les outils de diffusion des données nécessaires dans tous les PMR et assurer leur maintien en vue de permettre le partage en temps réel des données sur le développement afin de fournir des informations sur les objectifs de développement durable (ODD) (Agenda 2030), l’Agenda 2063, les High 5 et une série d’autres initiatives nationales de développement dans les pays.

c.     Établir et entretenir des relations avec d’autres partenaires de développement engagés dans la production de données afin d’éclairer la prise de décision en temps utile.

·       Représenter la Banque lors de conférences, séminaires et ateliers internationaux et régionaux.

·       Effectuer d’autres tâches à la demande du Chef économiste et Vice-président chargé de la gouvernance économique et de la gestion des connaissances et de la Haute direction

CRITÈRES DE SÉLECTION (compétences, expérience, connaissances) :

1.     Être titulaire au minimum d’un Master 2 en Statistiques, Mathématiques, Economie ou dans une autre discipline pertinente. Un doctorat (PhD) serait un atout important.

2.     Justifier d’au moins dix (10) années d’expérience approfondie et progressive dans le domaine des statistiques et/ou de la gestion des données dans une organisation similaire, dont cinq (5) années à un niveau de direction.

3.     Posséder des connaissances et une expérience des programmes utilisant des techniques de données importantes dans le contexte du développement et avoir une expérience de la transformation des agences statistiques.

4.     Être capable de créer une dynamique d’équipe interne et de favoriser l’inclusion dans un environnement multiculturel.

5.     Faire preuve d’une grande discrétion et de tact avec les clients externes de la Banque.

6.     Avoir une bonne capacité d’écoute et une capacité avérée à présenter et à faire accepter ses idées.

7.     Être capable de prendre des décisions efficaces et en temps utile.

8.     Avoir une expérience étendue et approfondie des questions de statistiques et/ou de développement économique en Afrique.

9.     Posséder de solides compétences analytiques et empiriques pour interpréter les données et éclairer la prise de décision ou l’élaboration des politiques.

10.  Être familiarisé avec le rôle des autres institutions de financement du développement pour répondre aux besoins en données concernant les ODD et les High 5 dans toute l’Afrique.

11.  Avoir une capacité à réfléchir de façon stratégique et à concevoir des plans et des programmes à long terme en harmonie avec les priorités stratégiques.

12.  Avoir de solides compétences en matière de leadership et être capable d’attirer, de motiver et de fidéliser du personnel professionnel de grande qualité.

13.  Avoir une capacité avérée à prendre des risques opérationnels de manière prudente, à concevoir des approches innovantes et à prendre des décisions efficaces et avisées en temps utile.

14.  Faire montre d’excellentes capacités à présenter et à faire accepter ses idées, avoir de bonnes qualités d’écoute, faire preuve d’un engagement à l’égard de la diversité et être capable d’initier et de gérer le changement.

15.  Avoir la capacité de nouer des partenariats avec un large éventail de clients et d’obtenir des résultats qui répondent aux besoins et aux intérêts à long terme des clients au sein et à l’extérieur de la Banque.

16.  Posséder d’excellentes compétences en communication orale et écrite en français ou en anglais, avec une bonne connaissance pratique de l’autre langue;

17.  Maîtriser l’utilisation des applications standard de la Suite Microsoft Office.

 

Seul(e)s les candidat(e)s répondant à toutes les exigences du poste et retenu(e)s pour une évaluation plus approfondie seront contacté(e)s. Les candidat(e)s devront soumettre un curriculum vitae (CV) complet et tout autre document complémentaire pouvant être requis. Le Président de la Banque africaine de développement se réserve le droit de nommer un candidat à un grade inférieur à celui du poste annoncé. La Banque africaine de développement est un employeur garantissant l’égalité des chances. Les candidatures féminines sont vivement encouragées. http://www.afdb.org.

Le Groupe de la Banque africaine de développement ne perçoit aucun frais ou contribution de quelque nature que ce soit des candidats tout au long de son processus de recrutement (dépôt des candidatures, étude des CV, entretien d’embauche, traitement final des candidatures). En outre, le Groupe de la Banque ne demande aucune information relative aux comptes bancaires des candidats. Le Groupe de la Banque africaine de développement décline toute responsabilité de publications frauduleuses d’offres d’emploi en son nom ou, de manière générale, d’utilisation frauduleuse de son nom de quelque manière que ce soit

Directeur du département des statistiques

Recevez les meilleures opportunités

Les opportunités du moment

Burkina Faso

EMPOWER Talents and Careers Recrute pour le Millennium Challenge Account Burkina Faso II (MCA-BF2) RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES - H / F : GRADE C Référence de l’annonce : E006/MCA-BF2 Date de clôture : 09 Juin 2021 Pays : Burkina Faso Rattachement hiérarchique : Directeur Administration du MCA-BF2 CADRE ORGANISATIONNEL Créé en 2004, le Millennium Challenge Corporation (MCC) est un programme d’aide bilatérale du Gouvernement des États-Unis en faveur des pays à faibles revenus, sélectionnés sur la base d’indicateurs de performance. L’objectif est de mettre en œuvre des partenariats avec les pays qui réalisent des performances satisfaisantes dans les trois domaines clés que sont : i) la bonne gouvernance dans la gestion des affaires publiques, ii) la création d’un environnement favorable à l’initiative privée et iii) l’engagement de l’État à faire des investissements conséquents dans le secteur social. L’assistance du Gouvernement des Etats-Unis est apportée aux pays bénéficiaires sous forme de dons, pour la mise en œuvre d’un programme d’investissement pays appelé « Compact ». Le Gouvernement burkinabé (GdBF) et le MCC ont signé le 13 août 2020 à Washington D.C. un accord de don d’un montant total de 450 millions de dollars américains et une contribution du Gouvernement burkinabé de plus 50 millions de dollars US. Ce don, au bénéfice des populations Burkinabè, permettra de réaliser trois (3) projets majeurs : I. Projet de renforcement de l’efficacité du secteur de l’électricité (le « projet de réforme ») : Le projet devrait s’attaquer au coût élevé de l’électricité et au faible accès à l’électricité. En renforçant les lois, les règlements et les institutions du secteur de l’électricité, ainsi qu’en améliorant la capacité des principaux acteurs du secteur, le projet de réforme vise à réduire le coût du service et à améliorer la performance de tous les acteurs du secteur. Il comprend également l’élaboration de normes et de réglementations pour rendre le Burkina Faso conforme au Pool énergétique d’Afrique de l’Ouest (WAPP), lui permettant de faire partie d’un marché régional de l’électricité plus efficace et plus durable. II. Projet de renforcement de l’offre d’électricité moins coûteuse : Le projet devrait porter sur la qualité de l’électricité et son coût élevé. Grâce à la construction d’un centre de contrôle de l’électricité, à la mise à jour du centre de répartition, à la fourniture de batteries de réserve synchrones et à l’assistance technique et au soutien consultatif pour une nouvelle transaction IPP, le projet permettra de réduire les délestages et l’énergie non distribuée ainsi que de diminuer les coûts de production tout en augmentant l’offre totale d’énergie solaire moins chère et en réduisant la proportion d’énergie thermique coûteuse dans le mix énergétique du pays. III. Projet de développement et d’accès au réseau : Le projet devrait remédier à la mauvaise qualité de l’électricité par la construction, la réhabilitation et l’extension des lignes de transmission et de distribution dans les deux plus grandes villes du pays (Ouagadougou et Bobo-Dioulasso). Le projet visera à remédier au faible accès à l’électricité par (i) la réalisation d’une étude analytique visant à identifier les principaux obstacles aux connexions ; (ii) le financement d’un fonds de connexion axé sur les résultats afin d’améliorer la capacité de la compagnie d’électricité à fournir des connexions abordables à ses clients aux revenus les plus faibles ; et (iii) le financement de l’électrification de certaines institutions sociales. Le projet visera également à augmenter les taux de consommation d’électricité des ménages et des entreprises. L’objectif est de générer une croissance économique inclusive et de réduire la pauvreté à travers les projets ci-dessus. Le Millennium Challenge Account Burkina Faso II (MCA-BF2), est l’entité responsable de la mise en œuvre du Compact au nom du Gouvernement burkinabé, et qui agit comme organisme indépendant de gestion du don. MISSIONS PRINCIPALES Sous la supervision du Directeur Exécutif, chargé des Opérations du MCA-Burkina Faso II, le Responsable des Ressources Humaines est chargé de : • Assurer une gestion efficace et efficiente de ressources humaines et matérielles de MCA Burkina Faso II. RESPONSABILITÉS • Diriger les équipes RH pour atteindre les objectifs fixés par MCA Burkina Faso II ; • Consolider et maintenir la documentation des aspects et des meilleures pratiques pour renforcer les activités d’amélioration des processus ; • Évaluer les exigences administratives du MCA-Burkina Faso II afin de mettre en place des systèmes et des plans administratifs qui prennent en compte les voyages, la formation du personnel, la gestion des installations et la logistique conformément aux objectifs du MCA-Burkina Faso ; • Effectuer diverses fonctions liées aux salaires, congés, contrats, vacances, gestions des performances et s’assurer que les plans de travail sont établis et que les activités régulières d’appui aux ressources humaines sont menées dans les délais et conformément au Compact, aux normes et règlements ; • Exécuter le manuel RH, en mettant l’accent sur la stratégie principale des ressources humaines, conformément au Compact, y compris les politiques du genre et de l’inclusion sociale du MCC et le Code du travail burkinabé ; • Définir un cadre de partage avec le personnel du MCA-Burkina Faso II afin de renforcer la compréhension, l'utilisation et le respect des procédures RH ; • Fournir des recommandations aux politiques et procédures administratives existantes du MCC (par exemple : sécurité, santé au travail, harcèlement sexuel) au contexte local de MCA-Burkina Faso II pour s'assurer qu'elles sont conformes aux exigences légales et aux meilleures pratiques locales ; • Diriger la mise en œuvre d’un système de gestion basé sur le rendement pour structurer, planifier, exécuter les plans et les évaluations du rendement des employés tout au long du Compact ; • Appui à la préparation et à la mise en œuvre des plans de dotation en personnel du MCA-Burkina Faso II et d'un système de recrutement rigoureux et efficace pour embaucher du personnel hautement performant ; • S’assurer qu’un système de gestion méthodique et systématique des contrats et de la documentation des employés est en place et conforme aux exigences du MCC ; • Soutenir MCA-Burkina II et fournir des conseils au PDG de MCA-Burkina Faso II et aux directeurs exécutifs adjoints sur toutes les questions de ressources humaines dans le cadre des politiques pertinentes et de la législation nationale et internationale ; • Gérer les avantages, le temps et le système de présence du personnel du MCA-Burkina Faso l II, conformément aux politiques et directives nécessaires, y compris les indemnités, l'assurance maladie, les congés, etc.) ; • S’assurer que le personnel est correctement formé et motivé pour une performance axée sur les résultats ; • Travailler en étroite collaboration avec la direction du MCA-Burkina Faso II et du MCC sous la supervision du Directeur Administratif en charge des opérations. PROFIL DU CANDIDAT Éducation, Expérience, Compétences • Un Diplôme en Gestion des Ressources humaines (de préférence), en administration ou dans un domaine connexe ; • Environ cinq (5) ans ou plus d’expérience professionnelle pertinente ; • Des compétences et une expérience avérée en matière de gestion, notamment dans les activités liées à la gestion des ressources humaines ; • Expérience dans la promotion de l’égalité des chances et de la diversité dans les politiques des ressources humaines et sur le lieu de travail ; • Une expérience dans le développement et la gestion de systèmes de gestion des ressources humaines est un avantage ; • Connaissance de la législation burkinabé en matière d’emploi en ce qui concerne le statut, les contrats de travail et les avantages sociaux des employés (y compris, mais sans s’y limiter, l’assurance maladie, l’assurance vie, les plans de retraite, les primes obligatoires, les primes discrétionnaires, le salaire discrétionnaire, les indemnités de licenciement, les congés, les congés annuels, les congés maladie, la retraite, les allocations spéciales, etc.) ; • Compétences informatiques complètes en matière de courrier électronique, de traitement de texte, de tableurs, d’Internet, et familiarité avec les systèmes d’information de gestion ; Aptitudes principales requises • Être flexible et capable de travailler sous pression, de planifier efficacement ; • De solides compétences en matière de communication ; • Avoir un grand sens de l’organisation ; • Avoir une bonne capacité de résistance au stress ; • Être proactif et avoir la capacité à exposer les problématiques de manière transparente. Connaissances linguistiques et informatiques • Maîtrise des technologies de l’information et des systèmes de gestion de projet nécessaires (tels que les systèmes de messagerie sur serveur, le traitement de texte (MS Word, Excel, PowerPoint, etc.), les feuilles de calcul, Internet, etc.) ; • Capacité démontrée avec les outils et logiciels de gestion de programmes et de projets, tels que MS Project (ou un outil de gestion de projet équivalent) ; • Excellentes compétences en communication écrite et verbale en français ; • Excellentes compétences en communication écrite et verbale en anglais. DOSSIERS DE CANDIDATURE • Un Curriculum Vitae (CV) détaillé ; • Une lettre de motivation avec une prétention salariale datée et signée ; • Les copies des diplômes obtenus ; • Trois (03) références professionnelles et trois (03) références académiques ; • Un casier judiciaire actualisé datant de moins de trois (03) mois. ENVIRONNEMENT ET AVANTAGES LIÉS AU POSTE • Très bonnes conditions de travail dans un environnement international dynamique, multidisciplinaire, chaleureux et multiculturel ; • Larges possibilités d’amélioration des connaissances et des compétences. Avis aux candidats • Tous les employés du MCA-Burkina Faso II seront sélectionnés sur la base d'un processus de recrutement et de sélection ouvert et compétitif conformément aux dispositions du Compact. De plus, le recrutement de tous les agents du MCA-Burkina Faso II se fera conformément aux principes et indications prévus par les dispositions constitutionnelles et légales, en particulier l'égalité des chances, le mérite, la compétence, la transparence, la non discrimination sous toutes ses formes. Cette approche converge avec les dispositions du Compact ; • En conformité avec sa politique du Genre et des minorités, MCC encourage vivement les candidatures féminines ; • Aucun frais ne sera versé au MCA-BF2 ou à EMPOWER Talents and Careers ou à aucun de leurs agents à aucun stade du processus de recrutement (frais de candidature, d’entretien, de traitement de dossier, de formation ou autre) ; • Empower Talents and Careers et Upright partners garantissent qu’aucune personne physique respectant les exigences des offres diffusées sur leurs sites et paraissant dans d’autres canaux ne peut être injustement écartée d’une des étapes de la procédure de recrutement ; • Seul(e)s les candidat(e)s, correspondant aux profils définis et présentant des documents valables et valides seront convoqué(e)s en entretien par Empower Talents and Careers et son partenaire local Upright Partners. Si vous êtes intéressé(e) par cette opportunité d’emploi : 1. Connectez-vous ou créez votre compte sur notre plateforme : http://rms.empowertaca.com/signin-signup 2.Postulez au lien suivant : http://rms.empowertaca.com/job/rrh/ Pour plus d’informations ou en cas de difficulté liée à la soumission de votre candidature, prière de nous contacter aux numéros suivants : (+226) 25 37 49 98 / (+225) 07 59 09 17 10 / (+225) 27 22 59 56 87 EMPOWER Reponsable des RH
2021-05-11 10:16:25
full-time
Burkina Faso

EMPOWER Talents and Careers Recrute pour le Millennium Challenge Account Burkina Faso II (MCA-BF2) DIRECTEUR DU PROJET DE RENFORCEMENT DE L'EFFICACITÉ DU SECTEUR DE L'ÉLECTRICITÉ - H/F : GRADE E Référence de l’annonce : E005/MCA-BF2 Date de clôture : 09 Juin 2021 Pays : Burkina Faso Rattachement hiérarchique : Directeur exécutif, chargé des Programmes du MCA-BF2 CADRE ORGANISATIONNEL Créé en 2004, le Millennium Challenge Corporation (MCC) est un programme d’aide bilatérale du Gouvernement des États-Unis en faveur des pays à faibles revenus, sélectionnés sur la base d’indicateurs de performance. L’objectif est de mettre en œuvre des partenariats avec les pays qui réalisent des performances satisfaisantes dans les trois domaines clés que sont : i) la bonne gouvernance dans la gestion des affaires publiques, ii) la création d’un environnement favorable à l’initiative privée et iii) l’engagement de l’État à faire des investissements conséquents dans le secteur social. L’assistance du Gouvernement des États-Unis est apportée aux pays bénéficiaires sous forme de dons, pour la mise en œuvre d’un programme d’investissement pays appelé « Compact ». Le Gouvernement burkinabè (GdBF) et le MCC ont signé le 13 août 2020 à Washington D.C. un accord de don d’un montant total de 450 millions de dollars américains et une contribution du Gouvernement burkinabè de plus 50 millions de dollars US. Ce don, au bénéfice des populations Burkinabè, permettra de réaliser trois (3) projets majeurs : I. Projet de renforcement de l’efficacité du secteur de l’électricité (le « projet de réforme ») : Le projet devrait s’attaquer au coût élevé de l’électricité et au faible accès à l’électricité. En renforçant les lois, les règlements et les institutions du secteur de l’électricité, ainsi qu’en améliorant la capacité des principaux acteurs du secteur, le projet de réforme vise à réduire le coût du service et à améliorer la performance de tous les acteurs du secteur. Il comprend également l’élaboration de normes et de réglementations pour rendre le Burkina Faso conforme au Pool énergétique d’Afrique de l’Ouest (WAPP), lui permettant de faire partie d’un marché régional de l’électricité plus efficace et plus durable. II. Projet de renforcement de l’offre d’électricité moins coûteuse : Le projet devrait porter sur la qualité de l’électricité et son coût élevé. Grâce à la construction d’un centre de contrôle de l’électricité, à la mise à jour du centre de répartition, à la fourniture de batteries de réserve synchrones et à l’assistance technique et au soutien consultatif pour une nouvelle transaction IPP, le projet permettra de réduire les délestages et l’énergie non distribuée ainsi que de diminuer les coûts de production tout en augmentant l’offre totale d’énergie solaire moins chère et en réduisant la proportion d’énergie thermique coûteuse dans le mix énergétique du pays. III. Projet de développement et d’accès au réseau : Le projet devrait remédier à la mauvaise qualité de l’électricité par la construction, la réhabilitation et l’extension des lignes de transmission et de distribution dans les deux plus grandes villes du pays (Ouagadougou et Bobo-Dioulasso). Le projet visera à remédier au faible accès à l’électricité par (i) la réalisation d’une étude analytique visant à identifier les principaux obstacles aux connexions ; (ii) le financement d’un fonds de connexion axé sur les résultats afin d’améliorer la capacité de la compagnie d’électricité à fournir des connexions abordables à ses clients aux revenus les plus faibles ; et (iii) le financement de l’électrification de certaines institutions sociales. Le projet visera également à augmenter les taux de consommation d’électricité des ménages et des entreprises. L’objectif est de générer une croissance économique inclusive et de réduire la pauvreté à travers les projets ci-dessus. Le Millennium Challenge Account Burkina Faso II (MCA-BF2), est l’entité responsable de la mise en œuvre du Compact au nom du Gouvernement burkinabè, et qui agit comme organisme indépendant de gestion du don. MISSIONS PRINCIPALES Sous la supervision du Directeur Exécutif, chargé des Programmes du MCA-Burkina Faso II, le directeur du projet de renforcement de l'efficacité du secteur de l'électricité est chargé de : • Assurer la mise en œuvre réussie du projet, qui comprend la réforme du secteur et le renforcement de la réglementation, le renforcement du cadre d’investissement du secteur privé dans la production et le renforcement des capacités institutionnelles. • Gérer la coordination et de l’alignement du travail de plusieurs spécialistes et contrats, assurer la bonne exécution du projet avec les objectifs généraux du Compact, de la production des rapports de projet et de la gestion judicieuse des ressources. • Assurer la coordination et l’intégration efficace de tous les aspects du projet, y compris la supervision technique, les communications, la gestion des passations de marchés et des contrats, le suivi des progrès vers l’atteinte des résultats escomptés et l’engagement efficace des parties prenantes ; • Assurer la gestion des communications stratégiques et des relations de collaboration avec les parties prenantes du projet, l’évaluation continue de l’économie politique dans le secteur de l’électricité et la gestion du changement institutionnel en ce qui concerne la mise en œuvre réussie du projet ; • Conduire les projets dans l’application active et cohérente des meilleures pratiques et contrôle de gestion de projet, y compris le contrôle de la portée et des coûts, la gestion des risques, le respect d’un plan de communication et d’engagement des parties prenantes et la planification systématique du travail; • Assurer la coordination et la collaboration avec les autres directeurs du Millennium Challenge Account (MCA) et les éléments de programme tels que la performance environnementale et sociale, le genre et l’inclusion sociale, et avec le MCC. RESPONSABILITÉS • Construire l’équipe du projet de renforcement de l’efficacité du domaine de l’électricité par le biais du recrutement, de la formation et du développement, puis gérer la performance du personnel pour garantir une capacité à atteindre avec succès les objectifs du projet. Dirigez ensuite l’équipe dans toutes les activités du projet et assurez-vous que celles-ci sont alignées sur les stratégies, cadres, budgets et ressources définis par le Compact ; • Représenter le projet de renforcement de l’efficacité du secteur de l’électricité en tant que composante intégrée du programme MCA du pays auprès des parties prenantes du projet (par exemple avec les homologues des Gouvernements nationaux / locaux, la société civile, les bénéficiaires du projet) ; • Effectuer une coordination intra-MCA efficace pour l’intégration du projet dans la gestion globale du programme du Compact, y compris l’engagement sur le suivi et l’évaluation du projet ; • Fournir des évaluations de fond des composantes et des activités du projet au fur et à mesure de leur élaboration et de leur mise en œuvre afin de s’assurer qu’elles adhèrent aux objectifs du projet et sont adaptées pour répondre aux exigences sur le terrain ; • Gérer de manière efficace, proactive, l’engagement et la coordination des parties prenantes du projet et des institutions bénéficiaires, ainsi que les communications avec ces derniers, pour assurer une prise de décision en temps opportun et une atténuation des risques (en particulier le temps, les coûts et les résultats / risques de qualité) ; • Assurer une évaluation continue de l’économie politique du secteur et veiller à ce que des relations de collaboration soient établies et maintenues pour faciliter la prestation du programme ; • S’assurer que les domaines de travail, les documents d’appel d’offres et les documents contractuels de qualité sont élaborés conformément aux exigences du MCC et en étroite collaboration avec la Direction de la passation des marchés et l’agent de passation des marchés du MCA ; • Assurer une gestion diligente et efficace du rendement des contrats et des entrepreneurs ; • Mener des évaluations de fond et approuver les livrables de l’entrepreneur, coordonner les membres de l’équipe de projet et les entités de mise en œuvre, et recommander des mesures pour s’assurer que le travail est effectué dans les limites du budget et du calendrier ; • Assurer le respect des politiques et des normes du MCC. Veiller à ce que les exigences environnementales, de santé et de sécurité, de genre et sociales soient respectées à la fois en termes de normes ou de pratiques acceptées et en termes de délais ; • Guider l’équipe de projet pour assurer l’utilisation optimale des ressources et que la mise en œuvre des activités du projet soit alignée sur le plan global du Compact ; • Développer et appliquer des outils pour soutenir la mise en œuvre des activités du projet, y compris des contrôles de projet tels qu’un plan de contrôle de la portée / de gestion des changements, un plan de gestion des risques, un plan de travail, etc ; • Coordonner et examiner le travail du consultant en gestion de projet MCA et s’assurer qu’il fournit le soutien attendu au MCA pour le projet ; • Assurer la liaison étroite avec MCC sur la gestion de projet, y compris les communications régulières, l’évaluation collaborative des risques et les rapports de situation. PROFIL DU CANDIDAT Éducation, Expérience, Compétences • Diplôme universitaire dans une discipline pertinente à la fonction du poste tel qu’en science sociale du développement, développement durable, gestion de projet ou filière électricité ; • Certification en gestion de projet et en formation sont un atout supplémentaire ; • Au moins 10 ans d’expérience en Afrique subsaharienne dans un secteur correspondant à la fonction du poste, y compris dans la mise en œuvre réussie de la réforme des politiques et de la gestion du changement Gouvernemental ; • Expérience de la coordination du travail de plusieurs membres de l’équipe sur des projets complexes de nature multidisciplinaire et de l’intégration de plusieurs disciplines techniques nécessaires à une exécution efficace des projets ; • Capacité démontrée à gérer une multitude de tâches avec un minimum de supervision ainsi qu’à déléguer efficacement une multitude de tâches aux membres de l’équipe de projet ; • Expérience de la gestion de programmes ou de projets d’au moins 5 M $ sur une période de 3 ans, de préférence ; • Expérience de la gestion de contrats avec des consultants techniques avec des expériences diverses (telles que la réforme des politiques, l’inclusion du genre, l’environnement, le social, la réforme et le renforcement des capacités) ; • Une expérience dans le secteur de l’électricité est souhaitable ; • Excellentes compétences en communication ; • Solides compétences en matière d’organisation, de rédaction analytique et de négociation ; • Expérience habilitations électriques de travaux hors tension et sous tension est un plus ; • Bonne culture des normes QHSE. Aptitudes principales requises • Leader dynamique et expérimenté ayant fait ses preuves en matière de gestion d’équipe efficace, de leadership éthique et axé sur les résultats ; • Capacité à soutenir et à motiver des équipes, y compris des opportunités de coaching et de développement pour maximiser la production, la qualité du travail et atteindre les objectifs ; • Compétences éprouvées pour établir la confiance dans les équipes qui fournissent des résultats et ajoutent de la valeur en recherchant constamment un meilleur moyen d’obtenir des résultats plus percutants ; • Capacité à comprendre rapidement de nouvelles questions et à adapter la stratégie, les objectifs et les changements structurels ou organisationnels aux besoins de la situation ; • Capacité à établir un consensus et des relations entre son équipe, ses partenaires et les autres parties prenantes grâce à l’instauration d’un climat de confiance ; • Bonne capacité à s’engager activement dans tous les aspects de la livraison du projet ; • Capacité à travailler sous pression, à planifier efficacement sa charge de travail personnelle et à déléguer ; • Capacité d’identifier et de proposer des solutions pour atténuer et gérer les risques ; Connaissances linguistiques et informatiques • Maîtrise des technologies de l’information et des systèmes de gestion de projet nécessaires (tels que les systèmes de messagerie sur serveur, le traitement de texte (MS Word, Excel, PowerPoint, etc.), les feuilles de calcul, Internet, etc.) • Capacité démontrée avec les outils et logiciels de gestion de programmes et de projets, tels que MS Project (ou un outil de gestion de projet équivalent) • Excellentes compétences en communication écrite et verbale en français DOSSIERS DE CANDIDATURE • Un Curriculum Vitae (CV) détaillé ; • Une lettre de motivation avec une prétention salariale datée et signée ; • Les copies des diplômes obtenus ; • Trois (03) références professionnelles et trois (03) références académiques ; • Un casier judiciaire actualisé datant de moins de trois (03) mois. ENVIRONNEMENT ET AVANTAGES LIÉS AU POSTE • Très bonnes conditions de travail dans un environnement international dynamique, multidisciplinaire, chaleureux et multiculturel ; • Larges possibilités d’amélioration des connaissances et des compétences. Avis aux candidats • Tous les employés du MCA-Burkina Faso II seront sélectionnés sur la base d'un processus de recrutement et de sélection ouvert et compétitif conformément aux dispositions du Compact. De plus, le recrutement de tous les agents du MCA-Burkina Faso II se fera conformément aux principes et indications prévus par les dispositions constitutionnelles et légales, en particulier l'égalité des chances, le mérite, la compétence, la transparence, la non discrimination sous toutes ses formes. Cette approche converge avec les dispositions du Compact ; • En conformité avec sa politique du Genre et des minorités, MCC encourage vivement les candidatures féminines; • Aucun frais ne sera versé au MCA-BF2 ou à EMPOWER Talents and Careers ou à aucun de leurs agents à aucun stade du processus de recrutement (frais de candidature, d’entretien, de traitement de dossier, de formation ou autre) ; • Empower Talents and Careers et Upright partners garantissent qu’aucune personne physique respectant les exigences des offres diffusées sur leurs sites et paraissant dans d’autres canaux ne peut être injustement écartée d’une des étapes de la procédure de recrutement ; • Seul(e)s les candidat(e)s, correspondant aux profils définis et présentant des documents valables et valides seront convoqué(e)s en entretien par Empower Talents and Careers et son partenaire local Upright Partners. Si vous êtes intéressé(e) par cette opportunité d’emploi : 1. Connectez-vous ou créez votre compte sur notre plateforme : http://rms.empowertaca.com/signin-signup 2.Postulez au lien suivant : http://rms.empowertaca.com/job/deprese/ Pour plus d’informations ou en cas de difficulté liée à la soumission de votre candidature, prière de nous contacter aux numéros suivants : (+226) 25 37 49 98 / (+225) 07 59 09 17 10 / (+225) 27 22 59 56 87 EMPOWER Directeur du Projet de renforcement de l'efficacité...
2021-05-11 10:02:59
full-time
Burkina Faso

EMPOWER Talents and Careers Recrute pour le Millennium Challenge Account Burkina Faso II (MCA-BF2) DIRECTEUR EXÉCUTIF JURIDIQUE - H / F : GRADE E Référence de l’annonce : E004/MCA-BF2 Date de clôture : 09 Juin 2021 Pays : Burkina Faso Rattachement hiérarchique : Directeur Général du MCA-BF2 CADRE ORGANISATIONNEL Créé en 2004, le Millennium Challenge Corporation (MCC) est un programme d’aide bilatérale du Gouvernement des États-Unis en faveur des pays à faibles revenus, sélectionnés sur la base d’indicateurs de performance. L’objectif est de mettre en œuvre des partenariats avec les pays qui réalisent des performances satisfaisantes dans les trois domaines clés que sont : i) la bonne gouvernance dans la gestion des affaires publiques, ii) la création d’un environnement favorable à l’initiative privée et iii) l’engagement de l’État à faire des investissements conséquents dans le secteur social. L’assistance du Gouvernement des États-Unis est apportée aux pays bénéficiaires sous forme de dons, pour la mise en œuvre d’un programme d’investissement pays appelé « Compact ». Le Gouvernement burkinabè (GdBF) et le MCC ont signé le 13 août 2020 à Washington D.C. un accord de don d’un montant total de 450 millions de dollars américains et une contribution du Gouvernement burkinabè de plus 50 millions de dollars US. Ce don, au bénéfice des populations Burkinabè, permettra de réaliser trois (3) projets majeurs : I. Projet de renforcement de l’efficacité du secteur de l’électricité (le « projet de réforme ») : Le projet devrait s’attaquer au coût élevé de l’électricité et au faible accès à l’électricité. En renforçant les lois, les règlements et les institutions du secteur de l’électricité, ainsi qu’en améliorant la capacité des principaux acteurs du secteur, le projet de réforme vise à réduire le coût du service et à améliorer la performance de tous les acteurs du secteur. Il comprend également l’élaboration de normes et de réglementations pour rendre le Burkina Faso conforme au Pool énergétique d’Afrique de l’Ouest (WAPP), lui permettant de faire partie d’un marché régional de l’électricité plus efficace et plus durable. II. Projet de renforcement de l’offre d’électricité moins coûteuse : Le projet devrait porter sur la qualité de l’électricité et son coût élevé. Grâce à la construction d’un centre de contrôle de l’électricité, à la mise à jour du centre de répartition, à la fourniture de batteries de réserve synchrones et à l’assistance technique et au soutien consultatif pour une nouvelle transaction IPP, le projet permettra de réduire les délestages et l’énergie non distribuée ainsi que de diminuer les coûts de production tout en augmentant l’offre totale d’énergie solaire moins chère et en réduisant la proportion d’énergie thermique coûteuse dans le mix énergétique du pays. III. Projet de développement et d’accès au réseau : Le projet devrait remédier à la mauvaise qualité de l’électricité par la construction, la réhabilitation et l’extension des lignes de transmission et de distribution dans les deux plus grandes villes du pays (Ouagadougou et Bobo-Dioulasso). Le projet visera à remédier au faible accès à l’électricité par (i) la réalisation d’une étude analytique visant à identifier les principaux obstacles aux connexions ; (ii) le financement d’un fonds de connexion axé sur les résultats afin d’améliorer la capacité de la compagnie d’électricité à fournir des connexions abordables à ses clients aux revenus les plus faibles ; et (iii) le financement de l’électrification de certaines institutions sociales. Le projet visera également à augmenter les taux de consommation d’électricité des ménages et des entreprises. L’objectif est de générer une croissance économique inclusive et de réduire la pauvreté à travers les projets ci-dessus. Le Millennium Challenge Account Burkina Faso II (MCA-BF2), est l’entité responsable de la mise en œuvre du Compact au nom du Gouvernement burkinabé, et qui agit comme organisme indépendant de gestion du don. MISSIONS PRINCIPALES Sous la supervision du Directeur Général du Burkina Faso II, le Directeur Exécutif Juridique est chargé de : • Être le principal juriste et conseiller principal de politiques pour toutes les questions juridiques, ainsi qu’une ressource technique pour l’organe de direction (Conseil d’Administration), l’équipe de gestion et les autres membres du personnel du MCA -Burkina Faso II ; • Superviser le personnel subalterne et les autres ressources juridiques nécessaires au bon fonctionnement du MCA. RESPONSABILITÉS • Guider le développement stratégique de MCA-Burkina Faso II, en veillant à ce que les responsabilités et les risques soient pris en compte, et que tous les aspects de la mise en œuvre garantissent que les activités du MCA-Burkina Faso II respectent: (i) les obligations du MCA contenues dans le Compact, l’Accord de mise en œuvre du programme, et les politiques et procédures du MCC qui y sont référencées, ou telles que déléguées au MCA par le Gouvernement, (ii) tous les accords supplémentaires conclus en vertu ou en application du Compact, (iii) toutes les lois et réglementations applicables du Burkina Faso, (iv) tous les documents d'organisation et de gouvernance du MCA, y compris toute loi ou tout décret lié à la création ou au fonctionnement des statuts du MCC et du MCA ou à d'autres documents constitutifs; et (v) toute autre loi, réglementations et accords applicables. • Diriger et gérer la fourniture de conseils juridiques sur toutes les questions affectant les opérations du MCA-Burkina Faso II, y compris les contrats gouvernementaux et autres accords, les contrats commerciaux avec des tiers et autres accords, les marchés publics, le droit fiscal et la fiscalité, la gouvernance d'entreprise, et la gestion des dossiers. • Fournir, ou gérer la fourniture de formations et de conseils sur : (i) les politiques du MCC et les lois, réglementations et autres politiques applicables relatives à la prévention, la détection et la correction de la fraude et de la corruption et/ou des conflits d’intérêts dans la mise en œuvre du Compact ; et, (ii) les questions de comportement éthique, y compris la prévention des conflits d'intérêts et les politiques régissant la confidentialité et la transparence, y compris la formation du Conseil, de l'équipe de direction, des autres membres du personnel du MCA-Burkina Faso II et, le cas échéant, des entités de mise en œuvre du Gouvernement du Burkina Faso désignées conformément aux termes du Compact. • Représenter le MCA-Burkina Faso II dans ses interactions avec son Conseil d'Administration et avec le MCC sur les questions juridiques liées à la mise en œuvre du Compact. • Représenter ou gérer la représentation du MCA-Burkina Faso II devant les tribunaux, les instances réglementaires et administratives, ainsi que dans les arbitrages et autres procédures. • Diriger les négociations juridiques entre le MCA-Burkina Faso II et le Gouvernement du Burkina Faso ou avec des organisations partenaires externes ou des entrepreneurs, en veillant à ce que les intérêts du MCA soient représentés et que les risques soient identifiés et atténués. Rédiger, réviser et conseiller sur tous les types de contrats à exécuter par le MCA-Burkina Faso II. • Établir des modèles juridiques, des procédures et des statuts du Conseil d’Administration du MCA, ainsi que des normes et cadres d’éthique conformes aux exigences du MCC, aux exigences du Compact et aux statuts locaux. • Examiner les exigences légales, évaluer les exigences du Compact et aider les directeurs des ressources humaines et de l'administration à développer le cadre des ressources humaines et un plan de dotation aligné sur le plan global du MCA-Burkina Faso II et conformément aux politiques de gestion du personnel du MCC et du travail national, à la législation et aux exigences réglementaires. • Conduire l’équipe juridique grâce au recrutement, à la formation et au perfectionnement ainsi qu’à la gestion des performances du personnel pour garantir la capacité d’atteindre les objectifs du projet. • Conseiller le Conseil d’Administration du MCA-Burkina Faso II, l’équipe de direction et / ou le personnel du MCA sur les questions juridiques et leurs implications, et traiter les questions juridiques à mesure qu’elles se présentent ; cela peut inclure des questions d’emploi, y compris la rédaction et la négociation de contrats de travail ; passation de marchés ou activités financières pouvant être entreprises par le MCA-Burkina Faso II ; et/ou préparer et soumettre périodiquement des rapports au Conseil / à l’Unité de gestion qui identifient les problèmes (et les solutions recommandées) rencontrés dans le respect de ses obligations ou d’autres questions juridiques. • Agir en tant que secrétaire général du Conseil d'Administration du MCA-Burkina Faso II, notamment en établissant et en mettant en œuvre des procédures pour les réunions du conseil et en veillant à ce que les réunions et les actions du conseil soient conformes aux exigences du Compact, de tous les accords connexes et des documents régissant le MCA (y compris tout loi ou décret relatif à la création ou au fonctionnement des statuts du MCA ou d’autres documents constitutifs). Cette fonction comprend également la responsabilité de s’assurer que tous les enregistrements nécessaires et appropriés sont produits et conservés par MCA. • Déterminer le besoin d’experts juridiques supplémentaires (y compris des conseillers juridiques externes), identifier les sources possibles pour ces experts, aider le directeur de passation des marchés dans l’acquisition de ces experts, identifier les tâches juridiques particulières qui devraient être sous-traitées à un conseiller juridique externe et gérer un tel conseiller juridique externe. • Conseiller les représentants des organes gouvernementaux, y compris les ministères, le Parlement et d’autres organismes publics, sur les responsabilités du gouvernement en vertu du Compact et de tous les accords connexes. • Toutes autres responsabilités qui sont couramment exercées ou accessoires au poste de Directeur Exécutif Juridique et de Secrétaire Général Juridique pour les Entreprises ou qui peuvent être déléguées de temps à autre par le Conseil d'Administration du MCA-Burkina Faso II ou l'équipe de direction du MCA. PROFIL DU CANDIDAT Éducation, Expérience, Compétences • Être titulaire d’un diplôme approprié en Droit (Master - BAC+5/6) ou d’un Master spécialisé en Droit et être qualifié et certifié en règle pour pratiquer le droit au Burkina Faso ; • Minimum dix (10) années d’expérience pertinentes dans un cabinet d’avocats ou en tant que conseiller juridique au Burkina Faso, de préférence également avec une certaine expérience en tant que conseil interne ; • Connaissance et expérience du droit international et des lois du Burkina Faso englobant un large éventail de questions juridiques, y compris les lois et réglementations relatives aux contrats, aux entreprises, à la construction, à l’emploi, à la fiscalité et aux marchés publics, en particulier dans les transactions ou les situations impliquant des investisseurs étrangers / Gouvernements étrangers, ou expérience de la représentation d’investisseurs étrangers dans des transactions ou des situations impliquant le Gouvernement. Une expérience des transactions commerciales internationales et du financement de projets structurés est un plus ; • Expérience à conseiller des entités dans la négociation, l’exécution et la mise en œuvre d’accords internationaux avec des entités Gouvernementales situées dans des pays étrangers. Une expérience dans des projets financés par les États-Unis est un plus. • Expérience de travail en tant que ou avec un secrétaire d’entreprise sur des questions de gouvernance et de gouvernance d’entreprise, de conformité et de tenue de registres ; • Expérience de l’administration ou de la fourniture de conseils concernant les exonérations fiscales en vertu des lois du Burkina Faso ; • Aptitude avérée à assurer la liaison et la coordination avec d’autres entités Gouvernementales pour assurer la bonne exécution des activités d’un programme ; • Aptitude avérée à travailler dans un contexte national et international ; • Professionnalisme démontré, bon jugement et flexibilité pour travailler, si nécessaire, en dehors des heures normales de travail pour répondre aux besoins du poste ; • Solides compétences interpersonnelles et capacité d’établir et d’entretenir des relations de travail efficaces avec des personnes d’horizons différents ; • Expérience avérée de la supervision ou de la gestion d’avocats et d’autres membres du personnel ; • Une attitude et une capacité responsable et flexible de gérer simultanément une multitude de tâches, de responsabilités et de changements de priorités et de délais sans supervision ; • La capacité de travailler sous pression et dans des délais serrés ; • Capacité à travailler avec des équipes et des institutions multidisciplinaires ; • Solides compétences informatiques (MS Office, recherche et navigation sur Internet) ; • Doit démontrer, à partir d’une expérience de travail antérieure, la capacité de collaborer efficacement avec ses pairs ainsi que de travailler dans plusieurs départements ou divisions ; • Doit démontrer une expérience avérée dans la livraison de produits de travail de haute qualité dans les délais, et une assistance juridique rapide et de haute qualité pour appuyer la mise en œuvre des projets dans les délais et dans le budget. Aptitudes principales requises • Leader dynamique et expérimenté ayant fait ses preuves en matière de gestion d’équipe efficace, de leadership éthique et axé sur les résultats ; • Capacité à soutenir et à motiver des équipes, y compris des opportunités de coaching et de développement pour maximiser la production, la qualité du travail et atteindre les objectifs ; • Solides compétences en matière d’organisation, de rédaction analytique et de négociation ; • Compétences éprouvées pour établir la confiance dans les équipes qui fournissent des résultats et ajoutent de la valeur en recherchant constamment un meilleur moyen d’obtenir des résultats plus percutants ; • Capacité à comprendre rapidement les nouvelles questions et à adapter la stratégie, les objectifs et les changements structurels ou organisationnels d’un programme aux besoins ; • Capacité à établir un consensus et des relations entre les cadres, les partenaires et le personnel grâce à l’instauration d’un climat de confiance ; • Ajouter de la valeur en recherchant constamment une meilleure façon d’obtenir des résultats plus percutants ; • Faire preuve de responsabilité pour obtenir des résultats qui ont un impact sur le développement et une durabilité financière, environnementale et sociale ; • Capacité d’identifier et de proposer des solutions pour atténuer et gérer les risques ; • Capacité à travailler sous pression, à planifier efficacement sa charge de travail personnelle et à déléguer. Connaissances linguistiques et informatiques • Maitrise des systèmes informatiques nécessaires (tels que les systèmes de messagerie sur serveur, le traitement de texte (MS Word, Excel, PowerPoint, etc.), les feuilles de calcul, Internet, etc.) ; • Une capacité démontrée avec les outils et logiciels de gestion de programmes et de projets, tels que MS Project (ou un outil de gestion de projet équivalent) est un plus ; • Excellentes compétences en communication écrite et verbale en français ; • Une maitrise de l’Anglais est requise et d’excellentes compétences en communication écrite et verbale en anglais sont préférables. DOSSIERS DE CANDIDATURE • Un Curriculum Vitae (CV) détaillé ; • Une lettre de motivation avec une prétention salariale datée et signée ; • Les copies des diplômes obtenus ; • Trois (03) références professionnelles et trois (03) références académiques ; • Un casier judiciaire actualisé datant de moins de trois (03) mois. ENVIRONNEMENT ET AVANTAGES LIÉS AU POSTE • Très bonnes conditions de travail dans un environnement international dynamique, multidisciplinaire, chaleureux et multiculturel ; • Larges possibilités d’amélioration des connaissances et des compétences. Avis aux candidats • Tous les employés du MCA-Burkina Faso II seront sélectionnés sur la base d'un processus de recrutement et de sélection ouvert et compétitif conformément aux dispositions du Compact. De plus, le recrutement de tous les agents du MCA-Burkina Faso II se fera conformément aux principes et indications prévus par les dispositions constitutionnelles et légales, en particulier l'égalité des chances, le mérite, la compétence, la transparence, la non discrimination sous toutes ses formes. Cette approche converge avec les dispositions du Compact ; • En conformité avec sa politique du Genre et des minorités, MCC encourage vivement les candidatures féminines; • Aucun frais ne sera versé au MCA-BF2 ou à EMPOWER Talents and Careers ou à aucun de leurs agents à aucun stade du processus de recrutement (frais de candidature, d’entretien, de traitement de dossier, de formation ou autre) ; • Empower Talents and Careers et Upright partners garantissent qu’aucune personne physique respectant les exigences des offres diffusées sur leurs sites et paraissant dans d’autres canaux ne peut être injustement écartée d’une des étapes de la procédure de recrutement ; • Seul(e)s les candidat(e)s, correspondant aux profils définis et présentant des documents valables et valides seront convoqué(e)s en entretien par Empower Talents and Careers et son partenaire local Upright Partners. Si vous êtes intéressé(e) par cette opportunité d’emploi : 1. Connectez-vous ou créez votre compte sur notre plateforme : http://rms.empowertaca.com/signin-signup 2. Postulez au lien suivant : http://rms.empowertaca.com/job/dej/ Pour plus d’informations ou en cas de difficulté liée à la soumission de votre candidature, prière de nous contacter aux numéros suivants : (+226) 25 37 49 98 / (+225) 07 59 09 17 10 / (+225) 27 22 59 56 87 EMPOWER, Directeur Exécutif juridique
2021-05-11 09:48:48
full-time
Fermer

Je me connecte