Offres d'emploi

Côte d'Ivoire

Directeur, Intégration régionale

| Banque-Finance-Assurance
logo BAD VF   TITRE DU POSTE : DIRECTEUR, INTÉGRATION RÉGIONALE COMPLEXE : VICE-PRÉSIDENCE, DÉVELOPPEMENT RÉGIONAL, INTÉGRATION ET PRESTATION DE SERVICES (RDVP) DÉPARTEMENT/DIVISION : INTÉGRATION RÉGIONALE (RDRI) GRADE : EL5 SUPÉRIEUR HIÉRARCHIQUE : VP. DÉVELOPPEMENT RÉGIONAL, INTÉGRATION ET PRESTATION DE SERVICES (RDVP) LIEU D’AFFECTATION : ABIDJAN, CȎTE D’IVOIRE INFORMATION SUR LE POSTE : CE POSTE BÉNÉFICIE DU STATUT INTERNATIONAL ET OUVRE DROIT AUX CONDITIONS D’EMPLOI Y AFFÉRENTES. Si vous rencontrez des difficultés techniques lors de l’enregistrement de votre candidature, veuillez envoyer un courriel avec une description précise du problème et/ou en envoyant une capture écran indiquant le problème à : HR Direct HRDirect@AFDB.ORG. SAP No : 50092552 DATE DE CLÔTURE : 05 FEVRIER 2021 (à 23 h 59 GMT) Pour postuler: https://www.afdb.org/fr/vacancies/directeur-integration-regionale-rdri-40137 LA BANQUE : Créée en 1964, la Banque africaine de développement est la première institution panafricaine de développement. Elle a pour mission de promouvoir la croissance économique et le progrès social dans l’ensemble du continent. La Banque compte 81 pays membres, dont 54 pays africains (les Pays membres régionaux). Le programme de développement de la Banque vise à fournir l’appui financier et technique aux projets porteurs de transformation qui permettront de réduire sensiblement la pauvreté grâce à une croissance économique inclusive et durable en Afrique. Pour davantage se concentrer sur les objectifs de la Stratégie décennale (2013 2022) et réaliser un plus grand impact sur le développement, Cinq grandes priorités (High 5) dans lesquels les interventions devront s’intensifier pour accélérer l’obtention de résultats en Afrique ont été identifiées, à savoir : l’énergie, l’agro-industrie, l’industrialisation, l’intégration et l’amélioration de la qualité de vie des populations africaines. La Banque entend constituer une équipe de direction qui pilotera la mise en œuvre efficace de cette vision. LE COMPLEXE : Au sein du Complexe développement régional, intégration et prestation de services (RDVP), la Banque compte cinq (5) Directions du développement régional, de l’intégration et de la prestation de services, dont une dans chaque région, à savoir l’Afrique du Nord, l’Afrique du Sud et l’Afrique australe, l’Afrique de l’Est, l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale. Le Complexe compte également en son sein une direction dédiée spécifiquement au Nigeria, un bureau de coordination des États en transition et un bureau de coordination de l’intégration régionale. Le Bureau de coordination du développement régional et de l’intégration régionale (RDRI) est responsable de la mise en œuvre du programme d’intégration régionale de la Banque, tel que défini dans la stratégie « Intégrer l’Afrique » des High 5 de la Banque et dans le Cadre stratégique pour l’intégration régionale (CSIR). La stratégie « Intégrer l’Afrique » et le CSIR sont des initiatives ambitieuses destinées à accélérer la libre circulation des biens, des services, des personnes et des capitaux en Afrique. Ces initiatives reposent sur des investissements dans les infrastructures régionales, notamment dans les domaines de l’énergie, des transports, de l’eau et des technologies de l’information et de la communication (TIC). LE DÉPARTEMENT QUI RECRUTE : Le Département du développement et de l’intégration régionale (RDRI) fournit une orientation stratégique des programmes de travail relatifs à la priorité « Intégrer l’Afrique » et au CSIR. Le département joue le rôle de chef de file en ce qui concerne le développement d’instruments stratégiques liés à l’intégration régionale (IR), apporte son soutien aux programmes régionaux par la conception de documents de stratégie d’intégration régionale et veille à ce que les programmes d’IR soient pris en compte dans les stratégies et opérations de la Banque. Le département RDRI gère également l’Enveloppe des opérations régionales, une réserve du Fonds africain de développement (FAD) destinée aux opérations régionales dans les pays à faible revenu. Le département fait le suivi de la performance du portefeuille des opérations multinationales de la Banque afin de tirer des enseignements pouvant influencer la conception de futures opérations régionales. RDRI agit également comme pionnier dans la conception, la publication et la maintenance de principaux produits analytiques et des outils de plaidoyer tels que l’Indice d’ouverture sur les visas en Afrique (Africa Visa Openness Index)et l’Indice d’intégration régionale (Regional Integration Index)et joue le rôle de chef de file dans le dialogue avec la Commission de l’Union africaine, les communautés économiques régionales et les autres partenaires de développement intervenant dans l’espace où sont menées les activités d’intégration régionale. LE POSTE : Le Directeur RDRI relève du V.-P., RDVP. Il joue un rôle essentiel dans la réalisation de la priorité « Intégrer l’Afrique » des High 5 de la Banque. Le titulaire du poste sera responsable de tous les aspects de la planification et de l’exécution des activités du département. En sa qualité de Directeur au sein du Complexe RDVP, il sera tenu de rendre compte de l’accomplissement de ses responsabilités, d’établir des modèles de comportement et de maintenir les compétences techniques et managériales (énumérées ci-dessous). Par responsabilités, on entend les fonctions qui lui incombent, liées notamment à la gestion de la qualité, des risques, des résultats, des initiatives institutionnelles, à la vérification de la conformité aux politiques et procédures de la Banque, ainsi qu’aux efforts visant à maintenir le département dans une position privilégiée par le biais des améliorations et innovations appropriées. PRINCIPALES FONCTIONS : Sous la direction et la supervision générale du Vice-président, Développement régional, intégration et prestation de services, le Directeur du Département du développement régional et de l’intégration assumera les fonctions et responsabilités suivantes : Responsabilités opérationnelles : • Superviser la conception et le suivi, à l’échelle de la Banque, des instruments stratégiques liés à l’IR tels que le Cadre stratégique pour l’intégration régionale (CSIR) ; • Mettre au point des systèmes et des approches destinés à faciliter la prise en compte des questions d’intégration régionale dans les opérations de la Banque, ainsi que des instruments de programmation tels que les documents de stratégie d’intégration régionale et les documents de stratégie pays ; • Veiller à l’administration efficace et à l’élargissement de l’enveloppe du FAD dédiée aux opérations régionales (OR), ainsi qu’à l’établissement de rapports réguliers sur les impacts de l’enveloppe à présenter lors des revues à mi-parcours du FAD et lors des discussions sur la reconstitution des ressources du FAD ; • Mettre au point des mécanismes d’établissement de rapports, des cadres et des tableaux de bord au niveau de direction en vue de fournir à la haute direction des informations concrètes sur la performance du portefeuille de projets d’intégration régionale de la Banque ; • Superviser la conception, la mise en œuvre et la maintenance des principaux produits de connaissance et d’analyse qui sont pertinents sur le plan opérationnel, qui aident à mener des réformes politiques aux niveaux régional et continental et qui contribuent au renforcement de la position de la Banque en tant que courtier du savoir en matière d’intégration régionale ; • Initier, nouer et entretenir des partenariats et des coalitions et renforcer ceux déjà existants au sein et à l’extérieur de la Banque, notamment avec le secteur privé, la Commission de l’Union africaine, les communautés économiques régionales (CER), la Commission économique pour l’Afrique et d’autres partenaires au développement intervenant dans l’espace où sont menés les programmes d’intégration régionale ; • Engager des discussions et un dialogue de haut niveau avec le personnel diplomatique et les hauts fonctionnaires du gouvernement dans le but d’accroître l’attention portée aux programmes et au mandat de la BAD. Responsabilités en matière de gestion des ressources : • Veiller, en tant que chef de file, à la mise en œuvre efficace des programmes de travail du département. Assurer une bonne gestion du personnel du département avec une délégation de pouvoir appropriée afin de garantir la réalisation des résultats des indicateurs de performance clés (KPI), tels que définis au niveau du département et de la Banque ; • Diriger les efforts de planification stratégique visant à répondre aux besoins en capital humain du département, notamment en ce qui concerne l’évaluation des performances du travail entrepris, l’évaluation du potentiel du personnel et la détermination des besoins en formation et perfectionnement du personnel ; • Superviser et assurer l’exécution efficace du budget du département et veiller à la présentation en temps voulu des rapports périodiques conformément aux règles de gestion budgétaire en vigueur à la Banque ; • Prendre les mesures correctives nécessaires en vue de donner suite, de façon satisfaisante, à toutes les conclusions de l’audit et d’éviter que les problèmes relevés ne se reproduisent à l’avenir. COMPÉTENCES (qualifications, expérience et connaissances) : 1. Être titulaire d’au moins un master ou d’un diplôme équivalent en économie, en relations internationales/commerce, en droit, en sciences sociales ou dans tout autre domaine lié au développement international ; 2. Être titulaire d’un master accompagné d’une certification de formation en leadership et/ou en gestion de projet serait un atout ; 3. Justifier d’une expérience vaste et solide dans la gestion des questions techniques et non techniques liées à l’intégration régionale de dix (10) ans au minimum, dont au moins cinq (5) à des postes de direction ou dans un rôle de leader ; 4. Posséder une bonne expérience acquise auprès d’une institution de développement international similaire est souhaitable. Compétences liées au comportement : 1. Faire preuve d’excellentes compétences interpersonnelles, d’une capacité avérée à présenter des idées et à obtenir le soutien nécessaire à l’égard de celles-ci, d’une bonne capacité d’écoute, d’une bonne sensibilité culturelle, d’engagement en faveur de la diversité et d’aptitude à initier et à gérer les innovations et les changements ; 2. Être capable de nouer des relations de partenariat avec un large éventail de clients et d’obtenir des résultats qui répondent aux besoins et aux intérêts à long terme de ces derniers, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur de l’Institution ; 3. Avoir une forte capacité à analyser les actions du point de vue des parties prenantes et à traduire les réflexions stratégiques en plans d’action convaincants ; 4. Jouir d’une capacité avérée à prendre des risques opérationnels de manière avisée et à prendre des décisions efficaces, opportunes et bien déterminées. Compétences en matière de direction et de leadership : 1. Assurer un leadership éclairé permettant d’encourager l’innovation et de faire connaître le département comme centre d’excellence dans le domaine de l’intégration régionale ; 2. Faire preuve de sa capacité à constituer et à diriger des équipes multidisciplinaires d’experts motivés et engagés, au-delà des frontières fonctionnelles, et à utiliser de manière efficace et productive les talents et l’expertise des membres de l’équipe ; 3. Faire preuve d’aptitude à présenter des idées et à obtenir le soutien nécessaire à l’égard de ses idées; 4. Être capable de diriger et de motiver des équipes en mettant l’accent sur l’orientation client, les résultats, une forte coordination entre les unités et la résolution des problèmes ; 5. Avoir des compétences techniques et managériales solides et être prêt à participer activement à la planification stratégique de la gestion des ressources humaines et à la planification de la relève, par en assurant une délégation de pouvoirs appropriée ; 6. Être un modèle d’intégrité et d’inclusion et capable d’offrir au personnel des opportunités de mentorat et de développement de carrière ; 7. Être capable de définir des orientations et des exigences et participer activement au recrutement, à l’orientation et à la formation du personnel. Aptitudes : 1. Justifier d’une bonne connaissance et de l’expérience en matière de gestion de projets, de développement et d’intégration régionale ; 2. Savoir utiliser les applications logicielles standard de la Banque (SAP, Microsoft Office, Collaboration Suites) ; 3. Gestion du personnel : Pouvoir travailler en concertation régulière avec le personnel et être capable d’assurer un encadrement optimal de ses subalternes afin de leur permettre d’obtenir le meilleur rendement possible ; 4. Efficacité opérationnelle : Faire preuve d’engagement à veiller à ce que les systèmes, les procédures et la culture de l’organisation soient pleinement mis à profit pour obtenir les résultats requis ; 5. Innovation et créativité : Faire preuve d’innovation et de créativité dans la recherche et la mise en œuvre d’activités visant à améliorer les performances et à créer des avantages supplémentaires pour la Banque et ses clients ; 6. Résolution de problèmes : Être capable d’appliquer ses connaissances opérationnelles à la résolution de problèmes et d’identifier des solutions qui profitent aux clients (internes et externes) et à l’Institution ; 7. Expertise professionnelle : Être capable d’approfondir en permanence sa compréhension des produits, des pratiques et des systèmes/technologies de la Banque, et de partager activement ses connaissances et son expertise avec les autres ; 8. Orientation client : Être capable de veiller à ce que les clients (internes ou externes) soient prioritaires ; de chercher à comprendre et, le cas échéant, d’anticiper les besoins des clients et de veiller à ce que le client reçoive le meilleur service possible de la Banque ; 9. Capacité de persuasion : Être en mesure de « présenter » une idée en vue de l’obtention d’un cofinancement pour un projet ou d’élargir les débouchés opérationnels de la Banque. Seuls les candidats répondant à tous les critères exigés par la Banque et retenus pour les entretiens seront contactés. Les candidatures ne seront prises en compte que si elles sont constituées d’une demande soumise en ligne, d’un curriculum vitae (CV) complet et des copies du Master/DESS ou d’un diplôme équivalent en pièces jointes. Le Président de la BAD se réserve le droit de nommer un candidat à un grade inférieur à celui du poste publié. La Banque africaine de développement est un employeur garantissant l’égalité des chances et les candidatures féminines sont vivement encouragées. http://www.afdb.org Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) ne perçoit aucuns frais ou contribution de quelque nature que ce soit des candidats tout au long de son processus de recrutement (dépôt ou traitement de la candidature, étude du CV, entretien d’embauche et traitement final des candidatures). En outre, le Groupe de la BAD ne demande aucune information relative aux comptes bancaires des candidats et décline toute responsabilité de publications frauduleuses d’offres d’emploi en son nom ou, de manière générale, d’utilisation frauduleuse de son nom de quelque manière que ce soit. Pour postuler https://www.afdb.org/fr/vacancies/directeur-integration-regionale-rdri-40137 VN_DIRECTOR REGIONAL
2021-01-06 14:48:28
full-time

logo BAD VF

 

TITRE DU POSTE : DIRECTEUR, INTÉGRATION RÉGIONALE
COMPLEXE : VICE-PRÉSIDENCE, DÉVELOPPEMENT RÉGIONAL, INTÉGRATION ET PRESTATION DE SERVICES (RDVP)
DÉPARTEMENT/DIVISION : INTÉGRATION RÉGIONALE (RDRI)
GRADE : EL5
SUPÉRIEUR HIÉRARCHIQUE : VP. DÉVELOPPEMENT RÉGIONAL, INTÉGRATION ET PRESTATION DE SERVICES (RDVP)
LIEU D’AFFECTATION : ABIDJAN, CȎTE D’IVOIRE
INFORMATION SUR LE POSTE : CE POSTE BÉNÉFICIE DU STATUT INTERNATIONAL ET OUVRE DROIT AUX CONDITIONS D’EMPLOI Y AFFÉRENTES.

Si vous rencontrez des difficultés techniques lors de l’enregistrement de votre candidature, veuillez envoyer un courriel avec une description précise du problème et/ou en envoyant une capture écran indiquant le problème à : HR Direct HRDirect@AFDB.ORG. SAP No : 50092552
DATE DE CLÔTURE : 05 FEVRIER 2021 (à 23 h 59 GMT)

Pour postuler: https://www.afdb.org/fr/vacancies/directeur-integration-regionale-rdri-40137

LA BANQUE :

Créée en 1964, la Banque africaine de développement est la première institution panafricaine de développement. Elle a pour mission de promouvoir la croissance économique et le progrès social dans l’ensemble du continent. La Banque compte 81 pays membres, dont 54 pays africains (les Pays membres régionaux). Le programme de développement de la Banque vise à fournir l’appui financier et technique aux projets porteurs de transformation qui permettront de réduire sensiblement la pauvreté grâce à une croissance économique inclusive et durable en Afrique. Pour davantage se concentrer sur les objectifs de la Stratégie décennale (2013 2022) et réaliser un plus grand impact sur le développement, Cinq grandes priorités (High 5) dans lesquels les interventions devront s’intensifier pour accélérer l’obtention de résultats en Afrique ont été identifiées, à savoir : l’énergie, l’agro-industrie, l’industrialisation, l’intégration et l’amélioration de la qualité de vie des populations africaines. La Banque entend constituer une équipe de direction qui pilotera la mise en œuvre efficace de cette vision.

LE COMPLEXE :

Au sein du Complexe développement régional, intégration et prestation de services (RDVP), la Banque compte cinq (5) Directions du développement régional, de l’intégration et de la prestation de services, dont une dans chaque région, à savoir l’Afrique du Nord, l’Afrique du Sud et l’Afrique australe, l’Afrique de l’Est, l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale. Le Complexe compte également en son sein une direction dédiée spécifiquement au Nigeria, un bureau de coordination des États en transition et un bureau de coordination de l’intégration régionale. Le Bureau de coordination du développement régional et de l’intégration régionale (RDRI) est responsable de la mise en œuvre du programme d’intégration régionale de la Banque, tel que défini dans la stratégie « Intégrer l’Afrique » des High 5 de la Banque et dans le Cadre stratégique pour l’intégration régionale (CSIR). La stratégie « Intégrer l’Afrique » et le CSIR sont des initiatives ambitieuses destinées à accélérer la libre circulation des biens, des services, des personnes et des capitaux en Afrique. Ces initiatives reposent sur des investissements dans les infrastructures régionales, notamment dans les domaines de l’énergie, des transports, de l’eau et des technologies de l’information et de la communication (TIC).

LE DÉPARTEMENT QUI RECRUTE :

Le Département du développement et de l’intégration régionale (RDRI) fournit une orientation stratégique des programmes de travail relatifs à la priorité « Intégrer l’Afrique » et au CSIR. Le département joue le rôle de chef de file en ce qui concerne le développement d’instruments stratégiques liés à l’intégration régionale (IR), apporte son soutien aux programmes régionaux par la conception de documents de stratégie d’intégration régionale et veille à ce que les programmes d’IR soient pris en compte dans les stratégies et opérations de la Banque.
Le département RDRI gère également l’Enveloppe des opérations régionales, une réserve du Fonds africain de développement (FAD) destinée aux opérations régionales dans les pays à faible revenu. Le département fait le suivi de la performance du portefeuille des opérations multinationales de la Banque afin de tirer des enseignements pouvant influencer la conception de futures opérations régionales.
RDRI agit également comme pionnier dans la conception, la publication et la maintenance de principaux produits analytiques et des outils de plaidoyer tels que l’Indice d’ouverture sur les visas en Afrique (Africa Visa Openness Index)et l’Indice d’intégration régionale (Regional Integration Index)et joue le rôle de chef de file dans le dialogue avec la Commission de l’Union africaine, les communautés économiques régionales et les autres partenaires de développement intervenant dans l’espace où sont menées les activités d’intégration régionale.

LE POSTE :

Le Directeur RDRI relève du V.-P., RDVP. Il joue un rôle essentiel dans la réalisation de la priorité « Intégrer l’Afrique » des High 5 de la Banque.
Le titulaire du poste sera responsable de tous les aspects de la planification et de l’exécution des activités du département. En sa qualité de Directeur au sein du Complexe RDVP, il sera tenu de rendre compte de l’accomplissement de ses responsabilités, d’établir des modèles de comportement et de maintenir les compétences techniques et managériales (énumérées ci-dessous). Par responsabilités, on entend les fonctions qui lui incombent, liées notamment à la gestion de la qualité, des risques, des résultats, des initiatives institutionnelles, à la vérification de la conformité aux politiques et procédures de la Banque, ainsi qu’aux efforts visant à maintenir le département dans une position privilégiée par le biais des améliorations et innovations appropriées.

PRINCIPALES FONCTIONS :

Sous la direction et la supervision générale du Vice-président, Développement régional, intégration et prestation de services, le Directeur du Département du développement régional et de l’intégration assumera les fonctions et responsabilités suivantes :
Responsabilités opérationnelles :
• Superviser la conception et le suivi, à l’échelle de la Banque, des instruments stratégiques liés à l’IR tels que le Cadre stratégique pour l’intégration régionale (CSIR) ;
• Mettre au point des systèmes et des approches destinés à faciliter la prise en compte des questions d’intégration régionale dans les opérations de la Banque, ainsi que des instruments de programmation tels que les documents de stratégie d’intégration régionale et les documents de stratégie pays ;
• Veiller à l’administration efficace et à l’élargissement de l’enveloppe du FAD dédiée aux opérations régionales (OR), ainsi qu’à l’établissement de rapports réguliers sur les impacts de l’enveloppe à présenter lors des revues à mi-parcours du FAD et lors des discussions sur la reconstitution des ressources du FAD ;
• Mettre au point des mécanismes d’établissement de rapports, des cadres et des tableaux de bord au niveau de direction en vue de fournir à la haute direction des informations concrètes sur la performance du portefeuille de projets d’intégration régionale de la Banque ;
• Superviser la conception, la mise en œuvre et la maintenance des principaux produits de connaissance et d’analyse qui sont pertinents sur le plan opérationnel, qui aident à mener des réformes politiques aux niveaux régional et continental et qui contribuent au renforcement de la position de la Banque en tant que courtier du savoir en matière d’intégration régionale ;
• Initier, nouer et entretenir des partenariats et des coalitions et renforcer ceux déjà existants au sein et à l’extérieur de la Banque, notamment avec le secteur privé, la Commission de l’Union africaine, les communautés économiques régionales (CER), la Commission économique pour l’Afrique et d’autres partenaires au développement intervenant dans l’espace où sont menés les programmes d’intégration régionale ;
• Engager des discussions et un dialogue de haut niveau avec le personnel diplomatique et les hauts fonctionnaires du gouvernement dans le but d’accroître l’attention portée aux programmes et au mandat de la BAD.
Responsabilités en matière de gestion des ressources :
• Veiller, en tant que chef de file, à la mise en œuvre efficace des programmes de travail du département. Assurer une bonne gestion du personnel du département avec une délégation de pouvoir appropriée afin de garantir la réalisation des résultats des indicateurs de performance clés (KPI), tels que définis au niveau du département et de la Banque ;
• Diriger les efforts de planification stratégique visant à répondre aux besoins en capital humain du département, notamment en ce qui concerne l’évaluation des performances du travail entrepris, l’évaluation du potentiel du personnel et la détermination des besoins en formation et perfectionnement du personnel ;
• Superviser et assurer l’exécution efficace du budget du département et veiller à la présentation en temps voulu des rapports périodiques conformément aux règles de gestion budgétaire en vigueur à la Banque ;
• Prendre les mesures correctives nécessaires en vue de donner suite, de façon satisfaisante, à toutes les conclusions de l’audit et d’éviter que les problèmes relevés ne se reproduisent à l’avenir.

COMPÉTENCES (qualifications, expérience et connaissances) :
1. Être titulaire d’au moins un master ou d’un diplôme équivalent en économie, en relations internationales/commerce, en droit, en sciences sociales ou dans tout autre domaine lié au développement international ;
2. Être titulaire d’un master accompagné d’une certification de formation en leadership et/ou en gestion de projet serait un atout ;
3. Justifier d’une expérience vaste et solide dans la gestion des questions techniques et non techniques liées à l’intégration régionale de dix (10) ans au minimum, dont au moins cinq (5) à des postes de direction ou dans un rôle de leader ;
4. Posséder une bonne expérience acquise auprès d’une institution de développement international similaire est souhaitable.
Compétences liées au comportement :
1. Faire preuve d’excellentes compétences interpersonnelles, d’une capacité avérée à présenter des idées et à obtenir le soutien nécessaire à l’égard de celles-ci, d’une bonne capacité d’écoute, d’une bonne sensibilité culturelle, d’engagement en faveur de la diversité et d’aptitude à initier et à gérer les innovations et les changements ;
2. Être capable de nouer des relations de partenariat avec un large éventail de clients et d’obtenir des résultats qui répondent aux besoins et aux intérêts à long terme de ces derniers, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur de l’Institution ;
3. Avoir une forte capacité à analyser les actions du point de vue des parties prenantes et à traduire les réflexions stratégiques en plans d’action convaincants ;
4. Jouir d’une capacité avérée à prendre des risques opérationnels de manière avisée et à prendre des décisions efficaces, opportunes et bien déterminées.
Compétences en matière de direction et de leadership :
1. Assurer un leadership éclairé permettant d’encourager l’innovation et de faire connaître le département comme centre d’excellence dans le domaine de l’intégration régionale ;
2. Faire preuve de sa capacité à constituer et à diriger des équipes multidisciplinaires d’experts motivés et engagés, au-delà des frontières fonctionnelles, et à utiliser de manière efficace et productive les talents et l’expertise des membres de l’équipe ;
3. Faire preuve d’aptitude à présenter des idées et à obtenir le soutien nécessaire à l’égard de ses idées;
4. Être capable de diriger et de motiver des équipes en mettant l’accent sur l’orientation client, les résultats, une forte coordination entre les unités et la résolution des problèmes ;
5. Avoir des compétences techniques et managériales solides et être prêt à participer activement à la planification stratégique de la gestion des ressources humaines et à la planification de la relève, par en assurant une délégation de pouvoirs appropriée ;
6. Être un modèle d’intégrité et d’inclusion et capable d’offrir au personnel des opportunités de mentorat et de développement de carrière ;
7. Être capable de définir des orientations et des exigences et participer activement au recrutement, à l’orientation et à la formation du personnel.
Aptitudes :
1. Justifier d’une bonne connaissance et de l’expérience en matière de gestion de projets, de développement et d’intégration régionale ;
2. Savoir utiliser les applications logicielles standard de la Banque (SAP, Microsoft Office, Collaboration Suites) ;
3. Gestion du personnel : Pouvoir travailler en concertation régulière avec le personnel et être capable d’assurer un encadrement optimal de ses subalternes afin de leur permettre d’obtenir le meilleur rendement possible ;
4. Efficacité opérationnelle : Faire preuve d’engagement à veiller à ce que les systèmes, les procédures et la culture de l’organisation soient pleinement mis à profit pour obtenir les résultats requis ;
5. Innovation et créativité : Faire preuve d’innovation et de créativité dans la recherche et la mise en œuvre d’activités visant à améliorer les performances et à créer des avantages supplémentaires pour la Banque et ses clients ;
6. Résolution de problèmes : Être capable d’appliquer ses connaissances opérationnelles à la résolution de problèmes et d’identifier des solutions qui profitent aux clients (internes et externes) et à l’Institution ;
7. Expertise professionnelle : Être capable d’approfondir en permanence sa compréhension des produits, des pratiques et des systèmes/technologies de la Banque, et de partager activement ses connaissances et son expertise avec les autres ;
8. Orientation client : Être capable de veiller à ce que les clients (internes ou externes) soient prioritaires ; de chercher à comprendre et, le cas échéant, d’anticiper les besoins des clients et de veiller à ce que le client reçoive le meilleur service possible de la Banque ;
9. Capacité de persuasion : Être en mesure de « présenter » une idée en vue de l’obtention d’un cofinancement pour un projet ou d’élargir les débouchés opérationnels de la Banque.

Seuls les candidats répondant à tous les critères exigés par la Banque et retenus pour les entretiens seront contactés. Les candidatures ne seront prises en compte que si elles sont constituées d’une demande soumise en ligne, d’un curriculum vitae (CV) complet et des copies du Master/DESS ou d’un diplôme équivalent en pièces jointes. Le Président de la BAD se réserve le droit de nommer un candidat à un grade inférieur à celui du poste publié. La Banque africaine de développement est un employeur garantissant l’égalité des chances et les candidatures féminines sont vivement encouragées. http://www.afdb.org

Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) ne perçoit aucuns frais ou contribution de quelque nature que ce soit des candidats tout au long de son processus de recrutement (dépôt ou traitement de la candidature, étude du CV, entretien d’embauche et traitement final des candidatures). En outre, le Groupe de la BAD ne demande aucune information relative aux comptes bancaires des candidats et décline toute responsabilité de publications frauduleuses d’offres d’emploi en son nom ou, de manière générale, d’utilisation frauduleuse de son nom de quelque manière que ce soit.

Pour postuler https://www.afdb.org/fr/vacancies/directeur-integration-regionale-rdri-40137

VN_DIRECTOR REGIONAL

Recevez les meilleures opportunités

Les opportunités du moment

Sénégal

| Institutions-ONG
EXCITING CAREER OPPORTUNITIES The International Planned Parenthood Federation (IPPF) is the world’s largest non-governmental organization working in the field of sexual and reproductive health information and services.  It has six Regional Offices worldwide. The Africa Regional office is based in Nairobi. IPPF Africa Regional Office is seeking to recruit exceptional individuals to fill the following positions in its Sub Office in Dakar, Senegal:
  1. Administration & HR Manager 
  2. Peer-to-Peer Support Specialist, Programs and Project Management
  3. Peer-to-Peer Support Specialist, Financial Oversight and Risk
  4. Administration & Finance Officer
  5. Driver
For more details about these positions, please visit our website jobs page www.ippfar.org/jobs-and-opportunities/vacancies to view the respective job descriptions and make your application. Interested individuals should submit the following documents:
  1. An application form in the IPPFARO CV format (available on the website job page); and
  2. A 1-page cover letter.
The application documents above must be emailed to  hroffice@ippfaro.org with the job position you are applying for as the subject of the email. To be considered, your application must be received by 30th April 2021. Please note that we will not consider applications that are not done in the requested format. IPPF is an equal opportunity employer. Applications are particularly encouraged from women, persons living with disabilities, candidates openly living with HIV and minorities. IPPF has​ been made aware of various fraudulent vacancy announcements circulated via e-mail from websites falsely stating that they are issued by or in association with IPPF.  These correspondences, which may seek to obtain money from the recipients of such correspondence are fraudulent and IPPF does not charge a fee at any stage of the recruitment process (application, interview, meeting, processing, training or any other fees). IPPFAR
2021-04-07 13:51:04
full-time
Sénégal

| Institutions-ONG
EXCITING CAREER OPPORTUNITIES The International Planned Parenthood Federation (IPPF) is the world’s largest non-governmental organization working in the field of sexual and reproductive health information and services.  It has six Regional Offices worldwide. The Africa Regional office is based in Nairobi. IPPF Africa Regional Office is seeking to recruit exceptional individuals to fill the following positions in its Sub Office in Dakar, Senegal:
  1. Administration & HR Manager 
  2. Peer-to-Peer Support Specialist, Programs and Project Management
  3. Peer-to-Peer Support Specialist, Financial Oversight and Risk
  4. Administration & Finance Officer
  5. Driver
For more details about these positions, please visit our website jobs page www.ippfar.org/jobs-and-opportunities/vacancies to view the respective job descriptions and make your application. Interested individuals should submit the following documents:
  1. An application form in the IPPFARO CV format (available on the website job page); and
  2. A 1-page cover letter.
The application documents above must be emailed to  hroffice@ippfaro.org with the job position you are applying for as the subject of the email. To be considered, your application must be received by 30th April 2021. Please note that we will not consider applications that are not done in the requested format. IPPF is an equal opportunity employer. Applications are particularly encouraged from women, persons living with disabilities, candidates openly living with HIV and minorities. IPPF has​ been made aware of various fraudulent vacancy announcements circulated via e-mail from websites falsely stating that they are issued by or in association with IPPF.  These correspondences, which may seek to obtain money from the recipients of such correspondence are fraudulent and IPPF does not charge a fee at any stage of the recruitment process (application, interview, meeting, processing, training or any other fees). IPPFAR
2021-04-07 13:48:20
full-time
Côte d'Ivoire

| Banque-Finance-Assurance
TITRE DU POSTE :   DIRECTEUR DES ÉNERGIES RENOUVELABLES ET DE L’EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE — PERN.0
COMPLEXE :   ÉLECTRICITÉ, ÉNERGIE, CLIMAT ET CROISSANCE VERTE (PEVP)
GRADE :   EL5
SUPÉRIEUR HIÉRARCHIQUE :   VICE-PRÉSIDENT — ÉLECTRICITÉ, ÉNERGIE, CLIMAT ET CROISSANCE VERTE (PEVP)
LIEU D’AFFECTATION :   ABIDJAN, CÔTE D’IVOIRE
INFORMATION SUR LE POSTE :   CE POSTE BÉNÉFICIE DU STATUT INTERNATIONAL ET OUVRE DROIT AUX CONDITIONS D’EMPLOI INTERNATIONAL Y AFFÉRENTES. Si vous rencontrez des difficultés techniques lors de l’enregistrement de votre candidature, veuillez envoyer un courriel avec une description précise du problème et/ou une capture d’écran indiquant le problème à : HR Direct HRDirect@AFDB.ORG
RÉF. SAP :   50092420
DATE DE CLÔTURE :   01 MAI 2021 (23 h 59 GMT)
Pour postuler: https://www.afdb.org/fr/vacancies/directeur-des-energies-renouvelables-et-de-lefficacite-energetique-pern0-42987
 LA BANQUE : Créée en 1964, la Banque africaine de développement (BAD) est la première institution panafricaine de développement, qui œuvre pour la croissance économique et le progrès social en Afrique. Elle compte 81 États membres, dont 54 pays africains (pays membres régionaux). Le programme de développement de la Banque vise à fournir l’appui financier et technique aux projets porteurs de transformation qui permettront de réduire sensiblement la pauvreté, grâce à une croissance économique inclusive et durable. Pour mieux se concentrer sur les objectifs de la Stratégie décennale (2013-2022) et réaliser un plus grand impact sur le développement, Cinq grandes priorités (High 5) dans lesquels les interventions devront s’intensifier pour accélérer l’obtention de résultats en Afrique ont été identifiées, à savoir : l’énergie, l’agro-industrie, l’industrialisation, l’intégration et l’amélioration de la qualité de vie des populations africaines. La Banque entend constituer une équipe de direction qui pilotera la mise en œuvre efficace de cette vision. LE COMPLEXE : La Vice-présidence chargée de l’électricité, de l’énergie, du climat et de la croissance verte est un complexe sectoriel axé sur l’objectif prioritaire « Éclairer l’Afrique et l’alimenter en énergie » des High 5 de la Stratégie décennale de la Banque. Le Complexe vise à : i) élaborer les politiques et les stratégies dans ce domaine ; ii) fournir une solide expertise technique sectorielle aux régions, en constituant une réserve de personnes expérimentées pouvant être consultées pour leur expertise dans les transactions complexes ; iii) mettre au point de nouveaux instruments de financement ; iv) être le portevoix de la Banque, en la représentant auprès des parties prenantes externes sur tous les aspects liés à l’objectif « Éclairer l’Afrique et l’alimenter en énergie ». Le Complexe met l’accent sur les domaines que sont les systèmes d’énergie, la politique et la réglementation, les énergies renouvelables, le climat et la croissance verte. Le Complexe veille également à ce que la Banque mène à bien ses activités dans les pays membres régionaux et supervise la mise en œuvre complète de tous les aspects des opérations de la Banque liées à l’énergie, en collaboration avec les unités régionales de prestation de services. LE DÉPARTEMENT/LA DIVISION QUI RECRUTE : Le Département des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique (PERN), qui fait partie du complexe PEVP, a pour mission d’aider les PMR de la Banque à développer des solutions en matière d’énergies renouvelables, d’efficacité énergétique et de cuisson propre dans le cadre de leurs systèmes énergétiques, par le biais des interventions mixtes, publiques et privées. Le Département compte en son sein trois divisions, à savoir la Division des énergies renouvelables, la Division de l’efficacité énergétique et de la cuisson propre et la Division des initiatives en matière d’énergies renouvelables. Ces divisions ont pour mission de i) faire office de guichet unique/plaque tournante pour les programmes/projets relatifs aux énergies renouvelables (à l’exception des IPP au niveau des projets/centrales électriques régionales), l’efficacité énergétique et la cuisson propre ii) se concentrer sur la promotion du développement du marché et, partant, mettre l’accent sur le développement de nouvelles approches et de nouveaux domaines et jouer un rôle de premier plan dans la mise en place de programmes spécifiques à une région ou à un pays iii) mobiliser des ressources concessionnelles, notamment sous l’égide du Fonds spécial des énergies durables pour l’Afrique (SEFA), étant donné que les domaines d’intervention ciblés nécessitent des financements mixtes importants. Le département est également responsable de l’initiative phare Desert to Power.  LE POSTE 1.     Le titulaire du poste sera le premier responsable de la direction du Département des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique (PERN) et aura pour mission d’aider les pays membres régionaux (PMR) de la Banque, ainsi que les sous-régions du continent africain, à développer des solutions en matière d’énergies renouvelables (en mettant l’accent sur les solutions énergétiques décentralisées), d’efficacité énergétique et de cuisson propre dans le cadre de leurs systèmes énergétiques, et ce, dans le cadre d’interventions mixtes, publiques et privées. 2.     Le Directeur assurera la supervision des chefs des divisions chargés, respectivement, des énergies renouvelables, de l’efficacité énergétique et la cuisson propre et des initiatives en matière d’énergies renouvelables, en veillant à i) la promotion du développement des énergies renouvelables sur le continent africain et au bon positionnement de la Banque en tant que leader en matière de connaissances et de réflexion sur les énergies renouvelables, ii) la promotion de l’efficacité énergétique et de la cuisson propre et iii) la mise en œuvre de diverses initiatives en collaboration avec les PMR, les donateurs et les autres parties prenantes. 3.     Le Directeur devra également assurer la coordination de l’exécution des programmes phares pertinents - Desert to Power, le programme de financement DESCO, le Fonds des énergies durables pour l’Afrique, le programme de développement du marché des mini-réseaux verts et la Facilité pour l’inclusion énergétique, entre autres. Le titulaire du poste devra travailler en étroite collaboration avec des partenaires extérieurs, en coordination avec d’autres départements de la Banque, dans le but de mobiliser des fonds et des cofinancements destinés à la lutte contre les changements climatiques. PRINCIPALES FONCTIONS : Relevant directement du Vice-président du complexe Électricité, Énergie, Climat et Croissance verte (PEVP), le Directeur des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique (PERN) devra assumer les fonctions et responsabilités suivantes : 1.     Superviser la Division des énergies renouvelables pour assurer la promotion du développement des énergies renouvelables sur le continent africain et d’assurer le bon positionnement de la Banque, non seulement en tant que leader en matière de connaissances et de réflexion sur les énergies renouvelables, mais aussi en tant que partenaire efficace et innovant des PMR et du secteur privé en ce qui concerne le financement et la mise en œuvre de projets d’énergies renouvelables dans le domaine de l’énergie décentralisée (notamment les mini-réseaux et les systèmes solaires domestiques) ; 2.     Superviser la Division chargée de l’efficacité énergétique et de la cuisson propre en vue de la promotion l’efficacité énergétique ainsi que de la cuisson propre ; 3.     Superviser les travaux de la Division chargée des initiatives en matière d’énergies renouvelables en vue de la promotion et de la mise en œuvre de diverses initiatives, telles que le Fonds des énergies durables pour l’Afrique (SEFA), en collaboration avec diverses parties prenantes ; 4.     Jouer le rôle de chef de file dans la mise en œuvre de l’initiative Desert to Power, en assurant notamment une collaboration étroite de haut niveau avec les pays et les partenaires ; 5.     S’assurer que les divisions travaillent étroitement avec les équipes des centres régionaux dans le processus d’identification, de préparation, de mise en œuvre et de suivi des opérations liées aux énergies renouvelables décentralisées, à l’efficacité énergétique et à la cuisson propre ; 6.     Assurer la liaison avec les bureaux régionaux et les bureaux pays en vue du développement et de la mise en œuvre d’une réserve de projets bancables dans les domaines couverts par le Département ; 7.     Veiller à ce que la direction du Département apporte son soutien aux PMR, en collaboration avec le département chargé de la lutte contre le changement climatique de la Banque, afin d’assurer la mise en œuvre effective des composantes énergies renouvelables des objectifs fixés au titre de leurs contributions déterminées au niveau national (CDN) ; 8.     S’assurer que la direction du Département aide les pays membres régionaux (PMR) à mettre en place un environnement politique et réglementaire favorable (y compris la mise en place de normes de qualité) pour le développement des énergies renouvelables, l’accès hors réseau/mini-réseau, la promotion de l’efficacité énergétique et la mise au point de solutions de cuisson propre ; 9.     Veiller à ce que le bureau du Directeur fournisse des conseils techniques visant à assurer le soutien des projets d’énergie distribuée et l’amélioration de l’accès au financement grâce à des facilités adaptées et à l’extension des garanties ; 10.  S’assurer que la direction du Département fournit des conseils techniques à titre de soutien aux projets catalytiques dans le domaine de l’efficacité énergétique et en ce qui concerne l’augmentation des financements en faveur des projets d’efficacité énergétique à petite échelle ; 11.  Veiller à ce que la direction du Département fournisse des conseils techniques visant à soutenir les investissements liés à la cuisson propre, y compris le soutien aux PME fournissant des solutions de cuisson propre du côté de l’offre et la promotion de la cuisson propre du côté de la demande ; 12.  Travailler en étroite collaboration avec le Département chargé des solutions financières pour l’énergie sur les questions réglementaires ainsi que sur la structuration et l’analyse financière de projets complexes/innovants ; 13.  Apporter sa contribution au bon positionnement de la Banque en tant que leader en matière de connaissances et de réflexion dans les domaines concernés ; 14.  Œuvrer en faveur d’un environnement qui stimule et récompense l’innovation, la créativité et l’obligation de rendre compte des résultats, et encourager le personnel à avoir un impact significatif sur le terrain ; 15.  Superviser les activités de la Facilité pour l’inclusion énergétique (fonds pour les systèmes hors réseau et pour les systèmes en réseau) gérée par des responsables de fonds externes ; 16.  Superviser les activités du Fonds spécial des énergies durables pour l’Afrique (SEFA) et piloter la mise en œuvre de ses trois composantes portant sur la production de base de l’énergie verte, les mini-réseaux verts et l’efficacité énergétique ; 17.  Diriger les efforts de mobilisation des ressources en faveur des programmes phares, tels que le SEFA et Desert to Power ; 18.  Entreprendre toute autre tâche que pourrait lui confier le Vice-président chargé de l’électricité, de l’énergie, du climat et de la croissance verte.  COMPÉTENCES (qualifications, expérience et connaissances) :
  1. Être titulaire d’au moins un Master 2 en Energie Renouvelable, en Ingénierie, en Administration des Affaires ou dans des disciplines connexes ;
  2. Avoir un minimum de dix (10) ans d’expérience professionnelle dans des domaines liés à l’énergie, notamment en Afrique, dont cinq (5) ans à un poste de direction ou de supervision d’une équipe et de coordination de programmes de travail ou de projets ;
  3. Justifier d’une solide connaissance et une bonne compréhension de l’agenda international et de la géopolitique en matière d’énergies renouvelables, de changement climatique et de croissance verte ;
  4. Avoir un large réseau de contacts et une bonne expérience au sein des institutions et agences internationales œuvrant dans le domaine de l’énergie en Afrique et à l’échelle mondiale ;
  5. Être doté d’une connaissance approfondie en matière de développement de projets portant sur les énergies renouvelables en Afrique ; les candidats disposant d’une expérience dans le domaine des énergies renouvelables décentralisées seront privilégiés ;
  6. Avoir une bonne connaissance des questions liées à l’efficacité énergétique et des solutions proposées en matière de cuisson propre ;
  7. Posséder une capacité avérée à mobiliser des ressources à grande échelle en faveur de projets et de programmes ;
  8. Être capable de communiquer efficacement et de mobiliser les acteurs clés en vue de la réalisation effective des projets (secteur privé, secteur public et société civile) ;
  9. Faire preuve de capacité à établir des partenariats multiorganisations pour gérer des objectifs complexes ;
  10. Posséder des compétences très développées en matière de négociation ayant fait leurs preuves dans l’obtention de résultats positifs auprès d’homologues de haut niveau, tant internes qu’externes ;
  11. Être capable d’écouter et de communiquer efficacement avec des organes de surveillance tels que des conseils d’administration et des gouverneurs multinationaux et d’autres responsables gouvernementaux de haut niveau ;
  12. Justifier de compétences très développées en matière de réflexion stratégique et être capable de traduire des concepts et des orientations stratégiques en une mise en œuvre efficace de politiques et de réglementations viables et durables ;
  13. Avoir de l’expérience dans l’établissement et la gestion de relations avec une variété de parties prenantes — organisations locales, gouvernements et institutions de financement ;
  14. Avoir une bonne compréhension du travail des institutions multilatérales de financement du développement ;
  15. Être doté d’une capacité avérée à constituer et à diriger une équipe performante pour atteindre des objectifs visionnaires et ambitieux ;
  16. Être un leader exemplaire capable de motiver les autres à obtenir des résultats de qualité dans des environnements complexes et difficiles ;
  17. Avoir des compétences interpersonnelles avérées, démontrées par sa capacité à travailler dans un environnement multiculturel et multiethnique, avec tact et dans le respect de la diversité, et être capable d’instaurer la confiance et d’assurer le leadership vis-à-vis des différents membres de l’équipe ;
  18. Être capable de communiquer, à l’écrit comme à l’oral, en français ou en anglais, avec une bonne connaissance pratique de l’autre langue ;
  19. Savoir utiliser les logiciels courants de la Banque (Word, Excel, PowerPoint).
Seuls les candidats répondant à toutes les exigences de la Banque et retenus pour une évaluation plus approfondie seront contactés. Les candidats doivent soumettre un curriculum vitae (CV) concis et tous les documents supplémentaires qui pourraient être requis. Le Président de la Banque africaine de développement se réserve le droit de nommer un candidat à un grade inférieur à celui du poste publié. La Banque africaine de développement est un employeur garantissant l’égalité des chances. Les candidatures féminines sont vivement encouragées. http://www.afdb.org Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) ne perçoit aucuns frais ou contribution de quelque nature que ce soit des candidats tout au long de son processus de recrutement (dépôt des candidatures, étude des CV, entretien d’embauche, traitement final des candidatures). En outre, la Banque ne demande aucune information relative aux comptes bancaires des candidats. Le Groupe de la Banque africaine de développement décline toute responsabilité de publications frauduleuses d’offres d’emploi en son nom ou, de manière générale, d’utilisation frauduleuse de son nom de quelque manière que ce soit. « Veuillez noter que la Banque n’accepte pas la double nationalité. Par conséquent, vous devez indiquer la nationalité que vous aimeriez faire valoir tout au long de votre carrière à la Banque, si vous êtes recruté(e). Veuillez télécharger les pièces d’identité délivrées par le gouvernement telles que le passeport, la carte d’identité nationale ou le certificat de nationalité, etc.  BAD
2021-04-06 08:10:18
full-time
Fermer

Je me connecte