Actualités

Formation : nouveau soutien financier de la BAD pour le développement des centres d’excellence Aims

Par  | 

La Banque africaine de développement a signé le 15 juillet, un accord cadre avec les Instituts panafricains des sciences mathématiques et le Next Einstein Forum. Il préfigure plusieurs aides financières pour le développement des deux initiatives.

L’opération est plutôt inédite pour le secteur de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. La Banque africaine de développement et le réseau d’Instituts panafricains des sciences mathématiques (Aims) qui comprend également l’écosystème du Next Einstein Forum (NEF), qui œuvre en faveur de la promotion de la recherche et des scientifiques africains à l’internationale, ont signé lundi 15 juillet, un mémorandum d’entente pour dynamiser le développement de l’initiative.

Le montant de l’aide reste encore à confirmer et dépend des plans budgétaires que les équipes du Next Einstein Forum présenteront à l’institution bancaire pour les différents projets envisagés. Mais l’enveloppe devrait représenter plusieurs dizaines de millions de dollars sur cinq ans et sera distribuée au fil de la mise en œuvre des projets.

Nouvelles implantations, nouveaux enseignements

Parmi ces derniers, Aims et le Next Einstein Forum souhaitent développer de nouveaux programmes de master et doctorat. Les aides vont également permettre l’implantation de nouveaux instituts Aims – au nombre de cinq actuellement. « L’accord doit également nous servir à élargir notre programme destiné à la sensibilisation des plus jeunes aux mathématiques via la formation des enseignants », indique Nathalie Munyampenda, directrice générale du Next Einstein Forum. La collaboration devrait aller jusqu’à une co-organisation du NEF pour son édition de 2022.

Créée en 2013, l’initiative du Next Einstein Forum est un écosystème comprenant le réseau de centres d’excellence en mathématiques et qui organise tous les deux ans un sommet consacrée à la science africaine. La prochaine édition aura lieu en 2020 à Nairobi.

Viser le secteur privé

Depuis sa création, Aims a essaimé ses centres de formation au Sénégal, au Cameroun, au Ghana, en Tanzanie et au Rwanda. Très sélectifs, ses instituts délivrent gratuitement des enseignements de niveau master et préparent les étudiants à devenir ingénieurs en entreprise ou poursuivre une carrière académique. En novembre 2018, l’antenne de Kigali a également lancé un master en intelligence artificielle avec le soutien de Google et Facebook. Il est dirigé par Moustapha Cissé.

Pour assurer sa pérennité, le réseau réfléchit actuellement à la formalisation d’un modèle d’affaires tourné vers les entreprises privée afin de ne plus dépendre de financements extérieurs. Le coup de pouce de la Banque africaine de développement devrait contribuer à cette mue.

Recevez les meilleures opportunités

Fermer

Je me connecte