Autres écoles

Formation : Africa Design School s’implante au Bénin

Par  | 

Portée par l’École de design de Nantes, Africa Design School ouvrira ses portes à Cotonou au Bénin dès la rentrée de septembre. Cette formation sur trois ans s’adresse aux bacheliers désireux d’évoluer vers les métiers du design numérique.

Engagée depuis plus de dix ans dans une politique de développement international, l’École de design de Nantes, par ailleurs installée à Delhi (Inde), Shanghai (Chine) ou encore Sao Paulo (Brésil), vient d’annoncer l’ouverture de sa première antenne sur le continent africain, à Cotonou au Bénin.

Avant une installation définitive en 2020 au sein d’un site dénommé « La Ruche », actuellement en cours de réhabilitation, Africa Design School sera hébergé dès septembre prochain au sein des locaux de Sèmè City, une cité dédiée à l’innovation qui rassemble des institutions de formation de haut-niveau, des centres de recherche et de développement ainsi que des incubateurs.


>> LIRE AUSSI : Bénin : l’école Epitech implante son premier campus africain à Sèmè City


Une formation dispensée par des professionnels locaux

Cet emplacement stratégique répond aux objectifs fixés par les dirigeants d’Africa Design School dans la formation de jeunes étudiants locaux à la conception de services innovants liés aux technologies de l’information et de la communication dans les secteurs de l’économie numérique. « Nous avons répondu il y a deux ans maintenant à un appel à projets lancé par la Conférence des Grandes Écoles en France autour d’un projet de hub éducatif de Sèmè City et on a été sélectionné, explique Frédéric Degouzon, directeur stratégie, recherche et développement à l’École de design Nantes Atlantique. Nous avons identifié qu’il y avait un vrai besoin en termes de formation. Il y a des écoles de design qui émergent en Afrique de l’Ouest mais aucune n’était dédié au numérique ».

Il y aura une partie d’enseignement artistique d’un côté avec la création plastique et le graphisme, mais aussi de la culture générale, des cours d’histoire de l’art et de philosophie. »

Inspiré du modèle pédagogique en place à Nantes, le cursus proposé équivaut à un bachelor en design numérique sur trois ans. Celui-ci sera basé sur une formation centrée sur le projet et la méthodologie. L’équipe enseignante sera quant à elle constituée de professionnels du design exerçant en Afrique de l’Ouest. « Il s’agit d’une formation complète, précise Caroline Grellier, en charge de la coordination pédagogique sur place. Il y aura une partie d’enseignement artistique d’un côté avec la création plastique et le graphisme, mais aussi de la culture générale, des cours d’histoire de l’art et de philosophie. De l’autre, il s’agira d’une partie d’enseignement technique pour apprendre à se servir d’outils d’infographie voire de langages de développement. Puis dès la deuxième année, des projets pratiques permettront aux étudiants d’expérimenter tout de suite leurs compétences ».

Une première promotion de 25 étudiants

L’école, dont les frais de scolarité s’élèvent à 1 960 000 Francs CFA par an (près de 3 000 euros), prévoit de se lancer avec une première promotion de 25 étudiants. Les candidats ont jusqu’à fin août pour adresser leur dossier en ligne. Les sélectionnés seront alors convoqués au fil de l’eau pour un entretien individuel autour d’un test de créativité. « Nous prenons tous les profils, assure Frédéric Degouzon. Ce n’est pas réservé à une catégorie particulière de bacheliers. Ce que l’on regarde, c’est la motivation, la compréhension du métier et une certaine appétence pour les disciplines créatives. Il faut bien évaluer la personnalité. Le design demande beaucoup de savoir-être, de curiosité et d’ouverture d’esprit ».

Aujourd’hui, il n’est plus possible de lancer un service numérique sans avoir une expertise design dans l’équipe

Pour les dirigeants d’Africa Design School, l’enjeu est de répondre aux défis économiques du Bénin et sa sous-région appelés à s’adapter aux nouveaux paradigmes de la culture digitale. Des designers capables de concevoir des applications mobiles, des sites web, des objets connectés ou encore des animations graphiques sont particulièrement recherchés. Environ 200 000 étudiants sortiront diplômés des écoles et universités de Sèmè City d’ici 2030, et plus de 190 000 emplois directs et indirects seront créés, dont un tiers d’auto-emplois. « Aujourd’hui, il n’est plus possible de lancer un service numérique sans avoir une expertise design dans l’équipe, et cela fait partie des problématiques d’expansion de l’Afrique contemporaine », observe Frédéric Degouzon.


>> LIRE AUSSI : Bénin : Véna Arielle Ahouansou, une médecin devenue entrepreneure


Pour faciliter les stages et préparer au mieux leurs étudiants au marché de l’emploi, Africa Design School compte s’appuyer sur ses entreprises partenaires, de Cotonou à Dakar en passant par Ouagadougou. Alors que le budget global de l’opération sur les trois premières années s’élève à 374 millions de francs CFA (environ 571 000 euros), l’ouverture de l’école reste sous réserve de l’autorisation délivrée par le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche au Bénin. Une commission doit se réunir à la fin du mois de juin. Une simple formalité selon l’équipe pédagogique, qui a d’ores et déjà reçu les premiers candidats en entretien.

Recevez les meilleures opportunités

Les opportunités du moment

Togo

| Banque-Finance-Assurance
logo JA3080P084 AFRICSEARCH  

AFRICSEARCH RECRUTE POUR LA BANQUE DE DÉVELOPPEMENT DES ÉTATS DE L’AFRIQUE CENTRALE (BDEAC), DANS LE CADRE DU RENFORCEMENT DE SON ÉQUIPE :

EXPERT EN PLANIFICATION ET EN STRATÉGIE DE DÉVELOPPEMENT H/F

MISSIONS

L’Expert en Planification et en Stratégie de Développement est chargé de la planification et du développement de la banque pour assurer l’efficacité des processus de décision au travers de l’analyse et la disponibilité de l’information.

ACTIVITÉS SPÉCIFIQUES • Au titre de la Planification Stratégique • Définir, planifier, réaliser et contribuer à la mise en oeuvre et au suivi des études économiques de la Banque ; • Suivre les orientations et les programmes de développement économique des pays de la CEMAC ; • Définir des objectifs précis et opérationnels de développement de la Banque en impliquant l’ensemble des acteurs concernés ; • Piloter le programme de développement de la Banque : animation, coordination, validation, respect des échéances, etc. ; • Construire un projet consensuel en précisant les actions prévues, l’échéancier de réalisation ainsi que le plan de financement et de développement ; • Au titre des Etudes • Piloter le programme des études économiques et stratégiques à mener, en identifiant les domaines prioritaires et s’assurer qu’ils sont conformes aux priorités opérationnelles de la Banque ; • Élaborer et rédiger pour chaque pays membre de la CEMAC, des fiches économiques sous forme de fiches de synthèse économiques ; • Contribuer à la réalisation d’études d’impact économique et social des projets financés et à la formulation des stratégies d’intervention et politiques opérationnelles de la Banque ; • Instaurer un cadre de large partage avec le personnel de la Banque à travers la présentation, fiches et notes d’information à l’intention des agents sur les dossiers d’actualité à caractère économique ou d’intérêt pour la Banque. • Au titre de la Statistique : • Collecter les données statistiques relatives à la zone d’intervention de la Banque et à l’environnement économique international ; • Alimenter et de mettre à jour les bases de données micro et macroéconomiques nécessaires aux opérations de la Banque ; • Établir sur la base des projections macroéconomiques des Etats membres de la Banque centrale et des autres institutions multilatérales, des analyses macroéconomiques et de la viabilité de la dette pour chaque Etat membre ; • Contribuer à la production des publications permanentes de la Banque, notamment le Rapport annuel et le Rapport du Président à la Conférence des Chefs d’Etats de la CEMAC ; • Au titre du Suivi des Indicateurs d’Impact Socio-Economiques des Projets et des Programmes : • Définir pour chaque projet et programme financé par la Banque, les indicateurs d’impacts socio-économiques permettant de démontrer, sur la base des données chiffrées, l’impact effectif de l’intervention de la Banque sur l’économie nationale et l’amélioration du cadre de vie des populations ; QUALIFICATIONS & COMPÉTENCES • Avoir un diplôme universitaire niveau Bac + 5 dans les domaines des sciences économiques ou de l’Ingénierie Statistique économique ; • Avoir au moins sept (07) ans d’expérience à un poste d’Expert ou équivalent dans le domaine des études économiques ; • Disposer de connaissances en matière de modélisation économique ; • Connaissance du mode de fonctionnement des institutions financières internationales ; • Bonne maîtrise de l’une des quatre langues : Français, Anglais Arabe ou Espagnol. DOSSIER DE CANDIDATURE • Un CV et une demande manuscrite faisant ressortir la motivation du candidat pour le poste ; • Deux photos d’identité, format 4 x 4 ; • Un extrait de casier judiciaire datant de moins de trois mois et un certificat de nationalité ; • Des copies certifiées conformes des diplômes d’enseignement supérieur ; • Un certificat de travail attestant des emplois antérieurs et un extrait d’acte de naissance.  

Pour postuler : Les candidats peuvent postuler en ligne à l’adresse infotg@africsearch.com ou au sein du cabinet AFRICSEARCH TOGO sis à NYEKONAKPOE au 63 Boulevard du 13 janvier 81793 Lomé – TOGO. Tél. : +228 22 20 21 04. Date limite de dépôt des candidatures, le Vendredi 31 Janvier 2020 à 18h00 TU.N.B. : Seul(e)s les candidat(e)s présélectionné(e)s seront contacté(e)s par téléphone ou par e-mail.

Le descriptif du poste est disponible avec plus de détails sur le site web du cabinet www.africsearch.com   AFRICSEARCH
2020-01-20 15:39:02
full-time
France

logo JA3080P083 IOF L’Organisation internationale de la Francophonie regroupe 54 Etats et gouvernements membres, 7 associés et 27 observateurs répartis sur les cinq continents, rassemblés autour du partage d’une langue commune : le français. Consciente des liens que crée entre ses membres le partage de la langue française et de valeurs universelles, elle oeuvre au service de la paix, de la coopération, de la solidarité et du développement durable. L’ORGANISATION RECRUTE POUR LE POSTE SUIVANT : • Directeur(trice) de la langue française et de la diversité des cultures francophones - jusqu’au 05/02/2020 Ce poste est basé à Paris. Les personnes intéressées peuvent consulter le descriptif détaillé à l’adresse : https://www.francophonie.org/recrutements-291 OIF
2020-01-20 15:31:38
full-time
France

logo JA3080P083 IOF L’Organisation internationale de la Francophonie regroupe 54 Etats et gouvernements membres, 7 associés et 27 observateurs répartis sur les cinq continents, rassemblés autour du partage d’une langue commune : le français. Consciente des liens que crée entre ses membres le partage de la langue française et de valeurs universelles, elle oeuvre au service de la paix, de la coopération, de la solidarité et du développement durable. L’ORGANISATION RECRUTE POUR LE POSTE SUIVANT : • Directeur(trice) des Affaires politiques et de la gouvernance démocratique - jusqu’au 05/02/2020 Ce poste est basé à Paris. Les personnes intéressées peuvent consulter le descriptif détaillé à l’adresse : https://www.francophonie.org/recrutements-291 OIF
2020-01-20 15:28:59
full-time
Fermer

Je me connecte