Management

Management : 5 conseils pour repérer et combler les déficits de compétences

Par Jeune Afrique  | 

Une récente étude publiée par le réseau social professionnel LinkedIn donne des pistes pour mieux repérer les compétences à développer au sein de vos équipes.

Garder à jour les expertises internes est une des missions qui revient aux professionnels des ressources humaines. Le réseau social professionnel américain LinkedIn s’est penché sur la question à travers une étude portant sur la formation en entreprise. Ses auteurs ont interrogé 1 200 professionnels de la formation et 2 100 apprenants du monde entier pour identifier les meilleures pratiques. Cinq canaux sont particulièrement privilégiés par les formateurs pour identifier au mieux les besoins.

1 – État des lieux des compétences

74 % des formateurs interrogés disent utiliser ou mettre en œuvre une évaluation des compétences. Assez classique, cet outil nécessite néanmoins d’avoir établi en amont un référentiel métiers qui détaille les compétences attendues pour chaque poste.


>> LIRE AUSSI : Stratégie RH : la CIE prête pour une éventuelle libéralisation du marché ivoirien de l’électricité


2 – Mesurer la performance

Suivis régulièrement, les indicateurs de performance permettent de repérer rapidement une baisse de productivité au sein d’une équipe ou d’une entité. En revanche, ils ne permettent pas d’identifier la nature de la baisse de régime. Il faut par la suite distinguer si le problème provient de compétences à remettre à jour ou d’un désengagement des collaborateurs.

3 – Connaître les enjeux stratégiques

Prendre le temps d’échanger avec les dirigeants est utile pour comprendre la stratégie mise en œuvre et donc anticiper les besoins en formations qui répondront aux enjeux : 61 % des formateurs interrogés ont recours à cette pratique.


>> LIRE AUSSI : Qualité de vie au travail : quand les DG ouest-africains la négligent à tort


4 – Écouter les managers de proximité

En plus d’entendre la hiérarchie, 59 % des professionnels de la formation se tournent également vers les managers de proximité pour recueillir leurs besoins. En prise directe avec l’ensemble des collaborateurs, cette strate managériale est la mieux placée pour synthétiser les besoins formulés par leurs équipes.

5 – Être en veille sur les tendances de son secteur

51 % des professionnels de la formation s’informe sur les actualités des secteurs dans lesquels ils évoluent.


>> LIRE AUSSI : Ange Brou (Talentys) : « C’est aux managers africains d’affirmer leur valeur ajoutée »


Des dirigeants plus engagés sur la formation

Sur cette question de la formation des collaborateurs, il semble que le travail des professionnels de la formation est de plus en plus facile à réaliser, si l’on en croit les résultats de l’étude. Les budgets concernant la formation professionnelle se sont débloqués depuis deux ans : de 49 % en 2017, plus que 27 % des répondants considèrent qu’ils font face à des budgets limités. En quête de talents à tout prix, les dirigeants ont compris que développer les compétences dont ils disposent en interne comblera en partie leur difficulté à recruter les profils adaptés.

Recevez les meilleures opportunités

Fermer

Je me connecte