Chiffres

Maroc : 10 % de chômage au premier trimestre 2019

Par  | 

Après avoir atteint 10,5 % début 2018, le chômage marocain s'est stabilisé à 10 % au premier trimestre 2019. Si une baisse s’observe chez les 15-24 ans, cette dernière catégorie demeure la plus touchée par l’inactivité.

Le chômage marocain est revenu à sa situation de 2017. Entre le premier trimestre de 2018 et celui de 2019, le royaume a créé 15 000 postes nets, portant le taux de chômage à 10 % contre 10,5 % au premier trimestre 2018 selon les derniers chiffres publiés lundi 06 mai par le Haut-commissariat au plan (HCP).

Baisse importante chez les 15-24 ans

Cette baisse est principalement due au dynamisme du secteur des services qui a créé 144 000 postes sur la période, contre 19 000 pour le BTP et 4 000 pour l’industrie et l’artisanat. À l’inverse, l’agriculture, les forêts et la pêche continuent de perdre des emplois : 152 000 ont été détruits entre le premier trimestre 2018 et celui de 2019, portant la baisse du volume d’emploi du secteur depuis 2017 à 4,1 %.


>> LIRE AUSSI : Maroc : sept entreprises se mobilisent pour l’emploi des jeunes


La plus forte baisse du chômage sur la période s’observe chez les jeunes de 15 à 24 ans. Celui-ci est passé de 25,7 % au premier semestre 2018 à 24,1 % début 2019. Depuis 2012 néanmoins, cette catégorie reste la plus touchée par l’inactivité et sa situation ne cesse de s’empirer. Selon les chiffres du HCP, de 2012 à 2016, le taux de chômage des 15-24 ans a augmenté de 3,9 points.

Le constat est identique chez les profils diplômés. Ces derniers souffrent d’un chômage à 17,1 % en baisse d’1,2 point par rapport à la même période l’an passé. Dans le même temps leur nombre à tendance à augmenter depuis 2012.


>> LIRE AUSSI : Les entreprises internationales, premier choix des jeunes diplômés marocains


Emploi informel

Ces chiffres sont à mettre au regard de la part informelle du marché de l’emploi. Alors que le HCP estime la population active à 12 108 000 de personnes âgées de 15 ans et plus, le cabinet Roland Berger a de son côté chiffré à 2,4 millions le nombre d’emploi dans l’économie informelle, ce qui représenterait une part de 16,5 % de l’emploi total au Maroc. Autant de postes non comptabilisés dans les statistiques régulièrement publiées par l’organisme indépendant.

Recevez les meilleures opportunités

Fermer

Je me connecte