Jeunes diplômés

Maroc : un prêt de 96 millions de dollars pour l’accès à l’emploi

Par  | 

La Banque africaine de développement et le gouvernement marocain ont signé hier un prêt de 96,6 millions de dollars pour favoriser la création de 300 000 emplois en trois ans et la formation professionnelle de 111 000 jeunes.

Approuvé en décembre 2018, le prêt de 96,6 millions de dollars accordés par la Banque africaine de développement (BAD) au Maroc pour le financement du programme d’amélioration de l’accès à l’emploi a été signé mardi 12 février par le ministre de l’Économie et des Finances, Mohamed Benchaâboun et la représentante de la BAD au Maroc, Leila Farah Mokaddem.

Création de centres de formation

Concrètement, cette somme qui représente environ 16 % de la totalité des investissements prévus pour le programme chiffré à 503,7 millions d’euros, permettra au royaume chérifien de construire ou réhabiliter un centre de formation professionnelle en entrepreneuriat et 10 centres sectoriels sous forme de partenariat public-privé (PPP) et de créer un institut de formation des formateurs de la formation professionnelle qualifiante.


>> LIRE AUSSI : Formation professionnelle : au Maroc, Renault et PSA s’organisent


100 000 emplois par an

À terme cet investissement devrait permettre de créer 100 000 emplois par an entre 2019 et 2021 et d’accompagner 111 000 jeunes vers la formation professionnelle, dont 50 % de femmes.

Plus largement, le « Programme axé sur les résultats pour l’amélioration de l’accès à l’emploi » (PARAAE) a pour objectif d’assurer l’adéquation entre la formation et le marché de l’emploi, d’absorber les disparités territoriales et sociales, d’améliorer les conditions de travail et de développer un système de couverture sociale.


>> LIRE AUSSI : Maroc : comment le secteur de la tech gère la fuite des ingénieurs


Le programme intervient en soutien du Plan national pour la promotion de l’emploi, porté par le ministère du Travail et de l’Insertion Professionnelle et de la stratégie nationale pour la formation professionnelle mis en œuvre par le département de la Formation Professionnelle.

Baisse du taux de chômage

La signature du prêt intervient alors que le marché de l’emploi marocain a repris des couleurs en 2018. Selon les derniers chiffres sur l’emploi, publiés par le Haut-commissariat au plan le 5 février dernier, le taux chômage au Maroc est passé de 10,2 à 9,8 % entre 2017 et 2018. Mais les femmes (14 %), les diplômés (17,1 %) et les jeunes âgés de 15 à 24 ans (26 %) demeurent les profils les plus touchés par le manque d’emploi.

Recevez les meilleures opportunités

Fermer

Je me connecte