Classement

Classement 2019 des meilleurs MBA : pourquoi l’Afrique est absente

Par  | 

Aucune université africaine ne figure au Global MBA Ranking 2019, publié le 27 janvier par le Financial Times. Plusieurs causes expliquent cette absence qui dure depuis trois ans.

Chaque année, le quotidien financier britannique Financial Times (FT) publie le « Global MBA Ranking », un top 100 des meilleurs MBA à travers le monde. Et chaque année depuis 2016, aucun MBA purement africain ne figure au palmarès.

Le dernier établissement à se distinguer était l’université du Cap (UCT) en Afrique du Sud. Le MBA de sa « Graduate school of business » a figuré aux classements de 2013 (74ème), 2014 (59ème) et 2015 (52ème), grignotant chaque année plusieurs places avant de retomber à la 76ème place en 2016 et de disparaître à partir de 2017.


>> LIRE AUSSI : À quoi sert vraiment Africa Sup, le réseau de grandes écoles françaises au Maroc ?


Pourquoi une telle hécatombe ?

Le continent ne manque pourtant pas d’écoles et universités fournissant des enseignements de qualité. Comme partout dans le monde, elles sont de plus en plus nombreuses à proposer des Masters of business administration (MBA), des diplômes destinés aux cadres ou étudiants qui souhaitent gagner en compétences managériales et se préparer à occuper des postes de direction.

Pour être éligible à participer au classement, une école doit être accréditée AACSB ou Equis.

Alors qu’est ce qui explique l’hécatombe au classement du FT ? Une première explication se trouve dans les récents mouvement de fusion et regroupements d’écoles. En s’alliant, celles-ci gagnent en efficacité et optimisent leurs coûts ainsi que leur offre. « De leur côté, des établissements qui sont restés sur le même modèle comme UCT, se retrouvent déclassés sans pour autant avoir baissé en niveau », analyse Tawhid Chtioui, directeur général du groupe EMLyon.


>> LIRE AUSSI : Business schools : bientôt une accréditation purement panafricaine


Un autre élément de réponse se trouve dans la méthodologie utilisée par le titre de presse. « Pour être éligible à participer au classement, une école doit être accréditée AACSB ou Equis », indiquent les auteurs de l’étude sur le site Internet du quotidien. Or, parmi les 800 établissements détenteurs du label international AACSB, seuls six sont purement africains. Quant aux label Equis, seuls trois écoles du continent le détiennent.

Pourquoi les établissements africains ne sont pas accrédités ?

Ces labels font la part belle à la quantité et au prestige international des revues dans lesquels publient les enseignants. Mais la capacité à publier des recherches dans les meilleures revues scientifiques nécessite des investissements financiers et humains que de nombreuses écoles du continent, privées ou non, ne peuvent s’offrir. « Le marché des enseignants chercheurs s’est incroyablement internationalisé ces cinq dernières années, ce qui permet aux établissements les plus puissants financièrement de constituer un corps professoral capable de publier dans les revues de la liste FT », explique Tawhid Chtioui, directeur général de l’EMLyon.


>> LIRE AUSSI : Maroc : l’Esca n’augmente pas ses prix malgré l’obtention de l’AACSB


Par ce seul critère, le Financial Times écarte donc certains établissements africains de très bon niveau, dont certains figurent par ailleurs dans d’autres classements spécialisés, comme celui du magazine Times Higher Education ou de la société QS Quacquarelli Symonds.

L’alternative française

L’Afrique n’est pour autant pas totalement démunie en matière de MBA au standards occidentaux. L’implantation d’écoles françaises durant la dernière décennie rend possible l’accès à une poignée de ceux qui figurent au palmarès du Financial Times. Au Maghreb et en Afrique sub-saharienne, HEC Paris et EMLyon, respectivement 19ème et 80ème du classement 2019, proposent toute deux des Executive MBA à destination des professionnels. En revanche, l’Essec (93ème) qui est installée à Rabat depuis 2017, ne propose qu’une formation niveau Bac+3.

Recevez les meilleures opportunités

Les opportunités du moment

Suisse

| Recrutement
  • Le Fonds mondial est un partenariat conçu pour mettre plus rapidement un terme aux épidémies de sida, de tuberculose et de paludisme. En tant qu’organisation internationale, il mobilise et investit plus de 4 milliards de dollars US chaque année à l’appui de programmes dirigés par des spécialistes locaux dans plus de 100 pays. En partenariat avec les autorités publiques, la société civile, les institutions techniques, le secteur privé et les personnes touchées par les maladies, nous nous attaquons aux obstacles et nous encourageons l’innovation.
  • L’Inspecteur général dirige et gère le Bureau de l’Inspecteur général en garantissant la conception indépendante et objective, la qualité des performances et l’efficacité des contrôles en place pour gérer les principaux risques ayant une incidence sur les programmes et les opérations du Fonds mondial.
  • Le candidat à retenir doit avoir une expérience en tant que chef d’équipes complexes et multiculturelles, ainsi que d’organisations opérant dans des contextes mondiaux dynamiques. Le rôle exige une expérience avérée en matière de gestion des risques, d’audit interne et d’enquêtes, et des processus gouvernementaux.
  • Le Bureau de l’Inspecteur général est indépendant du Secrétariat du Fonds mondial et relève du Conseil d’administration, par l’intermédiaire de son Comité de l’audit et des finances. Le poste est basé à Genève, en Suisse.
  • Le Fonds mondial a retenu les services d'Egon Zehnder pour participer à cette nomination. Pour plus d'informations sur le poste et la manière de postuler, rendez-vous sur : https://appointments.egonzehnder.com. La date limite pour les candidatures au poste d’Inspecteur général est le 11 septembre 2020.
  • Toutes les personnes dûment qualifiées, quels que soient leur nationalité, leur appartenance ethnique, leur sexe, leur état matrimonial, leur statut de partenaire civil, leur handicap, leur âge, leur religion, leurs convictions politiques, leur orientation sexuelle, leur état de santé ou leur statut transgenre, ainsi que les personnes vivant avec le VIH sont encouragées à postuler. Le Conseil d'administration du Fonds mondial s’engage à préserver la diversité.
French - Print Ad - Le Fonds mondial - Inspecteur General_review
2020-08-12 12:12:55
full-time
Côte d'Ivoire

| Banque-Finance-Assurance

logo JA3023P138 CIFIPRecrute un Directeur Général H/F 

Notre client est un IMPORTANT GROUPE D’ASSURANCES qui recrute pour un  poste basé en AFRIQUE DE L’OUEST OU EN AFRIQUE CENTRALE. Garant de la croissance et de la rentabilité de la compagnie, vos missions principales sont les suivantes : • Rendre opérationnelle les orientations politiques et stratégiques approuvées par le Conseil d’Administration ; • Élaborer et déployer les stratégies adaptées aux besoins du marché ; • Mobiliser ses équipes en exerçant le leadership attendu ; • Rechercher et gérer de façon optimale l’ensemble des ressources ; • Initier et porter des projets d’innovation et/ou de transformation ; • Piloter la performance de la structure ; • Interagir en permanence avec les personnes ressources de la Holding du groupe et effectuer les reportings ; • Gérer l’environnement et l’ensemble des parties prenantes. De formation de base en Assurance, en Commerce ou en Finance, vous justifiez d’une expérience réussie dans une fonction de Directeur Général ou d’au moins 5 ans dans une fonction de Directeur dans une compagnie d’assurance. Compétences relationnelles, capacité de négociation, capacités managériales et entrepreneuriales, vision stratégique, goût du challenge, sens de l’innovation seront vos atouts pour réussir à ce poste.

Merci d’adresser votre candidature à :

CIFIP  Email : recrutement@cifip-ci.com Tél : (+225) 22 40 42 80 /Mobile : (+225) 07 76 26 17 Site Web : www.cifip-ci.com

cifip directeur général
2020-08-03 12:52:37
full-time
Sénégal

logo oit L’Organisation internationale du Travail (OIT) est une institution spécialisée mandatée par les Nations Unies pour promouvoir la justice sociale, l’emploi, ainsi que les droits de la personne et du travail reconnus à l’échelle internationale dans le contexte d’une croissance économique inclusive et équitable. Seule agence des Nations Unies dotée d’une structure tripartite qui rassemble des représentants des gouvernements, des employeurs et des travailleurs. L’OIT recherche des candidats ayant le profil technique et critères du poste vacant : (ID 4041) Spécialiste technique de politiques et programmes d'investissement à forte intensité d'emploi - P4, Equipe Multidisciplinaire du Bureau de l’OIT à Dakar (ETD/BP). Nous invitons les personnes intéressées à manifester leur intérêt pour le poste et de même à consulter pour de plus amples informations sur le poste vacant et les modalités de présentation des candidatures le site suivant: https://career5.successfactors.eu/sfcareer/jobreqcareerpvt?jobId=4041&company=ILO&st=5C1CDDF5A7A5718CC1D01A6F5C9FDD8046DF6554 La date de clôture est fixée au 31 août 2020 (minuit, heure de Genève).
2020-07-31 14:14:18
full-time
Fermer

Je me connecte