Universités

Rwanda : une nouvelle université pour former des médecins ruraux

Par Jeune Afrique avec AFP  | 

Inaugurée par le président Paul Kagame à Burera, dans le nord du pays, l'université financée en partie par la fondation de Bill et Melinda Gates, formera des spécialistes de la médecine rurale dès juillet 2019.

Le président rwandais Paul Kagame a inauguré vendredi un campus universitaire moderne centré sur les métiers de la santé à Burera. Financé notamment par la fondation de Bill et Melinda Gates, il aura notamment pour but de remédier au manque de professionnels de la santé en Afrique.

« Cette nouvelle université, qui se trouve à la pointe, représente un investissement additionnel dans le capital humain du Rwanda et de notre région », a déclaré Paul Kagame lors de l’inauguration du campus à Butaro, commune proche de Burera dans le nord du pays.


>> LIRE AUSSI : Formation des talents : la carte des bons et mauvais élèves africains


Logements étudiants

Le campus de l’Université pour l’équité de la santé mondiale (UGHE) comprend notamment des logements pour 200 étudiants et employés de cette institution, fondée à l’initiative de l’ONG américaine Partners in Health.

L’université formera non seulement des médecins, mais également des spécialistes des questions de soins de santé dans les régions pauvres ou rurales, notamment en terme de stratégie, de politique ou de logistique.

Nous voulons que nos étudiants comprennent ce que signifie fournir des soins de santé dans des cadres ruraux ».

« Si un patient malade du sida doit parcourir 20 kilomètres sans avoir à disposition un transport fiable et abordable, insister auprès du patient pour qu’il prenne ses pilules à temps n’est pas suffisant », a soutenu Agnes Binagwaho, vice-rectrice de l’université.

« Nous voulons que nos étudiants comprennent ce que signifie fournir des soins de santé dans des cadres ruraux », a ajouté Paul Farmer, un professeur de Harvard et responsable de la stratégie chez Partners in Health.


>> LIRE AUSSI : Faculté de médecine de Djibouti : « En début de carrière, un médecin peut gagner 300 000 francs djiboutiens »


Début des cours en juillet

Un des buts de l’UGHE est en outre de faire face au manque de spécialistes de la santé en Afrique. Selon l’Organisation mondiale de la santé, le continent fait face à un déficit de deux millions de personnels de santé (médecin, infirmiers, administrateurs, etc), un chiffre qui pourrait doubler d’ici 2035.

Les 30 premiers étudiants en médecine, issus principalement d’Afrique de l’Est et qui bénéficieront de bourses d’étude, commenceront leur curriculum en juillet. Le nombre d’étudiants, qui suivront notamment des cours donnés par des professeurs de Harvard, devrait augmenter dans le futur.


>> LIRE AUSSI : Intelligence artificielle : un premier master d’excellence au Rwanda


D’autres cours étaient déjà donnés à Kigali par l’UGHE depuis 2015 et une cinquantaine d’étudiants ont déjà obtenu leur diplôme. Selon une source proche du dossier, la construction du campus a coûté plus de 10 millions de dollars, financés principalement par la fondation Bill et Melinda Gates, la fondation Cummings, Partners in Health et le gouvernement rwandais.

Recevez les meilleures opportunités

Fermer

Je me connecte