Classement

L’Afrique progresse au classement Times Higher Education des pays émergents 2019

Par  | 

En un an, le nombre d’universités africaines figurant au classement du Times Higher Education consacré aux pays émergents a doublé. Une percée inédite portée essentiellement par l’Égypte et le Maroc.

47 universités africaines figurent au dernier classement 2019 des meilleures universités des économies émergentes, publié par le magazine Times Higher Education. Elles n’étaient que 25 parmi 378 établissements évalués en 2018.  Cette percée est due à l’importante présence des universités sud-africaines mais aussi à l’Égypte qui, cette année, place 19 universités au palmarès contre seulement neuf en 2018.


>> LIRE AUSSI : Afrique : le top 100 des entreprises les plus attractives


L’Égypte et le Maroc à l’offensive

L’Afrique du Sud demeure le premier pays africain quant à la qualité de son enseignement supérieur. Comme chaque année, les prestigieuses universités de Cape Town, du Witwatersrand, Stellenbosch ou du Kwazulu-Natal figurent parmi les 15 premières. Six autres établissements sud-africains figurent au classement.

L’Égypte est sans doute le pays qui progresse le plus avec 19 universités égyptiennes alors qu’elles n’étaient que neuf l’année précédente. L’université du Canal de Suez se place ainsi 114ème, l’université américaine du Caire (122ème), l’université de Sohag dans la tranche des 200 à 250 et l’université phare d’Al Azhar (351 et plus).


>> LIRE AUSSI : Classement Times Higher Education 2019 : l’Afrique du Sud domine toujours le continent


Au Maroc, l’université Hassan II de Casablanca fait une entrée timide au bas du classement. L’université Cadi Ayyad de Marrakech se maintient, elle, au top 50 du classement. De leur côté les universités Mohammed V de Rabat et Sidi Mohamed Ben Abdellah de Fès progressent au classement.

Une importante progression est à noter au Nigéria ou l’université d’Ibadan gagne 100 places, passant de la tranche des 250ème à celle des 150 meilleurs établissements universitaires au sein des économies émergentes. Le pays place en outre les universités de Nsukka et de Convenant, renforçant ainsi la présence africaine dans ce classement annuel.

Statu quo pour la Tunisie

Dans le reste du Maghreb, la Tunisie a quant à elle conservé sa représentation par ses trois universités d’Al Manar, Monastir et Sfax mais qui reste entre les 300 et 350 meilleures établissements des pays émergents.


>> LIRE AUSSI : Classement de Shanghai : 16 universités africaines au palmarès 2018


L’Asie domine

Bien que les universités africaines aient connu un grand progrès pour l’année 2019, les premières places dans ce classement régional demeurent dominées par les universités chinoises avec à leur tête la Tsinghua University, Peking University, University of Hong Kong et la Chinese University of Hong Kong.

Publié chaque année, le classement Times Higher Education des meilleures universités dans les pays émergents étudie la qualité de centaine d’universités publiques (442 cette année). Ses principaux critères prennent en compte l’ouverture sur l’international mais aussi les recherches scientifiques publiées et la qualité des enseignement transmis aux étudiants.

Recevez les meilleures opportunités

Fermer

Je me connecte