Management

Management : quand votre stress réduit la performance de vos équipes

Par  | 

Une étude menée par un cabinet de conseil en management américain sur le comportement des managers en période de stress a montré que les moins résistants sont aussi ceux dont les équipes sont les moins performantes.

Lorsqu’ils font face à une période stressante, un manager sur trois ne sait pas gérer la pression et est perçu comme mutique et fermé au dialogue. C’est ce que conclut une étude publiée par le cabinet américain VitalSmarts, spécialisé dans le conseil en management. Les auteurs, David Maxfield et Justin Hale, ont demandé à 1 334 salariés de décrire via un questionnaire en ligne, le comportement de leur manager en situation de stress. Leurs conclusions montrent qu’un effet domino s’opère et que le stress d’un ou d’une manager impact aussi la performance de ses équipes.


>> LIRE AUSSI : Maroc : comment rompre un CDI


Baisse de performance

D’après l’étude, 53 % des salariés interrogés estiment que leurs managers ont tendance à se renfermer sur eux-mêmes et à davantage contrôler lorsqu’ils sont stressés. Et 45 % estiment qu’ils sont davantage irascibles, qu’ils les ignorent ou les rejettent au cours de ces périodes tendues.

Lorsque les dirigeants ne parviennent pas à pratiquer un dialogue efficace sous le stress, les membres de leurs équipes sont plus susceptibles d’envisager de quitter leur emploi. »

Au-delà d’un effet nuisible sur leur santé mentale ou physique et leur réputation au sein de l’entreprise, cette baisse de considération des managers envers leurs subordonnés peut entamer la motivation de ces derniers : « Lorsque les dirigeants ne parviennent pas à pratiquer un dialogue efficace sous le stress, les membres de leurs équipes sont plus susceptibles d’envisager de quitter leur emploi. Ils ont aussi tendance à moins aller au-delà de leurs responsabilités, sont sujets à la frustration et à la colère et sont davantage susceptibles de se plaindre », souligne l’étude. Pire, l’atmosphère négative qui règne lorsqu’un patron craque face au stress augmente la propension des équipes à manquer les échéances, négliger les budgets et les normes de qualité ainsi qu’à agir de manière à éloigner les clients.

Le sang-froid, une qualité qui s’apprend

À l’inverse, les dirigeants qui savent se montrer calme, curieux et à l’écoute, même en situation de stress, ont tendance à rendre leur équipe plus confiante, donc efficace. Ainsi, 56 % des salariés ayant été dans cette situation disent vouloir atteindre plus souvent leurs objectifs et s’estiment plus enclins à agir dans l’intérêt des clients.


>> LIRE AUSSI : Management : 2 astuces simples pour bien intégrer les nouveaux salariés


Ces managers à l’écoute ne sont pas d’un naturel plus serein. Selon les auteurs de l’étude, cette capacité à garder son sang-froid face au stress est une qualité qui s’apprend : « Notre capacité à rester ouvert au dialogue même lorsque les enjeux sont importants ne dépend pas de facteurs inhérents ou génétiques, expliquent-t-ils. Ce sont des compétences que tout un chacun peut apprendre et adopter ». Cela passe par exemple par le fait d’anticiper une période de stress en la préparant avec ses équipes et en communicant. Encore faut-il avoir été entraîné à pratiquer cette compétence dite « relationnelles », aussi appelées soft skill. Une donnée que les dirigeants ne doivent pas négliger dans le recrutement et la formation de leurs collaborateurs.

Recevez les meilleures opportunités

Les opportunités du moment

Togo

| Banque-Finance-Assurance
logo JA3080P084 AFRICSEARCH  

AFRICSEARCH RECRUTE POUR LA BANQUE DE DÉVELOPPEMENT DES ÉTATS DE L’AFRIQUE CENTRALE (BDEAC), DANS LE CADRE DU RENFORCEMENT DE SON ÉQUIPE :

EXPERT EN PLANIFICATION ET EN STRATÉGIE DE DÉVELOPPEMENT H/F

MISSIONS

L’Expert en Planification et en Stratégie de Développement est chargé de la planification et du développement de la banque pour assurer l’efficacité des processus de décision au travers de l’analyse et la disponibilité de l’information.

ACTIVITÉS SPÉCIFIQUES • Au titre de la Planification Stratégique • Définir, planifier, réaliser et contribuer à la mise en oeuvre et au suivi des études économiques de la Banque ; • Suivre les orientations et les programmes de développement économique des pays de la CEMAC ; • Définir des objectifs précis et opérationnels de développement de la Banque en impliquant l’ensemble des acteurs concernés ; • Piloter le programme de développement de la Banque : animation, coordination, validation, respect des échéances, etc. ; • Construire un projet consensuel en précisant les actions prévues, l’échéancier de réalisation ainsi que le plan de financement et de développement ; • Au titre des Etudes • Piloter le programme des études économiques et stratégiques à mener, en identifiant les domaines prioritaires et s’assurer qu’ils sont conformes aux priorités opérationnelles de la Banque ; • Élaborer et rédiger pour chaque pays membre de la CEMAC, des fiches économiques sous forme de fiches de synthèse économiques ; • Contribuer à la réalisation d’études d’impact économique et social des projets financés et à la formulation des stratégies d’intervention et politiques opérationnelles de la Banque ; • Instaurer un cadre de large partage avec le personnel de la Banque à travers la présentation, fiches et notes d’information à l’intention des agents sur les dossiers d’actualité à caractère économique ou d’intérêt pour la Banque. • Au titre de la Statistique : • Collecter les données statistiques relatives à la zone d’intervention de la Banque et à l’environnement économique international ; • Alimenter et de mettre à jour les bases de données micro et macroéconomiques nécessaires aux opérations de la Banque ; • Établir sur la base des projections macroéconomiques des Etats membres de la Banque centrale et des autres institutions multilatérales, des analyses macroéconomiques et de la viabilité de la dette pour chaque Etat membre ; • Contribuer à la production des publications permanentes de la Banque, notamment le Rapport annuel et le Rapport du Président à la Conférence des Chefs d’Etats de la CEMAC ; • Au titre du Suivi des Indicateurs d’Impact Socio-Economiques des Projets et des Programmes : • Définir pour chaque projet et programme financé par la Banque, les indicateurs d’impacts socio-économiques permettant de démontrer, sur la base des données chiffrées, l’impact effectif de l’intervention de la Banque sur l’économie nationale et l’amélioration du cadre de vie des populations ; QUALIFICATIONS & COMPÉTENCES • Avoir un diplôme universitaire niveau Bac + 5 dans les domaines des sciences économiques ou de l’Ingénierie Statistique économique ; • Avoir au moins sept (07) ans d’expérience à un poste d’Expert ou équivalent dans le domaine des études économiques ; • Disposer de connaissances en matière de modélisation économique ; • Connaissance du mode de fonctionnement des institutions financières internationales ; • Bonne maîtrise de l’une des quatre langues : Français, Anglais Arabe ou Espagnol. DOSSIER DE CANDIDATURE • Un CV et une demande manuscrite faisant ressortir la motivation du candidat pour le poste ; • Deux photos d’identité, format 4 x 4 ; • Un extrait de casier judiciaire datant de moins de trois mois et un certificat de nationalité ; • Des copies certifiées conformes des diplômes d’enseignement supérieur ; • Un certificat de travail attestant des emplois antérieurs et un extrait d’acte de naissance.  

Pour postuler : Les candidats peuvent postuler en ligne à l’adresse infotg@africsearch.com ou au sein du cabinet AFRICSEARCH TOGO sis à NYEKONAKPOE au 63 Boulevard du 13 janvier 81793 Lomé – TOGO. Tél. : +228 22 20 21 04. Date limite de dépôt des candidatures, le Vendredi 31 Janvier 2020 à 18h00 TU.N.B. : Seul(e)s les candidat(e)s présélectionné(e)s seront contacté(e)s par téléphone ou par e-mail.

Le descriptif du poste est disponible avec plus de détails sur le site web du cabinet www.africsearch.com   AFRICSEARCH
2020-01-20 15:39:02
full-time
France

logo JA3080P083 IOF L’Organisation internationale de la Francophonie regroupe 54 Etats et gouvernements membres, 7 associés et 27 observateurs répartis sur les cinq continents, rassemblés autour du partage d’une langue commune : le français. Consciente des liens que crée entre ses membres le partage de la langue française et de valeurs universelles, elle oeuvre au service de la paix, de la coopération, de la solidarité et du développement durable. L’ORGANISATION RECRUTE POUR LE POSTE SUIVANT : • Directeur(trice) de la langue française et de la diversité des cultures francophones - jusqu’au 05/02/2020 Ce poste est basé à Paris. Les personnes intéressées peuvent consulter le descriptif détaillé à l’adresse : https://www.francophonie.org/recrutements-291 OIF
2020-01-20 15:31:38
full-time
France

logo JA3080P083 IOF L’Organisation internationale de la Francophonie regroupe 54 Etats et gouvernements membres, 7 associés et 27 observateurs répartis sur les cinq continents, rassemblés autour du partage d’une langue commune : le français. Consciente des liens que crée entre ses membres le partage de la langue française et de valeurs universelles, elle oeuvre au service de la paix, de la coopération, de la solidarité et du développement durable. L’ORGANISATION RECRUTE POUR LE POSTE SUIVANT : • Directeur(trice) des Affaires politiques et de la gouvernance démocratique - jusqu’au 05/02/2020 Ce poste est basé à Paris. Les personnes intéressées peuvent consulter le descriptif détaillé à l’adresse : https://www.francophonie.org/recrutements-291 OIF
2020-01-20 15:28:59
full-time
Fermer

Je me connecte