Succes stories

Ghana : Priscilla Kolibea Mante, une scientifique sensible à l’économie

Par  | 

Plus jeune, la ghanéenne Priscilla Kolibea Mante était convaincue de devenir un jour économiste. Des années après, la voici scientifique récompensée d’une bourse pour ses recherches sur la médecine traditionnelle ghanéenne.

« Quand j’avais 15 ans, je voulais être présidente de la Banque mondiale », lance la docteure Priscilla Kolibea Mante, maître de conférences au département de pharmacologie de l’Université Kwame Nkrumah de science et technologie (KNUST). À 33 ans, cette lauréate d’une des 14 bourses récemment attribuées à des chercheuses africaines lors de la Journée des femmes L’Oréal-Unesco est pourtant devenue pharmacologue.


>> LIRE AUSSI : Seynabou Mbaye, jeune ingénieure devenue entrepreneure agricole au Sénégal


De l’économie à la pharmacologie

Très tôt pourtant, l’élève du lycée Wesley Girl’s High School de Cape Coast au Ghana, se prépare à une carrière d’économiste en choisissant des cours qui lui seront utiles pour ses études : « J’ai d’abord choisi l’économie, la géographie, le français et les mathématiques », se rappelle-t-elle. Mais elle déchante très vite : « En vérité, tous les concepts me semblaient ennuyeux. J’ai demandé à passer au cours de sciences, où j’avais déjà un mois ou deux de retard. Lors de mon premier test de chimie, j’ai réussi à 100 % et c’est ainsi que j’ai su », se souvient-elle en riant.

Ma famille a été un facilitateur. »

Ce déclic l’amène à étudier la pharmacologie à l’université où elle entreprend une maîtrise puis un doctorat qu’elle obtient à 27 ans. Aujourd’hui ses recherches portent sur les troubles du système nerveux central, en particulier l’épilepsie, quatrième trouble neurologique le plus répandu dans le monde. « La plupart de mes recherches ont porté sur l’évaluation pré-clinique de composés qui, à mon avis, ont le potentiel d’être utilisés dans des études cliniques. Ils sont issus de la médecine traditionnelle encore largement utilisée car peu coûteuse », explique la docteure Mante, qui reste sensible à l’impact économique de son travail. L’une des plantes qu’elle étudie est la cryptolepis, communément appelée kadze ou gangamau, qui pousse dans les forêts ghanéennes : « Je m’oriente vers les essais cliniques de mes médicaments et veux développer la recherche jusqu’à ce qu’ils puissent être utilisés chez l’homme », confirme la scientifique.


>> LIRE AUSSI : Tunisie : Amira Cheniour, parcours d’une ingénieure durable


Mentor et soutiens

Au cours de ses études, la jeune chercheuse a pu compter sur ses proches : « Ma famille a été un facilitateur. J’avais des parents et un oncle maternel qui m’encourageaient à réussir ». Son directeur de thèse et de maîtrise joue de son côté un rôle de mentor : « Il a pu voir plus loin que moi en tant que femme et m’a placée en compétition avec les hommes. Il n’a jamais douté de ma capacité à gravir les échelons », souligne-t-elle.

En tant que femme scientifique, on vous estime peu, vous êtes payée au rabais et mise dans une case qui doit déterminer votre comportement. »

En tant que femme dans un secteur traditionnellement considéré comme un pré carré masculin, la chercheuse ghanéenne doit faire face aux problématiques de genre. « En tant que femme scientifique, on vous estime peu, vous êtes payée au rabais et mise dans une case qui doit déterminer votre comportement. Vous risquez d’être confrontée à des résistances. On vous dit que vous êtes trop agressive, trop ambitieuse et que vous n’êtes pas à la hauteur des rôles traditionnels d’une femme. », déplore-t-elle.


>> LIRE AUSSI : Témoignages : ces dirigeantes qui ont réussi à briser le plafond de verre


Transmission

C’est pourquoi, à son tour, Priscilla Kolibea Mante s’attache à rendre le soutien qu’on lui a donné. Elle dirige un programme autofinancé où elle identifie les étudiants de premier cycle qui s’intéressent à la recherche et au milieu universitaire. Elle travaille avec des collaborateurs aux États-Unis afin de placer les étudiants sélectionnés en stage d’été dans des laboratoires et des universités. « À l’issue de cette expérience, ils sont en mesure de décider si c’est quelque chose qu’ils voudraient faire, puis nous les aidons à déterminer les prochaines étapes », explique-t-elle.

Je me concentre sur les femmes qui s’intéressent à une carrière en pharmacologie. »

La scientifique est également en train de lever des fonds pour payer les étudiants en doctorat afin qu’ils n’aient pas à subir ce qu’elle a subi : financer de sa poche ses études, une nécessité épuisante qui empêche de nombreuses personnes de poursuivre une carrière en sciences. « Je me concentre sur les femmes qui s’intéressent à une carrière en pharmacologie », explique-t-elle.


>> LIRE AUSSI : Bénin : Véna Arielle Ahouansou, une médecin devenue entrepreneure


Récompenses

La bourse L’Oréal-UNESCO pour les femmes et la science est la plus récente des nombreuses récompenses qu’a reçu jusqu’ici cette scientifique accomplie. Auteur de 21 publications, Priscilla Kolibea Mante a déjà reçu le prix CAEN de l’International Society of Neurochemistry, la bourse de recherche Danida BSU, la bourse Horst Kohler et la bourse présidentielle de l’Université du Michigan pour les chercheurs africains. Elle est pharmacienne agréée et membre de plusieurs organismes professionnels, dont la Pharmaceutical Society of Ghana, la Ghana Young Academy et l’International Society of Neurochemistry. Elle est également membre fondateur de la Ghana Neuroscience Society.

Mais tout cela n’est qu’un début. La jeune chercheuse a désormais l’intention de passer aux essais cliniques de ses composés. Nouvelle étape d’une carrière dans laquelle elle ne pensait pas s’intégrer au départ et qui est devenue maintenant l’œuvre de sa vie.

Recevez les meilleures opportunités

Les opportunités du moment

International

| Institutions-ONG

WWF is an independent conservation organization active in nearly 100 countries, working to sustain the natural world for the benefit of people and nature.  

  

We are part of a growing coalition calling on world leaders to set nature on the path to recovery by 2030. Working with many others – from individuals and communities to business and government – WWF urgently seeks to protect and restore natural habitats, stop the mass extinction of wildlife, and make the way we produce and consume sustainable. 

WWF now seeks a new Chair of the International board. The (non-executive) board oversees the activities of WWF International and is the custodian of the Panda brand.

 

The ideal candidate: 

 

  • Is a high profile convenor, with an extensive and impactful network; 
  • Has significant experience of effectively chairing diverse, multi-cultural and complex organizations; 
  • Has the personality and capabilities to work effectively with the global WWF network, and 
  • Demonstrates a genuine commitment to the WWF mission and values.

 

This is a demanding and non-remunerated role; expected time commitment of up to 30%.

Egon Zehnder has been retained as our exclusive partner in this search. Please register your interest at WWFInternationalChair2022@EgonZehnder.com

 

The submission deadline is 31 August 2022.

 

 

www.panda.org

2022-06-30 06:24:59
full-time
International

| Institutions-ONG

WWF is an independent conservation organization active in nearly 100 countries, working to sustain the natural world for the benefit of people and nature.  

  

We are part of a growing coalition calling on world leaders to set nature on the path to recovery by 2030. Working with many others – from individuals and communities to business and government – WWF urgently seeks to protect and restore natural habitats, stop the mass extinction of wildlife, and make the way we produce and consume sustainable. 

WWF seeks a new Director General to succeed the retiring incumbent. The Director General leads the WWF organization globally and is accountable for ensuring that the WWF Network is aligned on the delivery of global organizational goals to support our mission and achieve tangible conservation impact. 

 

This is a demanding and high-profile role. The ideal candidate: 

 

  • Is an inspiring and influential leader with a significant track record of leading complex global organizations;
  • Has a deep and broad understandinof conservation, environmental and development issues; 
  • Possesses strong political acumen and excellent understanding of and experience in environmental and sustainability issues at the international policy level;
  • Has the ability to skillfully influence externally through vision, effective communication, political finesse and networking; and
  • Demonstrates a genuine commitment to the WWF mission and values.

 

Egon Zehnder has been retained as our exclusive partner in this search. Please register your interest at WWFInternationalDG2022@EgonZehnder.com

 

The submission deadline is 31 July 2022.

 

www.panda.org

2022-06-30 06:15:10
full-time
Afrique

Africa CDC Saving Lives anLivelihoods Initiative Recruitment VACANCY ANNOUNCEMENT 92 POSITIONS LOCATED IN ADDIS ABABA, ETHIOPIA; LIBREVILLE, GABON; NAIROBI, KENYA; ABUJA, NIGERIA; LUSAKA, ZAMBIA. The Africa CDC is Africa’s first continent-wide public health entity and envisions a safer, healthier, integrated, and stronger Africa, where the Member States are capable of effectively responding to outbreaks of infectious diseases and other public health threats. Administratively, Africa CDC is designed to operate a decentralized model that allows it to work with National Public Health Institutes (NPHIs) of AU Member States, through five Regional Collaborating Centers located in Egypt, Gabon, Kenya, Nigeria, and Zambia, for the Northern Africa, Central Africa, Eastern Africa, Western Africa, and Southern Africa regions respectively. In partnership with the MasterCard Foundation, Africa CDC will implement the Saving Lives and Livelihoods Initiative (SLL), which aims to strengthen Africa’s public health institutional capabilities to detect and respond quickly and effectively to disease outbreaks and other health burdens through an integrated network of continent-wide preparedness and response, surveillance, laboratory and research programs. Working collaboratively with the African Field Epidemiology Network (AFENET), Africa CDC is inviting applicants who are citizens of African Union member states for fixed-term posts for 92 positions to staff the SLL Initiative, based at Africa CDC’s Headquarters and in the Regional Collaborating Centres (RCCs). This recruitment effort is being led exclusively by Oxford HR. To find out more about the job specifications and the location of the roles, please visit Oxford HR’s website at http://afenet.oxfordhr.co.uk   AFRICA CDC  
2022-06-27 10:23:32
full-time
Fermer