Recrutement

Emploi : 3 questions à Yves Roland Alliman, DRH d’Olam Côte d’Ivoire

Par  | 

Chaque année, Olam recrute entre 100 et 150 personnes en Côte d’Ivoire. L'année 2019 ne fera pas exception. Les détails avec Yves Roland Alliman, DRH de la filiale ivoirienne.

Quelles sont vos prévisions de recrutement pour 2019 ?

Nous sommes en phase de croissance, notamment sur nos activités de transformation de l’hévéa et de la noix de cajou. Nos besoins couvrent donc l’ensemble de nos métiers, à savoir les achats, la supply chain, la logistique, l’agronomie et l’industrie, notamment sur la production et la qualité. Nous avons également des besoins en ressources humaines et en finance. Ces trois dernières années, nous avons recruté entre 100 et 150 personnes par an et nous serons sur la même tendance pour 2019.


>> LIRE AUSSI : 3 questions à Rachid Khattate, DRH de Nestlé Maghreb


Quels types de profils recherchez-vous ?

Nous avons une stratégie d’intégration mixte avec plusieurs programmes. Le premier s’adresse aux ingénieurs récemment diplômés qui disposent d’une expérience de deux ans. Nous les intégrons sur dossier et les formons pendant douze mois. En parallèle nous développons un programme baptisé Growing Olam Africa leaders pour les métiers des achats et de la logistique. Il est destiné là aussi à de jeunes africains locaux ou de la diaspora titulaires d’un master ou d’un MBA. Pour capter les bons profils, nous travaillons avec des écoles comme l’Institut national polytechnique Félix Houphouët-Boigny (INP-HB) en Côte d’Ivoire, Lagos business school au Nigeria ou Skema business school, l’EM Normadie et l’Iscom en France.


>> LIRE AUSSI : Emploi : 3 questions à Christian Koko, DRH d’Orange Côte d’Ivoire


Comment les candidats peuvent postuler chez vous ?

En déposant leur dossier pour nos programmes. Sinon, sur des postes plus spécifiques comme les directeurs d’usines, nous consultons notre propre base de données de candidats ou faisons appel à des cabinets de recrutement pour effectuer de l’approche directe. Sur ce genre de recrutement, il faut compter entre quatre à six semaines en moyenne entre le repérage du bon profil et son intégration dans l’entreprise.

Recevez les meilleures opportunités

Fermer

Je me connecte