Formation continue

Formation continue : l’IFG s’implante à Abidjan pour booster les cadres et jeunes diplômés

Par  | 

L’entreprise spécialisée dans la formation continue a signé un partenariat avec Young Job Network pour lancer des programmes dans plusieurs filières au sein de l’Université catholique d’Afrique de l’Ouest en Côte d’Ivoire.

L’IFG executive education, entreprise spécialisée dans la formation continue, vient de signer une convention de partenariat avec Young Job Network, un réseau d’entraide qui veut remédier au problème de l’insertion professionnelle des jeunes diplômés en Afrique. Cette convention va permettre le lancement d’un programme de formation constitué de quatre cursus trimestriels dès le début de l’année prochaine. Il s’agit de formations qualifiantes de haut niveau en ressources humaines, management des organisations, économie numérique, développement durable, RSE et beaucoup d’autres filières dont les compétences sont recherchées en Afrique.


>> LIRE AUSSI : Emploi : 3 questions à Christian Koko, DRH d’Orange Côte d’Ivoire


Implication des alumni

Près de 25 jeunes diplômés seront sélectionnés dans le cadre d’un concours très sélectif (écrit et oral) pour chaque session. Les cours seront donnés à la fois en présentiel et en ligne par des intervenants du groupe Inseec U ainsi qu’un réseau d’alumni africains. Ils seront abrités au sein de l’unité ivoirienne de l’Université catholique d’Afrique de l’Ouest (Ucao) avant d’être déplacés dans les nouveaux bâtiments d’IFG qui s’implantera officiellement à Abidjan en mars prochain.

L’objectif est non seulement de former ces jeunes mais aussi de les mettre en relation directe avec les alumni du réseau IFG et des entreprises. »

« Les jeunes diplômés pensent pouvoir intégrer une entreprise mais d’entrée on leur demande trois ans d’expériences professionnelles », explique Souhila Mager, responsable du développement et des partenariats Afrique chez IFG executive education qui fait partie du réseau d’enseignement supérieur français Inseec U depuis 2016. « Cela signifie qu’ils ne sont pas préparés au monde du travail. Notre engagement est de tout faire pour les intégrer », poursuit-elle.


>> LIRE AUSSI : Salaires en Côte d’Ivoire : pourquoi il faut refuser un poste inférieur à ses qualifications


« L’objectif est non seulement de former ces jeunes mais aussi de les mettre en relation directe avec les alumni du réseau IFG et des entreprises, précise de son côté Yann-Cédric Lohoré, le président fondateur de Young Job Network qui sera en charge du recrutement des candidats. Les entreprises les conservent si leurs stages sont concluants ».

Ces alumni sont pour la plupart des chefs d’entreprises et cadres dirigeants réunis dans une association qui couvre tout le territoire africain. »

Un tremplin vers un MBA

Alors qu’il prépare la seconde édition du Young Job Network Forum qui aura lieu en juillet 2019 à Abidjan, Yann-Cédric Lohoré précise qu’une négociation est en cours avec les alumni de IFG, de l’université de Bordeaux et de l’université de Georgetown : « Ces alumni sont pour la plupart des chefs d’entreprises et cadres dirigeants réunis dans une association qui couvre tout le territoire africain. Une bonne partie dispenseront eux-mêmes des cours dans le cadre de la convention avec IFG. Au contact de ces jeunes diplômés ils pourront leur proposer par la suite des stages puis des contrats à longue durée. Nous sommes en négociation avec eux pour définir les modalités de ce processus ». Le but de la manœuvre étant que les jeunes diplômés intègrent plus aisément les entreprises et qu’en parallèle les majors de promotion obtiennent un tremplin vers un MBA.


Ouverture aux jeunes diplômés

En parallèle, l’IFG a lancé un programme de formation en management au sein de l’Ucao en juin dernier. La première promotion était majoritairement constituée de jeunes salariés désireux d’élargir leurs compétences. « Il s’agit de managers opérationnels et de directeurs d’agence qui ont besoin de développer leur business unit. Ils disposent d’un tuteur qui les aident à travailler sur leurs projets et à avoir une vision globale pour être opérationnel de façon structurée en tant que manager », explique Souhila Mager.

Recevez les meilleures opportunités

Fermer

Je me connecte