Recrutement

Maroc : Alten veut créer 550 emplois d’ici 2020

Par  | 

Le groupe spécialisé dans l’ingénierie et le conseil en technologies a inauguré un centre dédié à l’ingénierie automobile à Rabat. Cette nouvelle étape de son développement au Maroc inclura deux programmes de formation et d’insertion professionnelle.

Après l’ouverture de la branche « Systèmes embarqués automobile et aéronautique » à Fès en mai 2017, le groupe Alten s’apprête à lancer officiellement le dénommé « Alten Delivery Center » à Rabat. À l’heure des grands enjeux autour des véhicules autonomes, ce nouveau centre vise la création d’emplois mais également la montée en compétences d’ingénieurs dans le secteur de l’automobile au Maroc.

« Nous avons des têtes bien faites mais mal orientées face aux besoins du marché »

Doubler les effectifs

La filiale marocaine du groupe compte doubler ses effectifs en créant 550 emplois supplémentaires à l’horizon 2020, principalement dans le domaine de l’automobile. Parmi les leviers actionnés pour renforcer son équipe, la société mise sur son programme intitulé « Alten Boost ». Celui-ci est destiné aux jeunes diplômés titulaires d’un Bac+5 désireux de réajuster leurs compétences en suivant un programme d’apprentissage en alternance certifiant. « Le pays produit beaucoup de Bac+5 mais nous ne trouvons pas de profils qui correspondent aux filières souhaitées, explique Amine Zarouk, directeur d’Alten Maroc. Nous avons des têtes bien faites mais mal orientées face aux besoins du marché. C’est pourquoi nous développons des programmes de reconversion ».

>> LIRE AUSSI : Emploi au Maroc : les secteurs qui recrutent à Casablanca en 2018

Sous contrat pendant un an, les jeunes sélectionnés suivront des cours une semaine sur deux à l’Université Euro-Méditerranéenne de Fès. Une première promotion de 20 personnes testera dès le début du mois de novembre ce programme expérimental soutenu par le ministère de l’Industrie. À la clé, un master 2 en ingénierie et un CDI. « C’est un cas pilote qui va se généraliser, précise Amine Zarouk. Nous intégrerons des groupes d’étudiants graduellement dans nos projets. C’est un levier qui doit nous permettre de réaliser au moins 20 % des recrutements prévus ».

Des relations renforcées avec le monde universitaire

En parallèle, Alten Maroc vient de lancer son programme « Upgrade », réservé à l’accompagnement de ses collaborateurs, dont la moyenne d’âge ne dépasse pas 26 ans. Il s’agit d’un programme de formation continue destiné majoritairement aux techniciens de niveau Bac+3 souhaitant réorienter leur carrière vers l’ingénierie. « En fonction du potentiel de la personne, on l’oriente vers des profils particuliers tels qu’ingénieur motoriste, ingénieur test et validation ou ingénieur logistique », ajoute Amine Zarouk, actuellement en pleine négociation avec l’Université Euro-Méditerranéenne de Fès (UEMF) pour développer un laboratoire de recherche externalisé en collaboration avec Dassault System et PSA.

Ce renforcement des relations d’Alten avec le monde universitaire n’est pas le seul. Le groupe a en effet signé un mémorandum avec l’Université Sidi Mohammed Ben Abdellah et une convention avec l’UEMF. Baptisé « Alten Technopole », un nouveau bâtiment dédié aux travaux pratiques d’ingénierie de la faculté des sciences techniques a été inauguré en avril dernier, période depuis laquelle se développent différents programmes de stages et de mobilités pour les étudiants.

Recevez les meilleures opportunités

Fermer

Je me connecte