Autres écoles

Burkina Faso : l’école qui forme les femmes aux métiers de l’automobile

Par  | 

Le CFIAM de Ouagadougou est une école qui balaie les préjugés en formant les jeunes femmes aux métiers de la mécanique, de l’électricité ou de la menuiserie.

« Nous pensons qu’il est urgent de renforcer l’estime et la confiance en soi des femmes, pour les amener à ne pas se limiter à la conception traditionnelle du rôle de mère et à entrer dans un rôle professionnel », assène Bernard Zongo, fondateur de l’association Tout pour Tous-Yennenga à l’origine du Centre féminin d’initiation et d’apprentissage aux métiers (CFIAM). Depuis 1997, ce dernier propose des formations essentiellement orientées vers les femmes et les jeunes filles.

Plus de 400 élèves en formation sur trois ans

À l’heure actuelle, 186 apprenties suivent le programme au CFIAM de Ouagadougou, 100 à son antenne de Koudougou et 14 à Sabou, plus 16 garçons, soit au total 416 élèves. La moitié suit des cours de couture. Les autres se forment à l’agriculture, l’électronique, la carrosserie, l’électricité, la soudure, la menuiserie, la mécanique pour deux roues.

>> LIRE AUSSI : Burkina Faso : une fondation locale veut créer 250 000 emplois en cinq ans

Ces axes de formation n’ont pas été choisis par hasard. Derrière l’idée, se glisse une volonté assumée de secouer quelque peu les mentalités du pays dans le but d’abolir les stéréotypes traditionnellement accolés aux métiers. « Nous souhaitons lutter contre l’inégalité professionnelle très poussée dans notre pays », confirme Bernard Zongo. Une manière d’enrichir l’éventail de choix professionnels des femmes, et ainsi renforcer leur présence dans les professions où elles étaient jusqu’ici absentes.

Nous souhaitons lutter contre l’inégalité professionnelle très poussée dans notre pays ».

Accompagnement vers l’emploi

La formation dure trois ans, pour un coût total de 20 000 francs CFA à 65 000 francs CFA selon les filières. Des stages de six mois (trois mois en deuxième année et trois en troisième année) dans des entreprises partenaires comme Diacfa Automobiles ou Watam Kaizer sont obligatoires pour boucler un cursus qui donne accès à un certificat de qualification professionnelle, excepté pour la filière couture.

L’association a notamment mis en place une cellule de suivi post-formation dans le but de faciliter l’embauche.

« Le recrutement pour la section couture est annuel dans les centres alors que celui dans les autres métiers se fait tous les trois ans », précise Bernard Zongo. Côté admission, les candidates doivent être âgées d’au moins 14 ans et détenir de préférence le Certificat d’études primaires (CEP) bien que celui-ci ne soit pas une obligation.

>> LIRE AUSSI : Burkina Faso : l’Ismic, une école qui forme les cadres en communication

Dans les provinces du Kadiogo et du Boulkiemdé, l’association a notamment mis en place une cellule de suivi post-formation dans le but de faciliter l’embauche. Un suivi psychologique des élèves est effectué pour éviter les abandons et maintenir ainsi leur motivation face aux moqueries qu’elles pourraient subir à l’extérieur.

Renforcer l’employabilité des jeunes femmes

Née en septembre 1994 suite aux réflexions menées par un groupe d’éducateurs burkinabè, l’association Tout pour Tous-Yennenga s’est donnée pour mission de contribuer à la réduction de la pauvreté et du chômage des jeunes en difficultés. Depuis sa création, elle tente de favoriser leur insertion socioprofessionnelle par l’intermédiaire d’activités de sensibilisation et d’éducation, mais aussi au travers d’activités dites de plaidoyer.

Présente dans six régions du Burkina Faso (régions du Centre, du Centre Ouest, du Nord, du Sahel, des Hauts Bassins et de la boucle du Mouhoun), la structure œuvre depuis 2013 avec d’autres organisations à la mise en place du Réseau des organisations actives dans l’enseignement et la formation technique et professionnelles (ROA-EFTP). Elle est notamment soutenue activement par l’ONG Terre des Hommes Suisse dans le cadre d’un projet visant à renforcer l’employabilité des jeunes femmes formées dans des métiers perçus comme masculins et à accompagner leur insertion dans le marché du travail. « Notre vision à l’horizon 2020 est d’être une organisation à l’écoute des jeunes filles et des personnes marginalisées pour leur droits », conclut à ce sujet Bernard Zongo.

Recevez les meilleures opportunités

Les opportunités du moment

International

| Institutions-ONG

WWF is an independent conservation organization active in nearly 100 countries, working to sustain the natural world for the benefit of people and nature.  

  

We are part of a growing coalition calling on world leaders to set nature on the path to recovery by 2030. Working with many others – from individuals and communities to business and government – WWF urgently seeks to protect and restore natural habitats, stop the mass extinction of wildlife, and make the way we produce and consume sustainable. 

WWF now seeks a new Chair of the International board. The (non-executive) board oversees the activities of WWF International and is the custodian of the Panda brand.

 

The ideal candidate: 

 

  • Is a high profile convenor, with an extensive and impactful network; 
  • Has significant experience of effectively chairing diverse, multi-cultural and complex organizations; 
  • Has the personality and capabilities to work effectively with the global WWF network, and 
  • Demonstrates a genuine commitment to the WWF mission and values.

 

This is a demanding and non-remunerated role; expected time commitment of up to 30%.

Egon Zehnder has been retained as our exclusive partner in this search. Please register your interest at WWFInternationalChair2022@EgonZehnder.com

 

The submission deadline is 30 August 2022.

 

 

www.panda.org

2022-06-30 06:24:59
full-time
International

| Institutions-ONG

WWF is an independent conservation organization active in nearly 100 countries, working to sustain the natural world for the benefit of people and nature.  

  

We are part of a growing coalition calling on world leaders to set nature on the path to recovery by 2030. Working with many others – from individuals and communities to business and government – WWF urgently seeks to protect and restore natural habitats, stop the mass extinction of wildlife, and make the way we produce and consume sustainable. 

WWF seeks a new Director General to succeed the retiring incumbent. The Director General leads the WWF organization globally and is accountable for ensuring that the WWF Network is aligned on the delivery of global organizational goals to support our mission and achieve tangible conservation impact. 

 

This is a demanding and high-profile role. The ideal candidate: 

 

  • Is an inspiring and influential leader with a significant track record of leading complex global organizations;
  • Has a deep and broad understandinof conservation, environmental and development issues; 
  • Possesses strong political acumen and excellent understanding of and experience in environmental and sustainability issues at the international policy level;
  • Has the ability to skillfully influence externally through vision, effective communication, political finesse and networking; and
  • Demonstrates a genuine commitment to the WWF mission and values.

 

Egon Zehnder has been retained as our exclusive partner in this search. Please register your interest at WWFInternationalDG2022@EgonZehnder.com

 

The submission deadline is 31 July 2022.

 

www.panda.org

2022-06-30 06:15:10
full-time
Afrique

Africa CDC Saving Lives anLivelihoods Initiative Recruitment VACANCY ANNOUNCEMENT 92 POSITIONS LOCATED IN ADDIS ABABA, ETHIOPIA; LIBREVILLE, GABON; NAIROBI, KENYA; ABUJA, NIGERIA; LUSAKA, ZAMBIA. The Africa CDC is Africa’s first continent-wide public health entity and envisions a safer, healthier, integrated, and stronger Africa, where the Member States are capable of effectively responding to outbreaks of infectious diseases and other public health threats. Administratively, Africa CDC is designed to operate a decentralized model that allows it to work with National Public Health Institutes (NPHIs) of AU Member States, through five Regional Collaborating Centers located in Egypt, Gabon, Kenya, Nigeria, and Zambia, for the Northern Africa, Central Africa, Eastern Africa, Western Africa, and Southern Africa regions respectively. In partnership with the MasterCard Foundation, Africa CDC will implement the Saving Lives and Livelihoods Initiative (SLL), which aims to strengthen Africa’s public health institutional capabilities to detect and respond quickly and effectively to disease outbreaks and other health burdens through an integrated network of continent-wide preparedness and response, surveillance, laboratory and research programs. Working collaboratively with the African Field Epidemiology Network (AFENET), Africa CDC is inviting applicants who are citizens of African Union member states for fixed-term posts for 92 positions to staff the SLL Initiative, based at Africa CDC’s Headquarters and in the Regional Collaborating Centres (RCCs). This recruitment effort is being led exclusively by Oxford HR. To find out more about the job specifications and the location of the roles, please visit Oxford HR’s website at http://afenet.oxfordhr.co.uk   AFRICA CDC  
2022-06-27 10:23:32
full-time
Fermer