Écoles d'ingénieurs

Maroc : deux campus de l’ISGA reconnus par l’État

Par  | 

Après celui de Rabat en avril, les campus de Marrakech et de Fès de l’Institut supérieur d'ingénierie et des affaires (ISGA) viennent d’être reconnus par l’État marocain.

L’Institut supérieur d’ingénierie et des affaires (ISGA) vient de faire reconnaître deux de ses campus par la commission nationale de coordination de l’enseignement supérieur du Maroc (CNCES). Après Rabat, ce sont les établissements de Fès et de Marrakech qui viennent d’être reconnus par l’État. Ce nouveau statut leur permet de délivrer des diplômes équivalent à ceux des établissements publics d’enseignement supérieur. Il ouvre également des passerelles aux étudiants souhaitant bifurquer sur un cursus dans un établissement public et leur permet de prétendre à des postes dans la fonction publique.

>> LIRE AUSSI : Maroc : l’université privée de Fès est désormais reconnue par l’État

Casablanca et El Jedida en attente

Malgré ses 37 ans d’existence, et à l’inverse du groupe HEM qui est parvenu à faire reconnaître en une seul fois l’ensemble de son réseau (six campus), l’ISGA, qui propose des licences, masters et MBA en management ou en ingénierie, doit présenter un dossier pour chacun de ses campus. C’est pourquoi l’ISGA de Casablanca et de El Jadida sont encore en attente d’une décision. De son côté, le dossier de l’ISGA Settat n’a pas été déposé puisque le campus a récemment été transféré à Rabat.

>> LIRE AUSSI : Maroc : 7 écoles de commerce et d’ingénieures privées reconnues par l’État

Pour obtenir cette reconnaissance nationale, les écoles candidates doivent remplir un cahier des charges rigoureux, qui garantit une certaine qualité des conditions d’accueil, de l’encadrement et des enseignements dispensés par l’établissement.

Recevez les meilleures opportunités

Fermer

Je me connecte