Hauts dirigeants

Témoignages : ces dirigeantes qui ont réussi à briser le plafond de verre

Par  | 

À l’occasion du forum Women in business qui s’est tenu début juillet à Paris, Jeune Afrique Emploi & Formation a rencontré des dirigeantes africaines pour savoir ce qui leur a permis de gravir les échelons de l’entreprise.

Qu’est-ce qui permet aux femmes de s’imposer dans le monde du travail ? Comment s’imposer dans ce monde aux codes masculins ? Qu’est-ce qui construit la légitimité d’une femme dirigeante ? 200 d’entre-elles, venues de 32 pays, se sont réunies les 2 et 3 juillet dernier à Paris à l’occasion du forum Women in business, organisé par Jeune Afrique Media Group (JAMG) pour débattre et tenter de trouver des réponses à ces questions que toutes se posent ou se sont posé un jour. Jeune Afrique Emploi & Formation est allé à leur rencontre pour recueillir leurs témoignages et comprendre ce qui leur a permis de briser le plafond de verre.

Un monde d’hommes

Les femmes sont tout aussi ambitieuses que les hommes. Seulement, elles sont beaucoup moins confiantes.

Un point commun d’abord. Une ambition sans faille est à la source du succès de ces femmes africaines devenues dirigeantes. « Il faut se rappeler d’une chose. Les femmes sont tout aussi ambitieuses que les hommes. Seulement, elles sont beaucoup moins confiantes. Quand on demande à une femme cadre si elle parviendra un jour à briguer un poste de direction, seules 58 % d’entre elles répondent positivement contre 76 % d’hommes », rappelle Sandra Sancier-Sultan, seniors partners chez McKinsey et auteure de l’étude Women matter parue en 2016.

>> LIRE AUSSI : Management : 3 leçons de leadership données par les scientifiques

Pour certaines, ce manque d’assurance a été compensé par de la patience : « À chaque fois que je me positionnais sur un poste de direction, un homme prenait la place. Jusqu’au jour où j’ai pu prendre celle de l’un d’eux qui n’avait pas atteint ses objectifs », se rappelle Oluwatoyin Sanni, désormais présidente-directrice générale de United Capital Plc, une société d’investissement nigériane.

À 29 ans, j’étais à la tête d’une équipe commerciale composée uniquement d’hommes plus âgés que moi

Parfois, c’est le soutien d’un homme qui rend la confiance possible. Et pourtant, comme Oluwatoyin Sanni, Anta Babacar Ngom, directrice du groupe d’agrobusiness Sedima à Dakar se rappelle « avoir grandi dans un monde d’homme ». À la différence près que son père – également fondateur de la société Sedima – l’a d’abord perçu comme son enfant plutôt que comme une fille : « Il a même investi plus pour moi dans les études que pour mes frères », remarque la jeune dirigeante de 34 ans, diplômée de l’université Paris-Dauphine et titulaire d’un MBA de Sciences Po.

Pour d’autres, il a fallu s’adapter quitte à se construire un personnage : « À 29 ans, j’étais à la tête d’une équipe commerciale composée uniquement d’hommes plus âgés que moi, se rappelle une dirigeante du secteur de l’enseignement supérieur privé. J’ai donc essayé de masculiniser mon apparence en portant davantage de tailleurs ». Surtout, elle confie avoir fait appel à du coaching professionnel pour apprendre à asseoir sa crédibilité.

>> LIRE AUSSI : 3 astuces pour faire évoluer sa carrière professionnelle et devenir PDG

Militantes

Je me suis dit que si j’échouais, ce serait l’échec de toutes les femmes d’Afrique. Je l’ai donc aussi fait pour ouvrir des portes aux autres générations

Daphne Mashile-Nkosi, semble en revanche ne jamais avoir douté. En tout cas, elle n’a pas attendu les résultats d’une étude sur la mixité pour imposer son leadership dans un secteur particulièrement masculin, celui de l’extraction minière. « J’ai décidé de travailler dans ce secteur car je voulais défier les stéréotypes. J’étais tous les jours confrontée à un groupe d’hommes qui ne m’accordait aucune confiance ». De quoi forger sa résilience et la transformer en militantisme : « Je me suis dit que si j’échouais, ce serait l’échec de toutes les femmes d’Afrique. Je l’ai donc aussi fait pour ouvrir des portes aux autres générations », résume celle qui, à près de 60 ans est à la tête de l’entreprise sud-africaine Kalagadi Manganese.

Celles qui ont réussi ont conscience qu’il leur faut désormais incarner un rôle de modèle : « J’ai grandi dans un environnement où il y avait peu de femmes auxquelles l’on pouvait se référer. Aujourd’hui j’écris des livres pour pallier cela », conclut Oluwatoyin Sanni.

 


Aménagements

Aujourd’hui, ces dirigeantes africaines tentent à leur tour de rendre la vie des femmes et leur ascension dans le monde professionnel plus aisée. Chez Sedima, Anta Babacar Ngom est parvenue à installer une crèche au sein même des locaux de l’entreprise. « Nous fonctionnons aussi sous forme de coaching, pour apprendre aux femmes à s’affirmer et leur apprendre à ne pas se sentir coupable de tomber enceinte et de prendre un congés maternité », explique la directrice générale.

À United Capital Plc, Oluwatoyin Sinna affirme accepter un aménagement des horaires pour les femmes qui souhaitent rentrer plus tôt chez elle et donner des congés maternité plus long que ce qui se pratique au Nigeria.

Recevez les meilleures opportunités

Les opportunités du moment

Afrique

| Institutions-ONG
Location: Any country in Sub-Saharan Africa Deadline for application:  22 August 2021 The Safe Abortion Action Fund (SAAF) is the only global fund focused exclusively on the right to safe and legal abortion. Through our funding and support we work to de-stigmatize abortion and to enable organisations in low- and middle-income countries to initiate abortion-related projects based on their context. We envision a world where women, girls and people with diverse gender identities have their human rights to abortion and bodily autonomy respected, protected and fulfilled. We are hiring a Senior Finance Adviser to join our growing team. The Senior Adviser will be responsible for the financial oversight of SAAF,  a multi-country and multi-donor funded programme. This will include leading on financial management and reporting systems for the fund, ensuring compliance with donors and IPPF financial management requirements and developing financial capacity strengthening strategy to better support grantee pertners. The Senior Finance Adviser will also manage a subset of grantee-partners relationships. Fluent English and French are essential. Please look at the job description for further details. SAAF is hosted by the International Planned Parenthood Federation (IPPF). The postholder will be housed within the structure of IPPF’s Africa Regional Office (ARO), but will be part of the global SAAF Secretariat, with staff also located in Latin America and Europe. The postholder will be able to work from the IPPF offices (currently in Nairobi and Addis),  or from home if based in other cities or countries in Sub-Saharan Africa. No relocation package will be offered for this role. For more details about these positions, please visit the IPPF ARO website jobs page www.ippfar.org/jobs-and-opportunities/vacancies to view the respective job descriptions and make your application. Interested individuals should submit the following documents:
  1. An application form in the IPPFARO CV format (available on the website job page); and
  2. A 1-page cover letter.
The application documents above must be emailed to  hroffice@ippfaro.org with the job position you are applying for as the subject of the email. To be considered, your application must be received by the 22nd August 2021. Please note that we will not consider applications that are not done in the requested format. First round of interviews for shortlisted candidate will be held on the week starting 30 August 2021. Any questions can be directed to the SAAF Secretariat at info@saafund.org IPPF is an equal opportunity employer. Applications are particularly encouraged from women, persons living with disabilities, candidates openly living with HIV and minorities. IPPF is committed to safeguarding and promoting the welfare of children, young people and vulnerable adults and expects all staff and volunteers to share this commitment. IPPFAR  
2021-07-23 13:36:00
full-time
Afrique

| Institutions-ONG
Program Adviser- Technical Allyship Location: Any country in Sub-Saharan Africa Deadline for application:  12 August 2021 The Safe Abortion Action Fund (SAAF) is the only global fund focused exclusively on the right to safe and legal abortion. Through our funding and support we work to de-stigmatize abortion and to enable organisations in low- and middle-income countries to initiate abortion-related projects based on their context. We envision a world where women, girls and people with diverse gender identities have their human rights to abortion and bodily autonomy respected, protected and fulfilled. We are hiring a Program Adviser - Technical Allyship to join our growing team. The Adviser will help shape and implement the role of SAAF as a convenor of support. The Adviser will understand the grantees-partners’ needs and will play a matchmaker role to ensure that grantee partners tap into local, regional and international expertise provided by other organizations and form new partnerships as a result. The Adviser will also be responsible for managing relationships with a subset of SAAF’s grantee-partners, acting as the reference point for them within the SAAF Secretariat. Fluent English and French are essential. Please look at the job description for further details. SAAF is hosted by the International Planned Parenthood Federation (IPPF). The postholder will be housed within the structure of IPPF’s Africa Regional Office, but will be part of the global SAAF Secretariat, with staff also located in Latin America and Europe. The postholder will be able to work from the IPPF offices (currently in Nairobi and Addis), or from home if based in other cities or countries in Sub-Saharan Africa. No relocation package will be offered for this role. For more details about these positions, please visit the IPPF ARO website jobs page www.ippfar.org/jobs-and-opportunities/vacancies to view the respective job descriptions and make your application. Interested individuals should submit the following documents:
  1. An application form in the IPPFARO CV format (available on the website job page); and
  2. A 1-page cover letter.
The application documents above must be emailed to  hroffice@ippfaro.org with the job position you are applying for as the subject of the email. To be considered, your application must be received by the 12th August 2021. Please note that we will not consider applications that are not done in the requested format. First round of interviews for shortlisted candidate will be held on the 18 and 19 August 2021. The second round of interviews is planned for the week of 23 August 2021. Any questions can be directed to the SAAF Secretariat at info@saafund.org IPPF is an equal opportunity employer. Applications are particularly encouraged from women, persons living with disabilities, candidates openly living with HIV and minorities. IPPF is committed to safeguarding and promoting the welfare of children, young people and vulnerable adults and expects all staff and volunteers to share this commitment. IPPFAR
2021-07-23 13:30:18
full-time
Côte d'Ivoire

| Banque-Finance-Assurance
Poste basé à Abidjan Vous serez en charge de :
  • Assurer l’élaboration et la gestion des procédures et des référentiels RH;
  • Piloter les projets de transformation RH au sein du Groupe;
  • Assurer la maîtrise des Risques RH par une bonne coordination de leur cartographie;
  • Veiller à mettre en place une gouvernance efficace sur les sujets de rémunération, en s’assurant que la stratégie et les politiques définies par les entités sont alignées avec les règlementations locales et la politique Groupe ;
  • Assurer le suivi des coûts RH, en particulier les enveloppes fixes et variables;
  • Coordonner le staffing des postes clés;
  • Animer les processus d’identification des populations clés, des hauts potentiels, des talents émergents et assurer l’établissement des plans de succession (exercices de People Review);
  • Assurer le support à la gestion des collaborateurs en mobilité internationale au sein du Groupe;
  • Superviser l’élaboration des plans de formation Groupe et filiales, en cohérence avec la stratégie business du Groupe et sa déclinaison au niveau des métiers;
  • Piloter l’ensemble de l’activité de formation et le suivi des indicateurs associés; (…).
Vous êtes titulaire d’un Bac + 4/5 en GRH, Psychologie du Travail, Droit ou diplôme équivalent; vous capitalisez huit(08) à dix (10) ans d’expérience minimum dans la Gestion des Ressources Humaines d’une entreprise groupe de préférence dans le secteur financier. Aussi, vous avez une excellente connaissance en matière du droit de l’emploi et du travail. Vous disposez de solides connaissances dans le domaine de la GRH (recrutement, formation, paie, GPEC, etc) et d’excellentes compétences organisationnelles et analytiques. En outre, vous avez acquis une connaissance pratique des logiciels RH. Vous avez d’excellentes aptitudes à communiquer (oral écrit) et à former les membres de l’équipe développant ainsi leurs compétences. Ayant le sens de l’initiative, vous faites montre d’une bonne capacité à travailler efficacement en équipe. Une bonne connaissance de l’anglais est exigée. Merci de nous adresser : Lettre de motivation, CV, photo, prétentions salariales à cv@mce-afrique.net / mce@aviso.ci DIRECTEUR DES RESSOURCES HUMAINES GROUPE
2021-07-13 13:21:02
full-time
Fermer