Universités

À Kigali, Macky Sall et Mary Teuw Niane défendent l’Université virtuelle du Sénégal

Par  | 

Présents au Next Einstein Forum 2018, qui avait lieu du 26 au 28 mars à Kigali, le président de la République du Sénégal, Macky Sall et son ministre de l’Enseignement Supérieur, Mary Teuw Niane ont vanté chacun leur tour les atouts de l’Université virtuelle du Sénégal (UVS), sans aborder les critiques dont elle fait l'objet depuis sa création.

Alors que l’atmosphère est à la gronde académique au Sénégal, le président de la République, Macky Sall, a vanté le dynamisme de sa politique en matière d’enseignement supérieur et de numérique lors d’une allocution qui a eu lieu le 27 mars au Next Einstein Forum de Kigali. À cette occasion, le président a fait de l’Université virtuelle du Sénégal l’un des exemples phare de sa politique. Le lendemain, c’est le ministre de l’Enseignement Supérieur, Mary Teuw Niane qui a défendu l’initiative au cours d’une conférence.

Poursuivre le développement de l’UVS

“Le Sénégal a mis en place en 2014, l’université virtuelle du Sénégal (UVS). Elle compte cette année 20 000 étudiants et une cinquantaine d’espaces numériques ouverts, dont 20 seront réceptionnés en 2018”, s’est enorgueilli le président de la République sénégalaise.

Ce projet, conçu pour pallier le manque de places dans les universités publiques fait pourtant l’objet de vives critiques depuis son lancement. L’établissement est accusé d’être une voie de garage forcée pour les étudiants n’ayant pas eu la chance d’obtenir une véritable place en université et de fournir des Espaces numérique ouverts (Eno) – seules infrastructure physique du programme-, mal équipées et inadaptés aux besoins des étudiants. Ce que réfute en bloc le ministre de l’Enseignement Supérieur, Mary Teuw Niane qui en a été le fondateur avant d’entrer au gouvernement : “Ce projet n’a pas été créé pour absorber le trop plein d’étudiants mais pour rendre les études accessibles sur tout le territoire. L’UVS c’est magnifique. C’est comme un enfant qui apprend à marcher, il tombe, se relève parfois tout seul, parfois grâce à sa maman”, illustre-t-il pour justifier les faiblesses dont fait preuve le projet.

La colère monte

Depuis fin janvier, la colère des étudiants de l’UVS, qui réclament un meilleur suivi de la part des enseignants tuteurs et des Eno dignes de ce nom, est monté d’un cran avec le caillassage du siège de l’établissement à Dakar, au début du mois de mars. Leur ras-le-bol rejoint celui de leurs camarades de l’université Cheikh Anta Diop (Ucad) qui réclament le paiement de leur bourse depuis près de dix mois et dont les manifestations ont donné lieu à des affrontements faisant plusieurs blessés mi-janvier.

>> LIRE AUSSI : Sénégal : un vaste ensemble de résidences étudiantes pour l’UCAD en 2019

Recevez les meilleures opportunités

Les opportunités du moment

| Santé

Diplôme Universitaire d'Oncologie Pédiatrique

Le Groupe Franco-Africain d’Oncologie Pédiatrique recrute son Directeur(trice) du Développement Afrique

•  Titre : Directeur (trice) du Développement Afrique •  Manager : Déléguée Générale •  Localisation : un des pays concernés par une Unité d’Oncologie Pédiatrique (UOP)

Résumé du poste

Le/la Directeur/trice du Développement Afrique coordonnera les activités du Groupe Franco-Africain d’Oncologie Pédiatrique (GFAOP) en Afrique francophone pour le développement de la cancérologie et travaillera en étroite relation avec les 24 responsables des unités d’oncologie pédiatrique (UOP) dans les 18 pays d’Afrique francophone. Avec un réseau de plus de 280 membres et ses acquis depuis sa création en 2000, le GFAOP est un acteur institutionnel majeur pour l’accompagnement en Afrique francophone du programme international de l’OMS en faveur de l’oncologie pédiatrique.

Le déploiement des activités du GFAOP (formation des médecins, infirmiers et personnels de santé ; recommandations thérapeutiques ; accompagnement des unités, des enfants et des familles, plaidoyer, renforcement des capacités) poursuivent des objectifs pour l’amélioration de la santé publique en Afrique.

Le GFAOP a l’ambition dans son plan stratégique 2021/2030 de traiter jusqu’à 7000 enfants à la fin de la décennie ce qui signifie un déploiement opérationnel et rapide de ses activités, la consolidation des programmes existants, le lancement de programmes pilotes dans la région, le développement de partenariats publics et privés, la consolidation des relations avec les ministères et l’amplification des relations avec la société civile. (www.gfaop.org)

Dans ses fonctions, le/la Directeur/trice du Développement Afrique :

•  Contribuera à la définition des objectifs en relation avec le bureau et les chefs des unités de soins ; •  Proposera un budget de fonctionnement et un plan d’actions annuel indiquant les points d’étapes, les indicateurs de succès et les principaux risques ; •  Possèdera d’excellentes qualités de communication pour représenter le GFAOP (événements officiels, congrès, médias... ) ; •  Disposera d’une bonne connaissance de l’environnement de la santé publique en Afrique et des acteurs institutionnels du fait d’une expérience dans la région 

Il/elle sera l’un(e) des 3 responsables de département placé(e) sous la responsabilité de la Déléguée Générale et sera membre invité du bureau de l’association.

Son poste (contrat international de deux ans renouvelables et à temps plein) sera basé en Afrique pour construire des relations de proximité avec les Unités de Soins et les acteurs institutionnels, les experts de la cancérologie pédiatrique et la société civile.

Fonctions et responsabilités du poste

•  Contribuer à l’adaptation et à la mise en œuvre de la stratégie globale du GFAOP •  Réaliser la cartographie, construire et gérer des relations et des partenariats étroits avec les parties prenantes les plus critiques pour développer l’oncologie pédiatrique dans chaque pays en s’aidant des plans tactiques du GFAOP. 

        Les parties prenantes comprennent :  Gouvernements, ministères de la santé, et responsables des plans cancer ; Associations de patients / défenseurs et groupes de plaidoyer ; Sociétés médicales et scientifiques ; ONG ; Groupes de réflexion ; Fondations de santé publique ; Tout autre intervenant ou influenceur local pertinent.

•  Établir l’ordre de priorité et élaborer des plans ciblés avec ces intervenants externes clés en intégrant leurs objectifs et leurs priorités, les initiatives clés, les positions en matière de santé et de politiques, les forces et les sources d’effet de levier, les besoins en matière de renforcement des capacités et les domaines de collaboration. •  Traduire la stratégie, en tenant compte des réalités et priorités du pays, en plans d’actions tactiques prioritaires, campagnes et opportunités, afin de maximiser l’impact de la prise en charge des cancers pédiatriques •  Identifier les leviers pour assurer l’accès des patients au traitement. •  Travailler avec les sociétés médicales et scientifiques pour comprendre la norme actuelle de traitement et les besoins de la communauté médicale pour apporter une solution aux enfants atteints de cancer •  Travailler avec la communauté des patients pour comprendre les défis à affronter •  Travailler avec la communication pour définir et déployer les bons messages dans ce processus, afin de sensibiliser le public aux enjeux de l’Oncologie Pédiatrique •  Développer et piloter les indicateurs d’évaluation des plans d’actions GFAOP •  Contribuer au déploiement de la stratégie de ressources /partenariats en Afrique Francophone

Profil 

•  Formation : diplôme d’études supérieures dans un domaine lié à la santé •  Expérience : 10 -15 ans d’expérience dans les affaires publiques et / ou les rôles de plaidoyer / expérience des affaires pharmaceutiques •  Maitrise des outils de communication •  Langues : Français et Anglais courant (oral et écrit) •  Qualités personnelles : Vision stratégique, diplomatie, capacité d’influence et de communication, leadership, aptitude au travail en équipe, capacités d’adaptation, créativité, gestion de projets •  Mobilité : basé en Afrique francophone. Des déplacements internationaux sont à prévoir

Statut

•  Poste à temps plein •  Contrat de travail international pour 2 ans renouvelable.

 Les candidat(e)s doivent transmettre leur CV accompagné d’une lettre de motivation au plus tard le 10 juin 2022 

Contact annegagnepainlacheteau@gfaop.org

JOB DESC GFAOP directeur du developpement Final
2022-05-24 10:09:13
full-time
Côte d'Ivoire

| Finance

BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

AVIS DE VACANCE DE POSTE RÉF. ADB/22/828

African Development Bank Logo Nice Rez Transparent copy

TITRE DU POSTE :

 

VICE-PRÉSIDENT(E), GESTION DES PERSONNES ET DES TALENTS

COMPLEXE :

 

VICE-PRÉSIDENCE, GESTION DES PERSONNES ET DES TALENTS (PTVP)

DÉPARTEMENT/DIVISION :

 

VICE-PRÉSIDENCE, GESTION DES PERSONNES ET DES TALENTS 

GRADE 

 

EL.3

SUPÉRIEUR HIÉRARCHIQUE :

 

LE PRÉSIDENT 

LIEU D’AFFECTATION :

 

ABIDJAN, CÔTE D’IVOIRE

INFORMATIONS SUR LE POSTE :

 

CE POSTE BÉNÉFICIE DU STATUT INTERNATIONAL ET OUVRE DROIT AUX CONDITIONS D’EMPLOI Y AFFÉRENTES.

SI VOUS RENCONTREZ DES DIFFICULTÉS TECHNIQUES LORS DE L’ENREGISTREMENT DE VOTRE CANDIDATURE, VEUILLEZ ENVOYER UN COURRIEL AVEC UNE DESCRIPTION PRÉCISE DU PROBLÈME ET/OU UNE CAPTURE D’ÉCRAN INDIQUANT LE PROBLÈME À HR DIRECT HRDIRECT@AFDB.ORG

SAP N° :

 

50106664

DATE DE CLÔTURE :

 

22 JUIN 2022 (à 23h59 GMT)

Pour postuler: https://www.afdb.org/fr/poste-vacant/vice-presidente-gestion-des-personnes-et-des-talents-ptvp-51775

 

LA BANQUE :

 

Créée en 1964, la Banque africaine de développement est la première institution panafricaine de développement. Elle a pour mission de promouvoir la croissance économique et le progrès social dans l’ensemble du continent. La Banque compte 81 pays membres, dont 54 pays africains (les pays membres régionaux). Le programme de développement de la Banque vise à fournir l’appui financier et technique aux projets porteurs de transformation des pays membres régionaux qui permettront de réduire nettement la pauvreté grâce à une croissance économique inclusive et durable. Pour mieux se concentrer sur les objectifs de la Stratégie décennale (2013-2022) et réaliser un plus grand impact sur le développement, la Banque a déployé un nouveau Modèle de développement et de prestation de services (DBDM) basé sur ses Cinq grandes priorités (High 5) : Éclairer l’Afrique et l’alimenter en énergie ; Nourrir l’Afrique ; Industrialiser l’Afrique ; Intégrer l’Afrique ; et Améliorer la qualité de vie des populations africaines. Dans le cadre de ce recrutement, la Banque recherche le candidat idéal pour mettre en place ce nouveau Complexe et soutenir la haute Direction dans la mise en œuvre réussie de cette vision.

 

LE COMPLEXE :

Le (nouveau) Complexe de la gestion des personnes et des talents (PTVP) conservera la responsabilité générale d’attirer, de faire progresser, de motiver et de fidéliser un effectif solide de professionnels, de personnel de soutien et de personnel contractuel pour assurer les activités de la Banque à l’avenir. PTVP est chargé d’assurer la mise en place de systèmes et de contrôles efficaces dans l’administration des RH, depuis le recrutement jusqu’à la retraite. PTVP est également responsable de l’administration efficace des régimes d’avantages sociaux de la Banque (assurance médicale et retraite du personnel) et de la viabilité financière de ces régimes.

LE POSTE :

 

Le/la Vice-président(e), Gestion des personnes et des talents rend compte au Président et l’aide à assurer les fonctions et services de gestion des personnes efficaces, axés sur les personnes et orientés vers le client, dans l’optique d’une efficacité institutionnelle globale.

 

Le/la titulaire du poste pilotera la mise en place de ce nouveau Complexe et sera le fer de lance des efforts visant à promouvoir des politiques de gestion des ressources humaines qui mettent en valeur les talents, favorisent la culture de la performance et garantissent la compétitivité de la Banque en tant qu’employeur de choix. Sous la direction du Président et dans le cadre de la Stratégie de gestion des personnes, il/elle insufflera une nouvelle culture institutionnelle, qui récompense la créativité et l’innovation, attire des talents dans le domaine du développement, et fidélise un effectif de classe mondiale à l’échelle de la Banque.

Le/la Vice-président(e) dirigera une équipe professionnelle de RH afin de maintenir et de favoriser le changement dans l’ensemble de la Banque, tout en supervisant la mise en œuvre de la Stratégie de gestion des personnes de la Banque (PS25), dont la version actuelle est valable jusqu’en 2025. En tant que membre clé de l’équipe de direction, le/la Vice-président(e), Gestion des personnes et des talents pilotera le déploiement des fonctions RH au sein de la Banque, en veillant à ce que les processus et les pratiques RH soient alignés sur les objectifs opérationnels et stratégiques de la Banque.

Par l’intermédiaire de plusieurs équipes spécialisées, le/la Vice-président(e) chargé(e) de la gestion des personnes et des talents apportera son soutien à l’organisation par le recrutement et le perfectionnement de professionnels talentueux, le renforcement de la capacité de performance, la diffusion des meilleures pratiques en matière de gestion des talents et l’amélioration du niveau d’engagement des employés. Ces mesures permettront de renforcer les capacités organisationnelles afin de mettre en œuvre le programme d’activités stratégiques de la Banque et de préserver la compétitivité de la Banque en tant que première banque multilatérale de développement sur le continent.

Dans ce contexte, PTVP supervisera directement l’unité chargée de l’administration des avantages sociaux (Plan de retraite du personnel et Plan médical) ainsi que trois départements RH dynamiques. La première équipe se concentrera sur les relations directes avec les clients du personnel par la mise en place de services intégrés destinés aux parties prenantes internes et externes (dans le cadre des opérations RH, du recrutement et de l’acquisition de talents, des partenariats opérationnels des RH et des initiatives d’engagement du personnel).

La deuxième équipe accueillera les centres d’expertise des RH axés sur les talents, les performances et le perfectionnement du personnel, et sera chargée de concevoir des idées, des programmes et des politiques dans les domaines de la gestion des performances, de la reconnaissance du personnel, des carrières, de l’apprentissage et du perfectionnement du personnel.

La troisième équipe accueillera les services de bien-être du personnel et les différents éléments de la politique en matière d’emploi (récompense et rémunération, politique en matière d’emploi et gestion des programmes), ainsi que l’unité des services médicaux et du bien-être du personnel.

 

PRINCIPALES FONCTIONS :

 

Sous la supervision générale du Président (PRST) et en étroite consultation avec le Vice-président principal (SVP), le/la Vice-président(e), Gestion des personnes et des talents sera chargé(e) de contribuer aux objectifs, au succès et à l’impact sur le développement de la Banque en assumant les fonctions suivantes :

1 - Soutenir le Président dans la mise en œuvre de réformes institutionnelles audacieuses et de programmes de gestion du changement, sur la base du DBDM et de la Stratégie décennale, pour faire de la Banque une organisation hautement performante.  2 - Faire preuve de leadership et guider la direction dans la mise en œuvre de réformes institutionnelles et des RH permettant d’établir des liens appropriés avec la stratégie opérationnelle de la Banque. 3 - Conseiller la haute Direction sur la vision et le cadre stratégique en matière de gestion de ses ressources humaines, ainsi que sur les politiques et pratiques connexes, afin de tirer le meilleur parti du personnel de la Banque ; piloter les programmes de gestion du changement et les changements de culture efficaces qui sont nécessaires pour assurer le succès et la pérennité de l’organisation.  4 - Veiller à ce que les ressources et l’engagement institutionnels soient mobilisés en vue de la mise en œuvre complète de la Stratégie de gestion des personnes (2021 - 2025), de l’ensemble des engagements du FAD et de l’AGC-7 liés aux RH, du plan d’action des RH pertinent et des points d’ancrage opérationnels connexes tels que les stratégies en matière de genre et de fragilité. Promouvoir le déploiement optimal des ressources de la Banque afin de mettre en place des unités régionales de prestation de services qui permettront de renforcer et de consolider l’empreinte régionale de la Banque, conformément à sa trajectoire en matière d’activités et de revenus. 5 - Assurer le leadership dans l’élaboration des politiques, règles, règlements, normes et standards du Groupe de la Banque en matière de ressources humaines ; veiller à leur bonne diffusion à l’échelle de la Banque et à leur alignement sur les pratiques internationales et les exigences légales.  6 - Formuler et recommander des politiques et des programmes de ressources humaines conformes aux stratégies et aux priorités de la Banque, dans les différents aspects de la gestion des ressources humaines, notamment le renforcement des capacités institutionnelles, le développement de carrière, la mobilité du personnel, la gestion des performances, la gestion des rémunérations et des avantages sociaux, et la santé et le bien-être des employés. Établir et mettre en œuvre une culture rigoureuse fondée sur les performances au sein de la Banque, avec des systèmes transparents et fondés sur le mérite pour la progression de la carrière (y compris les nominations, les promotions et les réaffectations stratégiques). 7 - Collaborer avec d’autres parties prenantes de la Banque (éthique, conseil du personnel, médiateur, etc.) afin d’instaurer et de favoriser une culture, une image de marque et une proposition de valeur appropriées pour les membres du personnel de la Banque, quel que soit leur lieu d’affectation, et en particulier dans la perspective du travail virtuel/hybride. Assurer le leadership nécessaire à la mise en place d’une culture institutionnelle qui favorise la créativité, l’innovation, la participation, les valeurs communes et l’inclusion du personnel, en accordant une attention particulière à la parité hommes-femmes. 8 - Promouvoir une culture ciblée et fondée sur le travail d’équipe afin de garantir une prestation de services cohérente dans l’ensemble du Complexe, dans les relations avec les parties prenantes et les partenaires internes et externes. Gérer et superviser les directeurs et chefs de division des RH, en les aidant à atteindre les objectifs stratégiques et opérationnels dans un environnement où règne la cohésion entre les équipes.  9 - Planifier et superviser des programmes axés sur la planification des ressources humaines, le recrutement, la gestion des performances, le développement de carrière, la rémunération et les avantages sociaux, ainsi que les mesures visant à garantir une approche solide de la gestion des risques en matière de RH, notamment en apportant des solutions aux opinions défavorables formulées dans le cadre des audits.  10 - S’assurer que des systèmes appropriés de gestion des performances et de développement des talents, de communication, de mesures de qualité, de suivi et d’examen sont en place pour soutenir le changement organisationnel, la culture et les valeurs.  11 - Planifier, organiser et coordonner le plan de travail du Complexe et la planification et l’utilisation des ressources connexes (budget) ; affecter des projets et assigner des responsabilités programmatiques ; examiner et évaluer les méthodes et procédures de travail ; encourager le personnel à identifier, prévenir et/ou résoudre les problèmes. Favoriser la rentabilité et l’optimisation des ressources dans l’utilisation de toutes les ressources institutionnelles, et garantir la transparence, la justice et l’équité dans l’application et l’administration de toutes les politiques, règles et réglementations en matière de ressources humaines.

 Responsabilités principales rattachées à la fonction

 

1 - Piloter l’exécution du programme de travail et du budget du Complexe, pour chacun des départements et unités qui le composent. Évaluer la performance des rapports directs et indirects en termes d’exécution réussie du programme de travail et du budget. 2 - Piloter l’élaboration de politiques, de directives et de processus destinés à la mise en œuvre intégrale de la Stratégie décennale et de la Stratégie de gestion des personnes. Diriger le travail et la prestation de services du Complexe reconfiguré pour la mise en œuvre du nouveau modèle opérationnel. Superviser l’application de l’approche « Une seule Banque » en ce qui concerne la fourniture du soutien et l’impact des ressources humaines à l’échelle de l’institution. 3 - Collaborer avec CAHR et d’autres comités pertinents du Conseil d’administration pour assurer la production et la soumission en temps voulu de stratégies et de politiques clés aux organes du Conseil d’administration et au Conseil pour approbation et mise en œuvre.  4 - Assurer le leadership et la supervision dans la mise en œuvre de la Stratégie de gestion des personnes. Assurer la mise en œuvre efficace de la stratégie en mettant l’accent sur l’intégration de la dimension genre et d’autres objectifs liés à la diversité.  5 - Diriger et superviser les principaux comités organisationnels. Présenter des rapports devant ces comités au nom de la haute Direction. 6 - Travailler avec d’autres Vice-présidents et Complexes pour assurer une adhésion efficace à toutes les initiatives pilotées par PTVP. Entretenir des relations efficaces avec les autres Vice-Présidents pour assurer le succès du déploiement et la durabilité de ces initiatives. Exposer les stratégies et politiques institutionnelles portées par PTVP en les communiquant de manière efficace tant à l’écrit qu’à l’oral. 7 - Superviser la fonction de gestion du changement au sein de la Banque. Soutenir le Président et la haute Direction en leur offrant des conseils de portée générale, le cas échéant.

 

 COMPÉTENCES (Qualifications, expérience et connaissances)

 

1 - Être titulaire d’au moins un Master en administration des affaires, administration publique, gestion stratégique, gestion des ressources humaines, finances, droit ou dans une discipline connexe  2 - Justifier d’un minimum de quinze (15) années d’expérience pertinente dans la gestion du développement des ressources humaines et la conduite de réformes institutionnelles dans une grande institution financière multinationale ou une organisation publique ou privée, dont les dix (10) dernières années à un poste de direction ; 3 - Avoir une excellente connaissance des politiques, directives et procédures des institutions multilatérales et bilatérales de financement du développement, notamment en ce qui concerne les ressources humaines et l’administration. Faire preuve d’une capacité à gérer des arrangements institutionnels complexes dans une organisation hautement performante ; 4 - Justifier d’une expérience professionnelle dans de grandes organisations multiculturelles du secteur public ou privé avec des effectifs diversifiés, et posséder une sensibilité avérée aux préoccupations diverses du personnel, de la direction et des conseils d’administration  5 - Avoir démontré son leadership intellectuel dans la gestion et le maintien d’un environnement de travail efficace, éthique et transparent dans une organisation financière/bancaire internationale  6 - Jouir d’une réputation bien établie et avoir fait ses preuves en matière de prestations exceptionnelles, d’innovation et de compétences liées à la gestion du changement dans au moins trois des domaines ciblés par la fonction ; jouir d’une solide réputation en matière de gestion du changement au sein d’une grande organisation internationale  7 - Avoir la capacité d’écouter et de communiquer efficacement avec les instances de supervision telles que des conseils d’administration et des conseils de gouverneurs multinationaux et d’autres hauts fonctionnaires du gouvernement  8 - Être en mesure de réfléchir de manière stratégique et de concevoir des plans et des programmes à long terme en harmonie avec les priorités stratégiques de la fonction de gestion des personnes de la Banque  9 - Être capable d’inspirer, de susciter et de maintenir l’engagement du personnel et l’excellence professionnelle ; avoir la capacité de gérer un effectif très diversifié, d’assurer la parité hommes-femmes et de mettre en place un environnement de travail qui favorise le travail d’équipe et des politiques de recrutement souples qui attirent et fidélisent les meilleurs talents  10 - Être capable de communiquer de manière claire et concise (à l’écrit et à l’oral) en anglais et/ou en français, et avoir une bonne connaissance pratique de l’autre langue ; 11 - Être capable d’utiliser efficacement les plateformes de médias sociaux (blogs, mini-blogs, vlogs, etc.) pour dialoguer avec le personnel et les autres parties prenantes internes/externes.

 

 

Seul(e)s les candidat(e)s répondant à toutes les exigences du poste et retenu(e)s pour une évaluation plus approfondie seront contacté(e)s. Les candidat(e)s devront soumettre un curriculum vitae (CV) complet et tout autre document complémentaire pouvant être requis. Le Président de la Banque africaine de développement se réserve le droit de nommer un candidat à un grade inférieur à celui du poste annoncé. La Banque africaine de développement est un employeur garantissant l’égalité des chances. Les candidatures féminines sont vivement encouragéeshttp://www.afdb.org

 

Le Groupe de la Banque africaine de développement ne perçoit aucun frais ou contribution de quelque nature que ce soit des candidats tout au long de son processus de recrutement (dépôt des candidatures, étude des CV, entretien d’embauche, traitement final des candidatures). En outre, le Groupe de la Banque ne demande aucune information relative aux comptes bancaires des candidats. Le Groupe de la Banque africaine de développement décline toute responsabilité de publications frauduleuses d’offres d’emploi en son nom ou, de manière générale, d’utilisation frauduleuse de son nom de quelque manière que ce soit. 

 

2022-05-23 15:46:37
full-time
Côte d'Ivoire

| Finance

Banque africaine de développement

Avis de vacance de poste N° ADB/22/823

Titre du poste:

chargé de trésorerie supérieur 

COMPLEXe:

VP FINANCEs/chargé en chef des finances (FIVP)

Département/DIVISION:

trésorerie (FITR)

Grade:

PL5

supérieur hiérarchique:

chef de division (fitr.1)

Lieu d’affectation:

ABIDJAN – Côte d’Ivoire 

Informations sur le poste:

CE POSTE BÉNÉFICIE DU STATUT INTERNATIONAL ET OUVRE DROIT AUX CONDITIONS D’EMPLOI Y AFFÉRENTES.

Si vous rencontrez des difficultés techniques lors de l’enregistrement de votre candidature, veuillez envoyer un courriel avec une description précise du problème et/ou une capture d’écran indiquant le problème à : HR Direct HRDirect@AFDB.ORG

SAP N°:

50078366

Date de clôture:

05 Juin 2022 (23h59 GMT)

Pour postuler: https://www.afdb.org/fr/poste-vacant/charge-de-tresorerie-superieur-51563

 

LA BANQUE:

Créée en 1964, la Banque africaine de développement est la première institution panafricaine de développement. Elle a pour mission de promouvoir la croissance économique et le progrès social dans l’ensemble du continent. La Banque compte 81 pays membres, dont 54 pays africains (les pays membres régionaux). Le Programme de développement de la Banque vise à fournir l’appui financier et technique aux projets porteurs de transformation qui permettront de réduire sensiblement la pauvreté grâce à une croissance économique inclusive et durable en Afrique. Pour davantage se concentrer sur les objectifs de la Stratégie décennale (2013-2022) et réaliser un plus grand impact sur le développement, cinq grands domaines (High 5), dans lesquels les interventions devront s’intensifier pour l’Afrique, ont été identifiés, à savoir : l’énergie, l’agro-industrie, l’industrialisation, l’intégration et l’amélioration de la qualité de vie des populations africaines.

LE COMPLEXE:

La Vice-présidence chargée des finances (FIVP) contrôle la gestion financière du Groupe de la Banque. Cette responsabilité englobe les activités de trésorerie du Groupe de la Banque, y compris les emprunts sur les marchés des capitaux et les activités d’investissement ; les fonctions de contrôle, y compris la présentation d’informations financières et l’administration de prêts ; la mobilisation de ressources stratégiques et le renforcement des ressources et instruments financiers non-statutaires ; ainsi que la gestion globale de l’actif/du passif du Groupe de la Banque.

Le département/LA division qui recrute:

Le Département de la trésorerie est chargé de mobiliser des fonds sur les marchés de capitaux, de gérer et d’investir les liquidités du Groupe de la Banque et les fonds des actionnaires, de traiter et régler toutes les transactions financières et également de gérer les relations bancaires de l’institution.

Le rôle de la Division des marchés de capitaux et des opérations financières consiste à : 1) lever des ressources auprès des marchés de capitaux à des coûts avantageux, 2) contribuer au processus d’augmentation du capital et administrer les souscriptions des actionnaires au capital de laBanque africaine de développement et, 3) contribuer aux négociations pour la reconstitution du Fonds africain de développement (FAD) et administrer les souscriptions des donateurs au FAD et à l’Initiative d’allégement de la dette multilatérale (IADM).

LE POSTE:

Sous la supervision du chef de la Division marchés des capitaux et souscriptions, le chargé supérieur de trésorerie assume les fonctions suivantes :

  1. Veiller à la mise en œuvre de la stratégie de la Banque ainsi qu’à l’efficacité et à la conformité des activités de financement et de couverture aux procédures de la Division : assurer un suivi minutieux des marchés de capitaux assignés à la Division pour trouver des possibilités de financement, s'assurer que les prix sont évalués et répondent aux objectifs de la Banque, exécuter les transactions en phase avec la stratégie et les politiques de la Banque relatives à la gestion de l’actif et du passif, assurer le suivi de la documentation pertinente, de la diligence raisonnable et assurer le compte-rendu sur les opérations. Assurer le suivi et le compte-rendu de la performance du marché secondaire des émissions obligataires de la Banque. Contribuer aux discussions des groupes de travail. Conduire ou participer à des tournées de présentation (roadshows).
  2. S'assurer que le processus de l'emprunt se déroule sans heurts : préparer un programme d'emprunt annuel bien rédigé et bien structuré à soumettre à l’approbation du Conseil d'administration conformément aux exigences de la Banque, s'assurer que les consentements sont obtenus pour les marchés où il existe des opérations de financement, s'assurer que toutes les transactions sont immédiatement reportées dans le tableau de bord interne de la Division (modèle d'emprunt). Assurer le suivi et l’information sur la performance du marché secondaire, les flux et la rotation des obligations de la Banque.
  3. S'assurer que les documents de la Banque relatifs à l’emprunt (la Facilité d'émission d’emprunts multi-marchés (GDIF), la Note d’information générale (GIS)), le référencement et l’enregistrement auprès de la SEC, entre autres, sont effectués et coordonner l’exercice de diligence raisonnable 10b-5 ainsi que tout autre processus de documentation approprié.
  4. Assurer un programme efficace et de qualité de relations avec les investisseurs : organiser des journées des courtiers, préparer le programme annuel de tournées de présentation en identifiant les investisseurs à cibler et identifier les événements auxquels la Banque devrait participer. Mettre en place et actualiser une base de données pertinente et complète des investisseurs. S’assurer que les sites Web de la Banque, y compris la page d’émission des obligations vertes et le site Web japonais, sont constamment actualisés.
  5. Gérer les souscriptions au capital de la Banque ainsi que la reconstitution du FAD et de l’IADM : gérer le processus de souscription en s’informant, assurant le suivi et en faisant rapport sur les souscriptions, les paiements et les encaissements. Préparer les documents nécessaires concernant le droit de vote. Contribuer aux discussions relatives à l’augmentation du capital, à sa reconstitution ou au vote. Gérer tous les aspects financiers des souscriptions.
  6. Gérer le téléchargement/la publication des taux de change par rapport à l'UC (la monnaie de compte de la Banque) et préparer et exécuter la couverture administrative de la Banque.
  7. Préparer les documents pour les discussions techniques avec les organismes de crédit et les agences de notation ESG.
  8. Préparer la présentation financière annuelle de la Banque à soumettre aux parties prenantes.

principales Fonctions:

Le chargé de trésorerie supérieur assume ou contribue aux fonctions suivantes :

Activités de financement et de couverture 

  • Identifier et trouver des opportunités de financement attrayantes en assurant le suivi de l'activité du marché primaire, en utilisant les swaps croisés de devises, en maintenant une bonne relation de travail avec les courtiers, en étant au fait des tendances et des développements sur le marché, etc.
  • S'assurer que la tarification de toute nouvelle transaction d'emprunt est conforme aux objectifs et à la stratégie de la Division et atténuer le coût de portage en assurant une liaison avec les divisions de la gestion de l’actif et du passif et la Division des investissements de la Banque.
  • Veiller à l’exécution sans heurts des transactions de financement, en étant attentif aux conditions du marché, aux calendriers économiques et d'émission, en se tenant informé des préférences des investisseurs, en s'assurant que les plafonds de crédit sont suffisants pour les opérations de règlement et de change, etc.
  • Surveiller la performance secondaire des émissions obligataires de la Banque en suivant les activités et le flux de tenue du marché sur les plateformes électroniques, en étant informé des indications hebdomadaires reçues des courtiers sur les prix, des informations sur les flux du marché secondaire et en maintenant un bon dialogue avec les courtiers dans les emprunts obligataires de la Banque.
  • Surveiller les règles et règlements des marchés économiques et de capitaux sur les marchés qui sont assignés à la Division, afin d'assurer l’exécution sans heurts du programme d'emprunt.
  • Piloter ou participer à des tournées de présentation aux investisseurs et préparer et/ou actualiser une présentation aux investisseurs complète, précise, de qualité et bien conçue.

Processus d’emprunt 

  • S’assurer que la Banque est capable d'emprunter sur les marchés assignés en se tenant informé de l’évolution de la réglementation, en s'assurant que la documentation sur l’émission d’obligations est actuelle et à jour, en maintenant un dialogue fréquent et de qualité avec les principales banques d'investissement pertinentes présentes; entreprendre un travail régulier auprès des investisseurs, afin de s'assurer que la Banque représente une proposition d’investissement approuvée et recherchée. Faciliter le processus d'emprunt en préparant un mandat ouvert lorsque cela est justifié et mettre régulièrement à jour le réseau de financement.
  • Faciliter l'analyse, le suivi et le compte-renduconcernant: 1) les opérations d'emprunt, en actualisant la base de données des emprunts et les tableaux de classement interne; 2) les indices de référence, par la préparation du moniteur du marché journalier, en suivant de près la performance du marché secondaire à partir des données des traders des courtiers et également à partir des plateformes Bloomberg et Tradeweb et autres plateformes pertinentes; 3) les flux et les échanges d’obligations par courtier pour évaluer la liquidité des obligations et l’engagement des courtiers, et faciliter les discussions avec les investisseurs.
  • Rendre compte des opérations à la haute Direction, en préparant le moniteur du marché hebdomadaire de la Division, et les rapports destinés à ALCO et au Conseil d'administration. 
  • Préparer le programme d'emprunt annuel de la Banque à soumettre à l’approbation du Conseil d'administration afin de permettre à la Banque de mobiliser des ressources sur le marché et de répondre à ses objectifs de financement.

Documentation liée à l’emprunt 

  • S'assurer que les documents de la Banque relatifs à l’emprunt (la Facilité d'émission d’emprunts multi-marchés (GDIF), la Note d’information générale (GIS)), le référencement et l’enregistrement auprès de la SEC, entre autres, sont à jour et coordonner l’exercice de diligence raisonnable 10b-5 ainsi que tout autre processus de documentation approprié.
  • Examiner et valider tous les documents nécessaires à l'exécution de chaque opération d'emprunt, y compris les listes de conditions relatives aux obligations et aux swaps, les suppléments de fixation de prix, les lettres d’inscription des courtiers, les confirmations de swaps, etc. 

Relations avec les marchés 

  • Appuyer un programme efficace de relations avec les investisseurs: identifier et fournir des avis sur les investisseurs à cibler pour les tournées de présentation ou les téléconférences pour assurer le succès des émissions obligataires: recueillir les rétroactions des investisseurs sur les opérations de la BAD, suivre de près leur participation aux opérations des institutions analogues et rassembler les informations reçues dans le cadre de comptes-rendus de mission et de discussions avec les courtiers. Gérer une base de données d’information efficace.
  • Contribuer à approfondir la base d’investisseurs de la Banque en préparant un bref bulletin trimestriel destiné aux investisseurs, en fournissant des actualisations sur le programme de financement et les principaux développements. 
  • Examiner la présentation aux investisseurs préparée/mise à jour par l'équipe chargée du financement pour s'assurer que les données sont correctes et que les informations transmises sont conformes aux intérêts des investisseurs. Actualiser les pages Web pertinentes de la Banque (la page régulière, la page japonaise et la page verte) pour s'assurer qu'elles répondent aux besoins des investisseurs et rehaussent le profil de la Banque auprès des investisseurs.
  • Renforcer la visibilité et le positionnement de la Banque en dirigeant la préparation de la présentation financière de la Banque.

Souscriptions au capital de la BAD, reconstitutions du FAD et compensation de l’IADM 

  • Aider et fournir des avis à la haute Direction dans les discussions des actionnaires liées aux augmentations de capital, aux reconstitutions du FAD, aux votes et aux régimes compensatoires, en fournissant des orientations et en préparant les documents techniques appropriés (cadre de financement, votes électoraux, règles de cession des actions) et en apportant sa contribution aux discussions pertinentes.
  • Contribuer à mettre en place une gestion efficace du processus de souscription en: 1) s'assurant que toutes les résolutions relatives aux souscriptions pertinentes sont mises en œuvre et que le manuel de procédure est suivi et actualisé; 2) demandant, surveillant, accusant réception et enregistrant les souscriptions, les paiements et les encaissements. Gérer les arriérés conformément aux directives.
  • Gérer les relations avec les actionnaires en rendant compte des souscriptions par la préparation du droit de vote pertinent et en répondant rapidement aux demandes des actionnaires et des clients internes. Fournir les informations appropriées aux agences de notation du crédit et des notes d’information à la direction en tant que de besoin. Gérer l'entrée des actionnaires à la BAD et au FAD.
  • S’assurer que le système de souscription est amélioré de manière continue et que ses données sont mises à jour de manière continue.

Examens des notations 

  • Contribuer efficacement aux discussions d’examen de notation du crédit en préparant les documents et les données de présentation concernant les activités de financement et de souscription de la Banque, en veillant à satisfaire aux critères des agences de notation.
  • Collaborer avec les agences de notation du cadre environnemental, social et de la gouvernance (ESG) pour s’assurer que la Banque obtienne la meilleure note possible concernant ses activités de notation et prendre des mesures pour renforcer la note de la Banque en matière d’ESG.

Participation aux groupes de travail

  • Prendre part à tout groupe de travail assigné et participer activement en examinant les documents présentés et en fournissant également des documents, aux fins de discussion et d’approbation. 

Gestion des taux de change 

  • Veiller à ce que le budget administratif du Groupe de la Banque soit couvert contre les variations de change, en préparant et en mettant en œuvre la couverture administrative de la Banque.
  • S’assurer que les taux de change sont disponibles sur les systèmes de la Banque quotidiennement, en supervisant les téléchargements concernant les devises, tout en fournissant des orientations sur l'amélioration du système.

Compétences (qualifications, expérience et connaissances) :

  1. Être titulaire au moins d’un Master2 en Finances, en Administration des Affaires, en Economie, en Statistiques ou dans une discipline quantitative connexe.
  2. Une certification professionnelle telle que Chartered Financial Analyst (CFA), ICMA, FRM, serait un avantage.
  3. Justifier au minimum de cinq (5) années d'expérience professionnelle acquise sur les marchés de capitaux internationaux, avec un accent particulier sur l'émission d'obligations. Avoir une expérience pratique de la gestion du processus d’émission d'obligations mondiales et/ou d'obligations publiques, et de l'utilisation d'instruments dérivés aux fins de couverture.
  4. Avoir une très bonne connaissance pratique des produits dérivés.
  5. Avoir une bonne connaissance pratique du fonctionnement de l'Organisation en tant qu'entreprise et du rôle de son unité organisationnelle.
  6. Être capable de développer des solutions pratiques et opportunes.
  7. Posséder et appliquer le savoir et l'expertise avec la profondeur nécessaire.
  8. Avoir une bonne compréhension des clients, des marchés et des besoins.
  9. Faire preuve d’innovation, de créativité et d’une solide capacité de résolution des problèmes.
  10. Être orienté-client.
  11. Être capable de travailler en équipe et savoir gérer les relations.
  12. Être capable de travailler efficacement et de façon appropriée dans un environnement souvent stressant.
  13. Avoir la maîtrise des logiciels courants tels que Word, Excel, PowerPoint, etc.
  14. La connaissance de Bloomberg, Summit/Numerix serait un avantage.
  15. Être capable de communiquer efficacement (à l’écrit et à l’oral) en anglais et/ou en français, de préférence avec une connaissance pratique de l’autre langue.

Seuls les candidats répondant à tous les critères exigés par la Banque et retenus pour une évaluation ultérieure seront contactés. Les candidats doivent soumettre un curriculum vitae (CV) concis et tout autre document requis. Le Président de la BAD se réserve le droit de nommer un candidat à un grade inférieur à celui du poste publié. La Banque africaine de développement est un employeur garantissant l’égalité des chanceset les candidatures féminines sont vivement encouragéeshttp://www.afdb.org

Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) ne perçoit aucuns frais ou contribution de quelque nature que ce soit des candidats tout au long de son processus de recrutement (dépôt des candidatures, étude des CV, entretien d’embauche, traitement final des candidatures). En outre, la Banque ne demande aucune information relative aux comptes bancaires des candidats. Le Groupe de la Banque africaine de développement décline toute responsabilité de publications frauduleuses d’offres d’emploi en son nom ou, de manière générale, d’utilisation frauduleuse de son nom de quelque manière que ce soit.

1

2022-05-17 09:16:37
full-time
Fermer