Écoles de commerce

Les écoles de commerce de Rabat et de Tunis s’allient pour des échanges universitaires

Par  | 

L’école de management de l’université internationale de Rabat et la Tunis Business School viennent de signer un partenariat de coopération. Leur objectif : multiplier les échanges d'étudiants, de professeurs et développer des programmes de recherches communs.

Deux capitales amies et deux écoles qui s’unissent. Tunis Business School (TBS) et Rabat Business School (RBS) ont récemment signé un partenariat qui vise à développer davantage d’échanges entre étudiants et professeurs des deux pays. Un rapprochement qui leur donne l’occasion de montrer aux étudiants qu’il est possible d’atteindre l’excellence sans quitter le continent.

Un semestre d’échange

« Dès l’automne 2018, étudiants marocains comme tunisiens pourront suivre un semestre dans l’école partenaire, une occasion pour eux de découvrir d’autres pratiques dans des contextes socio-économiques, politiques et culturels différents », détaille Olivier Aptel, directeur général de la RBS.

À plus long terme, l’école marocaine souhaite que ses étudiants puissent partir une année académique complète. La plupart le feront durant leur bachelor, au cours duquel un semestre à l’étranger est obligatoire. « Nous allons partager les coûts de transferts, afin que les étudiants n’aient rien à payer pour le voyage et le logement sur place », souligne Naceur Azaiez, directeur de la TBS.

Gagner la confiance

Le partenariat doit s’intensifier au fil du temps, intégrant des échanges de professeurs, la mise en place de diplômes, programmes et travaux de recherche communs. « Nous avons besoin d’alliance Sud-Sud pour collaborer et coordonner de nouveaux projets de recherche bénéfiques aux deux pays », remarque le directeur de la TBS.

Pour les deux écoles, cette coopération est une manière de prouver que leur niveau peut égaler celui des grands établissements internationaux. « Faire comprendre aux familles africaines que leurs enfants n’ont pas besoin d’aller loin pour réussir, cela passe par la confiance », assure Olivier Aptel.

Une confiance qu’il espère obtenir par des accréditations auprès d’organismes comme l’Association to Advance Collegiate Schools of Business (AACSB), avec qui la RBS a entamé une candidature, et par des résultats prometteurs : « Plus de 90 % de nos étudiants sont recrutés dans les trois mois suivant leur sortie de l’école », assure le dirigeant de la RBS.

>> LIRE AUSSI : Deux universités marocaines parmi les meilleures du Maghreb

Stratégie internationale

La signature de partenariats est aussi un moyen pour l’école marocaine de développer son influence sur le continent. D’ici à 2023, elle souhaite que la moitié de ses effectifs étudiants soient non marocains. Sur la même période, elle veut atteindre la centaine de partenariats avec des écoles étrangères. Parmi ces dernières, une quinzaine seront africaines : « Nous ciblons toutes les bonnes institutions du continent comme l’université du Cap en Afrique du Sud. Mais nous discutons aussi avec des établissements d’Afrique francophone et anglophone en gardant une cohérence avec les initiatives de développement du gouvernement marocain », conclut Olivier Aptel.

Recevez les meilleures opportunités

Les opportunités du moment

Togo

| Banque-Finance-Assurance
logo JA3080P084 AFRICSEARCH  

AFRICSEARCH RECRUTE POUR LA BANQUE DE DÉVELOPPEMENT DES ÉTATS DE L’AFRIQUE CENTRALE (BDEAC), DANS LE CADRE DU RENFORCEMENT DE SON ÉQUIPE :

EXPERT EN PLANIFICATION ET EN STRATÉGIE DE DÉVELOPPEMENT H/F

MISSIONS

L’Expert en Planification et en Stratégie de Développement est chargé de la planification et du développement de la banque pour assurer l’efficacité des processus de décision au travers de l’analyse et la disponibilité de l’information.

ACTIVITÉS SPÉCIFIQUES • Au titre de la Planification Stratégique • Définir, planifier, réaliser et contribuer à la mise en oeuvre et au suivi des études économiques de la Banque ; • Suivre les orientations et les programmes de développement économique des pays de la CEMAC ; • Définir des objectifs précis et opérationnels de développement de la Banque en impliquant l’ensemble des acteurs concernés ; • Piloter le programme de développement de la Banque : animation, coordination, validation, respect des échéances, etc. ; • Construire un projet consensuel en précisant les actions prévues, l’échéancier de réalisation ainsi que le plan de financement et de développement ; • Au titre des Etudes • Piloter le programme des études économiques et stratégiques à mener, en identifiant les domaines prioritaires et s’assurer qu’ils sont conformes aux priorités opérationnelles de la Banque ; • Élaborer et rédiger pour chaque pays membre de la CEMAC, des fiches économiques sous forme de fiches de synthèse économiques ; • Contribuer à la réalisation d’études d’impact économique et social des projets financés et à la formulation des stratégies d’intervention et politiques opérationnelles de la Banque ; • Instaurer un cadre de large partage avec le personnel de la Banque à travers la présentation, fiches et notes d’information à l’intention des agents sur les dossiers d’actualité à caractère économique ou d’intérêt pour la Banque. • Au titre de la Statistique : • Collecter les données statistiques relatives à la zone d’intervention de la Banque et à l’environnement économique international ; • Alimenter et de mettre à jour les bases de données micro et macroéconomiques nécessaires aux opérations de la Banque ; • Établir sur la base des projections macroéconomiques des Etats membres de la Banque centrale et des autres institutions multilatérales, des analyses macroéconomiques et de la viabilité de la dette pour chaque Etat membre ; • Contribuer à la production des publications permanentes de la Banque, notamment le Rapport annuel et le Rapport du Président à la Conférence des Chefs d’Etats de la CEMAC ; • Au titre du Suivi des Indicateurs d’Impact Socio-Economiques des Projets et des Programmes : • Définir pour chaque projet et programme financé par la Banque, les indicateurs d’impacts socio-économiques permettant de démontrer, sur la base des données chiffrées, l’impact effectif de l’intervention de la Banque sur l’économie nationale et l’amélioration du cadre de vie des populations ; QUALIFICATIONS & COMPÉTENCES • Avoir un diplôme universitaire niveau Bac + 5 dans les domaines des sciences économiques ou de l’Ingénierie Statistique économique ; • Avoir au moins sept (07) ans d’expérience à un poste d’Expert ou équivalent dans le domaine des études économiques ; • Disposer de connaissances en matière de modélisation économique ; • Connaissance du mode de fonctionnement des institutions financières internationales ; • Bonne maîtrise de l’une des quatre langues : Français, Anglais Arabe ou Espagnol. DOSSIER DE CANDIDATURE • Un CV et une demande manuscrite faisant ressortir la motivation du candidat pour le poste ; • Deux photos d’identité, format 4 x 4 ; • Un extrait de casier judiciaire datant de moins de trois mois et un certificat de nationalité ; • Des copies certifiées conformes des diplômes d’enseignement supérieur ; • Un certificat de travail attestant des emplois antérieurs et un extrait d’acte de naissance.  

Pour postuler : Les candidats peuvent postuler en ligne à l’adresse infotg@africsearch.com ou au sein du cabinet AFRICSEARCH TOGO sis à NYEKONAKPOE au 63 Boulevard du 13 janvier 81793 Lomé – TOGO. Tél. : +228 22 20 21 04. Date limite de dépôt des candidatures, le Vendredi 31 Janvier 2020 à 18h00 TU.N.B. : Seul(e)s les candidat(e)s présélectionné(e)s seront contacté(e)s par téléphone ou par e-mail.

Le descriptif du poste est disponible avec plus de détails sur le site web du cabinet www.africsearch.com   AFRICSEARCH
2020-01-20 15:39:02
full-time
France

logo JA3080P083 IOF L’Organisation internationale de la Francophonie regroupe 54 Etats et gouvernements membres, 7 associés et 27 observateurs répartis sur les cinq continents, rassemblés autour du partage d’une langue commune : le français. Consciente des liens que crée entre ses membres le partage de la langue française et de valeurs universelles, elle oeuvre au service de la paix, de la coopération, de la solidarité et du développement durable. L’ORGANISATION RECRUTE POUR LE POSTE SUIVANT : • Directeur(trice) de la langue française et de la diversité des cultures francophones - jusqu’au 05/02/2020 Ce poste est basé à Paris. Les personnes intéressées peuvent consulter le descriptif détaillé à l’adresse : https://www.francophonie.org/recrutements-291 OIF
2020-01-20 15:31:38
full-time
France

logo JA3080P083 IOF L’Organisation internationale de la Francophonie regroupe 54 Etats et gouvernements membres, 7 associés et 27 observateurs répartis sur les cinq continents, rassemblés autour du partage d’une langue commune : le français. Consciente des liens que crée entre ses membres le partage de la langue française et de valeurs universelles, elle oeuvre au service de la paix, de la coopération, de la solidarité et du développement durable. L’ORGANISATION RECRUTE POUR LE POSTE SUIVANT : • Directeur(trice) des Affaires politiques et de la gouvernance démocratique - jusqu’au 05/02/2020 Ce poste est basé à Paris. Les personnes intéressées peuvent consulter le descriptif détaillé à l’adresse : https://www.francophonie.org/recrutements-291 OIF
2020-01-20 15:28:59
full-time
Fermer

Je me connecte