Dossier

Série : « On ne choisit pas sa famille »

Frères bavards, cousins embarrassants, neveux remuants… Difficile quand on est un homme de pouvoir de composer avec certains membres peu délicats au sein même de sa famille, qui n’hésitent pas à laver leur linge sale en public. Ouyahia, Saied, Makhlouf, Raissouni, Al Thani… D’Alger à Doha, « on ne choisit pas sa famille »

Maghreb & Moyen-Orient

Ouyahia, Saïed, Makhlouf, Raissouni, Al Thani… D’Alger à Doha, « on ne choisit pas sa famille »

Frères bavards, cousins embarrassants, neveux remuants… Difficile quand on est un homme de pouvoir de composer avec certains membres peu délicats au sein même de sa famille, qui n’hésitent pas à laver leur linge sale en public. Jeune Afrique tient les comptes.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous >

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital

Puis 9,99€/mois, sans engagement

Payez une fois par an et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • Votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • D'analyses
  • D'informations exclusives
  • De débats
  • D'historique (2 ans d'archives)
  • D'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • De formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)