Dossier

Présidentielle 2018 : le Mali est-il vraiment prêt ?

La présidentielle aura lieu le 29 juillet. Une gageure pour le gouvernement, qui dispose de cinq mois pour organiser le scrutin dans un climat sécuritaire tendu et alors qu’une partie du pays échappe au contrôle de l’État. Sécurité, logistique, financement, réclamations de l’opposition… Les défis à relever sont nombreux.

Mali

Présidentielle au Mali : Moussa Mara à la rencontre de dirigeants français

En pleine campagne pour la présidentielle prévue le 29 juillet prochain au Mali, Moussa Mara, l’ex-Premier ministre de Ibrahim Boubacar Keïta et le chef du parti Yelema, a rencontré plusieurs responsables en France du 26 février au 2 mars.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous >

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital

Puis 9,99€/mois, sans engagement

Payez une fois par an et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • Votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • D'analyses
  • D'informations exclusives
  • De débats
  • D'historique (2 ans d'archives)
  • D'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • De formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)