Dossier

Le phénomène WhatsApp en Afrique

Si WhatsApp, acheté par Facebook en 2014, est un pur produit de la Silicon Valley, l’application s’est épanouie bien loin des collines californiennes, en plein cœur du continent africain. Moins chère, plus sécurisée, adaptée à des connexions internet faibles, elle a conquis l’Afrique, au point d’en bouleverser les codes, de la politique à la vie privée.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous >

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital

Puis 9,99€/mois, sans engagement

Payez une fois par an et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • Votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • D'analyses
  • D'informations exclusives
  • De débats
  • D'historique (2 ans d'archives)
  • D'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • De formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)