Dossier

Mauritanie : Après Aziz… Aziz ?

Mercredi 28 novembre, la Mauritanie a fêté son indépendance. Une courte trêve dans la pré-campagne présidentielle, qui alimente toutes les conversations dans les salons nouakchottois, bien que juillet 2019 semble encore loin. Si Mohamed Ould Abdelaziz a juré qu’il ne modifierait pas la Constitution pour briguer un 3e mandat, le président reste le maître incontesté du jeu.

Mauritanie

Mauritanie : Mohamed Ould Abdelaziz cherche son Medvedev

S’il est presque sûr que le chef de l’État ne briguera pas sa propre succession en 2019, nul doute qu’il choisira avec soin son successeur. À l’instar d’un certain Vladimir Poutine.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous >

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital

Puis 9,99€/mois, sans engagement

Payez une fois par an et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • Votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • D'analyses
  • D'informations exclusives
  • De débats
  • D'historique (2 ans d'archives)
  • D'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • De formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)