Dossier

Maroc : le séisme comme outil politique

Tombées comme un couperet à la lumière du rapport sur l’exécution des projets d’Al Hoceima au Maroc, les sanctions extrêmement sévères décrétées par Mohammed VI illustrent un style de gouvernance aussi maîtrisé qu’imprévisible.

Maroc Abonnés

Maroc : du bon usage des colères royales

Tombées comme un couperet à la lumière du rapport sur l’exécution des projets d’Al Hoceima au Maroc, les sanctions extrêmement sévères décrétées par Mohammed VI – dont la deuxième vague est tombée ce lundi 13 novembre – illustrent un style de gouvernance aussi maîtrisé qu’imprévisible. Analyse.

Les faits. Rien que les faits.

Faites le choix d'une information fiable.

S'abonner
  • Tous les articles en illimité
  • Le magazine en avant-première
  • Les exclusivités Abonnés
  • Les archives de Jeune Afrique