Dossier

Les assurances-vie s’africanisent

Ce mode d’épargne à long terme demeure mal ou peu connu et suscite encore de la méfiance. Sa pénétration est seulement de 1 % en moyenne au sud du Sahara (hors Afrique du Sud). Les assureurs y voient pourtant déjà un vrai gisement de croissance face au ralentissement de la branche incendie, accidents et risques divers (IARD).

Les faits. Rien que les faits.

Faites le choix d'une information fiable.

S'abonner
  • Tous les articles en illimité
  • Le magazine en avant-première
  • Les exclusivités Abonnés
  • Les archives de Jeune Afrique