Dossier Les assurances-vie s’africanisent

Ce mode d’épargne à long terme demeure mal ou peu connu et suscite encore de la méfiance. Sa pénétration est seulement de 1 % en moyenne au sud du Sahara (hors Afrique du Sud). Les assureurs y voient pourtant déjà un vrai gisement de croissance face au ralentissement de la branche incendie, accidents et risques divers (IARD).

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte