Dossier Industrie : où va Cevital ?

Lancé à la conquête des marchés mondiaux mais guère aidé par un pouvoir algérien peu coopératif, le conglomérat du milliardaire Issad Rebrab vient d’essuyer un revers retentissant en Italie. S’agit-il d’un simple échec occasionnel ? Enquête.

Entreprises & marchés

Cevital - où va le conglomérat algérien ?

Le Premier ministre italien, Matteo Renzi, et Issad Rebrab officialisaient l’acquisition par Cevital des aciéries Lucchini au côté de l’ex-ministre du Développement économique, Federica Guidi, et du président de la région de Toscane, Enrico Rossi, au palais Chigi, à Rome (Italie), le 9 décembre 2014

Lancé à la conquête des marchés mondiaux mais guère aidé par un pouvoir algérien peu coopératif, le conglomérat du milliardaire Issad Rebrab vient d’essuyer un revers retentissant en Italie. S’agit-il d’un simple échec occasionnel ? Enquête.

Cevital - où va le conglomérat algérien ? Jeune Afrique

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte